Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword or section
Like this
5Activity
×
P. 1
REG grenelle de l'environnement _entreprises & responsabilité sociétale _rapport2008

REG grenelle de l'environnement _entreprises & responsabilité sociétale _rapport2008

Ratings:

4.0

(2)
|Views: 3,020|Likes:
Published by susCities
Rapport issu du Grenelle de l'Environnement : Responsabilité sociétale des entreprises.
Rapport issu du Grenelle de l'Environnement : Responsabilité sociétale des entreprises.

More info:

Published by: susCities on Jan 15, 2009
Copyright:Attribution

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See More
See less

10/16/2011

pdf

 
 MINISTERE DE L’ECOLOGIE, DE L’ENERGIE, DU DEVELOPPEMENTDURABLE ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
 
Grenelle de l’EnvironnementChantier 25Comité opérationnel « Entreprises et RSE »
 
Pilote : Daniel LebègueChef de projet : André-Jean GuérinRapport final - 21 mars 2008
 
ComOp RSE, propositions, rapport, version : 20080321 Comop RSE rapport final.doc p. 2 / 75
 
ComOp RSE, propositions, rapport, version : 20080321 Comop RSE rapport final.doc p. 3 / 75
Introduction
Le « Grenelle de l’environnement » a permis d’amorcer collectivement la mutationécologique de notre pays. Un certain nombre d’orientations et de décisions ont été validéeslors des tables rondes tenues du 24 au 26 octobre dernier.Le Ministre d’Etat et les Secrétaires d’Etat ont ouvert des « chantiers » pour élaborer lesmodalités de mise en œuvre de ces orientations et décisions.Le chantier n°25 traite les engagements qui concernent : « Entreprises et responsabilitésociale et environnementale » (voir la lettre de mission en annexe). Par conséquent, lesobjectifs assignés à notre comité opérationnel dépassent le champ environnemental. Ilsinterrogent la manière d’aider, d’inciter, d’orienter, les entreprises vers un développementdurable, que ce soit par une meilleure prise en compte des incidences sociales etenvironnementales de l’activité de l’entreprise, que ce soit dans les modes de gouvernanceou dans les relations avec les parties intéressées, que ce soit par les valeurs éthiquesauxquelles l’entreprise fait référence. C’est sur l’ensemble de ce champ que notre Comités’est considéré comme mandaté, soit les domaines couverts habituellement par les notionsde « Responsabilité sociétale des entreprises » (proche de la notion anglo-saxonne decorporate social responsability – CSR), de critères ou indicateurs environnementaux etsociétaux, d’ « investissement socialement responsable » (proche de la notion anglo-saxonne de socially responsible investment – SRI). Dans le corps du rapport, et hors lesquelques propositions d’éléments législatifs écrits, les divers termes utilisés renvoient tous àl’ensemble de ce champ.Notre comité, constitué à partir des organisations et administrations arrêtées par le cabinetdu Ministre d’Etat, comporte une trentaine de membres. Il s’est réuni à 6 reprises du 11 janvier au 19 mars. Il a auditionné divers experts et rencontré quelques opérateurs dont laliste est donné en annexe de notre rapport. Des contributions extérieures ont alimenté lesdébats et leurs auteurs sont également cités dans les annexes.Les propositions ont été élaborées afin de répondre aux décisions et orientations du« Grenelle » tout en conservant une cohérence avec les dispositifs juridiques qui encadrentles activités des sociétés et, notamment leurs organes de régulation, et ceux qui codifient lesrelations sociales au sein de l’entreprise. Plusieurs sujets qui nous étaient soumis posaientdes questions d’ordre public et d’intérêt général (responsabilité pénale et civile sans fautepour atteinte à l’environnement, notamment dans le cas sociétés mère-fille, dimensiond’intérêt général des alertes et articulation avec le statut de l’expertise, etc.). D’autrescomités opérationnels, ainsi que le groupe confié à la présidence de Mme Corinne LEPAGE,avaient pour mission d'aborder ces questions sous ces angles spécifiques. La questionrelative à « l’étiquetage environnemental et social des produits » est apparue relever ducomité opérationnel abordant la consommation. Celle de l’obligation de rapportage pour lesétablissements publics de l’Etat du Comité opérationnel sur « Etat exemplaire ».La première conclusion de nos travaux suggère de rappeler les obligations relatives aurapport annuel de gestion des sociétés. Les informations qu’il fournit doivent être complètessincères, loyales, aussi bien dans les domaines économiques, financiers et comptablesqu’en ce qui concerne les aspects sociaux, environnementaux, éthiques, et de gouvernancelorsque la loi le prévoit. Toutes doivent faire l’objet de rigueur dans leur établissement, decontrôle de la part des organes de gouvernance de la société et des commissaires auxcomptes. Le rapport de gestion doit être présenté au comité d’entreprise pour les sociétésqui en ont un. Dans le cadre de ses missions, celui-ci peut exprimer un avis qui seraobligatoirement transmis aux actionnaires. Le rapport de gestion est présenté au conseil

Activity (5)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Nuevomund liked this
tmpo liked this
Sarah Habbassi liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->