Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. Des reliefs en Styrodur Et Bande Platrée Par Ph VEPIERRE.Màj 2012

Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. Des reliefs en Styrodur Et Bande Platrée Par Ph VEPIERRE.Màj 2012

Ratings: (0)|Views: 915 |Likes:
Published by philv
Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. DES RELIEFS EN MOUSSE D'ISOLATION ET BANDE PLÂTRÉE Le pourquoi du comment. La plupart des grands réseaux modèles sont conçus idéalement pour présenter, de façon crédible, la circulation simultanée d'un maximum de rames fret et voyageurs venues de toute l'Europe, ce qui aboutit le plus souvent, voir immanquablement, pour les réseaux miniatures Français, à une transposition de « quelque part sur une grande ligne des Alpes » ou bien encore « en parcourant les rampes du Jura ».
Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. DES RELIEFS EN MOUSSE D'ISOLATION ET BANDE PLÂTRÉE Le pourquoi du comment. La plupart des grands réseaux modèles sont conçus idéalement pour présenter, de façon crédible, la circulation simultanée d'un maximum de rames fret et voyageurs venues de toute l'Europe, ce qui aboutit le plus souvent, voir immanquablement, pour les réseaux miniatures Français, à une transposition de « quelque part sur une grande ligne des Alpes » ou bien encore « en parcourant les rampes du Jura ».

More info:

Published by: philv on Oct 10, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/16/2013

pdf

text

original

 
DES RELIEFS EN MOUSSE D'ISOLATION ET BANDE PLÂTRÉELe pourquoi du comment.
La plupart des grands réseaux modèles sont conçus idéalement pour présenter, defaçon crédible, la circulation simultanée d'un maximum de rames fret et voyageurs venuesde toute l'Europe, ce qui aboutit le plus souvent, voir immanquablement, pour les réseauxminiatures Français, à une transposition de «
quelque part sur une grande ligne des Alpes »
ou bien encore
« en parcourant les rampes du Jura ».
 À nous donc les belles etsombres entrées de tunnels cernées d'épicéas et la majesté impeccable des grandssoutènements en courbes.Ce qu'on oublie volontiers de mesurer, parmi les multiples taches nécessaires à laréalisation de cette réjouissante ambition, c'est la difficulté de mise en œuvre des reliefsmontagneux plausibles servant d'écrin à nos chères bécanes.Même la meilleure évocation au 1/87e, (et que dire du « N » à l'échelle du 1/160e!) issuede la mise en forme, ou même de la sculpture de plusieurs m³ de mousse d'isolation seraitencore très loin de coller à la réalité: rien que pour représenter un tout petit escarpementalpin de
200m
de dénivelé, il faudrait envisager un décor de
2,30m
de hauteur recouvertde forêts de sapins de 25 à 35cm...Donc, les Alpes par exemple, il vaudrait mieux oublier!(On peut se sortir de ce mauvais pas en assurant avec un aplomb non dissimulé quel'ambition du ferrovipathe se limite à l'évocation d'une
"atmosphère ferroviaire" 
commel'explique si bien le MaîtreJacques Le Platet que...donc...dans ces conditions...etc...)
Œuvre de B.Gilles, ce massif en mousse d'isolation, trônera au centre de l'une des spirales du réseau deCORAIL76.
« LA » solution
Le grand réseau fixe de CORAIL76 est conçu et construit selon une technique partagéepar ses membres et éprouvée depuis plusieurs années : une juxtaposition de modulesconstitués de caissons en
médium
 
(ép.10mm) avec fond de décor intégré (h=60cm), le
 
tout boulonsur un soubassement en profilés Tixit© (en L). Cette base reçoit laplateforme de voies et ses branchements électriques et supporte les reliefs; ceux-ci sontconstitués de pains de
(ép. 50mm) assemblés avecdes pics à brochette en bois, "sculptés » à la scie à métaux et au cutter puis surfacés à la
. En plus de son coût modique, ce matériau est dense, rigide, insensible àl'humidité et aux écarts de température et se comporte comme un excellent isolantphonique. Le « grillage à poules » est donc renvoyé définitivement à son emploi naturel!Sur cette photo on distingue deux états d'avancement de relief-décor :
- à droite,
le massif est en cours de "sculpture" en respectant une certaine cohésiond'aspect géologique. Hormis une future végétation adaptée et détaillée, l'ajout judicieux de
rendant au mieux l'aspect de la roche aux endroits les plus prochesdes spectateurs, est nécessaire pour satisfaire au meilleur réalisme désormais de misesur tout réseau modèle prétendant à un certain niveau de qualité de réalisation.
- à gauche,
le surfaçage en bande plâtrée a reçu une première teinte de fonddestinée à préciser la structure générale et à séparer visuellement la roche deszones herbues ou forestières.
 
Cette vue plus rapprochée montre les blocs de mousse en cours d'assemblage et laprogression d'un massif qui, une fois terminé, occupera environ 4m de longueur (soit 350
m
environ en réalité) et servira de diviseur scénique avant un paysage plus proche de laplaine. À droite, en gris clair, on distingue une zone encore humide, fraîchement surfacéede bande plâtrée.Les lignes de séparation, bien visibles, délimitent des
sous-ensembles logiques de décor*.
La faible profondeur relative des modules (60 cm environ) permettra au futur spectateur deprofiter au plus prêt du spectacle ferroviaire présenté.Vue à l'opposé du massif et des parois surplombant la galerie de protection par-avalanches. Les soutènements en arches pleines venus de moulages de plâtre sont misen place, collés, mais encore à l'état brut; ils seront teintés de façon à s'intégrer au mieuxdans le décor environnant en fonction de la palette dominante des enrochements alentour.

Activity (2)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->