Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
PLF 2013 et plus-values de cession - Les propositions des syndicats professionnels du numérique

PLF 2013 et plus-values de cession - Les propositions des syndicats professionnels du numérique

Ratings: (0)|Views: 1,751|Likes:
Published by L'Usine Nouvelle

More info:

Published by: L'Usine Nouvelle on Oct 04, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/22/2014

pdf

text

original

 
 
PLF 2013 et plus-values de cession :Les propositions des syndicatsprofessionnels du numérique
P
REAMBULE
 
Les syndicats professionnels du numérique, qui représentent ensemble 2000entreprises, ont alerté le Gouvernement sur les risques que comporte son projet de
Loi de Finances 2013 pour la création et le développement d’entreprises innovantes
en France.
Les syndicats professionnels
sont tout à fait conscients de la nécessité de redresser 
les finances publiques et d’un effort national partagé par tous. Elles demeurentnéanmoins vigilantes sur l’impérieuse nécessité de ne pas casser les ressorts de lacroissance, ni de décourager l’entrepreneuriat en Fran
ce. Car nous ne sortirons pasde cette crise sans croissance.
S’ils
 
ont salué certaines mesures très attendues (JEI, CIR) ou certaines assurancesobtenues (ISF PME), les organisations professionnelles se sont inquiétées en particulier des dernières propositions concernant les plus-values de cession. Elles tiennent àsouligner que :
 
La stabilité fiscale
 
est pour ces entreprises un élément essentiel. C’est
pourquoi il importe que toute évolution décidée soit la plus progressivepossible.
 
Tous les re
venus issus du capital n’ont pas la même valeur sociale
. Le capital
investi par un fondateur dans la création d’une entreprise génère de
nombreuses externalités positives pour la société en termes de création
d’emplois, d’innovation et de croissance. Il es
t donc impératif que les
motivations financières de la création d’entreprise en France restent
préservées.
 
 
- 2 -
P
ROPOSITIONS
 
1.
 
R
AMENER LE POINT DE DEPART DE LA DUREE DE DETENTIONDE TITRES AU
1
ER
JANVIER
2006
SELON LA LEGISLATION ENVIGUEUR A CE JOUR
2.
 
REVISER LE CALCUL DE L
ABATTEMENT POUR PLUS DEPROGRESSIVITE
:
 
40%
A
9
ANS AU LIEU DE
12
ANS
 3.
 
FAIRE DEBUTER LE DISPOSITIF AU
1
ER JANVIER
2013
POURNE PAS PENALISER LES CESSIONS
2012
 
(
RETROACTIVITE
)4.
 
SORTIR LES INVESTISSEMENTS DANS LES FCPI DUPLAFONNEMENT DES NICHES FISCALES A
10 000
EUROS
 5.
 
MISE EN PLACE D
UN REGIME TRANSITOIRE D
EXEMPTIONPARTIELLE POUR LES ENTREPRISES D
HYPER CROISSANCE
(
JEI
)6.
 
MAINTENIR L
ATTRACTIVITE DES BSPCE POUR LES SALARIES
7.
 
ASSOUPLIR LE REGIME DU REPORT ACTUEL PAR UN SYSTEMEDE DEGRESSIVITE EN FONCTION DU DELAI DEREINVESTISSEMENT
DETAILS DES PROPOSITIONS PAGES
10
ET
11
 
 
- 3 -
1.
 
R
APPEL DU TEXTE PROPOSE PAR LE GOUVERNEMENT
 
L
’article 6 du projet de L
oi de finances n°235 pour 2013 prévoit une imposition au
barème progressif de l’impôt sur le revenu des gains de cession de valeurs mobilières
et de droits sociaux des particuliers, dans les conditions suivantes :«
G.-
L’article 150
-0 D est ainsi modifié :1° Le 1 est complété par cinq alinéas ainsi rédigés :Les gains nets retirés des cessions à titre onéreux d'actions, de parts de sociétés oude droits démembrés portant sur ces actions ou parts et les compléments de prixmentionnés au 2 du I de l'article 150-0 A y afférents sont réduits d'un abattementégal à :
a)
 
5 % de leur montant lorsque les actions, parts ou droits sont détenus depuis aumoins deux ans et moins de quatre ans à la date de la cession ;b)
 
10 % de leur montant lorsque les actions, parts ou droits sont détenus depuisau moins quatre ans et moins de sept ans à la date de la cession ;Le taux de l'abattement prévu au b est augmenté de cinq points par année dedétention supplémentaire à compter de la septième année et jusqu'à la douzièmeannée révolue.
Pour l’application de cet abattement, la durée de détention est décomptée à partir 
du 1
er 
janvier de l'année d'acquisition ou de souscription des actions, parts ou droitsou, pour ceux acquis ou souscrits avant le 1
er 
janvier 2013, à partir du 1
er 
 janvier 2013,
 selon les modalités prévues aux II et III de l’article 150
-0 D ter. » 2° Le 11 est complété par deux alinéas ainsi rédigés :
En cas d’option pour l’application des dispositions du 2° du I de l’article 163
-0 A, lesmoins-
values de cession constatées au cours d’une année sur des titres ou droits
détenus respectivement, à la date de la cession, depuis moins de deux ans, de deuxans à moins de quatre ans et depuis au moins quatre ans sont imputables sur les plus-values de cession de même nature réalisées au cours de la même année sur destitres ou droits détenus dans les mêmes conditions de durée.
(…)
 
 2° Lorsqu’au cours de l'une de
 s années 2012, 2013 ou 2014, un contribuable a réalisé
des gains nets de cession mentionnés aux I et II de l’article 150
-0 A ou bénéficié dedistributions de plus-
values mentionnées à l’article 150
-
0 F et au 1 du II de l’article 163
quinquies C imposées da
ns les conditions prévues au 2 de l'article 200 A, l’intéressépeut demander que l’impôt correspondant soit calculé en ajoutant à son revenu net
global imposable :a)
 
la moitié de ces gains lorsque les titres ou droits correspondants sont détenusdepuis au moins deux ans et moins de quatre ans à la date de la cession eten multipliant par deux la cotisation supplémentaire ainsi obtenue ;b)
 
le quart de ces gains lorsque les titres ou droits correspondants sont détenusdepuis au moins quatre ans à la date de la cession et en multipliant par quatre la cotisation supplémentaire ainsi obtenue ;

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->