Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
LA STRATEGIE UE 2020 : ANALYSE CRITIQUE

LA STRATEGIE UE 2020 : ANALYSE CRITIQUE

Ratings: (0)|Views: 3 |Likes:
Published by Antonio Gambini

More info:

Categories:Types, Research
Published by: Antonio Gambini on Jul 31, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/31/2012

pdf

text

original

 
 
LA STRATEGIE UE 2020 : ANALYSECRITIQUE
Antonio Gambini
Avril
2010
Editrice responsable : A. Poutrain – 13, Boulevard de l’Empereur – 1000 Bruxelles
 
 
Institut Emile Vandervelde – www.iev.be - iev@iev.be
1
 
Introduction ............................................................................................ 2
 
A.
 
La stratégie de Lisbonne : historique et résultats ........................... 2
 
B.
 
La stratégie UE 2020 ...................................................................... 3
 
C.
 
Analyse critique .............................................................................. 4
 
1. Les manques de la nouvelle stratégie ............................................... 4
 
2. Erreurs dans la philosophie globale .................................................. 4
 
3. Une dimension sociale sacrifiée .......................................................
 
D.
 
Le Conseil européen du 25 et 26 mars 2010 ................................... 5
 
 
 
Institut Emile Vandervelde – www.iev.be - iev@iev.be
2
Introduction
En mars 2010, l’Union européenne a proposé une nouvelle stratégie dedéveloppement socio-économique, « l’UE 2020 ». Elle fait suite à la stratégie deLisbonne, ajustée en cours de processus, et qui n’avait pas réussi à atteindre lesobjectifs qu’elle s’était assignés. Cette note propose quelques éléments d’analysede la stratégie de Lisbonne, une présentation de la nouvelle stratégie « UE 2020 »ainsi qu’une analyse critique de cette dernière.
A.
 
La stratégie de Lisbonne : historique etrésultats
Pour rappel, la stratégie de Lisbonne est issue du Conseil européen de Lisbonneen mars 2000. Elle devait faire émerger dans l’Union européenne, « l’économie dela connaissance la plus compétitive du monde » d’ici 2010 afin de parvenir auplein emploi avant 2010.Cette stratégie reposait sur trois piliers:
 
Un pilier économique pour préparer la transition vers « une économiecompétitive, dynamique et fondée sur la connaissance ». L'accent était missur la nécessité de s'adapter continuellement aux évolutions de la sociétéde l'information. Elle se fondait sur des investissements importants enmatière de recherche et de développement ;
 
Un pilier social pour moderniser le modèle social européen grâce àl'investissement dans les ressources humaines et à la lutte contrel'exclusion sociale. Les États membres étaient appelés à investir dansl'éducation et la formation, et à mener une politique active pour l'emploiafin de faciliter le passage à l'économie de la connaissance ;
 
Un pilier environnemental qui a été ajouté lors du Conseil européen deGöteborg en juin 2001. Ce dernier attirait l'attention sur le fait que lacroissance économique doit être dissociée de l'utilisation des ressourcesnaturelles.Pour atteindre les buts fixés en 2000, une liste d'objectifs chiffrés avait étéarrêtée. Vu que les domaines concernés relevaient presque exclusivement descompétences attribuées aux États membres, une méthode particulière avait étémise en œuvre ; la méthode ouverte de coordination (MOC) fondée l'élaborationde plans d'action nationaux.Selon la Commission, le bilan à mi-parcours en 2005 dressé par Wim Kok, ancienPremier ministre des Pays-Bas a démontré que les indicateurs utilisés dans laMOC ont « fait perdre de vue la hiérarchisation des objectifs et que les résultatsatteints sont mitigés ». D’où l’adoption par le Conseil d’un nouveau partenariat quivise à concentrer les efforts sur la réalisation d'une croissance plus forte etdurable et la création d'emplois plus nombreux et de meilleure qualité.En fait, le rapport Kok a cherché à recentrer les objectifs de Lisbonne sur lacompétitivité. Il a accentué la lecture libérale des objectifs de Lisbonne.Notamment par le soutien massif qu’il apporte à la directive sur la libéralisationdes services. Cette redéfinition trahit en fait l’approche équilibrée et positive de la

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->