Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
MAL - Entrevue avec Shawn Graham.doc

MAL - Entrevue avec Shawn Graham.doc

Ratings: (0)|Views: 6|Likes:
Published by maleblanc

More info:

Published by: maleblanc on Feb 22, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/22/2013

pdf

text

original

 
Mercredi 24 mars 2010
En tête à tête avec le premier ministre Shawn Graham
Marc-André LeBlancQue ce soit l’énergie, l’éducation ou la san, plusieurs dossiers touchés par legouvernement libéral dans son premier mandat ont été très controversés. C’est donc dansce contexte et également avec les élections provinciales en vue que le premier ministreShawn Graham a bien voulu s’entretenir avec
 Le Front 
samedi dernier après son discoursà l’assemblée générale des jeunes libéraux du Nouveau-Brunswick.Q : Présentement, l’Universide Moncton est en train de faire une révision des programmes qu’elle offre. Comme institution généraliste, qu’elle est votre vision del’Université de Moncton dans la province du Nouveau-Brunswick R : L’université de Moncton joue un rôle important dans la seule province officiellement bilingue au Canada. Notre gouvernement a fait des investissements majeurs dans cetteuniversité avec des investissements dans l’infrastructure, des investissements dans denouveaux programmes et aussi pour l’aide à l’endettement étudiant.Q : Donc, sa vision généraliste comme institution acadienne est importante?R : C’est une institution très importante avec son néraliste et ses programmesgénéralistesQ : Cette année on en est à la troisième année des gels de frais de scolarité. Le revenu desuniversités n’augmente donc pas. Comment votre gouvernement pense-t-il compenser cemanque?R : Avec le budget qui a été adopté cette semaine notre gouvernement a ajouté 6 millionsde dollars pour les universités. On ne veut pas que les universités qui gèlent leurs frais descolarité soient obligées de diminuer leurs services en place à cause qu’ils n'ont pas cerevenu additionnel. C’est donc pourquoi notre gouvernement a pris la mesure positive deremplacer cette perte de revenu par l’augmentation de 6 millions de dollars dans le budget de l’université.Q : Est-ce que ces mesures vont continué l’an prochain, ce bien sûr si vous êtes réélu?R : Depuis le premier jour de notre mandat on a pris de nombreuses marches proactives. On en a pris plusieurs pour transformer le système d’éducation postsecondaire. Nous avons éliminé la contribution parentale au calcul du prêt étudiant.On a également gelé les frais de scolarité dans les trois dernières années et compensé lesmanques de revenu aux universités. On a doublé les crédits d’impôt aux étudiants qui
 
restent travailler dans la province suite à leurs études et on a également mis en place un programme pour plafonner la dette étudiante à environ 26 000 $. L’ensemble de ses programmes sont maintenant permanent. Le seul qui est à revoir et qui sera revu lors du prochain budget est le gel des frais de scolarité.Q : Pourquoi a-t-il été si difficile pour votre parti de faire accepter la vente d’Énergie Nouveau-Brunswick au citoyen de la province?R : Le plus grand défi à ce jour est que le changement est difficile à faire accepter. Jeserai le premier à admettre que nous aurions pu avoir un meilleur processus en présentantcette opportunité aux gens de la province. J’ai appris de ce processus. On a dû éduquer le public sur la difficulté de maintenir les couts énergétique au Nouveau-Brunswick. Je pense que les gens son maintenant mieux informé et comprenne l’ampleur de ces défis.La deuxième composante est la grande quantité de désinformation sur l’entente. Noustravaillons fort pour fournir de l’information basée sur des faits. Par contre, cette semaineil y a eu de la mauvaise information sur une entente entre le Québec et le Vermont. Letout est maintenant corrigé, mais nous travaillons activement pour fournir del’information fiable.Il a également énormément de passion au tour du débat, ce que je respecte. Les gens ontla mauvaise conception que nous vendons nos ressources qui produisent de l’électricité,mais la réalité c’est que nous dépendons déjà sur les ressources naturelles de plusieursautres pays. Nous n’avons pas l’habilité d’utiliser nos ressources naturelles au Nouveau-Brunswick, car nous n’avons pas de pétrole et l’an dernier on a arrêté d’exploiter lecharbon à Minto.Q : Que voyez-vous comme la plus grande barrière à gagner les élections de septembre prochain?R : Nous sommes un gouvernement qui a entrepris de très grandes réformes pour le bénéfice des citoyens de la région. Comme gouvernement, notre plateforme lors de la prochaine campagne électorale sera centrée sur l’éducation, la santé et les soins auxvieillards ainsi que sur l’économie. Nous avons une belle fondation sur ces sujets, ce quifait que nous sommes prêts à les défendre en campagne électorale. J’ai donc hâte d’avoir ce débat important avec la population de la province au sujet du futur de notre province etde la direction que nous devons choisir.Q : Malgré tout, les derniers sondages démontrent que votre parti tire de l’arrière.Comment pensez-vous reprendre du terrain?R : Les sondages montent et descendent. Aux élections de 2003 nous étions 20 points del’arrière dans les sondages et aux élections de 2006 nous étions 15 points de l’arrière.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->