Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Projet résolution last cut _2_

Projet résolution last cut _2_

Ratings: (0)|Views: 15,142|Likes:
Published by Christian Bach

More info:

Published by: Christian Bach on Nov 16, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/13/2014

pdf

text

original

 
Résolution
Réunion en Congrès de l’Assemblée régionale et des deux Assemblées départementales
VERS UNE NOUVELLE COLLECTIVITÉ :
24 novembre 2012
Unité, efficacité et proximitépour l’Alsace
LA COLLECTIVITÉTERRITORIALE D’ALSACE
 
 1
Projet deRésolution du Congrès d’Alsace24 novembre 2012
 Les élus du Conseil Régional d’Alsace, du Conseil Général du Bas-Rhin et du ConseilGénéral du Haut-Rhin, réunis en Congrès le 24 novembre 2012 à Strasbourg, déclarent :
Pourquoi la Collectivité Territoriale d’Alsace
 
La France s'est faite par un long effort de centralisation. Tout venait de Paris, tous leschemins y menaient. Ce modèle a prévalu jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle sansqu’on ne se pose trop de questions quant à sa pertinence. Il a permis de développer desdomaines d’excellence, d’équiper notre pays, de le faire rayonner.Mais si ce modèle avait ses mérites, il avait aussi ses limites et celles-ci sont apparues deplus en plus nettement au fur et à mesure que les changements géopolitiques et lamondialisation se sont accélérés. Une certaine rigidité, des pesanteurs toujours plusperceptibles, des décisions prises trop loin des populations et des territoirescaractérisaient un fonctionnement de moins en moins adapté aux réalités françaises.Vint alors le temps d'octroyer aux collectivités locales une certaine latitude à s'occuperelles-mêmes des affaires des Territoires... Le Général de Gaulle et François Mitterrandl’avaient compris l’un comme l’autre. Ce fut, au début des années 1980, le grand tournantde la décentralisation avec les lois Defferre.C'est le pragmatisme et la volonté d’aboutir qui guida, avant tout, les initiateurs des loissuccessives de décentralisation. Leur idée était simple : les institutions ne sont pas unemécanique plaquée sur le réel, mais elles doivent s'adapter pour pleinement épouser lesmouvements du temps, sans remettre en cause les grands principes de la Républiquecomme son unité. Grâce à ces lois, le pays connut des avancées.Ce fut l’occasion pour les communes de prendre un nouvel essor, d’innover et de sedévelopper. Ce fut aussi pour les Conseils généraux et les Conseils régionauxl'avènement du statut de collectivité avec un exécutif propre. Ce fut aussi la mise sur raildes intercommunalités avec des compétences élargies.L’Alsace, qui a toujours plaidé pour une plus grande proximité et voulu utiliser au mieux sacapacité d’initiative et d’expérimentation, en a très largement bénéficié. Que ce soit dansles domaines de l’éducation, de la formation, de la culture, de la cohésion sociale ou del’action économique :
chacun peut mesurer les effets positifs de la décentralisation.
Il y a eu des avancées. Elles sont réelles. Mais aujourd'hui la décentralisation à lafrançaise est confrontée une nouvelle fois à ses propres limites. D'abord parce que lescollectivités sont souvent limitées dans la liberté d'exercice de leurs prérogatives – l'Etatreste présent, fixant règles, procédures, moyens et exerçant son contrôle. Ensuite parce

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->