Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Jean Luc Marion

Jean Luc Marion

Ratings: (0)|Views: 30 |Likes:
articol
articol

More info:

Published by: Radu Alexandru Lazar on Jan 19, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/07/2013

pdf

text

original

 
RENCONTREComment penser Dieu ?Le philosophe qui occupe le fauteuil du cardinal Lustiger à I'Académie françaisenous éclaire.
JEAN-LUC MARION
Philosophe pour lequel la question de Dieu est un thème majeur vous êtes également, ou d'abord uncroyant les deux dimensions s'appelaient-elles ? 
J.-L.M.
Né dans une famille catholique ferme sur les principes, mais décontractée dans le détail, je n'ai jamais eude comptes à régler avecla religion, ni le sentiment qu'il pouvait y avoir un conflit entre laraison et la foi. Mais j'ai toujours distingué les domaines. D'ailleurs, àmes yeux, l'idée qu'il faut justifier philosophiquement La foi chrétienne est une plaisanterie. Quand j'étais jeune, j'ai rêvé de faire des mathématiques, d'être avant-centre de l'équipe de football du Racing Club de France etchampion olympique du 1500 mètres ; j'ai aussi envisagé la peinture ; il a fallu faire des choix, et comme j'aimaisréfléchir et discuter, c'est tombé sur la philosophie. Comme toutes les autres activités, celle-ci peut avoir un rap-port avec la foi, mais ce n'est pas un rapport privilégié, ni obligé. On estphilosophe et chrétien comme on est joueur de football, peintre ou menuisier et chrétien.
En quoi les penseurs qui proclament la mort de Dieu ont ils été fondateurs dansvotre réflexion sur Dieu ?J.-L.M.
Au moment où j'ai fait mes études de philosophie, on lisait Nietzsche et on parlait beaucoup de laquestion de la c mort de Dieu. Mais, finalement, c'est d'abord une dimension essentielle de la révélationchrétienne, selon laquelle Dieului-même survit à sa propre mort et l'intègre ! Ce thème m'est donc tout de suite apparu comme trop sérieux pour être laissé à la polémique antichrétienne. En effet, qu'est-ce que la mort de Dieu sinon le constat que la définitionqu'on s'est donnée de Dieu - qu'on le pense comme origine du monde, maître de la morale,responsable du bien... - ne tient pas ? Voilà qui ne règle pas son sort à Dieu, mais plutôt à une certainephilosophie (la métaphysique), qui a construit ce Dieu-là. La < mort de Dieu >, c'est la fin d'un Dieu qui devaitmourir parce qu'il n'était plus Dieu depuis longtemps ! Loin de la fermer, ces penseurs ont donc rouvert laquestion.[...]
Puisque Dieu est inconnaissable, de quelle façon la philosophie doit-elle donc traiter de Dieu ?J.-L.M
, En s'interrogeant non pas sur ce que Dieu est - tâche illusoire -, mais sur le mode de relation que nouspouvons avoir avec lui. Les penseurs de la < mort de Dieu > ont manifesté qu'entrer dans un rapport deconnaissance avec Dieu était inadapté à la question de Dieu, car Dieu n'est pas un < objet de connaissance Dcomme les autres, que l'on pourrait décrire et définir. Il fallait donc poser la question en des termes nouveaux.C'est ce que cette forme de philosophie qu'on appelle la phénoménologie m'a permis de faire : elle s'applique àdécrire la façon dont les choses- ou les gens - se donnent, se manifestent à nous, avant même que nous nousmettions à les considérer comme des objets dans une optique de connaissance. Cela ouvre un champ deréflexion beaucoup lus vaste.[...]
La Révélation n'est donc pas une < réponse apportée à la question de l'existence d.e Dieu...
Nom fichier : Marion jl.odt

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->