Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
11Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Cours d'économie

Cours d'économie

Ratings:

4.4

(5)
|Views: 3,526|Likes:
Published by Estebane MAILELT

More info:

Published by: Estebane MAILELT on Feb 02, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF or read online from Scribd
See more
See less

05/10/2014

 
BRISES-TERMINALES : Banque de Ressources Interactives en Sciences Economiques et Sociales :http://brises.orgCours conforme au programme de Sciences économiques et sociales de la classe de terminale, série ES (arrêté du 30 Juillet 2002).
Cours : IntroductionIntroduction
Vous avez essayé de comprendre l'année dernière, en classe de première, comment fonctionnaientl'économie et la société françaises. Cette année, la perspective change : d'une part,
notre réflexion ne selimitera pas à la France
, même si cela restera souvent notre premier exemple, d'autre part
l'accent seramis sur la dynamique
, c'est-à -dire que nous essayerons de comprendre comment se font leschangements, tant économiques que sociaux au cours du temps.Nous ne pouvons conduire cette étude sans utiliser des outils d'analyse qui ont été présentés en classe depremière. Certes, nous serons parfois amenés à les définir à nouveau mais
il serait tout à fait judicieuxque vous commenciez par les revoir 
. Entre autres, nous utiliserons beaucoup cette année les instrumentsde la Comptabilité nationale et les concepts de base de la sociologie (culture, classes sociales, catégoriessocio-professionnelles).Quand on regarde le monde et son histoire depuis deux siècles,
ce qui frappe, c'est l'ampleur deschangements
que l'on peut observer : le niveau de vie semble s'être considérablement élevé, les conditionsde vie se sont transformées. On a même l'impression que ces changements vont de plus en plus vite : il n'ya certes rien de comparable entre les conditions de vie d'avant la seconde guerre mondiale et cellesd'aujourd'hui, mais c'est vrai sans remonter si loin : quelle différence, par exemple, entre les conditionsd'installation d'un jeune quittant sa famille aujourd'hui et celles qui existaient au début des années 70, où ladouche et le téléphone étaient considérés comme le luxe absolu ! Il n'empêche que ces changementspositifs, qui nous semblent évidents parce que nous les vivons, ne sont pas partagés par tous dans lemonde, ni même par tous dans les pays riches. Ce sont donc ces deux questions que nous aborderons danscette introduction :
en quoi peut-on parler de croissance, de développement, de changement social
d'une part, et, d'autre part,
ces changements ne se sont-ils pas accompagnés de différences etd'inégalités de réalisation
entre les pays et au cours du temps ? Cependant, avant de commencer cetteprésentation, il est nécessaire de rappeler en quoi consiste le cadre de ces changements.Nos sociétés sont d'abord
des économies de marché
, c'est-à -dire que les actions des différentsintervenants sont rendues cohérentes grâce au marché par le système des prix. Cela signifie qu'existe laliberté d'entreprendre et de contracter.
Cela ne signifie pas que l'Etat n'a pas à intervenir 
. Le marché,comme vous l'avez vu en première, ne peut pas fonctionner sans être organisé et sans un contrôle durespect des règles. L'Etat a aussi d'autres raisons d'intervenir dans une économie de marché. Il n'en restepas moins que le fonctionnement de l'économie reste essentiellement déterminé par le marché.Nos sociétés sont d'autre part des sociétés qui sont marquées par 
la montée de l'individualisme
: lessociétés modernes laissent une place grandissante à l'individu, la conscience collective pesant de moins enmoins lourd sur la conscience individuelle. L'individu peut donc affirmer des choix et adopter descomportements qui le différencient par rapport aux autres. Les normes et les valeurs vont donc pouvoir setransformer plus rapidement qu'avant. Nous reviendrons sur ces transformations plus loin.
1 - Croissance, développement, changement social, de quoiparle-t-on ?
Avant de nous lancer dans la présentation des liens entre ces trois notions, il est nécessaire de les définir.
1.1 - Comment définir ces termes ? 
Etudions successivement ces trois notions.Page 1/11
Vous pouvez utiliser librement ces cours à la condition d'en faire un usage
personnel
ou un usage
en classe
 
gratuit
et d'en indiquer la
source
: http://brises.org.BRISES - CRDP de l'académie de Lyon. 47 rue Phillipe-de-Lassale 69316 Lyon Cedex 04 - ©BRISES Tous droits réservés
 
BRISES-TERMINALES : Banque de Ressources Interactives en Sciences Economiques et Sociales :http://brises.orgCours conforme au programme de Sciences économiques et sociales de la classe de terminale, série ES (arrêté du 30 Juillet 2002).
1.1.1 - La croissance économique
De manière très simple, on peut dire que
la croissance économique est l'accroissement sur une longuepériode des quantités de biens et services produits dans un pays
.Cette quantité de biens et services est mesurée chaque année : on utilise en général pour cela un indicateur que vous connaissez bien, le PIB (produit intérieur brut), c'est-à -dire, schématiquement, la somme desvaleurs ajoutées. Quand on le peut, on prend en compte la
croissance du PIB par habitant qui est bienplus significative que celle du PIB global.
 
[N'hésitez pas à aller voir la notion " valeur ajoutée" dans le chapitre 1 si vous avez besoin de réviser le programme de première. Vous trouverez en bas de cette page des activités vous permettant de vérifier ceque vous savez ou ne savez pas...] 
 Pour pouvoir comparer la valeur du PIB d'une année sur l'autre et voir si elle augmente,
il est nécessaired'enlever les effets de l'inflation sur la mesure du PIB
, c'est-à -dire de le calculer 
à prix constants
. Eneffet, comme le PIB est calculé en utilisant les prix des produits, si ce prix augmente, on peut croire que lePIB augmente alors que ce n'est pas vrai réellement.Le plus souvent,
la croissance économique est donc mesurée par le taux de croissance annuel du PIBréel
(c'est-à -dire corrigé de l'inflation).Remarquons que les économistes parlent tellement souvent de la croissance économique qu'ils en viennentà ne plus parler que de " la croissance " et tout le monde comprend qu'ils veulent parler de la croissanceéconomique !Enfin, signalons que nous ne nous interrogeons pas ici sur la validité de la mesure de la croissance et sur l'intérêt de la notion elle-même. Nous reviendrons sur ces points, essentiels, dans le chapitre 1. Vous pouvez(et devez !) également vous reporter aux notions du chapitre 1 : vous trouverez en particulier dans la notion "PIB" un rappel de définition et des développements sur les problèmes posés par sa mesure, ce qui est trèsimportant ici puisque c'est l'augmentation du PIB (ou du PIB par habitant) qui est retenue comme indicateur de la croissance économique.
1.1.2 - Le développement
Pour définir le développement, citons François PERROUX, un grand économiste français du 20ème siècle :" le développement est la combinaison des changements sociaux et mentaux d'une population qui la rendentapte à faire croître cumulativement et durablement, son produit réel global " (in
L'économie du XXè siècle
,PUG, 1991). Autrement dit,
le développement, c'est l'ensemble des changements sociaux et culturelsqui rendent possible l'accroissement des quantités produites sur le long terme
(c'est-à -dire lacroissance économique).Le développement est donc une notion moins quantifiable que la croissance économique.
Parler dedéveloppement, c'est se poser des questions sur ce que l'on fait des richesses produites grâce à lacroissance :
la santé de la population s'accroît-elle, par exemple (ce qui permettra à long terme d'avoir unemain d'œuvre plus productive, ce qui contribuera à renforcer la croissance) ?
Mesurer le développementest donc difficile.
L'ONU a donc construit des indicateurs plus qualitatifs, au premier rang desquels
l'I.D.H
.(indicateur de développement humain). : il s'agit d'un indicateur synthétique qui prend en compte le niveaude vie (mesuré par le P.I.B. réel par habitant), la durée de vie (mesurée par l'espérance de vie à lanaissance), le niveau de scolarisation (mesuré par 2 indicateurs : le taux brut de scolarisation des jeunes etle taux d'alphabétisation des adultes de plus de 15 ans). On peut citer également
l'I.P.H.
(indicateur depauvreté humaine), qui intègre davantage d'éléments que l'I.D.H. (accès à l'eau potable, part des enfants de5 ans victimes de malnutrition, etc).
[N'oubliez pas d'aller consulter la notion " I.D.H  ." dans les notions du chapitre 1. Vous y trouverez bien davantage de précisions].
 
1.1.3 - Le changement social
On parle de
changement social pour désigner la transformation durable de l'organisation sociale et
Page 2/11
Vous pouvez utiliser librement ces cours à la condition d'en faire un usage
personnel
ou un usage
en classe
 
gratuit
et d'en indiquer la
source
: http://brises.org.BRISES - CRDP de l'académie de Lyon. 47 rue Phillipe-de-Lassale 69316 Lyon Cedex 04 - ©BRISES Tous droits réservés
 
BRISES-TERMINALES : Banque de Ressources Interactives en Sciences Economiques et Sociales :http://brises.orgCours conforme au programme de Sciences économiques et sociales de la classe de terminale, série ES (arrêté du 30 Juillet 2002).
de la culture (normes et valeurs, par exemple) d'une société
. G.Rocher, dans
Introduction à lasociologie générale
(tome 3, le changement social, Le Seuil, 1986), définit le changement social comme"étant toute transformation observable dans le temps, qui affecte d'une manière qui ne soit pas provisoire ouéphémère, la structure ou le fonctionnement de l'organisation sociale d'une collectivité donnée et modifie lecours de son histoire".
Soulignons l'importance de l'aspect collectif du changement social
: quand quelques couples ont desenfants sans être mariés, il s'agit d'exceptions sans grande signification ; quand la proportion des enfantsnés hors mariage progresse pour atteindre les deux tiers des premières naissances (le premier enfant dechaque femme), ce qui est le cas en France aujourd'hui, c'est l'indicateur d'un réel changement social par exemple.
Dans les deux derniers siècles, le changement social a été d'importance
: transformation de lastratification sociale (organisation de la société en groupe sociaux hiérarchisés), urbanisation,bouleversement des valeurs (pensez, par exemple, à la transformation des croyances religieuses),émancipation des femmes, et on pourrait ajouter bien d'autres exemples.Le programme de la classe de terminale porte comme titre "croissance, changement social etdéveloppement". Maintenant que vous savez à peu près ce que désigent ces trois termes, nous devonsprésenter leurs liens et les questions qui sont posées par leurs relations: ce sont ces questions qui vont nousintéresser tout au long de l'année.
1.2 - Ces notions sont liées les unes aux autres.
Nous allons d'abord présenter les liens entre croissance économique et développement, puis nousmontrerons à quel point les changements économiques et les changements sociaux sont interdépendants.
1.2.1 - Les liens entre croissance et développement : du quantitatif au qualitatif.
Les deux termes ne sont évidemment pas équivalents. Avec "
croissance économique
", nous sommesdans le quantitatif, on mesure ce que les hommes ont réussi à produire au cours d'une année et on observel'augmentation de ces quantités produites. Le "
développement
" inclut la réflexion sur ce que l'on fait de cequi est produit et sur les transformations des structures économiques et sociales que la poursuite de lacroissance entraîne et implique. En simplifiant, la croissance, c'est avoir plus ; le développement, c'est êtremieux tout en rendant possible la poursuite de la croissance.
Il peut y avoir croissance sans développement
: dans ce cas, les quantités produitesaugmentent, mais sans qu'il y ait une amélioration du niveau de vie de la majorité de la population,sans que les structures se transforment de manière à ce que le fonctionnement de l'économiesatisfasse de plus en plus de citoyens du pays. Comment est-ce possible ? Il suffit que la productionsupplémentaire soit accaparée par une petite minorité (par exemple, grande bourgeoisie ou classepolitique au pouvoir) et gaspillée ou consommée en produits de luxe, souvent importés. Maisremarquons que ce type de croissance ne peut durer indéfiniment :
à long terme, la croissancenécessite un changement des structures économiques et sociales sous peine de se bloquer 
.
Il peut y avoir développement sans croissance
: dans ce cas, les quantités produites sontstables, mais une répartition différente des richesses produites permet à plus d'habitants desatisfaire leurs besoins vitaux ou à l'Etat d'augmenter les consommations collectives profitant àtous (infrastructures de transport ou de télécommunication, instruction, santé, par exemple).
Mais,
souvent, il y a croissance et développement à la fois
: les quantités produites augmententet la société parvient à utiliser ces richesses pour améliorer le bien-être du plus grand nombre,réduire les inégalités, transformer ses structures de manière à ce que la croissance économiquepuisse se poursuivre. Il est évidemment plus facile pour un pays de se développer quand lesquantités produites augmentent que quand elles sont stables ou, encore pire, diminuent.Il est donc difficile d'envisager qu'il y ait croissance à long terme sans développement. C'est pourquoinombreux sont les économistes qui ne font pas de réelle différence entre croissance et développement.Vous rencontrerez donc, en particulier dans les documents, les deux mots utilisés à peu près comme dessynonymes. Retenons cependant que
produire plus (la croissance économique) ne peut pas être
Page 3/11
Vous pouvez utiliser librement ces cours à la condition d'en faire un usage
personnel
ou un usage
en classe
 
gratuit
et d'en indiquer la
source
: http://brises.org.BRISES - CRDP de l'académie de Lyon. 47 rue Phillipe-de-Lassale 69316 Lyon Cedex 04 - ©BRISES Tous droits réservés

Activity (11)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
nanak972 liked this
marimbalax liked this
Larbi Talgjounte liked this
Sahbi Sk liked this
Sahbi Sk liked this
aabbcc68 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->