Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Texte Argumentatif

Texte Argumentatif

Ratings: (0)|Views: 154|Likes:

More info:

Published by: Bellegarde Wisguerby on Aug 24, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/24/2012

pdf

text

original

 
 
LES DISCOURS
 
 
 
LE TEXTE ARGUMENTATIF
 
'étude du texte argumentatif reste un aspect majeur de la préparation à l'épreuve écrite dubaccalauréat : elle entre dans l'un des objets d'étude imposés par le programme ("Convaincre,persuader et délibérer"); elle est au centre de l'écriture d'invention, lorsque celle-ci consiste àexercer des capacités critiques, et de la dissertation; le texte argumentatif peut être enfinconcerné par la première partie des trois sujets. Il s'agit d'une ou deux questions portant sur uncorpus de documents : notées sur 4 ou 6 selon les séries, ces questions d'analyse proposées auxcandidats « font appel à leurs compétences de lecture et les invitent à établir des relations entreles différents documents et à en proposer des interprétations. Ces questions peuvent êtreconçues d
e façon à aider les candidats à élaborer l’autre partie de l’épreuve écrite, la partieprincipale consacrée à un travail d’écriture. »(
B.O. n° 46 du 14.12.06). Il va sans dire que nousnous pencherons surtout ici sur les questions qui visent les compétences nécessaires auxtravaux d'argumentation, c'est-à-dire l'essai et la dissertation.Nous vous proposons à cet effet une série de séquences qui ont pour but de fortifier votre connaissance et votre pratique desdivers procédés familiers de la stratégie argumentative.
 
SOMMAIRE
 
 
L'ÉNONCIATION
 
LES REGISTRES
 
L'ORGANISATION
 
EXERCICES INTERACTIFS
 
COMMENTER, REFORMULER
 
LA STRATÉGIE ARGUMENTATIVE
 
L'APOLOGUE
 
L'énonciation du texte argumentatif 
 
Le texte argumentatif est un discours : c'est dire qu'il met en scène une situation decommunication très claire dans laquelle un
émetteur 
exprime une opinion et peut solliciter dediverses manières son
récepteur 
pour le convaincre
(voyez les caractères du texte argumentatif dans notre  tableau des types de textes  ) 
. L'une des questions de compréhension les plusclassiques porte sur le relevé des pronoms qui peuvent, à des degrés différents, trahir l'un etl'autre.C'est ce premier travail que nous nous consacrons, à la faveur du texte suivant :
 
 
Fontenelle, La dent d'or (
Histoire des Oracles 
, 1686)
 
Assurons-nous bien du fait avant que de nous inquiéter de la cause. Il estvrai que cette méthode est bien lente pour la plupart des gens qui courentnaturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait ; mais enfinnous éviterons le ridicule d'avoir trouvé la cause de ce qui n'est point.Ce malheur arriva si plaisamment sur la fin du siècle passé à quelquessavants d'Allemagne que je ne puis m'empêcher d'en parler ici.
 
En 1593, le bruit courut que les dents étant tombées à un enfant de Silésie, âgé de sept ans,il lui en était venu une d'or à la place d'une de ses grosses dents. Horstius, professeur enmédecine dans l'université de Helmstadt, écrivit en 1595 l'histoire de cette dent, et prétenditqu'elle était en partie naturelle, en partie miraculeuse, et qu'elle avait été envoyée de Dieu àcet enfant, pour consoler les chrétiens affligés par les Turcs. Figurez-vous quelleconsolation, et quel rapport de cette dent aux chrétiens ni au Turcs. En la même année, afinque cette dent d'or ne manquât pas d'historiens, Rullandus en écrit encore l'histoire. Deuxans après, Ingolsteterus, autre savant, écrit contre le sentiment que Rullandus avait de ladent d'or, et Rullandus fait aussitôt une belle et docte réplique. Un autre grand homme,nommé Libavius, ramasse tout ce qui avait été dit de la dent, et y ajoute son sentimentparticulier. Il ne manquait autre chose à tant de beaux ouvrages, sinon qu'il fût vrai que la
 
dent était d'or. Quand un orfèvre l'eût examinée, il se trouva que c'était une feuille d'orappliquée à la dent, avec beaucoup d'adresse ; mais on commença par faire des livres, etpuis on consulta l'orfèvre.Rien n'est plus naturel que d'en faire autant sur toutes sortes de matières. Je ne suis pas siconvaincu de notre ignorance par les choses qui sont, et dont la raison nous est inconnue,que par celles qui ne sont point, et dont nous trouvons la raison. Cela veut dire que, nonseulement nous n'avons pas les principes qui mènent au vrai, mais que nous en avonsd'autres qui s'accommodent très bien avec le faux.
 
Exercice 1 : l'étude des pronoms :
 
Il est rare qu'à l'examen une question invite à analyser la valeur de tous les pronoms. Maisprenez l'habitude de vous y intéresser, tant il est vrai que les questions "qui parle ? à qui ?" sontessentielles devant un texte argumentatif.Aucune des questions de compréhension ne doit être traitée comme un pur et simple relevé. Ilvous faudra éviter par-dessus tout le balayage linéaire des indices et opérer un classementméthodique qu'il faudra rédiger soigneusement (pas de tableau !).
 
 
 
Commencez par vous intéresser, dans le texte de Fontenelle, aux pronoms de laprésence (ils désignent l'émetteur et le récepteur, présents à la situation decommunication
: je, vous, nous 
). Interrogez-vous sur la fréquence du
je 
. Quireprésente-t-il ? Pourquoi cette relative rareté ? Pourquoi l'auteur lui préfère-t-il le
nous 
? Qui ce dernier pronom représente-t-il ? Le
vous 
reste très rare, mais sonoccurrence ("Figurez-vous") crée une relation de complicité avec le lecteur. Quel estson intérêt ?
 
 
Poursuivez votre examen par les pronoms de l'absence (non pas tous les
ils 
ou
elles 
du texte, mais les pronoms qui désignent les personnes dont on parle, par exempleun représentant de la thèse adverse). Parmi ces pronoms, le pronom indéfini
on 
estle plus intéressant. Montrez qu'il peut être à la fois pronom de la présence et del'absence. Dans le texte de Fontenelle, quel est son cas ? Montrez qu'il prend unevaleur péjorative.
 
Prenez l'habitude de faire un petit bilan de votre étude de la situation de communication.Parfois les questions y invitent. Ici on conclurait sans doute à une stratégie très habile danslaquelle l'auteur reste très en deçà, par les pronoms, de son implication réelle. Justifiez ceconstat.
 
APPLICATION
 
ÉTUDIEZ LES PRONOMS DANS LES TEXTES SUIVANTS : qui parle ? à qui ?
 
C'était sûr. Mais je ne le savais pas. Ce fut seulement aux abords de la quarantaine que je commençaisà comprendre. Il n'est pas bon d'être tellement aimé, si jeune, si tôt. Ça vous donne de mauvaiseshabitudes. On croit que c'est arrivé. On croit que ça existe ailleurs, que ça peut se retrouver. On comptelà-dessus. On regarde, on espère, on attend. Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube unepromesse qu'elle ne tient jamais. On est obligé ensuite de manger froid jusqu'à la fin de ses jours. Après
cela, chaque fois qu'une femme vous prend dans ses bras et vous serre sur son cœur, ce ne sont que
des condoléances. On revient toujours gueuler sur la tombe de sa mère comme un chien abandonné.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->