Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Lekh Lekha 5773 - Torah Box & Judaisme

Lekh Lekha 5773 - Torah Box & Judaisme

Ratings: (0)|Views: 4|Likes:
Published by Judaisme
Feuillet dédié à la bonne santé de Aaron ben Messaoud -Chaouat- ben Aziza (par M. Julien Chaouat)

Paracha Lekh Lekha 5773
--> http://www.torah-box.com/chavoua-tov/noah-5773,141.php

Les "dettes" spirituelles d'Avraham
Avraham, être "invité" pour devenir un bon hôte
Rabban Gamliel, au même titre qu'Avraham...
Perle : "Celui qui est prisonnier de l'argent ..." (Rabbi Na'hman)
Récit : Je suis Moïse et je quitte l'Egypte !
Halakha : Bra'ha et pâtisserie pendant le repas

Retrouvez le feuillet sur :

- http://www.torah-box.com/chavoua-tov/

CONTACT: contact@torah-box.com / France: 01.80.91.62.91 / Israel: +972.77.466.03.32

Lekh Lekha, Paracha Lekh Lekha, Parachat Lekh Lekha, Lekh Lekha, Avram, Sarai, Canaan, Sodome, Kédorlaomer, Malki Tsedek, roi Salem, alliance morceaux, Hagar, Avraham, Sarah, Its'hak, rav Tchernobyl, Rabbi Nahoum, Rambam, ben Maïmon, Rabban Gamliel, Rabbi Yehochoua, Rabbi Tsadok, Rav Silberg, mezonote, Rabbi Nahman, Nahman Breslev, Torah Box, Paracha, Parasha, Judaisme, Thora, Chavoua tov, Chabbath, Chabbat, Halakha, Chabat, Hachem
Feuillet dédié à la bonne santé de Aaron ben Messaoud -Chaouat- ben Aziza (par M. Julien Chaouat)

Paracha Lekh Lekha 5773
--> http://www.torah-box.com/chavoua-tov/noah-5773,141.php

Les "dettes" spirituelles d'Avraham
Avraham, être "invité" pour devenir un bon hôte
Rabban Gamliel, au même titre qu'Avraham...
Perle : "Celui qui est prisonnier de l'argent ..." (Rabbi Na'hman)
Récit : Je suis Moïse et je quitte l'Egypte !
Halakha : Bra'ha et pâtisserie pendant le repas

Retrouvez le feuillet sur :

- http://www.torah-box.com/chavoua-tov/

CONTACT: contact@torah-box.com / France: 01.80.91.62.91 / Israel: +972.77.466.03.32

Lekh Lekha, Paracha Lekh Lekha, Parachat Lekh Lekha, Lekh Lekha, Avram, Sarai, Canaan, Sodome, Kédorlaomer, Malki Tsedek, roi Salem, alliance morceaux, Hagar, Avraham, Sarah, Its'hak, rav Tchernobyl, Rabbi Nahoum, Rambam, ben Maïmon, Rabban Gamliel, Rabbi Yehochoua, Rabbi Tsadok, Rav Silberg, mezonote, Rabbi Nahman, Nahman Breslev, Torah Box, Paracha, Parasha, Judaisme, Thora, Chavoua tov, Chabbath, Chabbat, Halakha, Chabat, Hachem

More info:

Published by: Judaisme on Oct 24, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/04/2012

pdf

text

original

 
PARACHA :
PARIS - ILE DE FRANCEVilles dans le monde
LyonMarseilleStrasbourgToulouseNiceJerusalemTel-AvivBruxelles
LEKH LEKHA
F e u i l l e t h e b d o m a d a i r ew w w . t o r a h - b o x . c o m
UN TRÉSOR DE LA PARACHA
n°142
Los AngelesNew-York LondresCasablanca
   P   r   i    è   r   e   d   e   r   e   s   p   e   c   t   e   r   l   a   s   a   i   n   t   e   t    é   d   e   c   e   f   e   u   i   l   l   e   t   :   n   e   p   a   s   l   e   j    e   t   e   r   n   i    l   e   t   r   a   n   s   p   o   r   t   e   r    C   h   a   b   b   a   t   h
D.ieu s'adresse à Avram et lui demande « Quitte taterre, ton lieu de naissance, et la maison de ton pèrevers la terre que Je te montrerai. » Là bas, lui dit D.ieu, il deviendra une grande nation. Avram, avecsa emme Saraï et son neveu Lot, voyage vers laterre de Canaan où il construit un autel et continueà diuser le message du monothéisme. La amineorce Avram à quitter la terre de Canaan pourl'Egypte. Remarquée pour sa beauté, Saraï est em-menée au palais de Pharaon où Avram échappe àla mort en la présentant comme sa sœur. Mais unemaladie rappe le Pharaon et l'empêche de toucherSaraï, le contraignant à remettre Saraï à Avram quis'avère être son mari. Pharaon, pour réparer le pré- judice, ore à Avram de l'or, de l'argent, et du bétail.De retour en terre de Canaan, Lot se sépared'Avram pour s'installer dans la ville corrompue deSodome. A la suite d'une guerre perdue par le roide Sodome devant Kédorlaomer et ses alliés, Lot est ait prisonnier. Avram réunit une petite légion,déait Kédorlaomer et libère son neveu. Avramest béni pour cette action par Malki Tsédek roi deSalem (Jérusalem). D.ieu contracte avec Avram« l'alliance des morceaux » dans laquelle Il luiannonce que sa descendance sera asservie, puislibérée pour hériter de la Terre Promise. Toujourssans enant après dix années de mariage, Saraï demande à Avram d'épouser Hagar sa servante.Hagar conçoit immédiatement un enant, en retireinsolence envers Saraï, et uit devant le réactionsévère de Saraï. Un ange apparaît alors à Hagar et la convainc de retourner sous l'autorité de Saraï. Cet ange lui annonce aussi que le fls qu'elle va mettreau monde sera le père d'une nation nombreuse.Ishmaël naît alors qu'Avram est âgé de 86 ans.Treize ans plus tard, D.ieu change le nom d'Avramen Avraham (« père d'une multitude ») et celui deSaraï en Sarah (« princesse ») et leur promet qu'ilsauront un enant. De cet enant, qu'ils appelleront Its'hak (« il rira ») naîtra une grande nation aveclaquelle D.ieu perpétuera l'alliance d'Avraham. D.ieudonne à Avraham le commandement de la circon-cision pour lui et sa descendance comme « signede l'alliance entre Moi et toi. »
Le commentateur Rachi nous explique qu'en remontant d'Égypte vers Canaan, Avraham s'arrêta dans lesauberges où il avait séjourné à l'aller, et s'acquitta ainsi de ses dettes. Il est difcile d'imaginer qu'Avraham aitpu voyager sans argent ni provision, au point de devoir emprunter pour survivre ? De plus, comment croire quedes étrangers aient pu prêter de l'argent à une personne qui leur était inconnue ?En réalité, se cache ici une intention d'Avraham tout autre ! Au cours de ses pérégrinations et rencontres, Avraham avait l'habitude de clamer l'existence et l'unicité du D.ieu Créateur, ainsi que l'obligation de Leservir. Ce aisant, il gagna de nombreux adeptes. Certaines personnes restaient malgré tout sceptiques et sedemandaient : « Si cet homme dit vrai, pourquoi son D.ieu le laisse-t-il errer, le privant ainsi d'une tranquillitébien méritée ? » Avraham n'avait aucune réponse à ournir à ces questions...En vérité, les dettes qu'Avraham avait contractées, et qu'il devait rembourser, sont précisément ces ques-tions laissées sans réponse. Ce n'est qu'à son retour d'Egypte, quand les miracles dont il avait bénéfcié lesÉgyptiens rappés de plaies, les nombreux cadeaux qu'Avraham et Sarah reçurent urent connus de tous, quel'on peut dire que les « dettes » qu'Avraham avait « contractées » urent remboursées : il avait désormais lesréponses à toutes les questions posées précédemment !
Agar, servante par choix !
Béréchit (16;1) : "Saraï, épouse d'Avram, ne lui avait pas donné d'enant. Elle avait une servante égyptiennenommée Agar." Rabbi Shimon Bar Yo'haï dit : « Agar était la flle du Pharaon, roi d'Égypte, et lorsque ce derniervit les miracles dont bénéfcia Saraï lors de son séjour en son palais en l'occurrence il ut lui-même rappé dediverses plaies lorsqu'il tenta de l'approcher il décida de lui donner sa flle comme servante en disant : « jepréère que ma flle soit servante dans ta maison, plutôt qu'une princesse dans une autre demeure ! »On comprend dès lors pourquoi Agar mérita un peu plus tard qu'un ange d'Hachem se dévoile à ses yeux !En eet, elle prit sur elle de renoncer à tous les honneurs de la royauté qu'elle connaissait dans le palais de sonpère, pour devenir une simple servante dans la maison d'Avraham. En vertu du principe de « Mida KeneguedMida » mesure pour mesure, en contrepartie de son renoncement, elle eut l'honneur de recevoir la visite d'unange et de converser avec lui.
5773
LEKH LEKHA
Entrée : 18h22 • Sortie : 19h27
18h18 • 19h2018h20 • 19h2018h01 • 19h0518h36 • 19h3618h12 • 19h1216h15 • 17h3116h35 • 17h3318h10 • 19h1717h48 • 18h4317h41 • 18h4017h26 • 18h3417h27 • 18h21
Les "dettes" spirituelles d'Avraham
Béréchit (13;3) : "Il reprit ses étapes..."
Feuillet dédié à la bonne santé de Aaron ben Messaoud-Chaouat- ben Aziza (par M. Julien Chaouat)
 
IL ÉTAIT UNE FOIS LA PARACHAAU “HASARD”...“ET TES YEUX VERRONT TES MAÎTRES”
 
Rabbi Moché ben Maïmon, Le Rambam
Rabbi Na'houm de Tchernobyl s'est beaucoup occupé de la mitsva de racheter les prisonniers. Il allait chez les donateurs pour ramasser de l'argent detsédaka, et donnait ensuite de l'argent à des onctionnaires en place qui pouvaient aider, pour racheter les prisonniers qui étaient capturés.Un jour, il se trouvait à Jitomir. Les non-juis tramèrent contre lui un complot et il ut emprisonné. L'un des tsadikim se révéla à lui dans la prison et lui ditpour le consoler : Notre père Avraham pratiquait une large hospitalité, il se atiguait pour être agréable aux invités et il a cherché toute sa vie à se renouvelerdans ce qu'on pouvait aire pour un invité et qu'il ne aisait pas jusqu'alors. Le Saint béni soit-Il lui a dit : « Va, quitte ton pays », pars en voyage et devienstoi-même un invité, alors tu sauras exactement ce qui lui manque
Rabbi Eliezer et Rabbi Yéhochoua et Rabbi Tsadok étaient attablés à la ête du fls de Rabban Gamliel, et Rabban Gamliel les servait.Rabban Gamliel donna un verre à Rabbi Eliezer, qui ne l'accepta pas, et à Rabbi Yéhochoua qui l'accepta. Rabbi Eliezer lui dit :«Qu'est-ce que c'est, Yéhochoua, nous sommes assis et Rabban Gamliel, qui est le plus grand de la génération, se tient debout pour nous servir ?» Rabbi Yéhochoua luirépondit :«Il y a quelqu'un de plus grand que lui qui servait, donc ce n'est pas du tout une atteinte à son honneur. Avraham était le plus grand de sagénération, et pourtant il a servi les anges, même s'ils se sont présentés à lui sous la orme d'Arabes. C'est pourquoi cela ne porte pas du tout atteinteà l'honneur de Rabban Gamliel d'être debout pour nous servir.»Rabbi Tsadok leur dit : "Jusqu'à quand allez-vous délaisser l'honneur de Hachem pour vous occuper de l'honneur des créatures ? Le Saint béni soit-Il gouverne les vents, ait monter les nuages et descendre la rosée et la pluie, Il ait pousser les plantes, et Il dresse une table devant chacun ; parconséquent il est clair qu'il n'y a aucune atteinte à l'honneur de Rabban Gamliel parce qu'il nous sert bien qu'il soit un grand homme."
Avraham, être "invité" pour devenir un bon hôte
Béréchit (12, 1) : "Va, quitte ton pays et le lieu de ta naissance"
Rabban Gamliel, au même titre qu'Avraham...
 
Chacun racontait son histoire cevendredi soir chez Rav Silberg. L'und'entre eux, coié d'une Kippa, âgéd'environ trente ans, se leva alors etdéclara : «Je m'appelle Moché et j'aiquitté l'Egypte ! Ne riez pas, c'estvraiment vrai !J'ai été élevé dans une amille assimiléeen Argentine et nous ne pratiquionsaucun judaïsme à la maison. Tout ceque je connaissais, c'était le «ChemaIsraël» et quelques versets qu'onm'avait orcé à prononcer pour ma BarMitsva.J'ai ait mon service militaire dansTsahal sans croire en D.ieu. Puis, j'aientrepris le tour du monde, comme tousles anciens de l'armée. Ma destinationfnale était l'Egypte. Comme je nevoulais pas que les Egyptiens sachentque j'étais jui, je suis entré avec monpasseport argentin.J'étais si excité, je voulais visitertoutes les pyramides. Dans le métro, j'étais assis en ace d'un hommeparticulièrement sympathique,accompagné de plusieurs enants. Ilme proposa : «Je vois que vous êtesun étranger ! Venez, je vais devenir votre guide, je m'occuperai bien de vous Sisympathique ! Des enants adorables! Je le suivis chez lui, il me donna àmanger et à boire.Quand je me réveillai le lendemainmatin après un sommeil si lourd, jene savais plus où j'étais. Où était mavalise ? Et mon porte-monnaie ? Sisympathique, disais-je ! Il m'avait toutvolé : vêtements, argent mais surtoutmon passeport : je me retrouvai à larue, sans rien !Je me précipitai au poste de police: les onctionnaires y avaient l'airsincèrement désolé pour moi.Ensemble nous avons recherché levoleur mais celui-ci s'était évaporé
parmi quelques 80 millions de ses
concitoyens.Je me rendis au consulat israélien : là,on ne pouvait rien pour moi puisque j'étais entré en Egypte avec monpasseport argentin. Ils me donnèrentun papier dûment tamponné spécifantque j'étais argentin mais cela nepouvait m'aider à quitter le pays. Quandles Egyptiens réalisèrent que j'étais jui, ils devinrent très désagréablesavec moi et menacèrent : «Tu es jui,tu ne sortiras pas d'Egypte!» J'erraidans les rues, me nourrissant avec lesautres mendiants. Au bout de quelques jours, le consulatisraélien put me donner un peud'argent que mes parents avaientenvoyé à mon intention. Cela m'a aidé,bien sûr, mais je ne pouvais toujourspas quitter le pays. Une semainepassa, rien ne bougeait. Chaque oisque je me rendais au consulat, on semoquait de moi : «Quitter l'Egypte! Tun'y parviendras pas!» Au bout de deux mois, je crus que j'allais craquer nerveusement. Jedécidai de prendre un avocat, mêmesi cela me coûterait une ortune. Nousnous sommes donnés rendez-vous un
lundi à 9h. Ce jour-là, je me réveillai
très en orme.Je remis les mêmes vêtements que j'avais portés depuis des semaines et
allai au rendez-vous. A 9h15, l'avocatn'était toujours pas là. A 10h, j'étais
très démoralisé. Puis je me promisque, si un jour je parvenais à quitterl'Egypte, j'apprendrai davantage surD.ieu et le judaïsme.Soudain, je ressentis que D.ieum'accompagnait, je me sentis commeMoïse entrant dans le palais du Pharaon! Je me présentai au premier guichet etcriai au premier onctionnaire : «Je suisMoïse! Et je quitte l'Egypte!Et si tu ne me laisses pas, je temaudirai, toi et ta amille pour toutesles générations !» Je me suis mis àcrier le Chema et les quelques motsdont je me souvenais de la Paracha dema Bar Mitsva.Le visage de «Pharaon» devint violet depeur et il hurla à son assistant : «Donneà cet homme les tampons dont il abesoin et qu'il nous laisse tranquilles!»Je me rendis chez le secondonctionnaire, provoquai le mêmescandale et menaçais de le maudire luiaussi s'il n'apposait pas son tampon!Lui aussi ut tellement choqué qu'il medonna immédiatement tous les papiersnécessaires. Je quittai le consulat, metrouvai dans l'avion pour Israël. A mon arrivée, j'embrassai le sol puisme rendis directement à la synagogue.Depuis je suis vraiment retourné à monpeuple. Il a allu ce «séjour» en Egyptepour que je réalise ce que j'aurais dûsavoir toute ma vie !»Traduit par Feiga Lubecki / La sidra dela semaine
LE RÉCIT DE LA SEMAINE
Je suis Moïse et je quitte l'Egypte !

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->