Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Sacrifiez vos qualités animales, pas les animaux !

Sacrifiez vos qualités animales, pas les animaux !

Ratings:
(0)
|Views: 21|Likes:
Published by Pierre-Albert Hayen
La souffrance animale est intolérable, insupportable et inacceptable pour Dieu. Un article choc du Prasanthi Reporter.
La souffrance animale est intolérable, insupportable et inacceptable pour Dieu. Un article choc du Prasanthi Reporter.

More info:

Published by: Pierre-Albert Hayen on Nov 17, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/27/2012

pdf

text

original

 
 
Sai Gita, l’éléphante de Sathya Sai Baba, enguirlande son Maître
 
Vivant dans le monde moderne du progrès, l’homme doit encore évoluer et j
ustifier lestatut que le Créateur lui a accordé au sein de la création. Ignorant le péché grossier 
qu’il commet, l’homme est encore aujourd’hui esclave de sa passion du goût de la
chair pour satisfaire ses papilles gustatives. Si nous ne maîtrisons pas notre destinen tout hâte, alors il sera trop tard, commente Sri Jullie Chaudhuri qui écrit à proposde tout ce que Bhagavan nous a enseigné sur 
l’amour de la vie et de la nature et 
sur lerespect de toute la création.
Comment savons-nous que notre bien-aimé Bhagavan nous aime ?Ne comble-t-
Il pas nos cœurs et ne nous
dote-t-Il pas de merveilleuses valeurs quiaccroissent et qui
mettent en lumière l’Amour suprême
 , la compassion, les
sentiments d’amitié et d’empathie déj
à latents en chacun de nous ?Et comment Dieu sait-
Il que nous L’aimons réellement Lui
?En permettant à cet amour, à cette compassion, cette harmonie, cette attention, cettesympathie, cette empathie de se développer et de se cristalliser dans un sentiment
d’unité, d’égalité pour tous, rien de moins, qui n’abandonne personne et qui englobe
toutes les formes de vie à sa suite.
‘’
La compassion envers toutes les créatures est la plus grande vertu et nuirevolontairement
à n’importe quelle créature est le pire vice. Ayez une foi totale en
ceci
: propagez l’amour et la foi par la compassion et soyez vous
-même plein dejoie et de paix !
’’
 
Baba
Chères frères et chères
sœurs, le souci de la vie, l’inquiétude concernant la
nature, lerespect et la vénération de toute la création forment la clef de voûte de tout ce quevous vous apprêtez à lire attentivement maintenant.Certaines procédures étaient requises à une certaine période, certains exemplesfurent établis en relation avec les circonstances qui prévalaient et qui semblaientappropriés conformément à la séquence des événements et aux conséquences deceux-ci
Cependant, maintenant que nous avons traversé différentes époques dansla matrice temporelle, nous devons nous maintenir au niveau des choses. Enaccordant à la tradition le respect qui lui est dû, nous devons adapter les pratiques denos coutumes de façon à ne pas nuire, à ne pas détruire, ni causer de la douleur oude la souffrance à aucun être sensible. Le respect profond de toutes les formes de viedevrait être le
dharma
de tous ceux qui appartiennent à la race humaine. Que ce soitpour la croissance individuelle ou
pour l’expansion collective de la conscience,
ahimsa,
la non-violence,
qui est une émanation et une ramification de l’amour pur et
désintéressé, doit devenir un mode de vie, de crainte
que l’humanité ne subisse un
revers définitif.
 
‘’
Chacune des pratiques anciennes, qui étaient jadis pleines de sens, s
’est
sauvagement développée et est méconnaissable. Des branches ont poussé danstoutes les directions.
On ne peut plus arracher l’arbre par les racines pour enplanter un nouveau. L’arbre existant doit être taillé et
amené à pousser droit. Ondoit toujours se rappeler le But suprême et ne pas le diluer dans des butsinférieurs.
’’
- Baba
Les fêtes sont une période de gaieté, de réjouissance et de joie, de partage, de bienveillance et de don. Alors, comment pouvons-nous faire la fête, quand un autreêtre souffre sous nos yeux et quand nos oreilles peuvent entendre ses cris ? Une
occasion n’est
une cause de célébration véritable que si
l’
on témoigne de la
 bienveillance à tous les êtres de l’univers,
si les énergies positives libérées touchent
l’âme de toutes les créatures,
grandes et petites. Après avoir fait du mal, blessé etporté un coup fatal à une partie de la création, comment peut-
on s’
installerconfortablement, se détendre, manifester de la joie,
s’amuser et profiter d’un
événement
? Cela ne s’apparente
-t-il pas à festoyer, festiner, nocer ou banqueter dansun cimetière ou sur un champ de crémation ? Sommes-nous tellement la proie de nospapilles gustatives, tellement épris du goût de la chair qu
’il nous fa
ille absolument
recourir au massacre d’un autre être vivant
? Pourquoi voler une vie, alors que nouspouvons remplir nos estomacs autrement ? Quelle autorité avons-nous de sacrifier ce
qui ne nous appartient pas et ce sur quoi nous n’avons aucun droit
?
‘’C’est mon devoir de vous
transmettre
la vérité, telle qu’elle est. Aujourd’hui, laraison pour laquelle la population humaine augmente est due à l’attitude des gens.Pour que l’homme assure sa subsistance
et
pour qu’il
remplisse son ventre, Dieu acréé plein de choses dans le monde. Il a créé du riz, des fruits et du blé en quantité.Alors que Dieu a créé tant de bonne nourriture, nous mangeons quand même de laviande et du poisson. Et tous les poissons que nous tuons et que nous mangeonsrenaissent sous la
forme d’êtres humains.’’ –
Baba
Comment pouvons-nous espérer améliorer notre vie en ôtant, en supprimant, endétruisant le don de la vie octroyé à tout échantillon de la création ? La vie est lapremière bénédiction de la Source suprême et la vie donne à son tour
de l’amour à
chaque être. Si vous aimez, est-il possible de supprimer une vie ? Ce qui est requis de
chacun de nous, c’est
de respecter ce don de la vie, cette bénédiction précieuse de lavie en nous-mêmes et dans tout ce qui nous entoure à chaque instant de la journée.
‘’La
violence,
sous n’importe quelle forme
, est un mal et tuer des animauxinnocents équivaut à de la sauvagerie manifeste
.’’ –
Baba

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->