Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Origine Sociologique Des Parlementaires Monographie de Contribuables Associés

Origine Sociologique Des Parlementaires Monographie de Contribuables Associés

Ratings: (0)|Views: 13|Likes:
Les Monographies
de Contribuables Associés
N° 4 Novembre 2005

L’origine sociologique des parlementaires
Par Bertrand Lemennicier,
professeur d’économie à Paris II

et Pierre-Edouard du Cray
directeur des études de Contribuables Associés Résumé

L’étude menée par le professeur Bertrand Lemennicier pour les Contribuables Associés est sans appel : 51,3 % des 577 députés sont issus du secteur public. Cette sur-représentation par rapport au poids réel des fonctionnaires dans la société française est
Les Monographies
de Contribuables Associés
N° 4 Novembre 2005

L’origine sociologique des parlementaires
Par Bertrand Lemennicier,
professeur d’économie à Paris II

et Pierre-Edouard du Cray
directeur des études de Contribuables Associés Résumé

L’étude menée par le professeur Bertrand Lemennicier pour les Contribuables Associés est sans appel : 51,3 % des 577 députés sont issus du secteur public. Cette sur-représentation par rapport au poids réel des fonctionnaires dans la société française est

More info:

Published by: Familles_en_affaires on Nov 19, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/30/2013

pdf

text

original

 
Les Monographies
de Contribuables Associés
 N°4 Novembre 2005
 L’origine sociologique des parlementaires
 Par Bertrand Lemennicier,
 professeur d’économie à Paris II 
et Pierre-Edouard du Cray 
directeur des études de Contribuables Associés Résumé 
L’étude menée par le professeur Bertrand Lemennicier pour lesContribuables Associés est sans appel : 51,3 % des 577 députés sont issus dusecteur public. Cette sur-représentation par rapport au poids réel desfonctionnaires dans la société française est la principale leçon de cette étude.Celle-ci s’attache également à démontrer les conséquences néfastes pour lepays d’un système oligarchique aussi fonctionnarisé. On peut de mêmenoter, sans surprise, que l’âge moyen des députés est élevé (56 ans enmoyenne) et qu’il n’y a que 13 % de femmes sur les bancs du Palais-Bourbon.
42 rue des Jeûneurs, 75077 Paris Cedex 02Tél. : 01 42 21 16 24 - Fax : 01 42 33 29 35 - www.contribuables.org
 
 INTRODUCTIO
Notre Assemblée nationale a sans doute des points communs avecbeaucoup de ses consœurs européennes: masculine, âgée, instruite etélitiste, elle est peu en prise avec les réalités économiques courantes et lemonde du travail. Mais notre représentation parlementaire cultive unespécificité probablement unique: une seule et même catégorie sociopro-fessionnelle occupe plus de la moitié des 577 sièges du Palais-Bourbon.Cette caste majoritaire est celle des fonctionnaires au sens large, c’est-à-direles personnes payées sur fonds publics. Un tel constat ne surprend pasvraiment, mais la lecture des chiffres-clés de la représentation parlementaireest suffisamment édifiante pour nous faire reconsidérer le terme «représentation», qui s’applique fort mal à nos législateurs. Gestionparcimonieuse d’intérêts bien compris, préservation d’avantagesstatutaires, cooptation, réflexes corporatistes:rien ne manque à la parfaitepanoplie d’un système oligarchique où les principaux décideurs politiquessont à la fois juges et parties. Conservatrice de ses propres privilèges, notreélite s’avère également prédatrice, lorsque les richesses créées par la Francedu travail aiguisent les appétits. La France du fonctionnariat ne marchecependant pas seule contre tous dans sa croisade pour un Etat omnipotentet omniprésent: elle sait s’adjoindre, parmi les forces vives, des alliés quipréfèrent composer avec elle plutôt que de l’affronter. Ce systèmeoligarchique composite survit au détriment des contribuables, puisqued’alternance en alternance, personne encore n’a su ou voulu endiguerl’accroissement continue de la puissance publique et de la pression fiscaleconfiscatoirequi l’accompagne.
 Le Parlement français n’est pas représentatif de la population
L’étude du profil des 577 députés
1
de la législatureen cours (2002-2007) démontreque nos parlementaires ne sont pas représentatifs de lapopulation française. En nous appuyant sur la courte présentation dechaque député sur le site internet de l’Assemblée et sur des informationstirées du « Who’s Who » 2003, nous avons établi les caractéristiques démo-graphiques, familiales, éducatives et socioprofessionnelles de nos élus àl’Assemblée nationale.
3
«Une seule emême catégoriesocioprofessionnelleoccupe plus de lamoitié des 577 sièges du Palais- Bourbon. »
 
Le résultat ne surprendra personne: notre Parlement est masculin,âgé, d’un bon niveau éducatif et socioprofessionnel et il se renouvelle peu.Il est souvent admis que les caractéristiques des individus reflètent desintérêts divergents. À cet égard, un groupe, massivement représenté, attireparticulièrement l’attention: celui des fonctionnaires, bureaucrates ouassimilés
2
.Nous pouvons aisément supposer que ces personnes ont unintérêt puissant à préserver et à étendre le pouvoir étatique, par oppositionàdes chefs d'entreprise, des ingénieurs, des professions libérales ouindépendantes, voire des ouvriers non qualifiés. Avant de développer cettequestion, examinons précisément les différentes caractéristiques desdéputés. Nous avons retenus le sexe, l’âge, le niveau d’éducation, lescaractéristiques socioprofessionnelles et la mobilité sociale.
Un Parlement masculin
La représentativité des députés par sexe(tableau 1)Il y a 87% d’hommes à l’Assemblée nationale, contre 49 % dans lapopulation française. Inversement, les femmes, qui représentent 51 % de lapopulation, ne sont que 13% à occuper les travées du Palais-Bourbon. Cetétat de fait n’est pas une nouveauté et il est répandu dans bien d’autrespays. Le parti politique le plus masculin est l’UDF, avec seulement 4% de
Échantillons%Homme%auParlement %de votes aupremier tourdes législatives2002UDF (centre droit)
96 %5%4,79 %
UMP (parti au pouvoir)
89 %64 %33,37 %
PS (Socialistes et Verts)
83 %26 %31,11 %
NI (non inscrits)
82 %2 %5,71 %
PC (Communistes)
82 %4%4,91 %
577 Députés
87 %--
Population française
49 %--
4
«NotreParlement est masculin, âgé,d’un bon niveauéducatif et socioprofessionnel et il se renouvelle peu. »

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->