Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
La définition de la foi chez les murjites par le Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî

La définition de la foi chez les murjites par le Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî

Ratings: (0)|Views: 1,403|Likes:
Published by lansesolide

More info:

Published by: lansesolide on Sep 26, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/29/2012

pdf

text

original

 
 
27/09/2012Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî |
L’anse la plus solide
 
L’
ANSE LAPLUSSOLIDE
 
La définition de la foi chez les murjites par le shaykhAbû Bassîr At-Tartûsî 
 
 
 Page | 1
La définition de la foi chez les murjites
 
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
 
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
: Lorsque nous disons que la foi est croyance
du
 
cœur et
parole de lalangue et actes des membres : ceci implique de nous que nous disions quoi ?Le frère-traducteur anglais: Le 2
ème
point : lorsque nous disons que la foi
est d’avoir la croyance dans
le
cœur
et
d’exprimer cette c
royance par la parole via sa langue et de pratiquer cette croyance parles actes des membres
: ceci nous astreint d’ajouter une autre chose.
 
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
: Nous devons également dire que la mécréance a la mêmecomposante, elle se manifeste par la croyance
du cœur
et par la parole de la langue et par les actesdes membres.Le frère-traducteur anglais: Nous sommes astreints de dire que la mécréance se manifeste
également dans le cœur
et par la parole via la langue et par la pratique [les actes] des membres.
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
:
Ou bien alors, cela se manifeste par l’un des trois
: soit par lacroyance, ou bien par la parole ou bien par les actes des membres.Le frère-traducteur anglais: Un individu peut commettre de la mécréance soit par [une croyancecontenue dans] son coeur, ou bien par sa langue ou bien par les actes de ses membres.
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
: Et il y a celui qui vient et qui dit que la définition de la foi est laconnaissance que la foi est composée de la croyance du coeur, de la parole de la langue et des actedes memb
res, si l’individu est
un salafi.Le frère-traducteur anglais: Il y a ceux qui viennent à toi et te disent : « je suis salafi et je vais tedonner la définition sunnite de la foi
qui est le fait de croire par son cœur, de prononcer la parole par
sa langue et de mettre en pratique par les actes des membres. » Ceci est bon.
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
:
Mais lorsqu’il s’
agit
du takfîr [excommunication], d’un autre côté, tu
le [le salafi] vois restreindre la mécréance et le takfîr par le démenti du
cœur.
 Le frère-traducteur anglais: Tu le vois restreindre le takfîr par le reniement
du cœur par le fait queton cœur rejette l’Islâm.
 
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
:
Ainsi que par le fait que le cœur rende licite [agrée la mécréance].
 Le frère-traducteur anglais:
Par le fait que ton cœur dise que cette mécréance est permise.
 
 
 Page | 2
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
: Il te dira : «
[cet individu], son coeur n’a pas rendu licite la mécréanc
e,
son cœur n’a pas démenti.
»Le frère-traducteur anglais: Par exemple, il y a une personne qui commet de la mécréance et cetindividu te dira : «
cette personne ne croit pas que cette mécréance est permise à l’intérieur de soncœur.
»
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
:
Nous disons que ceci est l’école de Jahm
[Ibn Safwân] qui a restreintla foi à
la reconnaissance du cœur.
 Le frère-traducteur anglais:
Nous disons à cette personne que ceci est l’école, c’est l’opinion de Jahm
[Ibn Safwân] qui a restreint la foi au
cœur uniquement.
 
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
: Il dit : « non, la foi est croyance et parole et actes. »Le frère-traducteur anglais: Il lui dit : « non je suis contre Jahm, je suis salafi et je crois que la foi est
croyance du cœur et parole de la langue et actes des membres.
»
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
: Je lui dis : « donc ceci implique que tu dois rendre mécréant par la
croyance du cœur ou par la parole de la langue ou
par les actes des membres. »Le frère-traducteur anglais: Pour une personne qui croit en la définition de la foi sunnite, il doitégalement croire que tu peux prononcer le takfîr sur un individu
s’il
 
a une mécréance dans le cœur
ou s
’il prononce une parole de mécréance ou s’
il commet un acte de mécréance.
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
: Et la signification de ceci est que tu ne dois pas conditionner [lamécréance de] celui qui est [devenu] mécréant par les actes de ses membres au fait que son
cœur
doit contenir un démenti ou une licéité [de la mécréance]. La mécréance est indépendante par sonessence.Le frère-traducteur anglais: Ceci signifie que si une personne commet de la mécréance par ses actes,
ce n’est pas une condition pour toi de croire que cette mécréance a été permise à l’intérieur de soncœur pour le nommer mécréant. Est
-ce compris ? Si une personne commet de la mécréance par sesactes
: tu n’as pas à croire que la mécréance est dans son coeur pour le nommer mécréant.
 
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
:
Lorsqu’ils ont astreint la mécréance par le démenti du cœur, nous leur
disons : « ceci implique de vous que vous astr
eignez la foi dans la reconnaissance du cœur
! »Le frère-traducteur anglais:
Si une personne restreint la mécréance dans la croyance du cœur
uniquement, [par exemple] si un individu devient apostat, il
le devient par le cœur
:
si c’
est cela sacroyance, alors cette personne doit croire que la foi se trouve
dans le cœur uniquement.
 
Shaykh Abû Bassîr At-Tartûsî 
:
Mais si tu dis que la foi est croyance du cœur, parole de la langue etactes des membres et qu’après cela tu dises que la mécréance se fait par la licéité du cœur
uniquement alors ceci est une parole qui va
à l’encontr
e de ce qui est compris de la foi, de tadéfinition de la foi et de ta compréhension de la foi.Le frère-traducteur anglais:
Il est possible pour eux de dire que la foi c’est qu’un individu croit par
le
cœur, la prononce par sa langue et la met en pratique par ses membres.
Mais [ils disent que] lamécréance,
c’est qu’un individu croit dans son cœur que cette mécréance est permise ou qu’il aime

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->