Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LE BUTEUR PDF du 20/07/2012

LE BUTEUR PDF du 20/07/2012

Ratings: (0)|Views: 696 |Likes:
Published by PDF Journal
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct
Football Algérien et International, transfert, classement, Vidéo, toute l'actualité sportive et les résultats en direct

More info:

Published by: PDF Journal on Jul 19, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

 
 VENDREDI 20 JUILLET 2012QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1991 PRIX 20 DA
USMA
De notre envoyéspécial en Turquie
USMH
MesbahresteàlACMilan
«Je me battrai pourgagnerma place»
Metref-Dahmane,
Bouzidi
«Wallah, je n’ai jamais prisde cannabis»
Gamondidresseunpremierbilan
«Avec une telleéquipe, on joueral’attaque à outrance»
«Les places serontchères et mêmetrès chères»
Bounedjahà l’EST, c’estpresque fait
àdimanche
MCAJSK 
Mokdadfait
l’unanimité
Fabbro
«Il a beaucoupde qualités»
Rial
«Sa venueà la JSK est uneexcellente nouvelle»Plus de peur que demal pour Messaâdia
signaturereportée
Le5-Juillet,cen’estpasencoreacquis
«Il faut d’abordrégler les dettes»Benmouhoub
(DG de l’OCO) :
 
0
2
N° 1991 Vendredi 20 juillet 2012
 Coup d’œil 
Équipe nationale
Passer le mois de Ramadhan loin de la fa-mille est un peu difficile, n’est-ce pas ?
Ah, oui. C’est très difficile de passer le mois deRamadhan loin de la famille, ici en Europe. Lasaison dernière, j’avais eu cette expérience et j’ai beaucoup souffert. J’avais une blessure et enplus de ça, c’était mon premier Ramadhan que je passe loin de la famille.
Est-ce que vous étiez le seul musulman auclub ?
Non, je n’étais pas seul. Il y avait à mes côtés unMarocain et aussi un Malien qui était musul-man. On jeûnait tous les trois le Ramadhan.On s’entraînait en plein jeûne. Au départ, on aeu quelques difficultés, mais par la suite, ons’est adaptés.
Avez-vous eu un problème avec vos respon-sables sur ce point ?
Non, pas du tout. On était tous à l’aise de cecôté-là. C’est ce qui m’a beaucoup plu. Aucundirigeant ou membre du staff technique nenous a imposé quoi que ce soit. Au contraire,ils ont respecté notre volonté et c’est ce qui esttrès important pour moi.
Pour vous, le plus important est de ne pasavoir de problème avec votre club…
Oui, c’est évident. Je pense que c’est très im-portant pour moi d’être mis à l’aise par les res-ponsables de mon club. Sur le plan mental, jesuis très à l’aise et ça me motive pour me don-ner à fond avec mon club.
Avez-vous été obligé de ne pas jeûner un jour pendant ce mois sacré ?
Non, pas du tout. Pour moi, le Ramadhan, c’estun mois sacré. D’ailleurs, j’essayerai Inch’Allahde me donner à fond pour ne pas rater lemoindre jour.
Vous mangez des plats traditionnels ?
Malheureusement, non. Je ne mange pas icides plats traditionnels, pour la simple raisonqu’il n’y a pas un lieu qui nous permet de man-ger les plats traditionnels.
Apparemment, la chorba vous manque...
Ah, oui. La chorba de ma mère me manqueterriblement. Il n’y pas photo avec la soupe que je prends ici au Portugal. Je sais que beaucoupde gens pensent que la vie d’un footballeur estfacile, mais moi, je tiens à leur dire que c’esttout à fait le contraire.
Pourquoi vous dites ça ?
Oui, je le dis parce qu’il y a beaucoup de gensqui pensent qu’il est vraiment facile d’être unfootballeur et qu’un joueur prend beaucoupd’argent. Il faut savoir qu’un joueur se sacriebeaucoup, comme je suis en train de le faireactuellement. Je passe le mois de Ramadhan,cette fois-ci, et à l’instar de l’an dernier, toutseul ici au Portugal, mais je dois quand mêmeme sacrier. Pour atteindre ses objectifs etmême dans la vie en général, il faut se sacrier.
Avez-vous pensé à faire appel à votremaman pour qu’elle passe avec vous le moisde Ramadhan ?
Oui, j’avais pensé un moment à cette hypo-thèse, je ne vous le cache pas, mais par la suite,elle n’a pas pu venir à cause des obligations fa-miliales.
Et pour cette année, vous avez pensé àl’idée ?
Oui, bien sûr. J’ai pensé faire appel à ma mèrepour passer avec moi ici le mois de Ramadhan,mais par la suite, c’est tombé à l’eau. Pour lasimple raison est que cette fois-ci, ça va coïn-cider avec un regroupement. Je serai, donc,tout le temps à l’hôtel. Donc, j’ai préféré qu’ellene vienne pas parce que c’est elle qui va se sen-tir seule et pas moi. J’estime que passer le moisde Ramadhan ici même avec des membres dela famille n’a pas de saveur. Il est importantd’être en Algérie pour vivre cette folle am-biance.
Qu’avez-vous fait, l’an dernier, pour pou- voir vous adapter avec ce mois sacré ?
Je ne le vous cache pas, je n’ai rien pu faire. Jen’avais pas senti que j’étais en plein Ramadhan,parce qu’il n’y avait pas cette saveur et cetteambiance. D’ailleurs, le matin, je m’entraînaisavec le groupe et après, je rejoins ma chambre.Je restais là-bas pour dormir ou bien meconnecter avec des amis par le biais de l’Inter-net.
Avez-vous au moins suivi l’an dernier lesprogrammes télévisés spécial Ramadhan ?
Voilà un autre problème. L’an dernier, je n’avaispas senti l’ambiance de ce mois sacré et c’est àcause aussi de l’absence des chaînes de télévi-sion algériennes. Je n’avais pas le moyen pourcapter les chaînes algériennes pour suivre lesprogrammes spécial Ramadhan et les émis-sions de divertissement. En tout cas, j’ai apprisla leçon. Cette fois-ci, je ne vais pas vivre lemême cauchemar Inch’Allah. Je vais acheterune parabole pour pouvoir suivre les lms etles sketchs durant ce mois sacré. Au moins, jeserai près des Algériens.
Quels sont les programmes qui vous ontbeaucoup attiré ?
Il y a, tout d’abord, «Djemei Family». Lorsque je regardais cette série, je mourais de rire etaussi «Imarat el hadj Lakhdar». Ces deuxsketches nous permettent de bien nous dis-traire. Je ne vous cache pas qu’ils m’ont beau-coup manqué l’an dernier. C’est pour ça que j’aidécidé, cette fois, d’acquérir une parabole, dansle but de ne rien rater.
Parlons cuisine. Quels sont vos plats préfé-rés ?
Pendant le Ramadhan, c’est trop sacré. J’aimebeaucoup le
bourek
. Je ne vous cache pas que j’en mange beaucoup. Il y a aussi le
methouem
.D’ailleurs, lorsque je rentrais par le passé à lamaison et je voyais ma mère en train de le pré-parer, je me réjouissais. Ce sont deux plats tra-ditionnels que j’aime beaucoup, à l’instar debeaucoup d’Algériens.
Donc, c’est un message que vous lancez à votre future épouse pour apprendre le
me-thouem
!
(Il explose de rires) Oui, elle le sait déjà. Elleest au courant que j’aime beaucoup le
bourek
et le
methouem
. Elle sait pertinemment que cedernier est le premier plat que je veux manger.
Mais pas pour cette fois-ci, puisque vousserez contraint de faire avec la soupe portu-gaise...
Oui, malheureusement. Je suis très déçu, maisc’est ainsi. En tout cas, la situation va s’amélio-rer dans les prochaines années.
Hillal, on vous laisse le soin de conclure cetentretien.
Tout d’abord, je tiens à féliciter le peuple algé-rien en lui souhaitant un bon Ramadhan pleinde bonheur et de joie. C’est un mois sacré ; ilfaut bien se comporter. J’espère aussi que tousles musulmans passeront un très bon Rama-dhan.
 Entretien réalisé par Y. K.
Soudani : «Le Ramadhanau Portugal, ça n’aaucune saveur»Soudani : «Le Ramadhanau Portugal, ça n’aaucune saveur»Soudani : «Le Ramadhanau Portugal, ça n’aaucune saveur»Soudani : «Le Ramadhanau Portugal, ça n’aaucune saveur»Soudani : «Le Ramadhanau Portugal, ça n’aaucune saveur»Soudani : «Le Ramadhanau Portugal, ça n’aaucune saveur»
 
«La
chorba 
 , le
bourek 
 , l’ 
mthouem 
me manquent terriblement»
Hillal Al Arbi Soudani, le sociétaire du Vitoria Guimaraes, a ac-cepté de raconter dans cet entretien comment il avait vécu lemois sacré du Ramadhan, l’an dernier, seul au Portugal. L’atta-quant international algérien estime que le passer tout seul auPortugal n’a aucune saveur, mais pense que le sacrifice est ledevoir de tous les acteurs de la balle ronde.
S
elon des sources prochesde Abdelkader Ghezzal,le joueur aurait choisi derejoindre le nouveau promu dela Serie A, Torino, plutôt quePro Vercelli (D2 italienne).L’ex-joueur des Verts préfèreévoluer en Serie A plutôt qu’endivision inférieure. Au pire,Ghezzal prolongera son bail àl’AS Bari qui, lui, préfère qu’ilporte le maillot de Al-Arabi.D’après les mêmes sources, le joueur algérien aurait donnéson accord pour rejoindre leTorino. Fraîchement promu enSerie A, le deuxième club deTurin, en négociations avan-cées avec le manager du joueur, a décidé de passer àl’offensive pour enregistrer lerenfort de l’ex-joueur de Le- vante. Seul problème : le clubturinois n’a pas les moyens des’offrir le contrat du joueur etpréfère l’avoir sous forme deprêt.
Bari voudrais le prêterà Al-Arabi
Malgré l’accord entre les deuxparties, les dirigeants de l’ASBari ne ferment pas la porte auclub qatari AlArabi. Rétro-gradé en deuxième divisionitalienne, Bari voudrait ren-ouer ses caisses en faisantune bonne opération nan-cière et Al Arabi lui donne unebonne opportunité, surtoutque le club qatari ne lésine passur les moyens en ayant déjàrecruté les Marocains Hous-sine Kharja et Youssouf Hadji.
 Au pire, il chercheraun compromis avecson club pour y rester
Comme déjà mentioné dansces mêmes colonnes, Abdelka-der Ghezzal ne veut pas quit-ter l’Europe. L’accord entre lesdeux clubs italiens, l’AS Bari etTorino, pourrait être naliséau plus tard dimanche. Sinon,le joueur sera obligé de revoirson salaire à la baisse et trou- ver un compromis avec Baripour y rester.
N.S
Ghezzal préfère le Torino, la directionde Bari pas si d’accord que ça
Boudebouz à Sochaux pourune autre «dernière» saison
M
odibo Maïgaayant rejoint leclub anglais deWest Ham pour un mon-tant de 7 millions d’euros,c’est la deuxième perte detaille du club sochalien,après le départ de l’interna-tional français MarvinMartin vers Lille. Le FCSochaux-Montbéliard, dé-cidé à arrêter cette hémor-ragie, a annoncé sur sonsite officiel que Ryad Bou-debouz, le jeune attaquantinternational algérien, au-teur de 6 buts lors de l’exer-cice écoulé, ne quittera pasle club cette saison et pourcause : le joueur algérien,âgé de tout juste 22 ans, n’areçu aucune offre officielle.
Boudebouz dansla liste officiellesur le site du club
La liste nale des 30 joueurs pour la saison2012-2013, publiée hier surle site officiel du club, com-porte Ryad Boudebouzavec toujours son numéro10, ce qui nous laisse sup-poser que le joueur a degrandes chances de ne pasquitter son club en dépit del’intérêt de deux clubs fran-çais, l’OM et l’OlympiqueLyonnais.
Il ne perd pasespoir de partir
Avec le départ de Maïga etde Martin, Ryad aura unegrande responsabilité lasaison prochaine, en deve-nant le meneur de jeu decette équipe. Une tâche dif-cile, certes, mais qu’il peutaccomplir. En tout cas, lesdirigeants du club semblenten être sûrs…Le natif de Colmar ne perdpas complètement espoirde rejoindre un grand clubdès cet été, un club quipourra payer les 8 millionsexigés par le président so-chalien, Alexandre La-combe.
N.S
«J’ ané  aa à mamè  ,ma»
 
Un repas d’
iftar 
attendFeghouli en Indonésie
Le FC Valence va disputer un match amical le 4 août en In-donésie, pays qui constitue un marché grandissant au plande vue du marketing pour le marché de la Liga. Le club va-lencien vise ainsi à étendre sa popularité dans la région dusud-est asiatique, premier marché en matière de commerciali-sation des produits dérivés des clubs européens de football. Selon lesmédias indonésiens, la Fédération indonésienne de football comptesaisir l’opportunité du déroulement de ce match en plein mois de Ra-madhan pour organiser un repas d’
iar 
en l’honneur de la délégationde Valence. Le président exécutif des sélections nationales au niveaude ladite fédéartion, M. Nogrohu, a déclaré que ce serait formidablede recevoir deux musulmans, l’Algérien Soane Feghouli et le Fran-çais d’origine marocaine Adil Rami.
0
3
N° 1991 Vendredi 20 juillet 2012
 Coup d’œil 
Équipe nationale
L
e suspense est ni :Djamel Mesbah nequittera pas l’ACMilan. Le latéralgauche algérien res-tera dans le club milanais pourla saison qui s’annonce - aumoins jusqu’au mercato d’hiver- et se battra pour gagner saplace au sein de l’équipe, confor-mément à son vœu. C’est luimême qui nous l’a annoncé hier.Il pourra désormais se concen-trer pleinement sur la prépara-tion de la saison avec l’effectif retenu pour cette saison.
Pour Torino, il n’étaitpas chaud dès ledépart
Comme annoncé dans noscolonnes (lire
Le Buteur 
du 11 juillet 2012), Mesbah nétait paschaud pour rejoindre le Torino,club qui était prêt à débourser1,7 million pour s’offrir ses ser- vices. Un accord a même ététrouvé entre l’AC Milan et le To-rino pour un transfert dénitif et certains médias s’étaient em-pressés d’annoncer la conclusiondu transfert. Or, dans toute dé-cision concernant le mouve-ment d’un joueur, ce dernierdoit donner son accord. Il nes’agit pas d’une marchandisequ’on galvaude comme on veut.Justement, il s’est trouvé queMesbah n’a pas accepté d’êtretransféré au Torino, estimantqu’entre un club vice-championd’Italie et un nouveau promu enSerie A, il doit y avoir certaine-ment d’autres options au sein declubs plus ambitieux. Ayantsouffert, ces dernières années,de jouer constamment pour l’ac-cession ou le maintien, l’inter-national algérien redoutaitcertainement de devoir encorelutter dans le bas du classementplutôt qu’à se battre enn pourgagner des titres.
Une réunion avecGalliani aurait aplanile différend
Selon des informations enprovenance de Milan, le vice-président du club, Adriano Gal-liani, aurait eu une discussionavec le joueur à travers laquelleil lui aurait expliqué qu’il n’y avait aucune volonté dissimuléede se débarrasser de lui et quel’accord avec le Torino, inter- venu alors que le joueur étaitencore en vacances, était debonne foi, an de lui garantirl’assurance d’avoir un temps de jeu conséquent puisque le To-rino tenait vraiment à lui etaussi parce que les rapportsentre l’AC Milan et le Torino ontde tout temps été excellents(juste pour narguer la Juventusde Turin, voisin du Torino), cequi fait que Galliani n’a pas voulu rejeter la sollicitation dunouveau promu. Le différendaurait été aplani au cours decette discussion et tout est ren-tré dans l’ordre.
S’imposer dans uneéquipe en renouveau,le vrai challenge
Il n’y avait pas que le Torinodans le coup puisque l’Olym-pique de Marseille était lui aussiintéressé. Malheureuse-ment, l’offre nancièrefaite à l’AC Milan n’étaitpas consistante. Ons’est intéressé au joueur même enEspagne (uneoffre officiellede Malaga amême ltrédans les mé-dias). Cepen-dant, Mesbaha tenu à rele- ver le dé des’imposer àMilan. Désor-mais, il a l’es-prit libre. Ilest à fonddans la prépa-ration de lanouvelle saisonavec l’AC Milan.Une saison quis’annonce difficiledu fait du change-ment profond queconnaîtra l’effectif, avec ledépart de plusieurs joueurs emblématiques(Seedorf, Nesta, Gattuso,Inzaghi, Silva, Ibrahimo- vic). C’est un vrai challengeà relever, en plus de celui des’imposer face à la concur-rence de Luca Antonini, Da-niele Bonera, Mattia DiSciglio et Taye Taiwo dans lecas où ce dernier ne trouve-rait pas un club preneur.
F. A.-S.
Contacté hier par nos soins, Djamel Mesbah n’a pas voulutrop s’étaler sur le «feuilleton» de son faux-vrai transfert versle Torino. Il s’est contenté de conrmer la décision qu’il aprise depuis plusieurs semaines déjà :
«Oui, je reste bienà l’AC Milan. C’est un club où je peux passer plusieurscaps et progresser encore davantage. Si j’y suis venu,c’est avec l’humilité d’apprendre et de progresser  pour tenter de m’imposer. J’ai trouvé ici un cadrede travail professionnel et un esprit compétiteur qui conviennent à mes ambitions. C’est pour çaque j’ai décidé de rester et de poursuivre l’aven-ture avec le club. J’ai été sollicité par plusieursclubs, que ce soit en Italie, en France ou en Es- pagne. Je les remercie vivement pour l’intérêt qu’ils ont manifesté à mon égard. Si je ne vais pasvers l’un de ces clubs, ce n’est pas par manque de respect  pour eux, mais juste par ambition de m’imposer à l’AC  Milan.»
«Avec une préparation complète,mon rendement sera meilleur»
Pour s’y imposer, ce ne sera certainement pas facile au vude la rude concurrence, mais cela ne l’effraie pas du tout.
«Je suis conscient que je dois batailler pour gagner ma place et la conance du coach. Je me battrai pour être à lahauteur et pour servir l’équipe comme il se doit. Je suis ar-rivé au club durant le mercato, en pleine saison. Là, je ferai ma préparation d’intersaison avec tout le groupe, cequi ne fera qu’améliorer les automatismes avec mes co-équipiers. Je suis convaincu que mon rendement serameilleur lors de la nouvelle saison. Je ferai pour être à lahauteur des aspirations d’un grand club comme l’AC  Milan»
, nous a-t-il assuré.
«Si je me suis entraîné à part,c’est parce que j’étais malade»
Au début de la semaine, Mesbah s’entraînait à partavec deux autres joueurs du club, ce que les médiasitaliens avaient interprété comme étant le signe d’untransfert imminent. Or, l’explication était tout autreet Mesbah nous l’a donnée :
«J’ai été malade le week-end dernier. J’ai souffert d’une inammation à la gorge, ce qui m’a valu la prescription d’un petit repos par le médecin. J’ai donc repris les entraînementsdoucement, par des séances physiques la matinéeavec Mario Yépès qui a tout juste repris les entraî-nements. Cependant, lors des séances de l’après-midi, j’étais avec le groupe. Donc, il n’y a jamaiseu d’ambiguïté sur ce plan-là.»
F. A.-S.
Mesbah reste à Milan
«Je me battrai pourgagner ma place»
L’Equipe 
annonce Brahimi à l’Udinese
Pressé de quitterRennes, le jeune YacineBrahimi est convoitéparplusieurs grandsd’Europe. Parmi lespistes les plus sérieuses,il y a l’Udinese, le FCPorto, le Sporting Lis-bonne, Aston Villa et leBorussia Mönchenglad-bach. D’après le journalsportif français
L’Equipe
, le jeuneFranco-Algérien pour-rait bien prendre la di-rection de l’Italie. Eneffet, Udinese ne semblepas lâcher prise et veutconclure rapidement letransfert, avant le troi-sième tour éliminatoirede la Ligue des cham-pions. Rappelons queBrahimi et sous contratavec Rennes jusqu’en2014.
Porto et leSporting seraientintéressés euxaussi
Deux grands clubs duchampionnat portugaisgarderaient un œil surle jeune Franco-Al-gérien. Il s’agirait duchampion en titre, leFC Porto et le Spor-ting Lisbonne. Ilssuivraient de près le joueur, selon lamême source. Pourle moment, Rennesn’a rien reçu d’officielde la part de cesdeux formations.
 Aston Villa neperd pas espoir
Le jeune joueur,qui n’a pas caché sondésir d’évoluer enPremier League,pourrait voir sonrêve se réaliser plus tôtque prévu, par la ported’Aston Villa. Le clubanglais avait déjà faitune première tentativepour recruter Brahimi,en vain. L’autre club quiserait revenu à la chargepour le joueur serait leBorussia Mönchenglad-bach.
Quitter la Ligue 1faciliterait latâche à la FAFpour le convaincrede choisirles Verts
Le jeune Brahimi ne va très probablementpas s’éterniser en Ligue1. Une chance pour laFédération algériennede football pourconvaincre le jeuneFranco-Algérien d’opterpour les Verts, loin despressions de la Fédéra-tion française de foot-ball et des clubsfrançais.
 N. S.
Raspentino raillépar rapport à Ibra
Florian est, jusqu’à présent, la seule recrue officielle del’Olympique de Marseille. D’ailleurs, c’était suffisant pourfaire de sa présentation officielle un moment médiatiqueimportant en France. A présent que le grand rival, le ParisSaint-Germain, a recruté Zlatan Ibrahimovic, les supportersdu PSG et la presse française se sont mis à railler le recru-tement de Raspentino et le bruit qui a été fait autour de luialors qu’il vient d’un club de deuxième division en ayantinscrit que 7 buts (moitié moins que Kamel Ghilas) durant toute la saison dernière.Même des personnalités s’y sont mises, à l’instar de Louis Nicollin, président deMontpellier, qui a ironisé avec un
«C’est qui ce Rapatino ?» 
, ou de Eric Di Meco, an-cien joueur de l’OM, y est allé de son sarcasme :
«Le rêve est permis, nous avons Raspentino pour contrer Ibra !» 
Dur, dur de porter les couleurs de l’OM !
 
Ceslaepisepou Guedioua
Lesacancessoneminées pouAdne Guedioua.Le milieudeterr ain intenationalalgérienaepis les enra înemensaecWoler-hampon , leclub auquelilappart ient ou jours.Il a re join sescoéqui-piesdir ectement en Ilandeoùilssonenstage deppar aion.Ilaeecuédestest s phsiquespr éliminair esquionélé qu’ilesapeàdébute lappar aiononcièe.
Félicitations
Elle est née au crépuscule du jour, alors que le soleil prenait une couleurrouge. Quelques heures plus tard, le ciel est devenu noir. Rouge et noir,comme c’est prémonitoire ! En tout cas, la petite
Syrine
a ouvert lesyeux directement sur les couleurs fétiches de son papa, notre collègueBasset Mogdad, qui en a rougi de plaisir. Félicitations aux parents et longuevie à la nouveau-née ! Pour la
tamina 
, Ramadhan ou pas, on l’attend. Il pa-raît qu’elle est succulente comme digestif après un bon
f’tour 

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->