Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Bilan de la gratuité 2001-2011 à Châteauroux

Bilan de la gratuité 2001-2011 à Châteauroux

Ratings: (0)|Views: 250,783 |Likes:
Published by LeMonde.fr

More info:

Published by: LeMonde.fr on Oct 16, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/08/2013

pdf

text

original

 
 
HORIZON,LE RÉSEAU DETRANSPORTEN COMMUNGRATUIT
 
BILAN2001-2011
Dernière mise à jour : MARS 2012
 
 
- 2 -
PPOOUURRQQUUOOIILLAAGGRRAATTUUIITTÉÉ?? 
La mise en place totale de la gratuité du réseau de transports publics date de décembre 2001.Celle-ci s’est faite dans un contexte particulierUne agglomération de taille moyenne avec 75 000 habitants, dont environ 50 000 pour laville centre, avec un hypercentre, qui n’excède que quelques centaines de mètres de diamètres,très facile d’accès en voitureUn usage important de la voiture particulièreUne ville avec peu de difficultés de circulation, sauf en de rares points très localisés et demanière ponctuelleUne ville dotée d’une offre de stationnement importante, dont plusieurs parkings enouvrages situés en plein cœur de ville. Ainsi, l’hypercentre comptait en 2001, 1 340 placespayantes sur voirie, 400 places payantes en parkings de surface, et 1 360 places payantessur voirie. En y ajoutant les places gratuites, on arrive à un ratio de 41 places pour 1 000habitants (centre élargi contre un ratio de 30 places pour 1 000 habitants pour desagglomérations de taille équivalente
UUNNCCOONNSSTTAATT::UUNNRRÉÉSSEEAAUUQQUUIISSTTAAGGNNEE 
La
fréquentation des transports en commun castelroussins stagne
entre 1999 et 2000, puisrégresse (-2%) entre 2000 et 2001
21 voyages/an/habitant
, c’est à dire largement en deçà de la moyenne nationale pour desagglomérations françaises similaires (33,8 voyages/an/habitant)En 2001, avant même la généralisation de la gratuité à l’ensemble du réseau,
près de 47%des usagers
(scolaires, demandeurs d’emplois…) voyagent gratuitementLes
recettes de billetterie,
obtenues auprès des 53% de clients qui payent leur titre detransport, ne génèrent que 400 000 € de recettes par an (en 2001), soit environ
14% du coûttotal annuel
des transports en commun castelroussins
 
 
- 3 -
 
LLEESSPPRRIINNCCIIPPAAUUXXOOBBJJEECCTTIIFFSSDDEELLAAGGRRAATTUUIITTÉÉ 
Le droit au transport pour tous
 
Donner un nouveau souffle aux transports collectifs
castelroussins, avec pour objectif, àterme, de doubler la fréquentation (pour atteindre au minimum la moyenne nationale, qui sesitue aux environs de 33,8 voyages/an/habitant pour des agglomérations similaires)
Améliorer la mobilité à destination du centre-ville
, en proposant une offre de transportscollectifs efficace et attractive. Il n’était pas dans l’intention, en instaurant la gratuité des bus,de restreindre particulièrement l’usage de l’automobile, mais plutôt de faciliter lesdéplacements de tous les publics, et notamment faciliter la mobilité des personnes captives destransports collectifsCréer une
nouvelle dynamique
sur le territoire castelroussin.
EEXXIIGGEENNCCEESSPPOOLLIITTIIQQUUEESS 
Ne pas faire supporter le poids de la gratuité au contribuable
, via une hausse des impôtslocauxUne mise en place rapide de la gratuité pour tous et sur l’ensemble du réseau urbaincastelroussin, plus précisément
avant la fin de l’année 2001
 

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->