Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
La lumière, Août 2012

La lumière, Août 2012

Ratings: (0)|Views: 11 |Likes:
Organe de l'Islam Ahmadiyya Anjuman Lahore Ishaat de
Organe de l'Islam Ahmadiyya Anjuman Lahore Ishaat de

More info:

Published by: Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam on Aug 25, 2012
Copyright:Public Domain

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/25/2012

pdf

text

original

 
 
Editeurs 
Shahid AzizMustaq Ali
Contenu:
 
Page
 
L’appel du Messie 1Le Mouvement Ahmadiyyaet les autres 2Les compagnes (r) 4Justice 6Ramadan 8
Webdiffusions
: Veuillez noter que la Khut-ba et les prières de Vendredi, les discours, aussibien que les rencontres sont partagés sur laMosquée Virtuelle (www.virtualmosque.co.uk).
L’appel du Messie
L’argument des agnostiques réfuté
Les agnostiques, manifestement, ont trouvél’audacieuse idée de s’opposer contre la preuveprésumée du fait que l’observation de l’universn’apporte aucune preuve positive de l’existenceréelle de son créateur. Cela indique simplement qu’on devrait le faire, ce qui rend le cas sujet àdes doutes aux yeux del’agnostique. La Raisonet la Science devraient être clairement com-prises, et souligner lanécessité de Son exis-tence, et non prouversa réelle existence elle-même ; et il y a de fait une grande différenceentre la nécessité del’existence de quelquechose et sa réelle exis-tence. L’homme qui pense que la connaissancerelative au Dieu Très Haut est confinée et rédui-te à l’observation de la nature, n’a aucun argu-ment incontestable pour prouver et affirmerl’existence de Dieu comme un fait établi. Saconnaissance ne le porte pas au-delà de la lignede ce qui doit être. Cependant, bien sûr, il netombe pas dans le giron de l’athéisme.C’est pour cette raison que ceux des an-ciens penseurs qui s’accrochèrent et gardèrent leurs conclusions d’arguments présomptifs,commirent une bévue et livrèrent le monde àun labyrinthe de doutes et de difficultés. Nom-bre d’entre eux sont morts comme des athéesou des naturalistes incrédules, et le bateau enpapier formé par leur philosophie et leur scien-ce ne put les porter en sécurité jusqu’au rivage ;car, d’un certain côté, ils ont été obsédés parleur amour de ce monde, et de l’autre côté, ilsne surent pas pour certains ce qui les attendait dans l’Au-delà. Ainsi, ils quittèrent ce mondedans un état d’agitation extrême et d’inquiétu-de en leur âme, et se sont trouvés démunis decette certitude qui vient de la prise de cons-cience. Leur propre confession est que leursconnaissances qui concernent le Créateur de cemonde et des affaires ayant trait à l’au-delà,sont basées sur deshypothèses et des pro-babilités, et non sur lacertitude d’une véritéétablie et indiscutable.Quoi que les philoso-phes aient considéréque concernant unechose ou un sujet, ildoit en être ainsi. De lamême manière, ils pri-rent par la suite pouracquis que c’était leur
 
Août 
 
2012
Webdiffusion sur le premier service Islamique mondial en temps réel à l’adressewww.virtualmosque.co.uk 
La Lumière
Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam Lahore (France)
La seule organisation Musulmane soutenant la finalité de lamission du Prophète.
 
 Je dois aimer toute lhumanité 
 
 
2
Août 2012
La Lumière
 Je dois aimer toute lhumanité 
opinion et basèrent leur conclusions sur ceschoses ou sujets.Ce fut sur cette instable et hypothétique fon-dation que les philosophes des temps anciensbasèrent leur raisonnement et pensée. Pouravoir une vraie et vivante foi dans l’existence dece qui est réel, un Dieu vivant n’a jamais ren-contré leur sort ; et le point culminant deconnaissance atteint par leur sagesse et leurphilosophie était qu’il semblait y avoir un be-soin pour l’existence d’un créateur. Et la véritédu sujet est que, comme les fausses gens et lesindividus sans foi, ils furent pris dans le bour-bier de leurs propres doutes et craintes, et nepurent mettre leurs pas sur le droit chemin. Cer-tains d’entre eux dénigrèrent le Très Haut Dieuainsi que le Plus sage et le Concepteur de TouteChose. Certains dirent que la matière et l’esprit coexistant avec Dieu, étaient, comme des frères,sur un pied d’égalité avec l’Être Divin, et que lesAriya Samajistes de l’ère actuelle étaient leurssuccesseurs dans cette croyance bizarre. Cer-tains n’acceptèrent pas la doctrine de l’Immor-talité de l’esprit humain ni ne crurent au Jour dela Résurrection et du Jugement. Certains d’entreeux dirent que cette Epoque, comme Dieu, était l’Eternel et l’Effet Eternel. Certains apposèrent des sacrifices aux idoles et se prosternèrent de-vant des dieux artificiels. Et beaucoup de philo-sophes réputés réfutèrent complètement l’exis-tence de l’Être Suprême ; et il n’y en avait aucunparmi eux qui pouvaient être libre et non affec-té par ces fausses et pernicieuses notions.(Braheen i Ahmadiyya, volume 2)
L’Attitude du Mouvement Ah-madiyya envers les autressectes et communautés, et enves le Gouvernement 
Par Hazrat Maulana Muhammad AliLe Second Dirigeant de la Communauté Ahmadiyya
Comme l’Ahmadiyya Anjuman Isha’at-i-Islam Lahore porte par son oeuvre la défense et la propagation de l’Islam dans différents pays, et que ses membres se trouvent maintenant dansla plupart des pays dans lesquels se trouvent une population Musulmane et que son travailmissionnaire est porté à la connaissance desautres au travers de tels membres ou par l’éta-blissement de missions permanentes, et commela communauté et ses missionnaires sont par-fois dénaturés et parfois mal compris, j’ai pensénécessaire d’ajouter quelques mots pour éclair-cir notre position et d’expliquer notre attitudeenvers les autres communautés et sectes aveclesquelles nous entrons en contact et envers lesgouvernements sous lesquels nous vivons.Nos relations avec les adeptes des autresreligions sont plus paisibles, comme nous accep-tons les maitres religieux de tous les peuplescomme des hommes saints qui furent soulevéspar Dieu pour la régénération spirituelle et mo-rale de ces peuples. Ceci est en accord avec lesenseignements du Coran, qui dit « Il n’y a pas unpeuple qui n’ait vu un avertisseur apparaitre enson sein » (35 :24). Il est vrai que les noms detous les prophètes ne sont pas mentionnés dansle Saint Coran, comme il dit, « Nous avons en-voyé avant toi des Messagers. Il en est dont Nous t'avons parlé; et il en est dont Nous net'avons pas parlé » (40 :78). Le Saint Coran étant si clair quant au fait que des messagers avaient 
Une Mosquée, Dubai
 
Août 
2012
3
La Lumière
 Je dois aimer toute lhumanité 
ne de l’un des plus grands empires du monde.Nous honorons les Saint Sunnites autant que lesImams Chiites. De plus, nous considérons commele plus grand péché de la part d’un Musulman d’ap-peler son frère Musulman ‘Kafir’, comme toute per-sonne souscrivant à la formule « la ilaha illallahMuhammad-ur- Rasul-ullah » entre dans la foi del’Islam, et nul n’a le droit d’exclure de la grandefraternité Musulmane toute personne qui y est ad-mise sous l’autorité de Dieu et de Son Prophète. Laforce de l’Islam repose sur cette union, et l’unionentre les différentes sectes peut uniquement êtreapportée s’ils apprennent à respecter les diri-geantsdes au-tres et àtolérerles diffé-rents d’o-pinion ausein del’Islam.Le troi-sièmepoint queje vou-drais ex-primer iciest l’atti-tude denotre com-munauté envers les Gouvernements des pays danslesquels nos membres vivent. Comme notre objec-tif et notre but est d’ôter les mauvaises représenta-tions qui ont cours contre l’Islam et d’inviter leshommes à accepter les grandes vérités Islamiquesqui portent sur la paix et le contentement de l’âmeet établit la fraternité de l’homme, nous n’interfé-rons pas avec les affaires politiques du Gouverne-ment sous lequel nous vivons. Nous ne minimisonspas l’importance des conflits politiques dans lemonde, mais comme un seul homme nous noustenons à l’écart des luttes politiques afin que nouspuissions concentrer toute notre attention sur legrand but religieux que nous avons. Comme unesuite naturelle de cette attitude nos membres doi-vent être loyaux au Gouvernement établi par la loidans tout pays. Ils doivent être loyaux au Gouver-été envoyé à tous les peuple, tout Musulman doit respecter les grands fondateurs religieux de tousles peuples, tels que Zoroastre en Perse, Rama,Krishna et Bouddha en Inde, Tao et Confucius enChine, comme les prophètes de ces peuples, auxcôtés des prophètes dont les noms ont été men-tionnés dans le Saint Coran, tels que Abraham,Moise, Jésus, etc. Cet enseignement Coranique gé-néral, que la communauté Ahmaddiyya a large-ment souligné établit la base de la paix et de la fra-ternité parmi les différents peuples du monde.Je vais maintenant parler de nos relations avecles différentes sectes de l’Islam. Nous révérons defaçon éga-le tous lescompa-gnons duSaint Pro-phète, tousles saintsqui sont apparusdans l’I-slam et tous lesMujaddidsqui ont étésoulevésdans lesdifférentssiècles del’Hégire pour la régénération du peuple Musulman.Nous considérons les différentes sectes de l’Islam,non comme des sectes dans le sens réel de ce ter-me, mais comme autant d’écoles de la pensée, carils sont tous, pour autant qu’ils soient, des élé-ments essentiels de la religion concernée. La plusgrande division de l’Islam se fait entre les Sunniteset les Chiites, ce même si les Sunnites et les Chiitesne sont pas différents pour les essentiels de la reli-gion ; leur principale différences est de savoir siAbu Bakr ou Ali était le successeur légitime duSaint Prophète, ce qui est plus un différent de na-ture politique que de nature religieuse. Nous te-nons Abu Bakr, Umar, Uthman et Ali en égale esti-me, comme ils rendirent tous un immense serviceà la cause de l’Islam et menèrent de simples viesde saints hommes alors qu’ils siégeaient sur le trô-
Mosquée Sheikh Zaid, Abu Dhabi

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->