Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
CAMPUS mercredi 5 décembre 2012

CAMPUS mercredi 5 décembre 2012

Ratings: (0)|Views: 292|Likes:
Published by Campus Nice-Matin

More info:

Published by: Campus Nice-Matin on Dec 06, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

01/06/2013

pdf

text

original

 
Mercredi  décembre 
le journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiante
Edition spécialeEdition spécialeEdition spécialeEdition spéciale
Jeudi  décembre,l’UNS organisede  h à  h,à Saint-Jean-d’Angély, la plusgrande rencontrerecruteurs-étudiantsconsacrée auxstages de larégion.Retrouvez dansvotre supplémentnos conseils pourprofiter au mieuxde cette journée.
LIRE EN PAGE 
Tremplin Stage  :lancez votre recherche
BONS PLANS
Agendaculturel,infospratiques
p  et 
ZOOM &  décembre :la nuit de l’infoà Sophi@Tech
P 
Mercredi  décembre 
le
 
 journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiante
Edition spécialeEdition spécialeEdition spécialeEdition spéciale
Jeudi  décembre,l’UNS organisede  h à  h,à Saint-Jean-d’Angély, la plusgrande rencontrerecruteurs-étudiantsconsacrée auxstages de larégion.Retrouvez dansvotre supplémentnos conseils pourprofiter au mieuxde cette journée.
LIRE EN PAGE 
Tremplin Stage  :lancez votre recherche
BONS PLANS
Agendaculturel,infospratiques
p  et 
ZOOM &  décembre :la nuit de l’infoà Sophi@Tech
P 
 
Campus
C
omme à chaque édition, le service orientation ob-servation et insertion professionnelle (SOOIP) del’université a choisi un jeudi pour l’événementafin que le plus grand nombre d’étudiants puissent par-ticiper à cette journée unique qui va se dérouler non-stopde  h à  h au rez-de chaussée et au premier étagedu bâtiment SJA .Avec l’aide de Laurent Giroux de la direction entreprisesde l’UNS, nous vous proposons un mini-guide pour tirerle meilleur parti de Tremplin Stage  en trois temps :avant, pendant et après.
AVANT
La préparation est capitale. En premier lieu, il faut définirses objectifs et les classer par ordre de priorité.
« Onchoisit par exemple six entreprises et on se dit : je ne pars pas avant de les avoir rencontrées
», conseille Laurent Gi-roux. Pour chacune, on prend ensuite le temps de se ren-seigner sur ses activités au-delà des évidences (« c’est unebanque » !). On consulte sa valeur, son implantation et onessaie de voir quels peuvent être ses besoins en RH. «
Cetravail préparatoire sera très utile lors de l’entretien
, préciseLaurent Giroux,
car il donne au candidat de l’assurance. Il est également bon de préparer des questions ouvertes pour échanger avec le recruteur 
». Un bon moyen de procéder,comme toujours, consiste à faire des fiches.
Le conseil : ne vous arrêtez pas au nom d’une entreprise où à sa spécialité. Par exemple, ne rayez pas une chaîne d’hôtelparce que vous n’êtes pas dans la filière touristique. Une tellestructure a besoin de comptables, des développeurs web,d’avocats, de communicants, etc.
 
En second lieu, il faut soigneusement s’assurer que l’on abien son « matériel ». Base de tout, le CV que vous allezdistribuer à tour de bras. Autre indispensable : il fautbien avoir en tête ses dates de stages, «
dans le cas con- traire, vous risquez de vous entendre répondre : revenez quand vous le saurez ! 
», prévient Laurent Giroux. Pré-voyez également une brochure qui détaille votre forma-tion ou, à défaut, soyez en mesure de présenter ses pointsforts et ses enseignements.
Le conseil : Ne soyez pas chiche sur l’impression des CV : pré-parez-en un stock. Pensez que 70 entreprises et groupes sontattendus : si vous êtes ambitieux, il vous faudra donc plu-sieurs dizaines d’exemplaires.
 
En dernier lieu : préparez votre discours. «
Un entretiencomme celui-là, cela s’apparente à du speed-dating 
, rappelleLaurent Giroux,
il faut convaincre en quelques minutes
». Lapremière question est toujours « présentez-vous » : vousdevez donc vous entraîner à y répondre par une présen-tation qui doit durer entre 3 et 5 minutes. Pas moins au ris-que de paraître mal préparé, pas plus pour ne pas enta-mer le temps d’échange avec le recruteur. Ce que vousallez dire ? Qui vous êtes, votre parcours, votre projetprofessionnel, pourquoi vous cherchez un stage danscette entreprise, ce que vous espérez en retirer, etc.
Le conseil : répétez à plusieurs ou bien devant le miroir et n’hé-sitez pas à vous chronométrer.
 
PENDANT
Le jour J, votre parcours commence par l’inscription aupoint accueil. Si vous avez eu la bonne idée de vous pré-inscrire via le site du SOOIP ou la page Facebook de Trem-plin Stage, ce sera encore plus rapide. Vous obtiendrez làégalement un welcome pack avec un plan pour trouver fa-cilement les entreprises de votre objectif.Cela semble évident mais portez une tenue correcte !
« L’entretien de stage, comme celui d’embauche, c’est commesi vous alliez dans l’entreprise. Il faut s’habiller en consé- quence »
, confie Laurent Giroux.
Le conseil : La tenue c’est bien, mais si le comportement va avec ! Dites-vous que le recruteur vous voit (et peut se faire uneopinion sur vous) dès que vous êtes dans sa file d’attente : adop-tez donc un profil sérieux pour toute la journée.
Votre partenaire indispensable : un bloc-notes. Il vousservira à documenter vos rencontres, ce qui sera trèsutile pour la phase « après ». Prenez des notes pendant l’en-tretien et ajoutez des commentaires ensuite pour garderun souvenir clair de votre entrevue.
Le conseil : notez le nom et la fonction de votre interlocuteur.S’il vous donne une carte attachez-la à votre fiche. Sans cela,difficile de retrouver quelqu’un qui travaille « chez Orange »ou « à Thalès » ! Petit plus : si vous avez réalisé une carte devisite, le fait de la donner devrait provoquer un échange avecle recruteur.
«
Travaillez en solo
, conseille Laurent Giroux,
 pour éviter le phénomène de grappe
». Si vous êtes venus avec desamis, donnez-vous rendez-vous à la fin. Quand on reste engroupe, outre le temps perdu à discuter ou commenterchaque rendez-vous, on a tendance à suivre les autres etplus forcément aller là où on devrait.
Le conseil : votre stage, vous le ferez bien sans vos amis ?Commencez par réaliser cette recherche seul aussi : c’est unedémarche individuelle.
 
APRÈS
«
C’est bon : ils ont mon CV, maintenant, je n’ai plus qu’à at- tendre qu’ils m’appellent 
». «
Ce n’est bien sûr pas commecela qu’il faut raisonner 
, prévient Laurent Giroux,
il faut aucontraire devenir acteur de sa recherche
». Laissez passerquelques jours puis recontactez vos différents interlocu-teurs du Tremplin Stage grâce aux coordonnées que vousaurez relevées ou aux cartes de visites que vous aurez gla-nées. Des remerciements pour l’entretien peuvent être unebonne entrée en matière avant de rappeler qui on est(une photo peut être bienvenue) et surtout redire sa mo-tivation. Vos notes vous seront alors utiles pour rappelerle contenu et les moments clefs de l’entretien.
Le conseil : joignez aussi une version électronique de votre CV à cet envoi. La plupart des responsables RH utilisent des logi-ciels de gestion de CV : ils pourront ainsi facilement vous in-tégrer à leur base.
Enfin, dernière recommandation de cette longue liste, dé-montrez votre motivation en recontactant au besoin votreinterlocuteur quelque temps plus tard. Vous pouvez alorsétablir un rétroplanning en demandant quand vous pour-rez le relancer voire obtenir une réponse. Tant que l’on nevous a pas dit non, c’est peut-être oui !
A.B.C.
Dossier
Demain à Saint-Jean-d’Angély, l’université organise pour la 5
e
année la plus granderencontre de la région entre recruteurs et étudiants à la recherche d’un stage
Un millier d’étudiants ont participé à l’édition , le SOOIP en attend encore davantage cette année.
 
(UNS)
Tremplin Stage  :soyez bien préparés
I
Où et quand ?
Jeudi 6 décembre, campusSaint-Jean-d’Angély, de 10 h à16 h, en continu.
I
Pour qui ?
Tous les étudiants de l’UNS,quelle que soit leur année ouleur filière.
I
Qui sera là ?
Plus de 70 entreprises de tousles secteurs, 140 recruteurs etdes centaines de stages àdécrocher.
 
I
Combien ça coûte ?
C’est gratuit !
FAQ
Pour joindre la rédaction : campus@nicematin.fr
 
Campus
C
omme à chaque édition, le service orientation ob-servation et insertion professionnelle (SOOIP) del’université a choisi un jeudi pour l’événementafin que le plus grand nombre d’étudiants puissent par-ticiper à cette journée unique qui va se dérouler non-stopde  h à  h au rez-de chaussée et au premier étagedu bâtiment SJA .Avec l’aide de Laurent Giroux de la direction entreprisesde l’UNS, nous vous proposons un mini-guide pour tirerle meilleur parti de Tremplin Stage  en trois temps :avant, pendant et après.
AVANT
La préparation est capitale. En premier lieu, il faut définirses objectifs et les classer par ordre de priorité.
« Onchoisit par exemple six entreprises et on se dit : je ne pars pas avant de les avoir rencontrées
», conseille Laurent Gi-roux. Pour chacune, on prend ensuite le temps de se ren-seigner sur ses activités au-delà des évidences (« c’est unebanque » !). On consulte sa valeur, son implantation et onessaie de voir quels peuvent être ses besoins en RH. «
Cetravail préparatoire sera très utile lors de l’entretien
, préciseLaurent Giroux,
car il donne au candidat de l’assurance. Il est également bon de préparer des questions ouvertes pour échanger avec le recruteur 
». Un bon moyen de procéder,comme toujours, consiste à faire des fiches.
Le conseil : ne vous arrêtez pas au nom d’une entreprise où à sa spécialité. Par exemple, ne rayez pas une chaîne d’hôtelparce que vous n’êtes pas dans la filière touristique. Une tellestructure a besoin de comptables, des développeurs web,d’avocats, de communicants, etc.
 
En second lieu, il faut soigneusement s’assurer que l’on abien son « matériel ». Base de tout, le CV que vous allezdistribuer à tour de bras. Autre indispensable : il fautbien avoir en tête ses dates de stages, «
dans le cas con- traire, vous risquez de vous entendre répondre : revenez quand vous le saurez ! 
», prévient Laurent Giroux. Pré-voyez également une brochure qui détaille votre forma-tion ou, à défaut, soyez en mesure de présenter ses pointsforts et ses enseignements.
Le conseil : Ne soyez pas chiche sur l’impression des CV : pré-parez-en un stock. Pensez que 70 entreprises et groupes sontattendus : si vous êtes ambitieux, il vous faudra donc plu-sieurs dizaines d’exemplaires.
 
En dernier lieu : préparez votre discours. «
Un entretiencomme celui-là, cela s’apparente à du speed-dating 
, rappelleLaurent Giroux,
il faut convaincre en quelques minutes
». Lapremière question est toujours « présentez-vous » : vousdevez donc vous entraîner à y répondre par une présen-tation qui doit durer entre 3 et 5 minutes. Pas moins au ris-que de paraître mal préparé, pas plus pour ne pas enta-mer le temps d’échange avec le recruteur. Ce que vousallez dire ? Qui vous êtes, votre parcours, votre projetprofessionnel, pourquoi vous cherchez un stage danscette entreprise, ce que vous espérez en retirer, etc.
Le conseil : répétez à plusieurs ou bien devant le miroir et n’hé-sitez pas à vous chronométrer.
 
PENDANT
Le jour J, votre parcours commence par l’inscription aupoint accueil. Si vous avez eu la bonne idée de vous pré-inscrire via le site du SOOIP ou la page Facebook de Trem-plin Stage, ce sera encore plus rapide. Vous obtiendrez làégalement un welcome pack avec un plan pour trouver fa-cilement les entreprises de votre objectif.Cela semble évident mais portez une tenue correcte !
« L’entretien de stage, comme celui d’embauche, c’est commesi vous alliez dans l’entreprise. Il faut s’habiller en consé- quence »
, confie Laurent Giroux.
Le conseil : La tenue c’est bien, mais si le comportement va avec ! Dites-vous que le recruteur vous voit (et peut se faire uneopinion sur vous) dès que vous êtes dans sa file d’attente : adop-tez donc un profil sérieux pour toute la journée.
Votre partenaire indispensable : un bloc-notes. Il vousservira à documenter vos rencontres, ce qui sera trèsutile pour la phase « après ». Prenez des notes pendant l’en-tretien et ajoutez des commentaires ensuite pour garderun souvenir clair de votre entrevue.
Le conseil : notez le nom et la fonction de votre interlocuteur.S’il vous donne une carte attachez-la à votre fiche. Sans cela,difficile de retrouver quelqu’un qui travaille « chez Orange »ou « à Thalès » ! Petit plus : si vous avez réalisé une carte devisite, le fait de la donner devrait provoquer un échange avecle recruteur.
«
Travaillez en solo
, conseille Laurent Giroux,
 pour éviter le phénomène de grappe
». Si vous êtes venus avec desamis, donnez-vous rendez-vous à la fin. Quand on reste engroupe, outre le temps perdu à discuter ou commenterchaque rendez-vous, on a tendance à suivre les autres etplus forcément aller là où on devrait.
Le conseil : votre stage, vous le ferez bien sans vos amis ?Commencez par réaliser cette recherche seul aussi : c’est unedémarche individuelle.
 
APRÈS
«
C’est bon : ils ont mon CV, maintenant, je n’ai plus qu’à at- tendre qu’ils m’appellent 
». «
Ce n’est bien sûr pas commecela qu’il faut raisonner 
, prévient Laurent Giroux,
il faut aucontraire devenir acteur de sa recherche
». Laissez passerquelques jours puis recontactez vos différents interlocu-teurs du Tremplin Stage grâce aux coordonnées que vousaurez relevées ou aux cartes de visites que vous aurez gla-nées. Des remerciements pour l’entretien peuvent être unebonne entrée en matière avant de rappeler qui on est(une photo peut être bienvenue) et surtout redire sa mo-tivation. Vos notes vous seront alors utiles pour rappelerle contenu et les moments clefs de l’entretien.
Le conseil : joignez aussi une version électronique de votre CV à cet envoi. La plupart des responsables RH utilisent des logi-ciels de gestion de CV : ils pourront ainsi facilement vous in-tégrer à leur base.
Enfin, dernière recommandation de cette longue liste, dé-montrez votre motivation en recontactant au besoin votreinterlocuteur quelque temps plus tard. Vous pouvez alorsétablir un rétroplanning en demandant quand vous pour-rez le relancer voire obtenir une réponse. Tant que l’on nevous a pas dit non, c’est peut-être oui !
A.B.C.
Dossier
Demain à Saint-Jean-d’Angély, l’université organise pour la 5
e
année la plus granderencontre de la région entre recruteurs et étudiants à la recherche d’un stage
Un millier d’étudiants ont participé à l’édition , le SOOIP en attend encore davantage cette année.
 
(UNS)
Tremplin Stage  :soyez bien préparés
I
Où et quand ?
Jeudi 6 décembre, campusSaint-Jean-d’Angély, de 10 h à16 h, en continu.
I
Pour qui ?
Tous les étudiants de l’UNS,quelle que soit leur année ouleur filière.
I
Qui sera là ?
Plus de 70 entreprises de tousles secteurs, 140 recruteurs etdes centaines de stages àdécrocher.
 
I
Combien ça coûte ?
C’est gratuit !
FAQ
Pour joindre la rédaction : campus@nicematin.fr
 
Campus
̈̈̈̈
 
ZoomZoomZoomZoom
 
D
ans la nuit du jeudi6 au vendredi 7 dé-cembre, le tout nou-veau bâtiment de PolytechNice-Sophia ne fermera pasl’œil. Au contraire de 16 h 33à 8 h 11, très précises, il seraen saine ébullition de neuro-nes, engagé dans l’annuelleconfrontation de
 La nuit del’info
.Lancée en 2007, cette com-pétition consiste à créer uneapplication web, de A à Z, enune seule nuit et elle opposedes campus de toute laFrance et jusqu’en Tunisie.Depuis le début, Sophia An-tipolis a rassemblé le plusgrand nombre d’étudiants.Ils étaient d’abord tous issusde Polytech puis ils ont étérejoints par l’IUT et cetteannée, pour la première fois,les quelque 257 inscrits ap-partiennent à toutes lescomposantes « informati-que » de l’UNS : Polytech etIUT, donc, mais aussi MIAGEet l’UFR Science.Une complémen-tarité qui tiresans doute ra-cine de la créa-tion du campusSophi@Tech quijoue ainsi parfai-tement son rôlede rassembleur.L’ensemble des participantsseront vissés devant lesécrans de visioconférencejeudi quand, au coucher dusoleil comme le veut la tra-dition, sera dévoilé le sujet2012. On en connaît déjà lethème : « La mise en valeurdu patrimoine français »,mais l’intitulé précis est unsecret bien gardé.
Defis à foison
Chaque équipe, tout en s’ef-forçant de répondre à la de-mande de la compétitionpourra se concentrer sur uncertain nombre de « défis »spécifiques lancés et dotésde prix par desentreprises dusecteur. Appleou Google, maisaussi des entre-prises localesont ainsi mis enjeu des prix l’anpassé pour lesapplications webrépondant à un cahier descharges bien précis commela meilleure prise en comptedu handicap, le projet leplus durable ou le plus inno-vant ou bien celui qui intè-gre le mieux telle ou telletechnologie…Car si la nuit est ponctuéede bons moments, de pau-ses, de ventrées de pizzas,crêpes, café ou redbull, elleest aussi et avant tout unchallenge à la fois créatif (ilfaut inventer quelque chosede nouveau et de pertinent),technique (il faut que l’appli-cation fonctionne) et hu-main (il faut réussir tout celaen une seule nuit, en gérantle stress, la fatigue, les ten-sions dans l’équipe, etc.)«
C’est très pédagogique
, sou-ligne Sébastien Mosser, maî-tre de conférence à PolytechNice-Sophia,
car cela permet d’expérimenter tout ce qu’il ne faut pas faire. Par exem-  ple quand on dit aux étu- diants de ne pas travailler dans l’urgence, ils ne nousécoutent pas toujours ; là, ilscomprennent exactement  pourquoi il ne faut pas
».De nombreux enseignantsse déplacent et se relaientpour suivre la nuit et s’ilsn’ont pas le droit d’aider aucodage ou au développe-ment, ils savent remotiverles troupes et donner le con-seil qu’il faut quand, à 4 h dumatin, on a l’impressionqu’on y arrivera jamais.Au-delà d’une compétitionamicale, on le comprend,c’est une belle aventure col-lective qui attend les parti-cipants.Enfin, comme chaqueannée, l’événement seraaussi l’occasion d’accueillirdes ingénieurs et des chefsd’entreprises qui viendrontà la rencontre des équipespour échanger avec eux et,pourquoi pas, leur donnerdes conseils, dans un dialo-gue direct susceptible derenforcer les liens entre étu-diants et entreprises.Nous vous résumerons lasemaine prochaine les ré-sultats de Sophi@tech, enattendant, nous souhaitonsà tous une belle et bonnenuit de l’info 2012 !
A.B.C.
Depuis la création de cet événement technologique, créatifet festif, Sophia Antipolis en est l’un des sites principaux
La nuit de l’info
live
 depuis Sophi@Tech
Téléthon 
Relais de conférences :les jeunes chercheurs innovent !
L’AJC  (association des jeunes chercheurs des Alpes-Maritimes) propose une initiative originale pour soutenirle téléthon : huit heures de conférences pluridisciplinairesà suivre à la bibliothèque Louis Nucéra, le vendredi décembre, de  h  à  h .L’entrée est fixée à  euros, entièrement reversés autéléthon, et donne droit d’écouter autant d’intervenantsqu’on le souhaite. Le programme est très varié avec aussibien de l’histoire des Alpes-Maritimes ou de la littératureitalienne que de la musicologie, de l’économie, du droitou de la psychologie…
Le programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.frLe programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.frLe programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.frLe programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.fr
 
Le sport pour tous avec les STAPS
Depuis , les étudiants d’Initiative Staps et de la CorpoStaps se mobilisent au moment du téléthon pourorganiser  h d’activités physiques adaptées aux valideset aux non valides pour un vrai partage de l’effort et desvaleurs du sport.Dès le vendredi  décembre à midi, ce sont ainsi desmatches de volley assis puis basket fauteuil qui sedérouleront au gymnase de l’UFR Staps (, route deGrenoble à Nice). Avec, en parallèle, jusqu’à  h : ducécifoot, des  m, du tennis fauteuil, du ping-pong, dela zumba et de l’escalade sur le mur du campus.Participation, au profit du téléthon, de  à  €.
Rens. .... et initiative.staps@live.frRens. .... et initiative.staps@live.frRens. .... et initiative.staps@live.frRens. .... et initiative.staps@live.fr
 
Mobilisez-vous avec la Face 
La fédération des associations étudiantes des Alpes-Maritimes Face  lance un grand appel pour une forteparticipation aux événements du Téléthon. Parce qu’êtreétudiant ce n’est pas (seulement) profiter de la vie, c’estaussi démontrer que l’on a du cœur, vous êtes invités àrejoindre les activités de l’asso place Pierre-Gautier, dontun lip dub, samedi à midi et une partie de bowlingmémorable dont les quilles seront remplacées par desgrosses têtes du carnaval et les boules… par des étudiantslancés sur un sol glissant !S’il vous fallait une motivation supplémentaire, sachezque certains de ces moments seront capturés en direct parles équipes de France Télévision qui vont diffuser heures de programme depuis Nice.
Rens. sur la page Facebook de l’événementRens. sur la page Facebook de l’événementRens. sur la page Facebook de l’événementRens. sur la page Facebook de l’événement
   (   A   f   f   i  c   h  e  -   l  o  g  o  :   C   é   l   i  n  e   A  u  z   i  a  s   /   P   h  o   t  o  s   U   N   S   )
Mercredi 5 décembre 2012
nice-matin
 
Campus
̈̈̈̈
 
ZoomZoomZoomZoom
 
D
ans la nuit du jeudi6 au vendredi 7 dé-cembre, le tout nou-veau bâtiment de PolytechNice-Sophia ne fermera pasl’œil. Au contraire de 16 h 33à 8 h 11, très précises, il seraen saine ébullition de neuro-nes, engagé dans l’annuelleconfrontation de
 La nuit del’info
.Lancée en 2007, cette com-pétition consiste à créer uneapplication web, de A à Z, enune seule nuit et elle opposedes campus de toute laFrance et jusqu’en Tunisie.Depuis le début, Sophia An-tipolis a rassemblé le plusgrand nombre d’étudiants.Ils étaient d’abord tous issusde Polytech puis ils ont étérejoints par l’IUT et cetteannée, pour la première fois,les quelque 257 inscrits ap-partiennent à toutes lescomposantes « informati-que » de l’UNS : Polytech etIUT, donc, mais aussi MIAGEet l’UFR Science.Une complémen-tarité qui tiresans doute ra-cine de la créa-tion du campusSophi@Tech quijoue ainsi parfai-tement son rôlede rassembleur.L’ensemble des participantsseront vissés devant lesécrans de visioconférencejeudi quand, au coucher dusoleil comme le veut la tra-dition, sera dévoilé le sujet2012. On en connaît déjà lethème : « La mise en valeurdu patrimoine français »,mais l’intitulé précis est unsecret bien gardé.
Defis à foison
Chaque équipe, tout en s’ef-forçant de répondre à la de-mande de la compétitionpourra se concentrer sur uncertain nombre de « défis »spécifiques lancés et dotésde prix par desentreprises dusecteur. Appleou Google, maisaussi des entre-prises localesont ainsi mis enjeu des prix l’anpassé pour lesapplications webrépondant à un cahier descharges bien précis commela meilleure prise en comptedu handicap, le projet leplus durable ou le plus inno-vant ou bien celui qui intè-gre le mieux telle ou telletechnologie…Car si la nuit est ponctuéede bons moments, de pau-ses, de ventrées de pizzas,crêpes, café ou redbull, elleest aussi et avant tout unchallenge à la fois créatif (ilfaut inventer quelque chosede nouveau et de pertinent),technique (il faut que l’appli-cation fonctionne) et hu-main (il faut réussir tout celaen une seule nuit, en gérantle stress, la fatigue, les ten-sions dans l’équipe, etc.)«
C’est très pédagogique
, sou-ligne Sébastien Mosser, maî-tre de conférence à PolytechNice-Sophia,
car cela permet d’expérimenter tout ce qu’il ne faut pas faire. Par exem-  ple quand on dit aux étu- diants de ne pas travailler dans l’urgence, ils ne nousécoutent pas toujours ; là, ilscomprennent exactement  pourquoi il ne faut pas
».De nombreux enseignantsse déplacent et se relaientpour suivre la nuit et s’ilsn’ont pas le droit d’aider aucodage ou au développe-ment, ils savent remotiverles troupes et donner le con-seil qu’il faut quand, à 4 h dumatin, on a l’impressionqu’on y arrivera jamais.Au-delà d’une compétitionamicale, on le comprend,c’est une belle aventure col-lective qui attend les parti-cipants.Enfin, comme chaqueannée, l’événement seraaussi l’occasion d’accueillirdes ingénieurs et des chefsd’entreprises qui viendrontà la rencontre des équipespour échanger avec eux et,pourquoi pas, leur donnerdes conseils, dans un dialo-gue direct susceptible derenforcer les liens entre étu-diants et entreprises.Nous vous résumerons lasemaine prochaine les ré-sultats de Sophi@tech, enattendant, nous souhaitonsà tous une belle et bonnenuit de l’info 2012 !
A.B.C.
Depuis la création de cet événement technologique, créatifet festif, Sophia Antipolis en est l’un des sites principaux
La nuit de l’info
live
 depuis Sophi@Tech
Téléthon 
Relais de conférences :les jeunes chercheurs innovent !
L’AJC  (association des jeunes chercheurs des Alpes-Maritimes) propose une initiative originale pour soutenirle téléthon : huit heures de conférences pluridisciplinairesà suivre à la bibliothèque Louis Nucéra, le vendredi décembre, de  h  à  h .L’entrée est fixée à  euros, entièrement reversés autéléthon, et donne droit d’écouter autant d’intervenantsqu’on le souhaite. Le programme est très varié avec aussibien de l’histoire des Alpes-Maritimes ou de la littératureitalienne que de la musicologie, de l’économie, du droitou de la psychologie…
Le programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.frLe programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.frLe programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.frLe programme complet est disponible en ligne sur www.ajc.fr
 
Le sport pour tous avec les STAPS
Depuis , les étudiants d’Initiative Staps et de la CorpoStaps se mobilisent au moment du téléthon pourorganiser  h d’activités physiques adaptées aux valideset aux non valides pour un vrai partage de l’effort et desvaleurs du sport.Dès le vendredi  décembre à midi, ce sont ainsi desmatches de volley assis puis basket fauteuil qui sedérouleront au gymnase de l’UFR Staps (, route deGrenoble à Nice). Avec, en parallèle, jusqu’à  h : ducécifoot, des  m, du tennis fauteuil, du ping-pong, dela zumba et de l’escalade sur le mur du campus.Participation, au profit du téléthon, de  à  €.
Rens. .... et initiative.staps@live.frRens. .... et initiative.staps@live.frRens. .... et initiative.staps@live.frRens. .... et initiative.staps@live.fr
 
Mobilisez-vous avec la Face 
La fédération des associations étudiantes des Alpes-Maritimes Face  lance un grand appel pour une forteparticipation aux événements du Téléthon. Parce qu’êtreétudiant ce n’est pas (seulement) profiter de la vie, c’estaussi démontrer que l’on a du cœur, vous êtes invités àrejoindre les activités de l’asso place Pierre-Gautier, dontun lip dub, samedi à midi et une partie de bowlingmémorable dont les quilles seront remplacées par desgrosses têtes du carnaval et les boules… par des étudiantslancés sur un sol glissant !S’il vous fallait une motivation supplémentaire, sachezque certains de ces moments seront capturés en direct parles équipes de France Télévision qui vont diffuser heures de programme depuis Nice.
Rens. sur la page Facebook de l’événementRens. sur la page Facebook de l’événementRens. sur la page Facebook de l’événementRens. sur la page Facebook de l’événement
   (   A   f   f   i  c   h  e  -   l  o  g  o  :   C   é   l   i  n  e   A  u  z   i  a  s   /   P   h  o   t  o  s   U   N   S   )
Mercredi 5 décembre 2012
nice-matin

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->