Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Leta Wilchez - Hermeneutique et symbolique ibn Arabi et quelques auteurs anterieurs

Leta Wilchez - Hermeneutique et symbolique ibn Arabi et quelques auteurs anterieurs

Ratings: (0)|Views: 24|Likes:
Published by vlad-b

More info:

Published by: vlad-b on Jan 06, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/11/2013

pdf

text

original

 
Bulletin d’études orientales
Tome LVIII (Septembre 2009)Années 2008-2009
................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Mohammed Chaouki Zine
Herméneutique et symbolique : leta’wīl chez Ibn Arabī et quelquesauteurs antérieurs
................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Avertissement
Le contenu de ce site relève de la législation française sur la propriété intellectuelle et est la propriété exclusive del'éditeur.Les œuvres figurant sur ce site peuvent être consultées et reproduites sur un support papier ou numérique sousréserve qu'elles soient strictement réservées à un usage soit personnel, soit scientifique ou pédagogique excluanttoute exploitation commerciale. La reproduction devra obligatoirement mentionner l'éditeur, le nom de la revue,l'auteur et la référence du document. Toute autre reproduction est interdite sauf accord préalable de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législationen vigueur en France.Revues.org est un portail de revues en sciences humaines et sociales développé par le Cléo, Centre pour l'éditionélectronique ouverte (CNRS, EHESS, UP, UAPV).
................................................................................................................................................................................................................................................................................................
Référence électroniqueMohammed Chaouki Zine, « Herméneutique et symbolique : le ta’wīl chez Ibn ‘Arabī et quelques auteursantérieurs »,
Bulletin d’études orientales
[En ligne], Tome LVIII | Septembre 2009, mis en ligne le 01 septembre2010, consulté le 12 octobre 2012. URL : http://beo.revues.org/80 ; DOI : 10.4000/beo.80Éditeur : Institut français du Proche-Orienthttp://beo.revues.orghttp://www.revues.orgDocument accessible en ligne sur : http://beo.revues.org/80Ce document est le fac-similé de l'édition papier.© Institut français du Proche-Orient
 
HERMÉNEUTIQUE ET SYMBOLIQUE :LE TA’W
 Ī 
L CHEZ IBN ‘ARAB
 Ī 
ET QUELQUES AUTEURS ANTÉRIEURS.
Mohammed Chaouki ZINE
IREMAM, Aix-en-Provence
INTRODUCTION
La science (
‘ilm
) et la connaissance (
ma‘rifa
) traversent l’œuvre d’Ibn ‘Arab
 ī 
de part enpart. Peu d’études ont été consacrées à ces deux notions fondamentales. Notre objectif estde déterminer leurs signi
cations respectives, leur identité et leur di
ff 
érence ainsi queleur apport symbolique et herméneutique.Quand on parle de science et de connaissance à quoi se réfère-t-on ? Comment cesdeux notions ont-elles évolué dans l’histoire de la spiritualité musulmane ou sou
sme(
ta
 ṣ
awwuf 
) ? Y a-t-il une unité doctrinale autour de leur sens ou bien ont-elles requis dessigni
cations di
ff 
érentes, voire divergentes en fonction de leur usage ?C’est autour de ces questions que nous tenterons de dé
nir la valeur épistémologique etherméneutique de la science et de la connaissance chez Ibn ‘Arab
 ī 
(1165
 
-1240). Généralementon traduit le vocable
ta’w
ī 
l
par interprétation ou herméneutique. Mais Ibn ‘Arab
 ī 
ne parlede l’interprétation (
ta’w
ī 
l
) que pour critiquer ses fondements théoriques et ses usagesthéologiques et philosophiques, de même pour le symbolisme qui requiert chez lui le sensde correspondance ou relation analogique (
mun
ā
 saba
) entre la chose et ce qu’elle signi
e.Pourquoi prendre les notions de “herméneutique” et de “symbolisme” avec prudence ?Tout simplement parce qu’elles n’ont pas le même apport étymologique et lexicographiqueque fournit la langue arabe. C’est en débroussaillant le champ notionnel de la doctrined’Ibn ‘Arab
 ī 
que nous pouvons déceler ces implications anagogiques.
1- L’HERMÉNEUTIQUE ET LE SYMBOLISME : PRÉLIMINAIRES THÉORIQUES ET ÉPISTÉMOLOGIQUES
Sous le vocable “herméneutique” se dessine une histoire longue et une littératureféconde qu’il serait impossible de cerner entièrement. Voyons seulement les dé
nitionsqui ont été adoptées pour les comparer ensuite avec la notion de
ta’w
ī 
l
. L’herméneutiqueserait une critique interne des textes en mettant à jour leurs idées sous-jacentes : « Le mot
 
352
MOHAMMED CHAOUKI ZINE
“herméneutique”, du grec
hermeneia
qui signi
e interprétation, caractérise la discipline,les problèmes, les méthodes qui ont trait à l’interprétation et à la critique des textes
1
».Plus qu’une simple théorie, l’herméneutique recèle une valeur pratique qui consiste àemployer des méthodes et des instruments philologiques, lexicographiques, sémantiquesa
n de découvrir la signi
cation d’un mot, c’est-à-dire son origine, sa formation et sonévolution : « L’herméneutique désigne en premier lieu une pratique guidée par un art. C’estce qu’évoque déjà la formation du terme qui vient quali
er une
technè
. L’art dont il s’agit iciest celui de l’annonce, de la traduction, de l’explication et de l’interprétation et il renfermenaturellement l’art de comprendre qui lui sert de fondement et qui est toujours requis làoù le sens de quelque chose n’apparaît pas ouvertement ou sans équivoque
2
».En d’autres termes, il y a interprétation là où il y a confusion et équivocité. Ceci nécessitealors une panoplie de méthodes et d’outils pour expliciter le sens du mot et le rendre clairet accessible. De ce point de vue, les racines étymologiques du terme “herméneutique”mettent en exergue plusieurs signi
cations :
Hermeneus
: ce vocable signi
e « traduire ». La traduction a, en e
ff 
et, dans l’histoire destextes sacrés et des œuvres humaines un rôle prépondérant. Plus qu’une simple adaptationd’une œuvre en langue di
ff 
érente, la traduction signi
e avant tout la saisie du sens dece qui a été dit : « Partout, l’herméneutique doit accomplir une telle transposition d’unmonde à l’autre, du monde d’une langue étrangère à une autre qui nous est familière
3
».
Hermeneia
: ce mot signi
e en quelque sorte la traduction d’une idée, c’est-à-direl’énonciation d’une pensée en donnant corps aux idées abstraites.
Hermeneuein
: traduire, c’est déjà communiquer. En e
ff 
et, le rôle de l’interprétation estde transmettre le vouloir-dire d’un auteur (ou un locuteur) à un lecteur (ou un auditeur).Platon associe cette transmission à l’art divinatoire, c’est-à-dire communiquer la volontédivine à celui qui devine son extension à travers les signes érigés dans le monde.Ces signi
cations étymologiques qui s’entremêlent et se complètent ont pris plusieursdirections en fonction de l’emploi qui leur a été attribué. Aristote ne prend que le senslogique de l’herméneutique en pariant sur la nécessité d’écrire un
Peri Hermeneias
ou leséléments qui composent la proposition attributive.L
hermeneia
ou la proposition traduit, chez Aristote, la pensée en mots proférés ou
xés dans un discours. Dans les Temps modernes, l’
hermeneutica
des Latins traduit lafaçon d’interpréter les textes sacrés. Ils parlent ainsi de
ars interpretandi
dont l’origineremonte jusqu’à Origène
4
: « Le même texte peut être interprété selon quatre perspectivessuperposées : 1) dans son sens littéral (dit “historique” ou “somatique”) qu’on atteintpar des études grammaticales ; 2) dans un sens allégorique, héritage stoïcien, qui portegénéralement sur les dogmes de l’Église ; 3) dans un sens tropologique ou moral, destiné à
1. Bernard D
UPUY
, « Herméneutique »,
Encyclopaedia Universalis
, 11, 1989, p. 362.2. Hans-Georg G
ADAMER
,
La philosophie herméneutique
, trad. Jean Grondin, Paris, PUF, 1996, p. 85.3.
Ibid.
, p. 864. Henri
DE
L
UBAC
,
Exégèse médiévale. Les quatre sens de l’écriture
(4 tomes), Paris, Aubier, 1959-1964.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->