Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Fleurs de Galilée,IsraelShamir

Fleurs de Galilée,IsraelShamir

Ratings:

4.67

(3)
|Views: 536 |Likes:
Published by dootjeblauw
Les articles rassemblés ici ont été écrits en 2001-2002, dans la vieille ville portuaire de Jaffa sur la côte orientale de la Méditerranée, pendant la seconde Intifada, ‘Intifada Al-Aqsa’, mais ils ne se bornent pas à interpréter les événements de Palestine. La guerre en Terre sainte y est présentée comme la pièce centrale du combat d’idées à l’échelle mondiale, dans le contexte moderne décisif que définissent l’influence grandissante des Juifs américains, le déclin de la gauche, la montée de la globalisation libérale, les premiers pas du mouvement anti-globalisation, et la troisième guerre mondiale des Etats-Unis contre le Tiers monde.
Les articles rassemblés ici ont été écrits en 2001-2002, dans la vieille ville portuaire de Jaffa sur la côte orientale de la Méditerranée, pendant la seconde Intifada, ‘Intifada Al-Aqsa’, mais ils ne se bornent pas à interpréter les événements de Palestine. La guerre en Terre sainte y est présentée comme la pièce centrale du combat d’idées à l’échelle mondiale, dans le contexte moderne décisif que définissent l’influence grandissante des Juifs américains, le déclin de la gauche, la montée de la globalisation libérale, les premiers pas du mouvement anti-globalisation, et la troisième guerre mondiale des Etats-Unis contre le Tiers monde.

More info:

Published by: dootjeblauw on Feb 22, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as TXT, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/10/2014

 
 Israel Adam Shamir Fleurs de Galile
(recueil darticles 2001-2002)
 Traduction franaise par les amis de Shamir
 Avant-propos Les articles rassembls ici ont t crits en 2001-2002, dans la vieille ville
 portuaire de Jaffa sur la cte orientale de la Mditerrane, pendant la seconde
 Intifada, Intifada Al-Aqsa, mais ils ne se bornent pas interprter les
 vnements de Palestine. La guerre en Terre sainte y est prsente comme la pice
 centrale du combat dides lchelle mondiale, dans le contexte moderne dcisif
 que dfinissent linfluence grandissante des Juifs amricains, le dclin de la
 gauche, la monte de la globalisation librale, les premiers pas du mouvement
 anti-globalisation, et la troisime guerre mondiale des Etats-Unis contre le Tiers
 monde. Cest une tentative hardie pour relier plusieurs fils conducteurs, dans les
 domaines politique, thologique, militaire et social, et pour forger des concepts
 novateurs, fournissant de nouveaux outils danalyse et daction. Tout en visant la
 libration de la Palestine, lauteur espre contribuer aussi une libration plus
 ambitieuse, celle du discours public. Ces articles tentent de prouver quil existe un lien intrinsque entre les deux
 mouvements de libration. Celle de la Palestine pourra se raliser par la victoire
 de lblouissante mosaque quest le monde sur la grisaille de la globalisation
 rampante, par la victoire de lesprit sur Mammon, par la dmocratisation du
 discours global, par llimination de la disparit des richesses, et par lunit
 dialectique de la gauche et de la droite. Mais cela pourrait se produire dune
 autre faon : partir du moment o la Palestine deviendra libre, le discours sera
 libr dans la foule, la globalisation sera battue en brche, et les revenus
 seront plus quitablement rpartis. Dans ces articles, la Palestine est perue
 comme un modle rduit du monde. Des forces sont en jeu qui visent llimination
 de la population autochtone, la destruction de ses glises et mosques, la
 dvastation de sa nature. Mais il y a galement des forces, matrielles et
 
 
spirituelles, nouvelles et anciennes, qui sy opposent, et elles font converger
 les meilleurs hommes et femmes vers la bataille pour la Palestine. Cest aussi une histoire damour. Je suis (laissons de ct lhypothtique
 auteur neutre) profondment amoureux de la Terre promise, de ses maigres cours
 deau, de ses oliviers et de son peuple, les Palestiniens natifs et adoptifs.
 Cette terre est toujours capable de relier lhomme et lesprit par la vertu de ses
 tombeaux antiques et de sa nature unique. La chute de la Terre sainte crerait un
 point de non-retour pour lhumanit, signifierait lasservissement total de
 lhomme par les forces de domination. Notre victoire librera le monde.
 Israel Shamir, Jaffa. Pourquoi je dfends le droit au retour des Palestiniens
 La Palestine nest pas quelque chose de mort, cest un pays vivant. Les
 Palestiniens en sont lme. La Palestine est ce que les Palestiniens sont en train
��
 de recrer en temps rel, de la mme faon que la France est ce que les Franais
 crent et recrent chaque jour. Cest une grave confusion que dimaginer quon
 peut aimer la France et dtester les Franais. Quelle sorte de France pourrait-il
 exister sans lme franaise ? Seuls des touristes borns en provenance de pays
 riches, harcels par les mendiants, prfrent rester enferms dans des htels
 chics do ils peuvent admirer le pays sans rencontrer les autochtones. Cest
 comme si on aimait une belle dame en hassant son me. Aimer un pays et souhaiter
 la disparition de ses habitants relve dune sentimentalit ncrophile.
 Le penseur russe Lev Gumilev considre que la ralit dun pays consiste en une
 symbiose de ses habitants et du paysage. La Palestine et les Palestiniens sontinsparables, les paysans et leurs oliviers, les sources et les dmes des tombeaux
 ancestraux au sommet des collines ont besoin les uns des autres, et cest pour se
 complter quils se sont rassembls l.
 Les Palestiniens ne sont pas un peuple obscur. Ils ont cr LEtoile de Ghassul,
��
 rdig la Bible, difi les temples de Jrusalem et de Grizim, les palais de
 Jricho et de Samarie, les glises du Saint-Spulcre et de la Nativit, les
 mosques de Haram al Charif, les ports de Csare et dAkka, les chteaux de
 Monfort et de Belvoir. Ils ont march avec Jsus, vaincu Napolon et combattu
 bravement Karameh. Dans leurs veines sest ml le sang des guerriers Egens, de
 Bene Isral, des hros de David, des premiers aptres du Christ et des compagnons
 
 
du Prophte, des cavaliers arabes, des croiss normands et des chefs turcs. Leur
 flamme ne sest pas teinte : la posie de Mahmoud Darwich, la lucidit dEdward
 Sad, lhuile dolive parfaite, la ferveur de ceux qui prient et le formidable
 courage de lIntifada le prouvent.
 Sans les Palestiniens, la Palestine meurt. Leau de ses rivires est empoisonne,
 les sources se tarissent, les collines et les valles sont dfigures, ses champs
 sont travaills par des Chinois imports, et ses enfants sont emprisonns dans des
 ghettos. Lide dun Etat juif distinct sest effondre. Au long des dix dernires
 annes, la politique aberrante du gouvernement isralien a provoqu lafflux de
 plus dun million de Roumains, de Russes et dUkrainiens, de travailleurs
 thalandais et africains. Certains dentre eux prtendent avoir des origines
 juives ; des tribus pruviennes, des Indiens dAssam et une vague interminable de
 rfugis dUnion sovitique sont apparus. Maintenant lAgence juive projette
 dimporter une tribu lambda dAfrique du Sud, afin de renforcer le caractre juif
 de ltat. Paradoxalement, ceux qui cultivent encore quelques traditions juives
��
 sont isols dans ltat juif, comme ce fut le cas pour Yeshayahu Leibovich, ou ont
��
 t emprisonns comme le Marocain juif rabbi Arie Deri.
 Le rve de rassembler les Juifs sest bris contre le rel. Nous devons en finir
 avec nos illusions. Laisser les fils et filles de Palestine rentrer chez eux etreconstruire Suba et Kakun, Jaffa et Akka. Au lieu de consacrer la Ligne verte,dmolissons-la et vivons ensemble, enfants de Palestine, ou des colons de la
 premire heure, ou de Marocains et de Russes.
 Nous devrions vivre dans un seul pays, et pas seulement cause de lchec patent
��
 dOslo. Cest lide mme de partition qui est errone. Nous pouvons suivre
 lexemple de la Nouvelle Zlande, o les immigrants europens vivent avec les
 Maoris natifs, et lexemple de lAfrique du Sud de Nelson Mandela, et celui de la
 Carabe, o les fils des colons espagnols, des esclaves africains et des indignes
 amrindiens ont fusionn pour donner lieu une splendide race nouvelle. Dchirons
 nos dclarations de fausse indpendance pour en crire une nouvelle, une
 dclaration de dpendance et damour.
 Partie 1 LEtat (d'esprit)
 14 dcembre 2001
 

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
essadikomil liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->