Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Passerelles No 118, Décembre 2012

Passerelles No 118, Décembre 2012

Ratings: (0)|Views: 64 |Likes:
Published by Simplis Lakshi
L'information inter-paroisses
L'information inter-paroisses

More info:

Published by: Simplis Lakshi on Dec 04, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/24/2013

pdf

text

original

 
DECEMBRE 2012
«
 
Je veux à mon tour partager ce que j
’ 
aireçu
 
»,
-
transmettre, devoir, continuité dansla créativité, relais
-
, autant de mots forts quisoulignent la conviction profondément enraci-née en nos animateurs JADE (jeunes acteursdans l
’ 
église), que leur rôle n
’ 
est pas celuid
’ 
un prof de plus dans la vie de nos jeunes.
 
»
 
c
’ 
est avant tout un engagement à partager,une expérience tout à la fois personnelle etcollective de la présence de Dieu à l
’ 
œuvredans nos vies, un témoignage. Accompagnerdes jeunes en recherche, c
’ 
est accepter deregarder le monde avec leurs yeux, leur réa-lisme parfois très dur, mais aussi leur enthou-siasme, leur naïveté. Cela peut parfois ébran-ler nos certitudes, il faut aussi surfersur
 
«
 
leur zapping
 
» pour arriver à les at-teindre. Mais quelle joie de voir celui
-
ci peu àpeu prendre confiance en lui, s
’ 
ouvrir à ladiscussion, celle
-
là apprivoiser cette foi quiose se dévoiler jusqu
’ 
à s
’ 
épanouir. Des diffi-cultés, il y en a, tenant à la diversité cultu-relle, aux filtres épais de notre éducation, denotre vécu, et la présence de jeunes anima-teurs est alors un bien précieux.
 
, Avec le Père Simplis, notre diacre Landrynous a habilement amenés à ressentir etmieux comprendre notre engagement auprèsdes jeunes pousses de chrétiens, ouvriers deDieu. Revenant sur la notion de l
’ 
autorité enmilieu éducatif et partant de l
’ 
étymologielatine de ce mot, Landry nous a rappelés quel
’ 
autorité signifie «
 
faire croitre
 
». C'est
-
à
-
direaider nos jeunes à devenir des chrétiens res-ponsables mais aussi des garçons et fillesheureux, pleinement en phase avec leur so-ciété et disciples du Christ dans leur universque nous avons encore à comprendre...
 
 
P
 
n° 118
 
 

Notre Dame, Ste Thérèse, St Charles de Blanc
-
Mesnil
 
St Louis de Drancy

St Nicolas du Bourget

St Denis de Dugny
hp://www.leschreensdelamolee.net
 
TEMOIGNAGE
 Weekend JADE à Reims
LANDRY est avec nous depuis 3 mois...
«
 
 Nul n
est prophète chez soi
 
». Disait Jésus!
 
Comment devenir prophète chez soi
 
? Oui chezsoi
 
! Dans le secteur je me sens chez moi pour-tant j
ai encore des choses à apprendre. Beau-coup de visages me sont familiers, pourtant Il ya encore de nouvelles personnes à rencontrer,des noms à mettre sur certains visages. Voila legrand paradoxe qu
un diacre peut vivre quand ildébute sur un terrain qu
il «
 
connaît
 
» déjà. Voi-la comment je me situe et me sens en tant quereligieux missionnaire et diacre ici à Blanc
-
Mesnil.
 
Après l
ordination à Saint Charles et ses réjouis-sances, c
est maintenant le temps du «
 
 bouleau
 
»
 
Beaucoup de personnes venues de la Pologne et du Gabon ont été frappées par la qualité del
organisation et de l
accueil à l
occasion de notre ordination. Ne faut
-
il pas leur répondre dela manière suivante
 
: «
 
venez voir comment il fait bon vivre dans notre secteur et allez entémoigner chez vous
 
!
 
» ? Cette organisation et l
accueil que vous nous aviez réservé m
ontsurpris au point de me laisser augurer une année fructueuse et pleine d
amitié.«
 
Se mettre au bouleau
 
!
 
» Non il vaut mieux dire «
 
se mettre au service
 
» car c
est cela lesens du diaconat. Mais comment se mettre au service de personnes si serviables
 
? Voilà uneautre question qui me taraude l
esprit. Car je savais bien qu
ici les gens sont serviables mais je n
avais jamais mesuré jusqu
à quel point cela pouvait aller. En fait débuter chez soi, c
estvraiment un exercice de tact. Il faut être disponible à des personnes disponibles. Il faut rendreservice à des personnes toujours promptes à servir. Il faut être inventif chez des personnes pleines d
imagination. Ou encore il faut savoir programmer les choses chez des gens quisavent cinq ans à l
avance la surprise à faire pour dire au revoir à quelqu
un. C
est le cas denos jeunes du groupe ANGEL. Pour dire au revoir à Assis, «
 
le citoyen du monde qui a chan-gé leurs vies
 
», ils ont récolté des photos de 2009 à 2012, le temps qu
ils ont passé avec lui.Ils en ont fait un album. C
est vraiment une histoire de vie. Car en regardant les photos on peut voir comment ces jeunes ont grandi. Mais aussi et surtout on peut conter l
histoire descheveux du citoyen Assis
 
Il y
 
a pleins de défis grands ou moins grands. Comment être inventif 
 
? Même du côté de nosfrères musulmans on trouve des jeunes ouverts et très sympa, avec qui il est possible de fairedes projets communs. Venez à St. Charles et vous verrez qu
on n
a pas besoin d
être
rassasiéen année
ou théologien du dialogue pour comprendre que la religion ne doit pas nous empê-cher de vivre ensemble.
 
Apprendre encore, se laisser surprendre, découvrir. Je crois que ce sont les mots qui jalonne-ront mon séjour ici. Car chaque jour j
apprends du nouveau et j
observe qu
il y a mille et unechoses possibles à faire. Je découvre que les jeunes sont disponibles. C
est le cas à St. Louisde Drancy. Il y a là bas des jeunes pleins de vie, joyeux et surtout contents d
être au servicede la paroisse. Avec eux on peut faire plein de truc.
 
En somme on ne finit jamais d
être surpris ici. Il faut être attentif, savoir repérer et imagi-ner les attentes des uns et des autres. En même temps il faut pouvoir s
ouvrir à l
apport effi-cace et discret de nos paroissiens. C
est cela à mon avis qu
on pourrait appeler à juste titre
 
:débuter chez soi.
 
Landry

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->