Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Accolley, Delali (2007) Le Modèle de Mundell Fleming dans un Régime de Taux de Change Fixe - Théorie et Application au Togo

Accolley, Delali (2007) Le Modèle de Mundell Fleming dans un Régime de Taux de Change Fixe - Théorie et Application au Togo

Ratings:

4.88

(8)
|Views: 1,066|Likes:
Published by Delali Accolley
Cet article explore le modèle de Mundell –Fleming dans un régime de taux de change fixe. Ledit modèle suppose un équilibre simultané sur le marché des produits, de la monnaie et des changes. Nous nous sommes intéressés au cas du Togo pour étudier l’existence d’une relation d’équilibre de long-terme sur ces trois marchés au cours de la période 1983 - 2004. Les études indiquent l’absence de cointégration entre toutes les variables macroéconomiques mises en relation. Le marché des changes, principalement, est en déséquilibre dû au fait que le facteur risque-pays n’évolue pas en fonction de ses déterminants. Une solution pour remédier à cette distorsion semble être une baisse du taux directeur de la BCEAO.


This article explores the Mundell-Fleming model with a fixed exchange rate. The afore-mentioned model supposes a simultaneous equilibrium in the goods, money, and currency exchange markets. We have been interested in the case of Togo to study the existence of a long-run equilibrium relationship in these three markets over the time period 1983 - 2004. The studies point out the absence of cointegration between all the macroeconomic variables put into relationship. Mainly, the currency exchange market is in disequilibrium due to the fact that the country-risk factor does not change according to its determinants. A solution to remedy this distortion seems to be a decrease in the base rate of BCEAO.
Cet article explore le modèle de Mundell –Fleming dans un régime de taux de change fixe. Ledit modèle suppose un équilibre simultané sur le marché des produits, de la monnaie et des changes. Nous nous sommes intéressés au cas du Togo pour étudier l’existence d’une relation d’équilibre de long-terme sur ces trois marchés au cours de la période 1983 - 2004. Les études indiquent l’absence de cointégration entre toutes les variables macroéconomiques mises en relation. Le marché des changes, principalement, est en déséquilibre dû au fait que le facteur risque-pays n’évolue pas en fonction de ses déterminants. Une solution pour remédier à cette distorsion semble être une baisse du taux directeur de la BCEAO.


This article explores the Mundell-Fleming model with a fixed exchange rate. The afore-mentioned model supposes a simultaneous equilibrium in the goods, money, and currency exchange markets. We have been interested in the case of Togo to study the existence of a long-run equilibrium relationship in these three markets over the time period 1983 - 2004. The studies point out the absence of cointegration between all the macroeconomic variables put into relationship. Mainly, the currency exchange market is in disequilibrium due to the fact that the country-risk factor does not change according to its determinants. A solution to remedy this distortion seems to be a decrease in the base rate of BCEAO.

More info:

Published by: Delali Accolley on Jan 21, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/09/2014

pdf

text

original

 
Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO)
 Agence Principale de Lomé (Togo)
Le Modèle de Mundell-Fleming dans un Régime de Taux de Change Fixe:Théorie et Application au Togo
Delali Accolley*Université LavalJuin 2007
 –
Dernière Révision 9 Mai 2009
Cet article explore le modèle de Mundell
 –
Fleming dans un régime de taux de change fixe. Leditmodèle suppose un équilibre simultané sur le marché des produits, de la monnaie et des changes.Nous nous sommes intéressés au cas du Togo pour étudie
r l’existence d’une relation d’équilibre de
long-terme sur ces trois marchés au cours de la période 1983 -
2004. Les études indiquent l’absence
de cointégration entre les variables macroéconomiques mises en relation. Le marché des changes,principalement, est en déséquilibre dû au fait que le facteur risque-pays
n’évolue pas en fonction de
ses déterminants. Une solution pour remédier à cette distorsion semble être une baisse du tauxdirecteur de la BCEAO.This article explores the Mundell-Fleming model with a fixed exchange rate. The afore-mentionedmodel supposes a simultaneous equilibrium in the goods, money, and currency exchange markets. Wehave been interested in the case of Togo to study the existence of a long-run equilibrium relationshipin these three markets over the time period 1983 - 2004. The studies point out the absence of cointegration between the macroeconomic variables put into relationship. Mainly, the currencyexchange market is in disequilibrium due to the fact that the country-risk factor does not changeaccording to its determinants. A solution to remedy this distortion seems to be a decrease in the baserate of BCEAO.*Courriel : accolleyd@excite.com  Merci à MM. Elliot Dovi-Sodémékou &
Frédéric Dabla d’avoir mis à ma disposition les ressources de la
BCEAO. Les suggestions de M. Laté Agbodéka Lawson et des membres du membres du CERNIS ont étéappréciées.
Les opinions ici exprimées sont celles de l’auteur et non celles de la Banque Cent
rale.
 
Le Modèle de Mundell-Fleming : Théorie et Application au Togo ____________________________________________________________________2
1.
 
Introduction
Le modèle de Mundell-Fleming fut développé au début des années 1960 par lesEconomistes Robert Mundell et Marcus Fleming. Il est une extension à uneéconomie ouverte du célèbre modè
le d’équilibre macroéconomique K
eynésien : leschéma IS-LM, proposé en 1937 par Richard Hicks et Alvin Hansen. Le modèle deMundell-
Fleming traite de l’équilibre simultané sur le marché des biens et services
et ceux de la monnaie et des changes. Aussi permet-
il l’analyse, sous différents
régimes de taux de change, des impacts de mesures alternatives de politique
macroéconomique sur la production d’un pays, ses taux d’intérêts et de change.
Cet article expose, à la Section 2, le modèle traditionnel de Mundell-Fleming dansune économie opérant dans un système de taux de change fixe et y ajoute
l’extension d’Ortiz & Rodriguez (2002) qui relaxe la condition de parité d’intérêtgouvernant l’équilibre sur le marché des changes en y introduisant le facteur risque
pays. Les effets de diverses décisions de politique macroéconomique
 –
par exempledévaluation, expansion budgétaire
 –
 
sur l’activité économique quand le taux de
change est fixé seront développés à la Section 3. A la Section 4, le présent papier se
propose d’effectuer une analyse économétrique des données de l’économie
togolaise à la lumière des explications et prédictions du modèle de Mundell-Flemingdans un régime de taux de change fixe. De part ses hypothèses et le régime dechange en vigueur au Togo
 –
la monnaie au Togo
, le Franc CFA, est arrimé à l’E
uro
 –
 ce modèle se prête bien aux réalités du pays. Le but des investigations empiriques
entreprises est alors, à travers l’estimation des différentes relations fonctionnelles
suggérées par ledit modèle, de déceler les liens réels entre les variablesmac
roéconomiques d’intérêt au Togo. Un diagnostic de l’économie togolaise est, cefaisant, effectué en portant l’attention sur les signes
et la significativité statistiquedes coefficients estimés a
insi qu’à l’analyse d
e l
’existence de relations
cointégrante
s, i.e., de relations d’équilibre de long terme
, entre les variables
d’intérêt.
 
À date, il n’existe dans la littérature aucune étude antérieure du genreportant sur l’économie du Togo. Ce papier pave donc la voie aux futures études
 dans ce domaine. La Section 5 propose des recommandations de politiqueséconomiques suggérées par les évidences issues des investigations empiriques.
 
Delali Accolley ____________________________________________________________________3
2.
 
Le Cadre Analytique du Modèle de Mundell-Fleming dans un Régime deTaux de Change Fixe
Le Modèle de Mundell-Fleming suppose une parfaite mobilité des capitaux
1
et uneanticipation statique du taux de change futur de la part des investisseurs (Romer,2001, pp. 226-30). Il reprend les hypothèses Keynésiennes de rigidité à la baisse des
prix et salaires et d’éventualité d’équilibre de sous
-emploi des facteurs deproduction
2
dû à une insuffisance de la demande globale de biens et services.
L’équilibre sur le marché des produits résulte de l’égalité de l’offre globale et de
demande globale de biens et services. Théoriquement, toute variation de lademande globale de produits, suite à une mesure de politique économique ou à unchoc extérieur, affectera la quantité offerte de biens et services par les producteurs
togolais puisque l’économie n’est pas encore à son niveau de plein emploi des
facteurs de production. Les déterminants de la demande globale de production
intérieure, l’équilibre sur le marché des produits ainsi que l’équilibre sur le march
édes devises dans une économie ouverte avec taux de change fixe sont discutés danscette section.
2.1
 
L’Équilibre sur le Marché des Biens et Services
La demande globale de production intérieure de biens et services dans uneéconomie ouverte peut être décomposée en: demande de consumation desménages
, demande d’
investissement des entreprises , dema
nde d’achatspublics de l’Etat , et demande d’exportati
on nette, i.e. exportations diminuéesdes importations, (voir, par exemple, Krugman & Obstfeld, 2003, p. 496-500).Ceci donne lieu à la relation [2.1].[2.1]La demande de consommation de biens et services par les ménages est fonctionde leur revenu disponible, i.e. revenu brut moins taxes
, et du taux d’intérêt
réel qui est
égal au taux d’
intérêt nominal
diminué du taux d’inflation anticipé
. Une augmentation du revenu des ménages entraînera une augmentation
1
 
L’hypothèse de mobilité parfaite des capitaux ne paraît pas irréaliste dans le cas du Togo au vu desavantages et incitations à l’investiss
ement contenus dans la loi 89-14 du 16 Septembre 1989 portant
statut de zone franche de transformation pour l’exportation et dans la loi 89
-22 du 31 Octobre 1989portant code des investissements. Les accords régionaux au sein de la Communauté Economique des
Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et du Conseil de l’Entente militent également en faveur de cette
hypothèse.
2
Le sous-
emploi permanent des facteurs de production (travail et terre en l’occurrence) est une réalité
dans les économies en développement.

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Ismaelh Cissé liked this
hiramarolahy8545 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->