Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
6Activity
P. 1
LE BUTEUR PDF du 31/01/2013

LE BUTEUR PDF du 31/01/2013

Ratings: (0)|Views: 1,278 |Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Jan 30, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/02/2014

pdf

text

original

 
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2181 PRIX 20 DAJEUDI 31 JANVIER 2013
envoyésspéciauxen Afriquedu Sud
De nos
13
 Yekhlefopéréhier
USMA
MicheljetteunpavédanslamareGhribpromet
«Tiab m’ademandéde ne pasretournerau MCA»
«Les joueursseront payésce jeudi»
MCA
2-22-22-22-22-22-2
Feghoulifaitsonbilan
«Kolo Touré me l’a dit,il était impressionnépar notre jeu»«On a prouvé qu’on aune équipe d’avenir»
LesregretsdeVahid
«Quand je vois que nousaurions eu le BurkinaFaso en quarts…»
«Entraîner l’Algérie est stressant,
 j’ai besoin de me reposer»
Kalou
«En face, on avait unetrès bonne équipe»
BelfodilprésentfaceauBénin
Brahimi, çasera en juin
«Il faut laisser l’entraîneur travailler»
 Versunstageàl’étranger
Sedkaoui, Maroci, Benlamri…JSK 
LaJSKcuresesbless
Benlamri
«Je veux jouer à Oran»
 
0
2
N° 2181 Jeudi 31 décembre 2013
 Vahid Halilhodzic,sélectionneur national
l
mme
ui
il a dit 
C
«Cette équipe d’Algérie fera malà la CAN 2015»
Commentça va ? Labaisse !
La Zambie, championen titre, qui fait un petittour, puis s’en va, leCap-Vert, néophyte dansune phase finale deCoupe d’Afrique desnations, qui met le capsur les quarts de finale…C’est une CAN plutôtrenversante à laquellenous sommes en traind’assister. Comme s’il nesuffisait pas quel’Egypte et le Cameroun,pays ayant remporté leplus de fois le titreafricain, soient absentsd’une phase finale pourla deuxième fois desuite… En fait de«révolutions» des paysdits «petits» dans lefootball, nous sommesen train d’assister plutôtà une régressionmassive des nationshistoriques du footballafricain. La RD Congo(ex-Zaïre), la Tunisie,l’Algérie, le Cameroun, leMaroc et l’Egypte,premiers pays à avoirreprésenté l’Afrique enCoupe du monde, nesont pas au deuxièmetour de la CAN. Six payspionniers qui ne sontpas là ou sont passés àla trappe. Ce n’est pas leniveau des petits quis’est haussé, c’est plutôtcelui des grands qui abaissé. C’est fou commeon change d’époque enchangeant de siècle ! Entout cas, cela clouera lebec aux partisans du«Tout va bien dans lefootball algérien.»Désormais, quand ondemandera «Commentça va ?», il faudrarépondre : «La baisse !»
F. A.-S.
 Yes
,
we CAN!
Qui l’aurait cru ? Le manager de la sélection de la Répu-blique démocratique du Congo est un… Algérien. Il s’agit deKamel Boudjelal, patron de l’agence de voyages El Djazaïrbasée à Paris et spécialisée dans les destinations aricaines,plus spécialement vers Kinshasa et Johannesburg. C’est lui quis’occupe de l’organisation des stages de la sélection congolaiseet de ses déplacements pour sesmatches. Plus même, il a aussi aitonction, durant la CAN-2013,d’attaché de presse de la dé-légation. Son rêve ? Tra- vailler pour desAlgériens.
«Certes, maboîte est basée enFrance, mais je suis Al- gérien et je ne me suis jamais détaché de mon pays»
, nous a-t-il dé-claré. En attendant, ilest retourné à Paris, lecœur brisé parl’échec des Verts etde la RD Congo.
Drogba-Shanghai Shenhua,
ça part en sucette !
La commission médias, unesource pas très officielle
La commission médias de la CAN s’emmêle les pin-ceaux, à chaque ois qu’il s’agit de communiquer à lapresse les dates et les horaires des entraînements et desconérences de presse. Procédant par mails, laditecommission se voit à chaque ois obligée d’apporterdes correctis, aute d’avoir distillé la bonne inorma-tion. Du coup, beaucoup de journalistes préèrent allerchercher la ameuse ino à la source, plutôt que de sefer aux «ociels».
Pour Hayatou,c’est une CANà dormir debout
L’image de Issa Hayatou, président de laCAF, prise en direct à la télévision, alorsqu’il s’était assoupi pendant que se dérou-lait le match Arique du Sud-Angola, auMoses Madhiba Stadium de Durban, n’apas du tout été appréciée. Elle illustraitle caractère ennuyeux d’un tournoi quine connaît pas le succès populaire et laqualité technique escomptés. Pourque cela ne se reproduise plus,le service média de la CAF etle protocole de Hayatou ontdécidé de veiller au grainlors des matches auxquelsil assistera : ordre a étédonné de le «réveil-ler» discrètementà chaque oisqu’il donne-rait l’im-pression desomnoler.Encore uneCAN à dor-mir debout…
Un rebondissement n'est pas àexclure concernant le transfert deDidier Drogba à Galatasaray.Shanghai Shenhua a, en effet,publié un communiqué pourcontester le transfert de l'atta-quant ivoirien vers le club turc,estimant que le joueur était en-core sous contrat avec l'équipechinoise, et entend porter cedossier devant la Fifa.
«Dans l'état actuel des choses, Drogba est encore un joueur de Shan- ghai Shenhua et le contrat liant les deux parties est encore va- lide» 
, a indiqué le club sur sonsite internet.
«Le club est profon- dément choqué par les violations dont s'est rendu coupable Gala- tasaray, en engageant un joueur sous contrat» 
, poursuit le com-muniqué.
«Le club est en train de recueillir toutes les informations en sa possession pour les sou- mettre à la Fifa, afin de protéger ses intérêts et empêcher des pertes plus importantes» 
,conclut le texte. Contacté parl'AFP, un porte-parole du club n'apas souhaité faire plus de com-mentaires. Drogba, qui avaitsigné en juin 2012 un contrat dedeux ans et demi avec Shenhua,s'est engagé avec Galatasaraypour un an et demi, a annoncélundi le club, 18 fois championde Turquie.
«Le Mali apeiné, parcequebeaucoupde joueurs ne jouent pasdans leurs clubs»
Patrice Carteron,sélectionneur du Mali
Ce n’est pasde la languede bois
Le manager dela RD Congo estun… Algérien
Elle fait déjà mal à la CAN-2013…au public algérien !
Après la fn du matchMali-RD Congo, quis’était soldé par un nul(1-1), le sélectionneurdes Congolais, ClaudeLe Roy, avait été ramenépar le service médias dela CAF à la salle desconérences pour s’ex-primer devant la presse.Or, en voyant que sonhomologue du Mali, Pa-trice Carteron, n’étaitpas encore passé pour laconérence de presse, ila pris place sur unechaise dans le couloir eta reusé d’entrer.
«C’est àl’entraîneur du Mali de passer en premier, car c’est lui qui a gagné»
, a-t-il expliqué à la repré-sentante du service mé-dias.
«Mais M. Carteronn’est pas encore venu et vous êtes là, vous. De plus, le Mali n’a pas gagné puisque ça sest terminé par un nul»
, arépliqué la demoiselle.
«C’est un nul, mais c’est le Mali qui est qualifé, pas la RD Congo. Donc,c’est à M. Carteron de passer en premier.C’est une questiond’éthique et d’éduca-tion»
, a pédagogi-quement expliqué leFrançais. Il a eu gainde cause : ce n’estqu’après que le sélec-tionneur du Mali estentré dans la salle deconérence qu’il estpassé à son tour.Comme quoi, onpeut être grandentraîneur etgentleman.
    P    h   o   t   o   e   n   v   r   a   c
Le Roy,
Leslarmesde Renard
Avoir remporté une CAN n’apas procuré à Hervé Renard unsentiment de susance en Ariquedu Sud. Le sélectionneur, passé enoutre sur le banc de l’USMA, a pleuré àchaudes larmes, après l’élimination de laZambie au premier tour. Le technicien ran-çais a continué à verser des larmes, même enconérence de presse, ce qui témoigne de sadéception. Lorsqu’on a goûté à l’ivressedu succès, la déprime d’un échecdoit être terrible.
Regardezle Marocet l’Algérie…
Sami Trabelsi en avait visiblementplein le popotin des questions piquantesdes journalistes tunisiens dont le contenuétait «rabaissant» pour le sélectionneur de laTunisie. D’habitude stoïque, Sami Trabelsi aperdu son calme un moment et piqué une pe-tite crise :
«Allez-y, aites la comparaison avecl’Algérie et le Maroc, pendant que vous y êtes.Ces deux sélections sont truées de stars,mais elles sont déjà éliminées. out lecontraire de la unisie... »
Une ri-poste qui a ait mouche !
Conférencede presse deTrabelsi… appelez lapolice !
Les journalistes tunisiens ont outu la m…lundi, lors de la conérence de presse de SamiTrabelsi. C’était carrément le b... de l’avis mêmede certains conrères étrangers, au point où le sé-lectionneur de la Tunisie a eu du mal à placer unmot au milieu du tohu-bohu indescriptible.L’ocier médias de la CAF a eu toutes lespeines du monde à rétablir l’ordre dans lasalle. Il a dû menacer d’appeler la policepour qu’un semblant de calme re- vienne dans les lieux. Un aitpas du tout nouveau.
s
s
Claude n’est plusLe Roy de la CAN !
s
s
Limogé par fax,soutenu par SMS, Vahid Halilhodzic est unentraîneur multimédias !
s
s
Le sélectionneur duCap-Vert a étudié sesadversaires à l’aéroport !
Footaises
gentleman-entraîneur
Les Vikings sont passés par là. Voici la preuve !
 
0
3
N° 2181 Jeudi 31 janvier 2013
Halliche et Bouazza,les seuls rescapés de Cabinda
Parmi tous les joueurs algériens présents, hier, sur le ter-rain contre la Côte d’Ivoire, seuls Hameur Bouazza etRafk Halliche avaient pris part au match des demi-f-nales gagné par l’Algérie contre la Côte d’Ivoire à Ca-binda, lors de la Coupe d’Arique des nations 2010 jouéeen Angola.
Raouraoua n’a pas vule deuxième but de Soudani
Le président de la Fédération algérienne de oot-ball, Mohamed Raouraoua, n’a pas vu le second butde l’Algérie. Raouraoua, qui avait quitté la tribune,a raté la réalisation de Soudani. Il est revenu vite àsa place pour suivre ça sur l’écran du stade.
Tedjar fait son apparition
Saâd Tedjar n’a fnalement pas été pris pour rien.L’entraîneur national, Vahid Halilhodzic, lui a accordéune chance dans ce match en l’incorporant en fn de ren-contre, à la place de Lemmouchia, à la 87’.
 Vahid et ses joueurs longuementapplaudis en fin de match
Même s’ils feront aujourd’hui leurs va-lises pour rentrer à la maison, Halilhod-zic et ses joueurs ont plus ou moinsréussi leur troisième rendez-vous encette CAN, en alignant un matchtrès correct face au favori numéroun de la compétition. Une presta-tion saluée en fin de rencontrepar les supporters des Verts quiont longuement applaudi le sélec-tionneur national et ses joueurs,avant que ces derniers ne rejoi-gnent les vestiaires. Cela a beau-coup touché Vahid qui est restéquelques longues secondes à applau-dir les supporters à son tour, en les re-merciant de leur soutien.
De nosenvoyésspéciauxen Afriquedu Sud
HamzaRahmouniNedjm-EddineSidi AthmaneFarid Aït SaâdaSaïdFellak Moumen Aït Kaci AliMouradHachemiMehdiTaffertRedouaneBouhanika AdleneChouial YacineSelhani
Madjid Aït Abdallah
Mohamed-LamineBenchabirZakaria YounesKhouni
Lhonneursauf
Premier penaltyraté de Boudebouz
Ryad Boudebouz, qui s’est chargéd’exécuter le penalty valable siépar l’arbitre, après une aute évi-dente commise sur Hilal Soudani,en première mi-temps, n’a pas étéchanceux sur sa tentative. Ryad, quia réussi à prendre le gardien de butivoirien à contre-pied, a vu le ballonheurter le poteau gauche du gardienremplaçant de la Côte d’Ivoire, DanielTchi. Après un sans-aute qui aura duré plu-sieurs années sur cet exercice, l’Algérien ve-nait de rater là son premier penalty de sa jeune carrière de ootballeur. Il a ainsi raune belle opportunitéde donner l’avantageaux Verts en premièrepériode.
 Vahid l’aconsolé
A sa sortie, RyadBoudebouz, qui a étépourtant bon en pre-mière mi-temps, mal-gré ce penalty raté,s’est dirigé vers le bancde touche sans mon-trer le moindre signed’énervement. Ryad,qui a serré la main àses coéquipiers rem-plaçants, a été consolépar Halilhodzic qui l’aencouragé en lui ta-pant sur le dos.
 M. A.
Royal Baokeng Stadium (Rustenburg)
Afuence :
aible
Arbitres :
Otoga Castane (Gabon), Ogba-mariam Anghessom (Erythrée), SaliuMalick Alidu (Ghana)
Buts :
Feghouli (63’ sp), Soudani (68’)(Algérie) ; Drogba (76’), Wilreid (80’)(Côte d’Ivoire)
 Algérie
M’bolhi, Mostea, Mesbah, Belkalem,Halliche, Lemmouchia (Tedjar 86’),Lacen, Guedioura, Boudebouz (Fe-ghouli 60’), Slimani, Soudani (Kadir81’)
Entraîneur :
Halilhodzic
Côte d’Ivoire
Yeboah Daniel, Arthur Boka, KoloTouré, Romaric (Didier Ya Konan 50’),Abdoul Razak (Zokora 90’+2’), Kalou,Drogba, Wilreid, Ismael Traoré, LoloIgor (Eboué 84’), Arouna Koné
Entraîneur :
Lamouchi
 Algérie 2 - Côte d’Ivoire 2
Équipe nationale
Mostefaéchange sonmaillot avec Kalou
En fin de match, Mehdi MostefaSbaâ, qui sera orphelin de soncamarade Medjani à Ajaccio,a échangé son maillotavec Salamon Kalou.
Mesbahet Belkalem ontoffert leurs maillotsaux supporters
En fin de match, la majorité des joueurs ont échangé, comme il estd’usage, leurs maillots avec les joueursivoiriens. Ce n’est pas le cas de Mesbah etBelkalem qui ont plutôt préféré aller offrirles siens aux supporters. Le latéralgauche de l’AC Milan avait promisson maillot aux supporters avantla rencontre et il a tenu sapromesse.
Slimani tout le tempsrepositionné par lecoach
Islam Slimani était un peu en-dormi en première période. Le joueur du CRB n’a pas su profterdes centres adressés en sa directionpar Boudebouz et Slimani. Peu a-ûté, il a été réprimandé par VahidHalilhodzic. L’entraîneur nationaln’a pas cessé de le replacer en luidemandant de rester vigilant surles centres en retrait eectués parses camarades.
Les Ivoiriens, lespremiers à rentreraprès la pause
Les joueurs ivoiriens étaient lespremiers à pénétrer sur le terrain,après la pause. Les Verts les ontsuivis, quelques minutes après.
La colère de Hallichesur Soudani
Hilal Soudani, qui devait assurerla couverture du couloir gauche, amis du temps à revenir pour blo-quer un contre dangereux des Ivoi-riens. Sur cette action qui s’estterminée sur un tir de Drogba,Halliche, en nouveau leader der-rière, était en colère contre son co-équipier. Bien sûr, il lui a demandé,sans le vexer, d’empêcher son ad- versaire direct de remonter le bal-lon.
 AccoladesDrogba-M’bolhi
Le gardien de but de l’EN,Rais Ouahab M’bolhi, était en dis-cussion avec l’attaquant ivoirien Di-dier Drogba, avant le match. Les deux joueurs, qui se sont déjà croisés à laCommanderie, centre d’entraînementde l’Olympique de Marseille, se sontdonc retrouvés hier à l’occasion dumatch Algérie-Côte d’Ivoire. Pourrappel, lorsque Drogba évoluait àl’OM, Rais était au centre deformation de Marseille,avec les U19.
L
Algérie et la Côted’Ivoire se sontneutralisées, hier,au Royal Bao-keng Stadiumdeux buts partout, au termed’un match serré, mais avec unedeuxième mi-temps assez plai-sante. Les Verts ont commencécette partie avec une orte vo-lonté de remporter la rencontre,comme l’a signalé le sélection-neur national au cours du pointde presse d’avant-match. Halil-hodzic voulait une victoirepour l’honneur et surtout pourprendre sa revanche, aprèsavoir été injustement viré deson poste, il y a trois ans decela, de la sélection ivoirienne.Les Verts ont commencé parpresser l’adversaire. Cela leur apermis de bénéfcier d’un pe-nalty, à la 5’, lorsque Soudani aété auché à l’intérieur de la sur-ace de réparation. Ryad Bou-debouz prend le soin de letransormer, mais il le rate la-mentablement. Le ballon aheurté le poteau gauche du gar-dien ivoirien Yeboah. Provo-qués, les Ivoiriens vont prendreles choses en main. DidierDrogba adresse un centre dansle paquet pour Kalou, mais Hal-liche dégage dicilement encorner. Au quart d’heure de jeu,Salomon Kalou tire des dix-huitmètres, mais la balle passe au-dessus de la transversale. La ré-plique des Verts ne se ait pastarder, puisque Boudebouz e-ectue un centre, Soudani étaiten retard. Le reste de la pre-mière mi-temps n’a rien donné.Les deux équipes se sont procu-rées certaines occasions, maissans danger apparent. De retourdes vestiaires, le jeu était de- venu plus équilibré. Les deuxéquipes voulaient à tout prixouvrir le score, en vain.
Feghouli marque lepremier but des Verts
Il aura allu attendre la 63’pour voir enfn l’occasion laplus nette. L’arbitre venait eneet de sier un penalty, aprèsque la balle eut ricoché sur lamain d’un déenseur ivoirien.Sofane Feghouli, le milieu deterrain du FC Valence, prend lesoin de le transormer avecbrio. C’est le premier but desVerts dans cette compétition,après avoir été resté muets pen-dant les deux premiers matchs.
Soudani pensait avoirmarqué le but du KO
Dans la oulée de ce premierbut, les Fennecs ont continué àpresser les Eléphants, cela leur apermis de marquer un secondbut par l’intermédiaire de Sou-dani d’une belle tête, qui n’alaissé aucune chance au gardienYeboah. C’était à la suite d’uncentre de Sofane Feghouli quiavait débordé sur l’aile droite.On jouait la 68’ et on pensaitque c’était le KO.
Drogba fait renaîtrel’espoir, Wilfreid égalise
Il aura allu attendre le der-nier quart d’heure pour assisterau réveil des Eléphants. A lasuite d’un centre de Kalou,Drogba, de la tête, prend la dé-ense à déaut et marque le butde l’espoir. Le gardien RaïsMbolhi était complètementbattu. Quatre minutes plus tard,Wilreid parvient à remettre lespendules à l’heure, d’un tir des vingt mètres. La balle a été dé- viée par un déenseur algérien.Le jeu devient ainsi de plus enplus équilibré. Slimani a loupéune occasion en or, suite à uncentre de Foued Kadir. De l’au-tre côté, c’est Didier Drogba quia raté un but tout ait. Mbolhi aété décisi en arrêtant le ballon.C’est sur ce score de parité queles deux équipes se sont sépa-rées.
HamzaRahmouni

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->