Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Carla Cassidy - L’ombre de la passion

Carla Cassidy - L’ombre de la passion

Ratings:

5.0

(1)
|Views: 1,178|Likes:
Published by ddeekkee

More info:

Published by: ddeekkee on Aug 19, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/13/2014

pdf

text

original

 
 CARLA CASSIDY L’ombre de la passion1Lana sortit sans bruit de la chambre de sa fille, et poussa un soupir de soulagement. Persuader Haley de faire la sieste n’était jamaisfacile. Heureusement, après deux histoires et un verre de jus defruit, elle avait fini par s’endormir.Avec un peu de chance, Lana avait deux heures devant elle.Elle traversa le salon et jeta un coup d’œil envieux au canapé. Avrai dire, elle aussi aurait bien aimé se reposer. Sauf qu’elle n’enavait pas le temps. Dans deux semaines, elle devait participer àune grande exposition de bijoux, et il fallait qu’elle profite dessiestes d’Haley pour travailler à ses nouvelles créations.A quatre ans, sa fille débordait de vie et d’enthousiasme, de sorte
 
qu’il fallait sans cesse trouver matière à l’occuper. Rares étaient lesmoments où Lana pouvait s’asseoir et faire des choses pour ellequand sa fille était debout.Elle atteignait la cuisine quand on frappa deux coups secs à laporte d’entrée. Rebroussant chemin, elle alla ouvrir.Deux hommes en complet sombre se tenaient sur le seuil. Devantleur air solennel, elle supposa qu’ils venaient soit sauver son âme,soit lui annoncer qu’elleétait en état d’arrestation. Or elle n’avaitpas enfreint la loi, et son âme se portait bien, merci.Se retenant de lever les yeux au ciel, elle plaqua un sourire poli sur son visage. – Que puis-je pour vous ? demanda-t–elle à travers lamoustiquaire. – Bonjour, madame Tyler. Je suis l’agent Bill McDonald, du FBI. Etvoici mon collègue, Frank Morrel. Pouvons-nous vous parler ?Ils exhibèrent leurs plaques afin de confirmer leurs propos.Le FBI ?Son cœur fit un bond dans sa poitrine et, l’espace d’un instant, unebouffée d’espoir la submergea. Peut-être venaient-ils lui révéler lenom de celui qui avait tué son mari. Peut-être, après vingt longsmois, pourrait-elle enfin mettre cette tragédie derrière elle et faireson deuil.Après avoir examiné leurs plaques avec attention, elle ouvrit lamoustiquaire et s’effaça de façon à leur laisser le passage. – C’est au sujet de Joe ? Vous avez arrêté son assassin ? – Désolé, madame Tyler, répondit l’agent McDonald. Nous venonspour une autre affaire.Les sourcils froncés, elle les précéda jusqu’au salon et les invita àprendre place sur le canapé.
 
 – Une autre affaire ? Que voulez-vous dire ? – Nous avons besoin de votre aide, répondit l’agent Morrel tout ens’asseyant. – De mon aide ?Déconcertée, elle se laissa tomber dans le fauteuil en face d’eux.En quoi pouvait-elle bien venir en aide auFBI ? Elle n’était qu’unefemme ordinaire qui travaillait dur pour élever sa fille.Frank Morrel parut hésiter. – En fait… c’est un peu délicat. Nous aimerions qu’un agents’installe chez vous pour une semaine ou deux. Et que vous leprésentiez à vos connaissances comme votre nouveau mari.Elle ne put retenir un haut-le-corps. Avait-elle bien entendu ? – Vous avez bien dit « nouveau mari » ?L’autre agent acquiesça. – D’après ce que nous savons, vous êtes amie avec votre voisin,Greg Cary. – En effet. C’est un homme très sympathique ; il m’a beaucoupsoutenue à la mort de Joe.Elle s’interrompit net, puis les regarda tour à tour. – Est-ce qu’il a des ennuis ? – Je regrette, nous ne pouvons pas vous donner de détails,s’excusa Morrel. Nous avons juste besoin de votre accord pour héberger un agent chargé de faire un peu de surveillance. Nouspouvons vous garantir qu’il n’y a aucun danger pour vous ni pour votre fille. Tout ce que nous vous demandons, c’est de jouer lacomédie du mariage et de ne révéler la vérité à personne. Ni à votrefamille ni à vos amis. Il est crucial que tout le monde croie quel’agent spécial Riley Kincaid est votre mari.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
pepere23 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->