Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
19Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Les Chroniques de Svali

Les Chroniques de Svali

Ratings:

5.0

(1)
|Views: 21,073|Likes:
Published by MK-Polis

More info:

Published by: MK-Polis on Feb 02, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/02/2013

pdf

text

original

 
Les Chroniques de Svali
PDF source:http://www.fichier-pdf.fr/2012/11/24/ritual-abuse/
Sommaire:
Page 2 :
Qui est Svali ?
Page 2 :
Comment la secte accomplit les programmations
Page 7 :
Témoignage d'une survivante - Kim Campbell
Page 13 :
La polyfragmentation - Mécanisme d'adaptation pour le survivant
Page 16 :
Interview de Brice Taylor
Page 17 :
Survivre à la torture
Page 19 :
Interview de Jeannie Riseman
Page 20 :
Comment aider un survivant
Page 22 :
MK-Ultra - Programmation d'un assassin
Page 24 :
Expériences aux frontières de la mort - Programmation avec NDE
Page 26 :
Troubles de l'alimentation et abus rituels
 
Page 28 :
Une journée dans la vie d'un formateur
Page 31 :
Noël dans la secte
Page 32 :
 À quoi servent vos impôts
 
Page 34 :
Pâques dans la secte
Page 35 :
Déni et Dissociation
Qui est Svali ?
Svali est une ancienne occultiste, qui était formatrice pour le compte des 'illuminati'. Elle apprenait auxmembres de cette société secrète les techniques du contrôle mental. Après s'être convertie à Jésus-Christ, tout en gardant l'anonymat, elle a décidé de dévoiler tout ce qu'elle savait sur ce réseau, et sur lesdangers de ce mouvement luciférien.Elle est sortie du groupe dont elle dépendait à San Diego à l'âge de 38 ans.Svali a disparu de la circulation en juillet 2006. Son site internet (http://www.suite101.com) a été effacé etsa ligne téléphonique coupée. Une partie des articles de son site sont archivés en PDF à cette adresse:http://www.fichier-pdf.fr/2012/11/24/ritual-abuse/En janvier 2006, 6 mois avant sa disparition, elle donnait une interview radio exclusive à Greg Szymanski:
http://www.dailymotion.com/video/xx76t4_svali_news
Comment la secte accomplit les programmations
Publié le 15 juin 2000 par Svali - Traduction Hélios pour pedopolis.comCet article, en corrélation avec ceux déjà écrits, est très difficile pour moi. Pourquoi ? Parce qu'il aborde certainesdes choses dont j'ai le plus honte dans la vie. J'étais devenue programmeuse de secte, ou ''formatrice'' comme ilsdisaient et ici je vais partager certaines choses que j'ai accomplies ou dont j'ai été à l'occasion témoin. Je suiségalement passée par là étant enfant, cet article est donc aussi autobiographique. Une autobiographie peut êtreune occasion de fanfaronner, de ressentir de la joie ou bien de la souffrance. Quant à moi, je me retrouve dans ladernière catégorie, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais j'espère de tout mon cœur que partager ma souffranceaidera d'autres à l'éviter ou aidera la société à comprendre un peu mieux ce que les survivants ont traversé.Cet article ne traitera en aucune manière de la totalité du sujet. La programmation d'une secte est un sujetcomplexe, qui remplirait des volumes et des volumes si on allait au fond des choses. Je n'écrirai donc qu'à partir de ma propre expérience avec des Illuminati, qui est l'un des nombreux groupes qui sévit aujourd'hui, et netraiterait que les techniques utilisées dans la région de Washington, DC et de San Diego, Californie. Il est possibleque d'autres localités se servent de techniques différentes.Cet article NE remplace PAS les conseils d'un thérapeute qualifié et ne se veut qu'informatif. Si vous êtes unsurvivant d'abus dans une secte, soyez conscient s'il vous plaît que cet article et le sujet traité peuvent s'avérer extrêmement déclenchants, et donc protégez vous.
 
En quoi consistent une formation de secte ou une programmation de gens ? Dans des articles précédents j'aimentionné les buts visés:Gagner de l'argentRester secretManifester une loyauté inconditionnelle aux membres du groupeLa programmation, ou formation, est une méthode que la secte a trouvé pour s'assurer que ces buts sontaccomplis. Chez les Illuminati, les programmeurs sont appelés ''formateurs'' parce qu'on veut leur faire croirequ'ils ne pratiquent aucune maltraitance, mais ''forment'' juste la prochaine génération. Les formateurs pensentréellement qu'ils font du bon boulot, qu'ils ''renforcent'' les enfants, les aident à mettre l'accent sur leur ''potentiel''.Certaines de ces méthodes se pratiquent depuis des centaines, peut-être des milliers d'années. Je vais diviser laprogrammation en 5 grandes catégories et aborderais chacune d'elle séparément :1. Entraînement au silence2. Entraînement à la force3. Entraînement à la loyauté4. Entraînement pour fonctionner au sein du groupe5. Entraînement de l'espritLa première catégorie, entraînement au silence, commence dès le plus jeune âge, souvent avant même depouvoir parler. Cela s'accomplit de plusieurs manières, selon l'enfant et selon le formateur et peut comporter :Interrogation de l'enfant après une cérémonie pour savoir ce qu'il a vu et entendu. Le tout jeune enfant quiparlerait de ces ''vilaines choses'' est puni sévèrement et brutalement, et il lui est dit que non, il n'a pas vu ceschoses. C'est répété à de fréquents intervalles, jusqu'à ce que l'enfant apprenne à occulter les cérémonies.Souvent un alter se créera par maltraitance, ce sera un ''protecteur'' ou un ''gardien'', dont le travail sera des'assurer que l'enfant ne se souviendra pas de ce qu'il a vu. On dit à ce protecteur que si l'enfant se souvient, ilsera ensuite puni brutalement.Une autre méthode est de faire un électrochoc à l'enfant, et de le mettre dans une profonde transe hypnotique, oùon lui dit qu'il oubliera ce qu'il a vu ou entendu, que ce n'est qu'un ''mauvais rêve''. L'enfant VEUT oublier, et seratrès vite d'accord.On peut utiliser la torture psychologique, enfermement dans une cage, abandon, on le suspend au-dessus d'unpont, puis on le ''sauve'' plus tard et on lui dit qu'en cas de dénonciation, il sera de nouveau puni.On peut l'obliger à regarder une parodie de punition ou une punition réelle ou la mort d'un traître qui a ''parlé''.Quand j'avais 4 ans, j'ai été forcée de regarder une femme qu'on écorchait vive. Son crime : elle avait raconté les''affaires de famille'' à quelqu'un de l'extérieur. Parler aux gens de l'extérieur est considéré comme l'un des pirescrimes ou trahisons qu'une personne puisse commettre. La ''mort d'un traître'' est l'une des pires choseimaginable dans son horreur et cela ira de la crucifixion la tête en bas à d'autres scénarios aussi épouvantables.Les jeunes enfants n'oublient pas ce qu'ils ont vu et ils deviennent convaincus que de rester muet est le moyen leplus sûr de rester en vie.Ces mises en scène sont faites pour s'assurer que le jeune enfant ne dévoilera pas les activités criminellesauxquelles il assiste au cours des activités du groupe, ou même quand il sera adulte, quand ils seront engagésdedans plus activement.Une autre mise en scène est fréquemment utilisée : celle du ''personne ne croira à ton histoire'' (c'est pratiquéhabituellement avec des enfants scolarisés). On répète maintes et maintes fois à l'enfant que même s'il fait desrévélations personne ne le croira. On emmène l'enfant dans un hôpital psychiatrique ou on le fait rencontrer brièvement un interné. On dit plus tard à l'enfant que les gens qui parlent sont considérés comme ''fous'' etenvoyés dans des instituts, où ils sont sévèrement punis et d'où ils ne peuvent jamais partir. On raconte cesmensonges pour renforcer encore une fois l'importance du silence.Un autre scénario peut être que ''tout le monde participe''. On dit à l'enfant qu'en réalité tout le monde fait partie ensecret du groupe, mais que les gens font juste semblant pendant la journée. On emmènera dîner l'enfant chez unmembre du groupe, où tout le monde agit normalement, puis suivra ensuite un rituel ou une cérémonie. L'enfantcroira alors qu'il n'y a pas d'échappatoire, puisque tout le monde fait partie du groupe. Comme la plupart desadultes proches de ses parents font partie du groupe, il n'a aucune raison de remettre en question ce qu'on lui adit.Les mises en scène et conditionnements psychologiques pour interdire de parler sont infinis, avec pour seuleslimites la créativité des adultes autour de lui.

Activity (19)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->