Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
1Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
rapport de recherche sur les apprentissages et le developpement des activités artisitiques

rapport de recherche sur les apprentissages et le developpement des activités artisitiques

Ratings: (0)|Views: 684|Likes:
Published by hugomaxEPS

More info:

Published by: hugomaxEPS on Dec 06, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

12/06/2012

pdf

text

original

 
1
Ecole et sciencescognitives2000-2001A
CTION CONCERTEE INCITATIVE COGNITIQUE
Ministère de la rechercheUUnnEEttaattddeesslliieeuuxxddeellaarreecchheerrcchheessuurrlleessaapppprreennttiissssaaggeesseettlleessmmoottrriicciittééssddeellaaddaannsseecchhoorrééggrraapphhiiééee
S
OUS LA DIRECTION DE
SYLVIA FAURE
Co-auteurs
(par ordre d’apparition dans le texte) :
Sylvia FAURE, M icle COLTICE,Christine ASSAÏANTE, M arielle CADOPI,M adeleine LORD, Pierre-Emmanuel SORIGNET
Rapport de recherche pour la synthèse « Développement et apprentissage des activités etperceptions artistiques » sous la responsabilité du Laboratoire de Psychologie expérimentalede l’Université René Descartes/Institut de psychologie
Décembre 2001
 
2
M embresde l’équipe de travail sur la synthèse« danse »
Christine ASSAÏANTE, est chargée de recherche au CNRS-LaboratoireDéveloppement et pathologie du Mouvement (Marseille).Marielle CADOPI, est professeur d’Université, à la Faculté des Sciences dusport (Montpellier)Michèle COLTICE, est professeur PRAG, IUFM de Lyon et chercheur auLaboratoire de didactique de l’UFR Staps de Lyon.Cris.Madeleine LORD, est professeur régulier, département de danse, Université duQuébec (Montréal).Pierre-Emmanuel SORIGNET, est docteur en sociologie, à L’Ecole des HautesEtudes en Sciences Sociales/E.N.S. (Paris).Sylvia FAURE, est maître de conférences en sociologie et chercheur au Groupede Recherches sur la socialisation, Faculté d’anthropologie et de sociologie del’Université Lumière Lyon 2 (Lyon)
 
3
Introduction
Ce travail est le produit d’une collaboration entre six chercheurs, venant de champsdisciplinaires différents. Il rend compte des résultats de recherches, françaises et anglo-saxonnes principalement, portant sur les apprentissages et les motricités de la danse, enformation initiale et dans les établissements scolaires (danse à l’école), ainsi que sur ledéveloppement des comportements moteurs.Réunissant des perspectives aussi différentes que la sociologie, l’anthropologie,l’ethno-histoire, la psychologie cognitive, la psychologique des comportements moteurs, lapédagogie et la didactique, cette synthèse est structurée par une problématique générale àpartir de laquelle les collaborateurs ont eu à constituer leur propre synthèse en tenant compte,évidemment, des enjeux et des orientations épistémologiques liées à leur discipline respective.Concernant l’objet d’étude principal (les apprentissages et les motricités de la danse),il est apparu que chaque champ disciplinaire était inégalement pourvu en connaissances sur laquestion. De fait, parmi les onze articles composant cette synthèse, certains peuvent,effectivement, dresser un bilan assez exhaustif quant aux théories, problèmesépistémologiques et études menées sur la question (c’est le cas de la psychologie cognitive,du comportement, de la motricité ; et de la didactique). D’autres textes sont, en revanche, dessynthèses plus propositionnelles que récapitulatives — c’est le cas pour les sciences socialesqui ne constituent pas la danse comme un champ d’étude à part entière, du moins en France,et travaillent à partir d’épistémologies différentes qui ne peuvent guère communiquer entreelles. Faire une synthèse « propositionnelle » signifie donc que l’auteur de l’article a nonseulement réuni et synthétisé les travaux existants sur l’ « objet » d’étude, mais s’est aussiobligé à faire émerger des propositions d’analyse plus larges, et plus transversales aux étudesmobilisées dans son texte.
I. Les limites de la pluridisciplinarité
Par conséquent, la difficulté essentielle du travail pluridisciplinaire a été de donner uneorientation commune à l’ensemble des champs invoqués dans le « programme Cognitique :
Ecole et sciences cognitive
», qui devait faire « sens » pour chacune des disciplines. Cela n’apas été de soi puisque les travaux concernant les apprentissages et les motricités de la dansene sont pas développés de la même façon dans les champs disciplinaires et n’interrogent pasnon plus ces questions d’une manière identique.Sur un plan plus général, la pluradisciplinarité engage les chercheurs à travailler demanière constructive en se lisant mutuellement. Or, un premier bilan provisoire de cettesynthèse tend à montrer des clivages forts entre les disciplines dites de « sciences humaines »,et qu’il est rare, par exemple, de trouver une référence aux sciences sociales dans un travail depsychologie cognitive et réciproquement. Ainsi, des problèmes qui apparaissent commeessentiels pour des auteurs d’un champ, seraient certainement, sinon résolus, du moinsenrichis et mieux « construits », si l’on pouvait passer de la
pluri- à l’inter- disciplinaire 
,comme nous le proposons dans la conclusion, en osant peut-être dépasser les frontièresinstitutionnelles des champs universitaires et de la recherche, et surtout en laissant de côté lespréjugés et stéréotypes que les chercheurs se portent parfois mutuellement, plus en raison deleur méconnaissance réciproque que d’une information objective. Un tel projet est possible,mais il implique des déplacements épistémologiques par rapport aux habitudes intellectuellesde chaque champ. D’ailleurs, il est parfois plus aisé de travailler en tissant des liens avecd’autres disciplines, qu’à l’intérieur d’un même champ éclaté en diverses orientations qui

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->