Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
ETU_034_0363

ETU_034_0363

Ratings: (0)|Views: 2 |Likes:
Published by raouldupond

More info:

Published by: raouldupond on Jan 09, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/09/2014

pdf

text

original

 
 
POUR UN ART DES IMAGES NUMÉRIQUES
 
Claude Tuduri
 
S.E.R. |
Études 
2005/10 - Tome 403pages 363 à 373 ISSN 0014-1941
Article disponible en ligne à l'adresse:
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
http://www.cairn.info/revue-etudes-2005-10-page-363.htm
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Pour citer cet article :
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Tuduri Claude, «Pour un art des images numériques»,
Études 
, 2005/10 Tome 403, p. 363-373.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Distribution électronique Cairn.info pour S.E.R.. © S.E.R.. Tous droits réservés pour tous pays.La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites desconditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votreétablissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière quece soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur enFrance. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.
   D  o  c  u  m  e  n   t   t   é   l   é  c   h  a  r  g   é   d  e  p  u   i  s  w  w  w .  c  a   i  r  n .   i  n   f  o  -  -  -   8   8 .   1   2   0 .   1   1   6 .   2   0   5  -   0   2   /   1   1   /   2   0   1   2   0   2   h   0   2 .   ©   S .   E .   R .
Dmeéégdswcrnno81120120©SER
 
L
ESIMAGES
numériques présentent mal:ubiquitaires,instantanées,inconsistantes,elles sont d’abord desobjets de trivialité devenues quotidiennes sans quenous les ayons choisies.Légions fantomatiques,elles ont envahi l’horizonpublic et privé de notre environnement visuel le plus immé-diat.Des distributeursautomatiques de billets aux jeux-vidéo,des clip-art de la bureautique aux écrans de veille qui tournenten boucle sur les enseignes électroniques et les bureaux endor-mis descités,la saturation visuelle de ces flux de donnéesinformatiques ne servirait qu’à démontrer par l’absurde lasaveur des médiums qui les auront précédés au royaume desimages:la photographie où feuilleter comme un album lestraces résurgentes des visages et de la lumière;la peinture oùle corps-à-corps des couleurs,des matières et des formes laisserésonner en nous l’arrière-pays de la mémoire et de la vieaffective;enfin,le septième art où la durée objective du regardenfin accordée à l’ouïe pourra se dilater d’un surcroît de pré-senceen se coulant dans la durée d’un récit ininterrompu etfraternel.
Études - 14, rue d’Assas - 75006 Paris - Octobre 2005 - N°4034
363
A
rts et
L
ittérature
Pour un artdes images numériques
C
LAUDE
UDURI
 Jésuite
   D  o  c  u  m  e  n   t   t   é   l   é  c   h  a  r  g   é   d  e  p  u   i  s  w  w  w .  c  a   i  r  n .   i  n   f  o  -  -  -   8   8 .   1   2   0 .   1   1   6 .   2   0   5  -   0   2   /   1   1   /   2   0   1   2   0   2   h   0   2 .   ©   S .   E .   R .
Dmeéégdswcrnno81120120©SER
 
Il n’est pas superflu de le constater:au principe del’image numérique,il y a le redoublement d’une absence.L’image analogique n’existait déjà
1
que par la mémoire d’uncorps disparu,mais les ombres du temps qui retirent le mondeet l’être à sa substance se heurtaient sans succès au grain de laphotographie,aux pigments de la toile et aux mouvements desacteurs qui,non seulement résistaient à leur évanescence ano-nyme,mais faisaient jaillir une surabondance de signes et detraces là où la mort pourrait l’emporter.
Le redoublement d’une absence
Mais voici qu’avec ces images dites nouvelles,on lâche la proiepour l’ombre:de l’absence sur de l’absence,aucune matièrereposer son regard,mais un flux d’images que l’on peutdéformer,abîmer,masquer ou anéantir à loisir! Qui parle?Quelle trace,quelle empreinte humaine – et plus qu’humainesedonne à déchiffrer et à suivre?Une sidération collective aurait-elle emporté la lan-terne magique des images,censuré leur aura de présence et deparole,cette capacité de docte ignorance à manifester le«dedans du dehors
2
»? Et l’époque appartiendrait-elle à ungenreparticulierd’iconoclastes formés non plus d’arianistesau militantisme chagrin,mais de la masse aveugle de tous lesproducteurs-consommateurs d’images-matrices – ces imagesqui n’existent vraiment que sous forme de calcul et de clonenoyé entre des milliards d’autres clones à peine différenciés?Il serait surprenant que beaucoup d’entre nous n’aientpas éprouvé ce genre de malaise face aux métamorphoses denotre paysage visuel,mais il serait dommage de s’y complairelonguement.Il existe en effet de prodigieuses possibilités d’expres-sions symboliques dans l’univers numérique.Non seulementle
corpus 
des œuvres traditionnelles peut s’enrichir de nou-velles interprétations en vertu d’une transposition numériqueadaptée
3
,mais encorela capacité d’allier ces images inédites àd’autres modes d’expression réserve à l’homme contemporainun nouvel art d’écrire les mots,les couleurs et les sons
4
.
364
1.
C’est un «déjà» de plusde9000 ans,si l’on s’ac-corde à identifier les pre-mières images de l’huma-nité aux crânes de Jéricho,comme le recommandeHans Belting dans sonouvrage décisif,
Pour une anthropologie des images 
,Gallimard,2005.
2.
Merleau-Ponty,
L’Œil et l’esprit 
,Folio/Gallimard,1964,p.23-25.
3.
Ceux qui ont vu,l’annéedernière,l’exposition Miro auCentre Georges-Pompidouont pu admirer la mise enscène numérique d’un desmeilleurs tableaux dupeintre espagnol accrochéau centre de l’une des sallesd’exposition:sur le mur degauche,une animation envidéo-projection mettaiten reliefla composition decetteœuvre riche enmobiles graphiques suspen-dus à un arrière-plan bleu.Cetteréalisationnumériqueconstituait presque uneseconde œuvre et un com-mentaire silencieux parfai-tement pédagogique dutableau de Miro.On pour-rait citeraussi quelques CD-Rom passionnants quant àla mise en scène numériqued’œuvres traditionnelles:duLivre de Kells,l’évangéliaireenluminé par des moinesirlandais du
VII
e
au
e
siècle –
The BookofKells 
,Trinity College Library,Dublin,http://www.bookofkells.comàl’artroman –
Initiation à l’art roman 
,Intelligere,Paris,1996 –,sans oublierla littérature oulipienne
Machines à écrire 
,AntoineDenize,Gallimard,1999.
4.
Ilyavraiment à privilié-gierle travail de la voix humaine dans l’universnumérique,souvent tropabsente des réalisationsmultimédias actuelles.Lavoix humaine interromptles phénomènes desidéra-tion propres aux imagesnumériques.
   D  o  c  u  m  e  n   t   t   é   l   é  c   h  a  r  g   é   d  e  p  u   i  s  w  w  w .  c  a   i  r  n .   i  n   f  o  -  -  -   8   8 .   1   2   0 .   1   1   6 .   2   0   5  -   0   2   /   1   1   /   2   0   1   2   0   2   h   0   2 .   ©   S .   E .   R .
Dmeéégdswcrnno81120120©SER

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->