Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Des millions d’euros royaux - Thierry Debels - DH

Des millions d’euros royaux - Thierry Debels - DH

Ratings: (0)|Views: 16 |Likes:
Published by Thierry Debels
Thierry Debels remet le couvert, évoquant cette fois la fortune des rois belges…

En prélude à son nouvel ouvrage que d’aucuns n’hésiteront pas à qualifier d’assassin, Thierry Debels (notamment l’auteur de Baudouin, La vraie vie du cinquième roi des Belges) revient sur les menaces de mort dont avait été victime la reine Fabiola, voici 2 ans.

Si le désaxé a échoué dans sa démarche, il soulevait un problème qui sert de point de départ (ou de prétexte) à L’argent de nos Rois : la veuve du roi Baudouin coûterait trop cher à la Flandre, “30.000 euros par semaine”.

L’auteur néerlandophone, également économiste de formation, a donc vite fait le calcul : c’est un million et demi d’euros de dotation qui sont offerts annuellement à la reine Fabiola.

De quoi enquêter sur plus de 180 ans de dépenses et de gestion de la fortune des occupants du Palais royal. L’histoire commence logiquement avec Léopold Ier qui donnera comme exemple à son successeur de couvrir de cadeaux ses maîtresses (toujours selon Debels).

Et qui se révélera plus doué en affaires que sa sœur cadette, la princesse Charlotte, qui a tenté à plusieurs reprises – mais en vain – d’obtenir quelque 500 millions d’anciens francs auprès du ministère français des finances qu’elle veut utiliser pour le Mexique…

L’histoire de cette Face cachée de la fortune des Rois belges se termine, logiquement, avec Albert II et son mariage à Paola qui lui aurait rapporté quelques millions. Lors des noces, le couple se serait ainsi vu attribuer 50 millions de francs, un bateau et une Mercedes” Debels rapporte que “le couple revendit le bateau et garda pour lui le fruit de la vente.”

En outre, l’argent perçu aurait dû être redistribué à des œuvres de charité. Mais il n’en fut rien, apparemment.

Entre ces premier et dernier Rois, Léopold III, qui gâta sa seconde épouse, la princesse Lilian. Après la guerre, le troisième Roi des Belges reçut finalement une dotation personnelle estimée à 1,3 million d’euros.

Tout flamba en bijoux et objets de luxe pour la Princesse. Si bien que Léopold III aurait été endetté, de là, la nécessité de vendre sa villa à Knokke.

Enfin, parmi d’autres révélations, Thierry Debels estime à 7 milliards de francs, soit 347 millions d’euros, la participation royale dans la société Générale, il y a 30 ans. Une estimation qui “forme toujours la base des spéculations actuelles relatives, entre autres, à la fortune d’Albert II.”
Thierry Debels remet le couvert, évoquant cette fois la fortune des rois belges…

En prélude à son nouvel ouvrage que d’aucuns n’hésiteront pas à qualifier d’assassin, Thierry Debels (notamment l’auteur de Baudouin, La vraie vie du cinquième roi des Belges) revient sur les menaces de mort dont avait été victime la reine Fabiola, voici 2 ans.

Si le désaxé a échoué dans sa démarche, il soulevait un problème qui sert de point de départ (ou de prétexte) à L’argent de nos Rois : la veuve du roi Baudouin coûterait trop cher à la Flandre, “30.000 euros par semaine”.

L’auteur néerlandophone, également économiste de formation, a donc vite fait le calcul : c’est un million et demi d’euros de dotation qui sont offerts annuellement à la reine Fabiola.

De quoi enquêter sur plus de 180 ans de dépenses et de gestion de la fortune des occupants du Palais royal. L’histoire commence logiquement avec Léopold Ier qui donnera comme exemple à son successeur de couvrir de cadeaux ses maîtresses (toujours selon Debels).

Et qui se révélera plus doué en affaires que sa sœur cadette, la princesse Charlotte, qui a tenté à plusieurs reprises – mais en vain – d’obtenir quelque 500 millions d’anciens francs auprès du ministère français des finances qu’elle veut utiliser pour le Mexique…

L’histoire de cette Face cachée de la fortune des Rois belges se termine, logiquement, avec Albert II et son mariage à Paola qui lui aurait rapporté quelques millions. Lors des noces, le couple se serait ainsi vu attribuer 50 millions de francs, un bateau et une Mercedes” Debels rapporte que “le couple revendit le bateau et garda pour lui le fruit de la vente.”

En outre, l’argent perçu aurait dû être redistribué à des œuvres de charité. Mais il n’en fut rien, apparemment.

Entre ces premier et dernier Rois, Léopold III, qui gâta sa seconde épouse, la princesse Lilian. Après la guerre, le troisième Roi des Belges reçut finalement une dotation personnelle estimée à 1,3 million d’euros.

Tout flamba en bijoux et objets de luxe pour la Princesse. Si bien que Léopold III aurait été endetté, de là, la nécessité de vendre sa villa à Knokke.

Enfin, parmi d’autres révélations, Thierry Debels estime à 7 milliards de francs, soit 347 millions d’euros, la participation royale dans la société Générale, il y a 30 ans. Une estimation qui “forme toujours la base des spéculations actuelles relatives, entre autres, à la fortune d’Albert II.”

More info:

Published by: Thierry Debels on Feb 02, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/14/2014

pdf

text

original

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->