Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
La Legion aujourd'hui,RAIDS N°183,2001

La Legion aujourd'hui,RAIDS N°183,2001

Ratings: (0)|Views: 238|Likes:
Published by Laszlo Kantor

More info:

Published by: Laszlo Kantor on Jul 26, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/28/2014

pdf

text

original

 
95
<-
Guadebupe
:
|7
Ff
7,1
1
-
Gayoïe
:
47
FF/7,17
-
Martinique
:
471
Ff
11,\7
-
Moyo»e
:
45
FF/6,84
-
Réuni»
;
47
FF/7,17
4
0,50
FS
-
Luxembourg
:
250 Ft/6,20
-
Canada
;
Cnn
 
Directeur de la
pubication
et
de a rédaction :
Franços Vauvillier.
Directeur
de a
rédaction déégué
:
Jean-Marie Mongn
RÉDACTEUR
EN
CHEF
: Eric
MICHELETTI.
Secrétaire
de rédaction :
Philippe Teulé.E-mal
:
raids@histecol.comPrincipaux colaborateurs
:
Pau
de
Barba,
Anono
E.S.
Carmo
Yves
Debay,
Bran Dte, Gérard Gorokhof,Karie
Hamilton
Jean-Pasca
Héraut,
Jean-Pierre
Husson
Pierre Kruger,
Jean
Le
Cudennec,
Frédéric Lert, Migue
Silva
Machado Gérard Mouinet, Pierre MurtinJean-LousProméGilles Rivet, Pierre
Touzin
Drecteur
de abrication :
PatrickLesieur.
Chef
de fabrication :
Géradne Maiet.
1
Rédacteur
graphiste
;
Morgan Gillard.
E-mail
:
raids@histecol.com
DÉPARTEMENT
PUBLICITÉ
(fax:0147005111)Directeur
de pubicité :
Jean-Claude
Piffret.
Tél.:
01
40
21
18
23.
Chef
de pubicité
RAIDS
:
Sandra
Villermos.
Té.: 01 40 21 17 94,
Equipe
pubicité
:
Sandrine
Régat. Tél.: 01 40
2117
99.
Graphiste
:
Géraldine Maiet.
Tél.:
01
40
21
18
22.
DÉPARTEMENT COMMERCIAL
(fax:0147002075)
Directeur commercial
:
n°
183
AOUT
2001
Tél.:
01 402118 26.
Responsable développement
:
Pâtira
Douriquan
Té.
: 01 40 21 06 04.Secrétaire
général
:
Florence
Grimaux.
Tél.
:
0140 2118
24.
Assistants commerciaux
:
Frédéric Marécha. Té.
: 01 40 21 75 34,
et
Virgne Mouhsine. Té. : 01 40 21 07 09.
Abonnements :
Gaël Prade, Samira Karkour.
Té.: 0140 2118
20.
e-mal :
abonneme<its@hisîecol.comVente
par
correspondance
:
Françose David.
Tél.:
01
40 211796.
e-mal
:
vpc@histecol.com
RÉDACTION,MAQUETTE
ET
TRAITEMENT
IMAGE
Directeur de la photogravure :
PierreGavignaux.
Equipe de rédactionet infographie/image :
Dominique
Breffort,
Yves
Buffetaut, Christophe Camitote,Philippe Charbonner,
Jean-Franços Coombet,
Jean-Marc Deschamps, Lauren Ducos,Juien Shys, Dens
Sillé,
Raymond
Giuian,
Erwan
Le Vexier,
Magai Massein Thibaut
Panili, AnonePoggtoi,
Ntoas
Stratigos,
Aexandre
Thers,
Jean-Lous Viau.
Département
gestion
Directrice financière
:
Chana Raynaud,
Comptablité:
Aan
Thibout
et
Jean-Neoas Kalkas.
Numéro
de
commission
paritare
:
68258.
ABONNEMENTS, RÉDACTION
:
Histoire^
Collections,5,avenue de la République,75541 Paris
cedex
11.
Tél.
:
01
40
21
18
20.Fax:01470051 11.E-mail
:
raids@histecotl.com
Vente
en
Kiosque
'.'.-
Modifet
réassort
:Sordiap,
tél.
: 01 42 36 36 84.
Vente au
détail:
Librarie Armes
&Cotectkxs
19,
avenue de
la
RépuWkiue75011
Pans
Tél.
: 01
47 00 68
72.
DISTRIBUTION
À
L'ÉTRANGER
:
Éditeur responsablepour
la
Belgique :
Tondeur Dffusion9,avenueVan KalkenB-1070 Bruxelles.Té.
: 02/555.02.17. Fax : 02/555.02.09.
SGB 210-0402415-14
Abonnements
:
02/555.02.17
Administrationdesventes:
02/555.02.21
Fax : 02/555.02.09Abonnement
12
numéros
: 2 800 FB / 69 41 €
Italie
:
Tuttostoria.
Ermanno Albertelli
Editore,
BP
395,43100 Parma.USA
: RZM
Imports Dst.,POBox 995,
Southbury,
CT
06488.
TARIFS
D'ABONNEMENT
12
numéros. France : 61
€/400,13F.
Autres
pays
et DOM-TOM : 73 € / 478,85 F.
RAIDS
est une
pubication
du groupe
Histoire & Collections,
SAau capta de 182
938,82
€.Siège socia : 19, avenue de la Répubique,
75011
Paris.Président-directeur général
: F.
Vauviliier.Vice-président
: J.
Bouchery.
Drecteur généra
:
J.-M. MongnPrincipaux actionnaires : F. Vauvillier,J.-M, Mongn et E.
Micheletti.
Impression
:
Léonce Dèprez
HistoiresCollections2001.
Reproduction
interdite
sans accord
écrit
préalable.
«MADEIN
FRANCE
»
En couverture.
Constituée d'engagés
étrangers, la
Légion étrangère
fait
partie intégrante
de
l'armée
de
terre
française. Si les
structures
des
unités,
les
équipements,les missions et les règlements sont identiques à ceux du reste de l'arméede
terre,
la
différence
tient essentiellement au statut des légionnaires.Comme l'ensembledes
forces
armées
françaises,
la Légion a connudes
transformations,
et
RAIDS
se
devait de
vous
les présenter.
(Photos Yves
Debay)
Pour
vous
abonner, pour commander
les
anciens numéros
et
les livres,
reportez-vous
aux pages
2,11,70,71,72
et 76.
DOSSIER
La
Légion
étrangère aujourd'hui
réalisé par
Jean-Louis
PROMEphotos
d'Yves
DEBAY,
José NICOLAS
et Légion étrangère
La
Légion
étrangère,
une
singularité
française
toujours aussi
attrayante
Entretien
avec
le
général Grail
Le
4
e
régiment étranger
:
le
creuset
de la
Légion
étrangère
26
Le
2
e
REI
s'étoffe
Une
force
formatée
pour
l'intervention
outre-mer
Vers
une
formation privée
pour
les chuteurs
opérationnels
par
Frédéric
LERT
34
IOUVEAUX
MATERIELS
par Jean-Pierre
HUSSON,
Pierre
TOUZIN,
Antoine
ALCARAZ
et Leszek CZACHOROWSKI
FICHE
TECHNIQUE
Le
véhicule blindé léger
italien
Puma
/1
 
Adorée
du
public lors
des
grands
défilés/
la
Légion étrangère
cultive
à
plaisir
les
singularités.
Mais
les
plus
visibles,
le pas
lent,
le
képi
blanc,
la
barbe
des
pionniers,
les
fifres
et le
chapeau
chinois
de sa
musique,
ne
constituent
que la
partie
émergée
de
l'iceberg.
Le
véritable attrait
de la
Légion,
c'est
sa
capacité
à
accueillir
sans
exclusives
de
nationalité,
de
race,
de
couleur
et de
languetout candidat satisfaisant
aux
épreuves
de
sélection,
puisde lui
offrir
une «
famille
» le
prenant
en
charge
même
après
son
retour
à la vie
civile.
Dossierréalisépar
Jean-Louis
PROME
12
Limage romantique d'une
Légion
accueillantlesrepris de justice ne répond plus que margi-nalement à la réalité. En revanche, la Légiondemeure un lieu d'enfermement, de vie de grou-pe, de promiscuité, d'efforts physiques intensesqui
fait
de seshommesdessoldats d'éliteaumoins par leur esprit de corps sans faille. Pour
le
reste, la Légion ce sont des régiments pro-fessionnels intégrés dans
l'armée
de
terre
fran-
çaise
et parfaitementprêtsà intervenir
n'im-
porte
où que ce
soit dans
les
plus
brefsdélais
et à
s'adapter
à des
conditionsd'emploi qui ont nettement évolué depuisla
fin de la
guerre froide.
La
Légion
étrangère, enfin, ce sont des soldatsétrangers et, à ce titre, probablementplus
à
même d'être risqués
dansdes
opérations
sensibles...
Constituée d'engagés étran-
gers,
la
Légion
étrangère faitnéanmoins partie intégrante
de
l'armée de terre française. Ses or-mations sont dotées
des
mêmeséquipements et structures queles unités comparables du
res-
te de
l'armée.
Les
règlements
sont identiques. Quantauxmis-sions attribuées
à ses
régimentsopérationnels,
ce
sont celles qu'ontà remplir toutes les autres unités d'in-fanterie,
de
cavalerie
ou du
génie
de I
l'armée de terre. La différence vientdonc essentiellement
du
statut
des
légionnaires. Celui-ci
est par
définition
un
volontaire étranger servant sous contratd'abord
de
cinq
ans,
puis
de
durée variable
à
la discrétion
du
COMLE
et des
souhaits
du
légionnaire.
Un
recrutement
spécifique
à
la
Légion
Ceparticularisme vautà laLégionune
struc-
ture spécifique
: le
commandement
de la
Légion étrangère (COMLE). Lequel est placésous les ordres
d'un
officier
général assistéd'un état-major implanté à Aubagne, à proxi-mité de Marseille. Il est directement subor-donnéau
chef
d'état-majordel'arméedeter-
re
(et non à l'EMAT comme le sont les autresgrands commandements de
l'armée
de
er-
re). Le général commandant le COMLE exer-ce son autorité sur l'ensemble des régiments
de la
Légion dans
les
domaines
de la
gestion
et
de
l'administration
du personnel, de la for-mation
et de
l'instruction
des
légionnaires,
dela
protection
et de la
sécurité
des
hommesservant
à
titre étranger, sans oublier ceux
du
moral,
des
traditions
et de
l'action
sociale.Pour emploi, c'est-à-dire leur entraînement
et
la conduite des opérations, les régimentsopérationnels de la Légion dépendent de leur
brigade
d'appartenance ou,
lorsqu'il
s'agit
de formations installées hors de métropo-le, des commandements
Terre
outre-mer.Du
fait
de leur vocation particulière, les
1
er
et 4
e
RE lepremier constituantle pilier administratif, la « maison-mère » de la Légion, à Aubagne, et
le
second,
à
Castelnaudary, l'éco-
le par où transitent tous les légion-
naires — se trouvent directementsubordonnés au COMLE. Pour cequi concerne
leur
vie courante, lesunités
de la
Légion
dépendent,lorsqu'elles sont implantées
en
métropole, de la région
Terre
Sud-Est de Lyon et du
com-
mandement
militairede
l'Ile-
de-France pour les autres.Dans
la
Légion,
les
officiers
sont, en principe, français et choi-sissent d'y servir à la sortie de l'Eco-
le
d'application d'arme concernée(infanterie, ABC ou génie). Au coursde leur carrière, ils peuvent servir
indifféremment au
sein
de la
Légion
ou
danslerégime général,enrégimentoudansles états-majors. Toutefois, 10 % d'entre euxproviennent du corps des sous-officiers de laLégion
et
sont donc
des
étrangers servantsous contrat. Les sous-officiers commencentobligatoirement leur carrièreentantquelégion-naires
de 2
e
classe
et
comme tels serventdonc
tous
sous
statutd'étranger.
Ci-contre,
en
haut
Parmi
les
traditions jalousement conservées,
la
relève
de la
garde
au
2
e
REI
de
Nîmes.
Les
traditions passent aussi
par les
fêtes
propres
à
l'ensemble
de la
Légion
ou à
chaque unité.
Une
occasion pour tous
d'affirmer
leurappartenance
à une
communauté étroite
et
unie.
(Photo José Nicolas)
Ci-contre.
Un
groupe
de
combat
du 2
e
REP :
rien
neles
distingue d'un groupe
de
combat
des
autres
formations
parachutistes
de
l'armée
de
terre,
si ce n
est
le
sentiment d'appartenir
à une
élite.
(Photo
Yves Debay)

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Danut Lipan liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->