Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1584_PDF_du_10_02_2013

1584_PDF_du_10_02_2013

Ratings: (0)|Views: 724|Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Feb 09, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/15/2013

pdf

text

original

 
QUOTIDIENNATIONALSPORTIF2191PRIX20DA
DIMANCHE10FÉVRIER2013
«Cette victoire nous permetde passer devant eux»
3-1
 YachirprovoquelesUsmistes
(pdtduCA)
 Amrouche
 C R  B
 B o u a l i:« P e r s o n n en e m ’ ac o n t a c t é p o u rp r e n d r e l ’ E NA ’ »
«Pour le centenaire du club,on jouera la Coupe dumonde des clubs»
De notreenvoyéspécialen Suisse
LesrévélationsLesrévélationsLesrélationsLesrévélationsLesrévélationsLesrévélationsLesrélationsLesrévélations
deTaferdeTaferdeTaferdeTaferdeTafer
«J’ai décidé de jouerpour l’Algérie parconviction et j’attendsun signe de Halilhodzic»
q
«Ni la FAF ni aucunsélectionneur nem’avaient contactéauparavant»
q
«J’ai envie desuivre le mêmechemin queBoudebouz,Feghouli etGhoulam»
 
Belfodil à Vahid
«Je seraisheureux si vousme convoquiezface au Bénin»
Maintenant, Chalali veut gagner le derby !Maintenant, Chalali veut gagner le derby !Maintenant, Chalali veut gagner le derby !Maintenant, Chalali veut gagner le derby !Maintenant, Chalali veut gagner le derby !Maintenant, Chalali veut gagner le derby !
«Béjaïa,c’est marégion natale,mais je veux luimarquer aussi»
1-0
Sandjak : «Il retrouveson meilleur niveau»
C A B 2 -USMH 3
 Trop  for tscesHarrachis !
ESS 1 - JSS 090’, Nadji sauvel’Entente
USM A
De no tre en vo yéspécial en  Jordanie
 Bo u de bo u d a  « A  l  B u q a ’ a ? Je ne co n n a i s p a s »
 
De notreenvoyéspécialenSuisse Youcef Koudri
N° 2191 Dimanche 10 évrier 2013
 Coup d’œil 
Équipe nationale
0
2
Mercid’avoirac-ceptédenousrece- voiràLau-sanne…
Il n’y a pas dequoi, c’est moi qui vous remercie de votre visite.
Commentleschosessepassentavecvotreclub?
Dieu merci, cela sepasse très bien. Je suisarrivé blessé, ce qui aitque j’ai raté quelquesmatchs au début, maisaujourd’hui, je com-mence à retrouver maorme et mes repères.J’avais contracté uneblessure qui m’avaitéloigné des terrainspendant une longuedurée et ce n’était pas acilede revenir très vite à la compéti-tion. Aujourd’hui, j’ai joué dixmatchs et marqué cinq buts,dont un en championnat. Jepeux efectivement dire queles choses vont dans le bonsens pour moi.
Cen’estapparemmentpaslecasdevotreéquipequioccupelasixièmeplaceauclasse-ment…
Oui, c’est vrai, mais onessaye de aire avec lesmoyens du bord, car leclub de Lausanne n’a pas degrandes rentrées d’argent niun grand budget si on le com-pare à d’autres clubs. Ce qui aitque ce que réalise l’équipe jusque-là est acceptable ; maispar rapport à la qualité de notreefecti, on peut aire beaucoupmieux.
MaisleFCLausanneSportn’estpasn’importequelclub,iladestraditionsdansleootballetilamêmeréussiunexcellentparcoursenEu-ropaLeague,non?
En efet, je suis au courant decela, je sais que Lausanne Sporta pu réaliser de bons résultatsen compétition européenne,maisil autreconnaîtrequ’ici en Suisse, il y a des clubs plus orts, comme leFC Bale et le club de la capitale,Berne. Malgré cela, on ait denotre mieux pour tirer notreépingle du jeu, et comme je viens de vous le dire, ce qu’on aréalisé jusque-là est très correct.
Maisl’importantpourvous,c’estd’avoirretrouvélacompétitionetlechemindesf-lets,nest-cepas?
J’ai été efectivement trèscontent d’avoir retrouvé les ter-rains après une longue absenceet une période dicile. Il meaut maintenant plus de tempsde jeu et plus de matchs dans les jambes pour retrouver tous mesmoyens.
ParlonsmaintenantdelaquestionquebeaucoupdegensseposentenAlgérie,celledesavoirsiréellement vousavezchoisidejouerpourl’Algérie...
Oui, c’est exact, j’ai pris la dé-cision de jouer pour l’Algérie,c’est une décision mûrement ré-échie. Il est vrai que cettequestion a été soulevée bienavant, mais j’étais encore jeune, je devais m’occuper beaucoupplus de ma carrière avecmon club, cen’était pas uneurgencepour moi.J’ai d’ail-leurs dis-cuté dusujet il y a deuxans avecRyad(Boude-bouz, ndlr).Mais ce qui est sûr, c’est que jen’ai jamais dit non à l’Algérie oureusé de rejoindre la sélection.Mais aujourd’hui que j’ai atteintl’âge de aire un choix, je le dishaut et ort, je suis prêt à rejoin-dre la sélection nationale, j’aiait mon choix et il est déniti.
Qu’est-cequiamotivévotredécision?
Comme je viens de vous ledire, j’ai mûri et j’ai atteint l’âgepour pouvoir aire unchoix et prendreune décision. J’aidonc choisi de dé-endre les cou-leurs de l’Algérie,d’autant qu’il y aun projet très in-téressant qui esten train de seréaliser avecl’Equipe nationale.Il y a une équipe jeune qui est entrain de se mettrepeu à peu en place,avec les Boudebouz,Feghouli et dernière-ment Ghoulam. Tousces joueurs ont déjà joué,comme moi, pour laFrance et aujourd’hui ilsdéendent les couleurs del’Algérie. C’est ce qui m’a mo-tivé davantage ; et au- jourd’hui si la Fédérationalgérienne estime que je suissélectionnable, ils n’ont qu’à sui- vre mes perormances avecmon club.
Onressentchezvousunegrandeenviedere- joindrelasélec-tionleplusvitepossible.C’estcela?
Oui, c’estmon objecti désormais.Quand je vois mon amiIshak Belodilqui a choisi cemoment pour jouer pour l’Algé-rie, et quand je voisd’autres jeunes joueurspleins de talent, comme ceuxque je viens de citer ont choisi lasélection algérienne, je ne peuxêtre que motivé pour les suivre.Je veux aire partie de ce projetdès le début en efet.
Voussavezsansdouteque jouerpour l’Algérierisquedevouscréerdesproblèmesavecvotreclub.Vousyavezpen?
J’y ai pensé, mais je ne croispas que cela puisse me créerun quelconque problèmeavec mon club, car il y a les dates FIFA oùtous les internatio-naux doivent êtredisponibles pourleurs sélections.Mais sachez quelorsque j’ai décidéde jouer pour l’Al-gérie, j’a bien pesé lepour et le contre et jesuis prêt à assumer mon choix.
Etes-vousencontactaveclaFédérationalgériennedeootball?
Non, je n’ai aucun contactavec les responsables de la édé-ration. Toute la question est que j’ai annoncé que je suis disponi-ble à jouer pour la sélection al-gérienne au cas où on penseraità moi, c’est tout.
Vousn’avezjamaisétécontactéparlaFAF,mêmeen2010parexemple?
Non, jamais.
Connaissez-vouslesélec-tionneuractueldel’Algérie?
Pas sur le plan personnel,mais évidemment que jeconnais l’entraîneur.
Quesavez-vousdelui?
Je sais que c’est un entraîneursérieux, ambitieux et qui aimeson travail.
Avez-voussuivilasélectionnationaledurantcetteCAN?
Oui, j’ai regardé tous lesmatchs, les deux premières dé-aites puis le match nul contre laCôte d’Ivoire où nous menionspar deux buts à zéro, mais lematch s’est soldé malheureuse-ment par un score de parité.L’Algérie a bien joué, elle a mon-tré beaucoup de bonnes choses,mais on sait que le plus impor-tant dans cette compétition, c’estde gagner des points et de mar-quer des buts. Il aut oubliercela maintenant et penser à re- venir en orce.
Dites-nousranche-ment,lorsque vousregardiezlesmatchsdel’ENàlaCAN, vousne vousdi-siezpasquevousauriezputransor-mertouteslesoccasionsratéessivousétiezlà-bas?
Je pense que chaquematch a ses spécicités et je suissûr que les attaquants de la sé-lection nationale sont en me-sure de marquer des buts. Je nepeux pas penser de la sorte carc’est le boulot des joueurs quisont sur le terrain. Moi, tout ceque j’ai à dire, c’est que je suisprêt à répondre présent si onme ait appel.
Quepouvez-vousapporteràl’EN?
Je vois que l’Equipe nationaleest en phase de reconstruction,cela me convient car je suis sûrque je suis en mesure de airepartie du groupe qui sera misen place et d'apporter le plus es-compté, notamment en attaqueen ma qualité d’attaquant.
mesivousditesquevousn’avezpasétécontactépardesresponsablesdelaFAF, vosdéclarationsdel’époquemontrentquevousétieztrès
Yannis
Tafer
«JaidécidédejouerpourlAlgérieparconvictionetjattendsunsignedeHalilhodzic»
 
C’est un accueil trèschaleureux que nous a réservé Yannis Tafer, l’ex-Lyonnaischampion d'Europe des U19 et4
e
à la Coupe du monde desU20, qui joue aujourd’hui auFC Lausanne Sport. Notrevisite a été motivée par lechoix du joueur qui a décidé,comme nous l’avons annoncéen exclusivité en début desemaine, de jouer pourl’Algérie après toute lapolémique qui était née en2010 lorsqu’il a été question,à un moment, de lui faireappel. Tafer revient sur cetépisode en expliquantclairement les choses. Il nousfait part aussi dans cetentretien des raisons qui l’ontpoussé à remettre cettequestion à plus tard,tout en nous faisantsavoir qu’il n’étaitpas facile pour luide prendre unetelle décision parrapport à toutela sensibilité quientoure cettequestion.
«Je n’ai jamais dit non à la sélection algérienne, j’étais jeune et il me fallait juste du temps pour bien y réfléchir»
«Aucunresponsable dela FAF ni aucunsélectionneur nem’a contactéauparavant»«Je neregrette pas ceque je faisgénéralement,mais la décisiond’aller à Toulousen’était pas labonne»
 
 Coup d’œil 
Équipe nationale
0
3
N° 2191 Dimanche 10 évrier 2013
indécis,non?
Je ne peux pas dire que j’étais indécis, toute la ques-tion est que ce sujet n’était mapriorité à l’époque. Je n’avais que18 ans, les choses n’étaient pas encoreclaires pour moi et je me devais d’abordde m’imposer avec mon club. En toutcas, tout cela c’est du passé, je vais aire22 ans dans deux semaines et il autpenser à l’avenir maintenant.
Lorsquonaparlédevousen2010etdel’intentiondelaFAFdevousaireappel,leprésidentdel’UEFA,MichelPlatini,avaitdéclaréqueladirectiontechniquerançaiseneormepaspourlaPologne,laCroa-tieoul’Algérie.Voussentiez-vousconcernéparcettedéclaration?
Non, pas spécialement, car il y avaitbeaucoup de joueurs dans mon cas. Cequ’on doit savoir, c’est qu’en France, c’estla sélection qui ait ses choix, on peut vous aire appel à tout moment quand vous êtes jeune, et il y en a ceux quonsélectionne beaucoup plus tard. Mais ily a des joueurs qui ont changé de sélec-tion, comme c’est le cas de Feghouli. Cesont des choix qu’on doit aire. La ques-tion des binationaux est une questiontrès sensible, c’est une arme à doubletranchant. L’équipe de France peut vousaire appel avant tout le monde et vous vous pouvez décider de jouer pour laFrance, comme il se peut que lecontraire se produise et que c’est l’Algé-rie qui vous contacte en premier lieu.C’est une question de choix et de des-tin, mais elle reste sensible.
Aunmoment,Raouraouaavaitaitpartdesavolontédeaireappelau jeunesbinatio-nauxenci-tantvotrenomainsiqueceux deFe-ghoulietBelodilentreau-tres.Acemo-ment-là,lesélectionneurrançaisdesU20vousaconvoquépourquevouspreniezpartauMondialdesmoinsdesU20enColombie.Nepensez-vouspasquec’étaitunecontre-attaquepouranéantirleprojetduprésidentdelaFAF?
Non, je ne pense pas que c’était pourça, car je aisais déjà partie de cette sé-lection. J’ai d’ailleurs ait toutes les sé-lections en jeunes avec l’équipe deFrance, et aire partie de U20 n’étaitqu’une continuité logique de mon par-cours en sélection. Non, cela n’avait pasde rapport avec ce qu’avait déclaré leprésident de la FAF à l’époque.
Celadit,leMondialdeColombieresteunmauvaissouvenirpour vous,n’est-cepas?
En efet, après la méchante blessureque j’ai contractée, ça reste un trèsmauvais souvenir pour moi, car j’avaisune grande envie de réussir ce tournoi.J’étais très bien pendant la préparation, j’avais marqué beaucoup de buts, mais je me suis blessé lors du dernier matchdu tournoi et je suis rentré chez moi àLyon où j’ai dû observer une période desix mois de convalescence. J’étais en nde contrat avec l’Olympique Lyonnais.Tout est rentré dans l’ordre aujourd’hui,les choses vont beaucoup mieux.
Ques’est-ilpasséparlasuite?
Des gens m’ont soutenu pendantcette période, ma amille surtout et desamis à moi, pour surpasser cela et j’aidécidé de venir à Lausanne pour uir lapression et préparer tranquillementmon retour.
Quelestvotreobjectiaujourd’hui?
Jouer le plus grand nombre dematchs pour êtreplus compétiti.
Peut-ondirequecetteblessureaétélepointd’unnouveaudépartpourvous?
Peut-être oui, peut-être non, je nesais pas comment auraient évoluer leschoses si je n’avais pas été blessé ou si jen’avais pas participé à ce Mondial deColombie. Ce qui est sûr, c’est que cesblessures peuvent gâcher la carrièred’un joueur, mais le plus important,c’est de savoir se relever et d'aller denouveau de l’avant. Je suis là pour ça.
LapresseavaitévoquéàunmomentdescontactsavecManchesterUni-tedlorsquevousaviez17ansetonavaitditquevousavezprééréresteràLyon.Neregrettez-vouspascechoixaujourd’hui?
Pour être sincère avec vous, je n’ai ja-mais été contacté par Manchester et jen’ai même pas entendu parler de cela. Ilest possible, comme vous le dites, quela presse ait parlé de ça, peut-être lorsdu Mondial des moins de 17 ans, maisà l’époque j’étais heureux à Lyon, je nemanquais de rien.
Ilyaeutouteoisdeuxcontactsd’unclubitalien,Naples,etd’unclubanglais,Newcastle,aumoment vousétiezencoreconvalescent,maisvousavezreuséd’yaller.Pourquoi?
Parce qu’il n’y avait pas de contactsociels. Je sais qu’ils me suivaient,mais il n’y avait aucune ofre ocielle.A l’époque, je me préparais en été toutseul et c’est le club de Lausanne qui m’aait une ofre, c’était la seule. Je me suisdit que c’était une occasion pour moipour préparer mon retour. J’ai acceptél’ofre sans aucune hésitation ni calculs.Il me allait revenir à la compétition leplus vite possible, jouer le plus grandnombre de matchs, retrouver mesmoyens et penser par la suite à allerdans un championnat de plus haut ni- veau. Je sais que le championnat suissen’est pas du niveau de la Ligue 1 enFrance ou des championnats anglaisou espagnol, mais il aut reconnaîtreque ce n’est pas mal non plus pourun joueur dans ma situation.
Le25octobre2010,lesélec-tionneuralgériendel’époque,AbdelhakBenchikha,s’étaitdéplacéàSochauxpour voussuperviservousetBoudebouzenmêmetemps.Vousenrappe-lez?
Oui bien sûr, mais je n’avais pas joué enraison d’une blessure àla cuisse. C’était une oc-casion pour avoir uneidée de moi, malheureu-sement, cela n’a pas été pos-sible. Mais aujourd’hui il y aun nouveau sélectionneur, et s’il veut me suivre, je serai heureux.
IlétaitclairàcemomentquelaFAFvoussuivait,maisenmêmetemps,laFédérationrançaisene vouslâchaitpas.Vousétiezsouspression?
Non, pas du tout, parce qu’on ne m’apas supervisé lors de cette rencontre etparce que je n’avais reçu aucuncontact de la part de la FAF. Celadit, je ne sais pas comment au-rait été ma réaction si celaavait eu lieu. Mais bon, toutcela, c’est du passé.
Boudebouzavaitégale-mentdéclaréàl’époquequeTaeraimebeaucoupl’Algérieetqu’ildoitbienré-échiretconsultersesproches.Commenta-t-ilpuairecesdéclarations?
Parce qu’on avait discutétous les deux du sujet et ilallait prendre une déci-sion que je ne voulais pasprendre à l’époque. Maisaujourd’hui c’est ait, j’aichoisi l’Algérie parconviction.
Beaucoupdejoueursétaientdansvotrecas,àl’imagedeBoudebouzquiavaitbeaucouphésitéavantdeairelechoixducœur.C’estcequis’estpasséavecvous?
Les binationaux se retrouvent dansune situation complexe et sensible. LaFrance est le pays où nous sommes nés,où nous avons vécu et où nous avonsété ormés. C’est notre pays à la base,mais nous avons des origines d’unautre pays et, croyez-moi, il n’est pas a-cile du tout de aire un choix. Dansmon cas, j’ai dû bien rééchir et j’aitrouvé que le projet de la sélec-tion algérienne est plusqu’intéressant, d’autantqu’en Algérie, l’engoue-ment populaire autourde la sélection m’a en-couragé davantage àprendre cette déci-sion.
Ilestcertainque vousavezdiscutéavecdespersonnesàl’intérieurdelasélec-tion.Avecquiaujuste?
J’ai discuté avec Ryad dusujet, et j’avais discuté aussi avecSoane Feghouli quand il était à Gre-noble car je suis de la région. Nousn’avons pas parlé que de ça bien sûr et je n’ai pas discuté avec d’autres joueursde ce sujet.
En2010aussi,NadirBelhadjvousaadresséunmessagedanslequelildisait:"Taer,j’espèrequetuvas jouerpourl’AlgérieetnonpourlaFrance"…
Je n’en suis pas au courant, peut-êtrequ’il l’a ait à travers la presse.
Commentestvotrerelationavecl’Algérie?
J’ai des liens orts avec l’Algériemême si je ne l’ai pas visitée beaucoup.J’y suis allé deux ois, il y a longtemps.La première ois à Alger et la secondeois à Constantine, la ville dont est ori-ginaire mon père. J’aime beaucoup l’Al-gérie mais je n’ai pas eu beaucoupd’occasions pour y aller en raison demes engagements ici en France. Mais j’ai du sang algérien qui court dans mes veines, ça j’en suis certain.
Votreamillea-t-elleétéimpliquéedansvotrechoix?
Pas d’une manière directe. Je veuxdire qu’on n’a pas exercé une pressionsur moi. J’ai discuté avec eux du sujet,ils ont été avorables à l’idée, mon pèrem’a beaucoup encouragé, mais la déci-sion je l’ai prise tout seul, aucune per-sonne n’a inué mon choix. Je l’ai aitpar conviction.
OnsaitquevousêtesamiavecBel-odilquiadécidédejouerpourl’Al-gérie.Avez-vousdiscutéaveclui?
Non, je ne lui ai pas parlé depuisqu’il est parti à Parme. Je sais qu’il a es-sayé de me joindre il y a six mois, maisce qui est sûr, c’est qu’on va certaine-ment discuter de ça ensemble.
VousavezjouéensembleàLyon,maispasenéquipedeFrance.Vouspourriezvousretrouverdenouveauenéquiped’Algérie,non?
Nous n’avons pas joué ensemble enéquipe de France parce qu’on n’a pas lemême âge. Ce serait vraiment bien sion se retrouvait de nouveau sous lescouleurs de notre pays d’origine.
ALyon,vousavezégalementcôtoyéuncertainKarimBenzema,luiaussid’originealgérienne.Com-mentétaitvotrerelationaveclui?
J’ai joué avec lui (il sourit), mais ilaut mettre ça entre parenthèses parcequ’on n’était pas du même niveau.
Maisvousavezbeletbienjouéaveclui,etondisaitmêmedevousque vousêteslenouveauBenzema.Ça vousdérangeaitqu’onvouscompa-lui?
C’est un honneur pour moi qu’on mecompare à Benzema, car c’est un grand joueur avec de grandes qualités. J’ai ac-cepté qu’on dise cela de moi, car je l’aipris du bon côté.
Çavousamislapression?
Vous savez très bien que cela met lapression que les gens attendent beau-coup de vous, et je pense que ce n’estpas nouveau qu’un jeune soit mis dansune telle position, on lui met la pres-sion trop tôt. Je pense qu’il aut laisserles jeunes joueurs apprendre, mûrir etse aire un nom tous seuls. J’ai mes pro-pres qualités et Benzema en a lessiennes et il reste un très grand joueur.
VotreentraîneuràLyonàcetteépoqueavaitdéclaréquevousmar-quiezplusdebutsqueBenzema.Uncommentaire?
Oui, il a dit cela car j’aime aller vers le but et marquer,mais j’aime aussiconstruire et parti-ciper à la créationdu jeu. En cemoment, j’évo-lue avec Lau-sanne en tantque deuxièmeattaquant, je joue derrièrel’attaquant depointe, en 9,5 si vous voulez. Len-traîneur me ait évo-luer à ce poste pour créerplus de possibilités de mar-quer.
Vousnenousavezpasparléde votrerelationavecBenzemaàcetteépoque…
C’était un bon ami pour moi, il m’abeaucoup aidé lors de mes débuts avecLyon et je l’en remercie beaucoup. Au- jourd’hui, il est avec le Real, ça prouveque c’est un grand joueur.
Luiavez-vousparlérécemment?
Non, je ne l’ai pas ait depuis un bonmoment. La dernière ois qu’on s’estparlé au téléphone remonte à six mois.Il m’avait appelé pour demander demes nouvelles d’autant que nous avonsle même manager.
Lorsquevousavezsignévotrepre-miercontratproessionnel,ilvousaoertsessouliers,vousvousenrap-pelez?
Oui bien sûr, cela s’est bien passé,c’était d’ailleurs lors d’un reportage.Benzema avait efectivement l’habitudede m’ofrir des souliers.
C’étaitpeut-êtreunmessagedesapartpourvousdirequevousalliezleremplacer,non?
Je ne sais pas, c’est vous qui le dites.Moi, je me régalais quand je le voyais jouer et j’aimais prendre ses souliers caril était le meilleur joueur de Lyon àl’époque.
Quelleestlachosequevousavezre-grettéelorsdevotreparcours jusque-là?
Généralement je ne regrette pas ceque je ais, bien que ma décision d’allerà Toulouse sous orme de prêt ne soitpas la bonne. Cela avait reiné un peuma progression, mais je ne le regrettepas vraiment car j’ai beaucoup apprisde cette expérience même si elle n’a pasété bénéque pour moi sur le plansporti. J’ai au moins retenu la leçon et je ne reerai pas la même erreur à l’ave-nir.
Vousn’avezpasregrettéd’avoira-rontél’Israëlen2008sachantquelesAlgériensontunegrandesensi-bilitéparrapportàcela?
Franchement, j’étais très jeune et jene connaissais pas toute cette histoire.Pour moi, c’était un simple match deootball, j’ai joué et je suis rentré chezmoi. Je n’y suis pas allé pour me airedes amis là-bas ou pour autre chose,c’était dans un cadre sporti, c’est tout.Mais quand je suis arrivé là-bas, je mesuis un peu rendu compte que c’étaitun voyage spécial pour moi, car à l’aé-roport, la police s’est attardée avec moiplus longtemps qu’avec les autres car j’avais des origines arabes. Mais je n’y avais pas prêté beaucoup attention.
Onsaitaussiqu’undevospointsorts,c’estvotreconditionphysique.Tenez-vousceladevotrepèrequiestunancienmarathonien?Est-celuiquivousentraîne?
(Rires), peut-être que nous avonscela dans les gènes, car je suis issud’une amille sportive. Mon père est e-ectivement un marathonien toujoursen activité, mon rère Karim joue luiaussi au oot ou encore mon oncleAkim, le célèbre boxeur. Cela a dûm’inciter à donner de l’importance àcet aspect.
IlyaunjoueurquijoueenAlgérieeuCSConstantine,ilapournomAzizTaer.Est-ildevotreamille?
Je sais que j’ai des liens amiliauxavec lui, mais je ne le connais pas.
Suivez-vouslechampionnatd’Algé-rie?
Non.
Supportez-vousunclubenAlgérie?
Non, aucun club, à part la sélectionalgérienne que je suis depuis cinq ans,mais je n’ai pas regardé tous ses matchs.
Avez-voussuivimatchd’OumDor-mane?
Bien sûr que oui, c’est un match qu’ilne allait pas rater.
BarçaouReal?
(Rires) Le Real bien sûr, mon ami joue là-bas.
Avez-vousdesidolesparmilesan-ciensjoueursenAlgérie?
Non, pas vraiment, j’entends parlerde quelques joueurs comme Madjer, etaujourd’hui il y a de bons joueurs aussi,à l’image de Feghouli qui joue à unhaut niveau.
Savez-vousqu’ilagagnéleBallond’Or?
Oui, je le sais.
Pensez-vousquevouspourriezlegagnerunjouràvotretour?
Pourquoi pas, tout est possible, peut-être lorsque je rejoindrai la sélection al-gérienne.
Entretienréalià Lausannepar YouceKoudri
 
«L’engouementpopulaire des Algériens a étéune motivation deplus pour que jechoisissel’Algérie»«Benzemaest un ami, ilm’a beaucoupaidé à Lyon et j’appréciais le faitqu’il m’offraitdes souliers»
«LeprojetquiestentraindesemettreenplaceenEquipenationaleestinressant, j’aimeraisbienenfairepartie»
«Jen'aidiscutéqu’avecBoudebouz dela sélectionnationale»
 
«Quand je vois quelesBoudebouz,Feghouli ouGhoulam jouer pourl’Algérie, ça ne peutque me motiverpour suivre lemêmechemin»

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->