Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le Seul Vrai Adam de Genèse 1 et 2

Le Seul Vrai Adam de Genèse 1 et 2

Ratings: (0)|Views: 417|Likes:
Published by bahrmanou
Il n'existe qu'une seule Création!
Il n'existe qu'une seule Création!

More info:

categoriesTypes, Research, History
Published by: bahrmanou on Sep 22, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

10/09/2012

pdf

text

original

 
L
E SEUL VRAI
DAMDE
G
ENÈSE
1:26, 27
ET
2:7
 Vous êtes libres de copier ce texte, mais pas de l’éditer.
Il est tout simplement incroyable de constater qu’à l’intérieur du mouvement iden-titaire existe un conglomérat de dogmes confus qui ne semblent pas devoir s’arrê-ter jamais. On dirait que chacun désire monter sa propre usine à bretzels! Celui quia imaginé le premier la théorie de la Création des 6
e
et 8
e
 jours devrait avoir droitau ruban bleu de la fraternité des menteurs, car cette théorie n’est tout simple-ment pas vraie. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la théorie de la Créationdes 6
e
et 8
e
 jours, il doivent savoir que ses avocats affirment que les races non-blanches furent créées au 6
e
 jour et que la race Blanche Adamique fut « formée »au 8
e
 jour. Pourtant, vous pouvez chercher dans toute la Bible et vous pourrezconstater que nulle part elle ne parle d’une Création au 8
e
 jour! En réalité, lesÉcritures soulignent en termes clairs que la Création se termina à la fin du 6
e
 jour!Nous débuterons cet article en nous référant à Flavius Josèphe concernant ce sujetde la Création. A 
NTIQUITÉS DE
F
LAVIUS
J
OSÈPHE
1:1:1–2« 1. Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Celle-ci n’était pas visible; elle était cachée sous des ténèbres profondes et un souffle d’enhaut courait à sa surface. Dieu ordonna que la lumière fût. Quand elleeut paru, il considéra l’ensemble de la matière et sépara la lumière desténèbres, les appelant
jour
et
nuit
, et il nomma
matin
et
soir
l’apparitionde la lumière et sa cessation. Et ce jour devrait être le premier, maisMoïse employa le terme de “un jour”. Pourquoi? Je pourrais le dire dèsmaintenant, mais comme je me propose de faire la recherche de toutesles causes dans un écrit spécial, je diffère jusque-là l’éclaircissementde ce point. Ensuite, le second jour, Dieu établit le ciel sur le monde;l’ayant distingué du reste, il jugea qu’il devait être organisé à part et,l’avant entouré d’une surface congelée [firmament], il le rendit humide
 
L
E SEUL VRAI
DAM
Clifton A. Emahiser
et pluvieux, en rapport avec les besoins de la terre, qu’il féconderait deses rosées. Le troisième jour, il fixa la terre et répandit autour d’elleles eaux de la mer; c’est ce même jour qu’il lui fit produire d’un seulcoup les végétaux et les semences. Le quatrième jour, il orna le cielen y plaçant le soleil, la lune et les autres astres; il prescrivit leursmouvements et leurs cours, qui devront indiquer les révolutions dessaisons. Le cinquième jour, paraissent les poissons et les oiseaux; illance les uns dans les profondeurs des mers, les autres à travers lesairs. Il les unit par les liens de la vie en commun et la génération, pourse perpétuer et multiplier leur espèce. Le sixième jour, il crée la racedes quadrupèdes, les fait mâles et femelles; et, ce jour-là, il forme aussil’homme. Ainsi, selon Moïse, le monde avec tout ce qu’il renferme futcréé en six jours seulement; le septième, Dieu s’arrêta et se reposa deses travaux. De là vient que, nous aussi, nous passons ce jour-là dansle repos et nous l’appelons sabbat, mot qui signifie
cessation
dans lalangue des Hébreux.« 2. Après le septième jour, Moïse commence à parler de questions na-turelles; sur la création de l’homme il s’exprime ainsi : Dieu, pour fa-çonner l’homme, prit de la poussière de la terre, et y inspira un souffleet une âme. Cet homme fut appelé Adam, ce qui, en hébreu, signifie
roux 
, parce que c’est avec de la terre rouge délayée qu’il fut formé;c’est bien, en effet, la couleur de la vraie terre vierge
1
. Dieu fait passerdevant Adam les animaux selon leurs espèces, mâles et femelles, en lesdésignant; il leur donne les noms qui sont encore usités aujourd’hui.Puis, considérant qu’Adam n’a pas de compagne à qui s’unir (en effetil n’existait pas de femme), et qu’il s’étonne de voir les autres animauxpourvus de femelles, il lui enlève une côte tandis qu’il dort, et en formela femme. Adam, quand elle lui fut présentée reconnut qu’elle était néede lui-même ... ».La chose la plus significative à considérer est probablement le fait que la créa-tion de la Terre, avec toutes ses créatures, y comprise la création d’Adam et d’Ève,n’est pas écrite dans un ordre chronologique! Arrêtez-vous un moment et pensez àceci : l’homme-Adam fut créé il y a approximativement 7.500 ans, tandis que cer-taines des étoiles les plus lointaines se trouvent à des milliards d’années-lumières;et il y a combien de milliards d’années furent-elles créées, nous n’en savons rien!Lorsque l’on observe ces étoiles distantes, on regarde des milliards d’années dansle passé. Il suffit de lire la Genèse 1:14–19 pour découvrir que le Soleil et la Lunene furent pas créés avant le « quatrième jour ». Comment donc l’herbe, les planteset les fruits pouvaient-ils croître, eux qui ont été créés, selon le texte, le troisième jour, sans l’aide du Soleil? Quelque soit la durée du «jour» dont parle la Genèse, ilne s’agit certainement pas d’un jour de 24 heures tel qu’il nous est familier! En dé-
1. À la place de « terre rouge », Josèphe aurait du écrire « rouge sang » (espèce rouge), puisqueDAM signifie « sang ».
2
 
DE
G
ENÈSE
1:26, 27
ET
2:7pit de toutes ces évidences, Eli James
2
insiste que la Genèse fut écrite dans l’ordrechronologique. La réponse est que ni la Genèse dans la Bible, ni le récit de la Créa-tion par Josèphe ne sont dans l’ordre chronologique. Une fois ce fait fermementétabli, nous pouvons commencer à trouver un sens au récit de la Création!Les créationnistes des 6
e
et 8
e
 jours donnent une grande importance à la Genèse1:27 qui dit « il les créa mâle et femelle », affirmant que cela parle de la créationdes autres races. Puis ils soulignent que, en Genèse 2:7, il est fait mention de laformation de « l’homme », en insistant sur le fait qu’il s’agit d’une seconde tenta-tive, d’un second acte séparé du Tout-Puissant. Ils déclarent que lors de la pre-mière création, l’un fut « créé » tandis que dans la seconde, l’homme fut « formé ».Ils essayent donc d’établir un contraste entre les deux récits de Genèse 1:26–27et Genèse 2:7, mais il est à noter que Josèphe dit : « et, ce jour-là [le sixième], ilforma aussi l’homme». Il utilise le terme de «formation» pour «Adam» au sixième jour et parle également des quadrupèdes étant « créés », les faisant « mâles et fe-melles » le même jour. Nous ne savons pas quel manuscrit Josèphe avait sous lamain, mais d’après les paroles mêmes de Josèphe, nous pouvons déterminer qu’ilcomprenait parfaitement qu’il s’agissait d’un seul récit!Une note de bas de page dans l’édition de Kregel, ce qui est habituel dans touteédition complète de Josèphe par Whiston, fait le commentaire qui suit sur le récitde la Création, en page 25 :«Josèphe, dans sa Préface, en section 4, dit que Moïse écrivit certaineschoses de manière énigmatique, certaines de manière allégorique et lereste en termes clairs. Et dans son récit du premier chapitre de la Ge-nèse et des trois premiers versets du second, il ne nous donne aucunindice sur un quelconque mystère; mais quand il arrive au verset 4 etsuivants, il dit que Moïse, après que le septième jour soit terminé, com-mence à parler philosophiquement. Il n’est donc pas très improbablequ’il comprenait le restant du second chapitre ainsi que le troisièmedans un sens énigmatique, allégorique ou philosophique. Le change-ment du nom de Dieu, exactement en cet endroit, de Élohim à JéhovahÉlohim, de Dieu à Seigneur Dieu dans la langue hébreue, samaritaineet dans la Septuagint, favorise aussi un tel changement dans la narra-tion ou la construction ».Nous pouvons trouver plusieurs choses intéressantes dans cette note. Il est inté-ressant d’observer que Josèphe reconnaissait que dans le chapitre 2 de la Genèse,Moïse utilise un raisonnement philosophique concernant la Création de l’homme- Adam. La définition de
philosophie
est : « étude critique de croyances fondamen-tales».Nousneparlonspasicidephilosophiegrecque,quiconduitau«sophisme».Donc, si Moïse utilise un raisonnement philosophique en cet endroit concernant laCréation de l’homme, il n’est pas en train de raconter la création d’une deuxième
2. « pasteur » de l’Identité Israélite (N.D.T.)
3

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->