Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
The Light French edition (Jan 13)

The Light French edition (Jan 13)

Ratings: (0)|Views: 7 |Likes:
organ of the Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam of Lahore
organ of the Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam of Lahore

More info:

Published by: Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam on Mar 09, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/09/2013

pdf

text

original

 
 
Editeurs 
Shahid AzizMustaq Ali
Contenu:
 
Page
 
L’appel du Messie
1La paix, non le Pacifisme, 3par Shahid AzizLe Statut de la Femme, par 5Hazrat Maulana Muhammad Ali
Comment l’Islam perçoit les
7Non-Musulmans, par Hazrat Khawaja Kamal-ud-Din
Webdiffusions
: Veuillez noter que la Khut-
ba et les prières de Vendredi, les discours, aussibien que les rencontres sont partagés sur laMosquée Virtuelle (www.virtualmosque.co.uk 
).
L’appel du Messie
 
(Suite de l’édition précédente)
Deux Personnes
Tout comme une distinction a été faite dansles Livres de Dieu, entre un homme bon et unmauvais hom-me, et les diffé-rents postes quileur ont été af-fectés, de lamême manière,dans la Loi de laNature, unedistinction est faite entre lesindividus dedeux types. Lespremiers, croyant au Plus Grand Dieu commeétant la Source de toutes grâces et puissance,implorent Son aide au travers de la prière, alorsque les
Une Objection
Dans ce discours qui est le nôtre, il y a, pourune bonne mesure, une réponse à ces ignorantsqui, au crédit de leur observation défaillante,
soulèvent l’objection que l’on voit beaucoup depersonnes qui, en dépit du fait qu’elles sont 
complètement absorbées dans la prière, faillis-
sent dans l’accomplissement de leurs objets et 
meurent dans la déception et le désespoir, alors
qu’un autre homme, de l’autre côté, qui ne croit 
ni en la prière ni en Dieu, gagne en succès et emporte de grandes victoires. Le but réel de la
prière, comme je viens juste de l’indiquer, est d’obtenir la satisfaction de l’esprit et le vérita-ble bonheur et la vraie prospérité ; et il n’est 
pas vrai que notre vrai bonheur et notre vraieprospérité ne peuvent être obtenus que par lemoyen de la prière ; Plutôt, le Plus Grand Dieu,Qui sait sur quoi repose notre réelle prospérité,
nous la confère après la prière parfaite. Il n’est pas possible qu’un homme qui prie avec toute
la sincérité de son esprit puisse vraiment rester
dans l’échec et l’infortune. Mais le véritable
bonheur et la vraieprospérité qui nepeuvent être at-
teints ni par l’or et 
la richesse, ni parla souveraineté et le pouvoir, ni parla bonne santé, setrouve dans lamain du PlusGrand Dieu, Qui
peut l’accorder de
 
Janvier2013
Webdiffusion sur le premier service Islamique mondial en temps réel à l’adresse
www.virtualmosque.co.uk 
La Lumière
 Ahmadiyya Anjuman Ishaat Islam Lahore (France)
 La seule organisation Musulmane soutenant la finalitéde la mission prophétique
 Je dois aimer toute lhumanité 
 
 
2
Janvier2013
La Lumière
 Je dois aimer toute lhumanité 
 
la manière qu’Il souhaite ; c’est, bien sûr, accor-
dé après les prières parfaites. Si le Plus GrandDieu le désire, un homme sincère et digne deconfiance, aprèssa prière et sasupplication,peut recevoir,même au milieude sa misère et de son affliction,un tel plaisir et 
confort de l’âme
que même unempereur nepeut posséder et dont il ne peut jouir sur le trôneimpérial de sapuissance et de
sa gloire. Et c’est 
ce qui a été appe-lé le véritableaccomplissement 
d’un objet, qui
est au moins ac-cordé aux per-sonnes qui prient, à la fin de leur infortune et 
affliction vient un état de tranquillité de l’esprit 
et de bonheur. Mais si nous ne pouvons obtenir
le réconfort et le contentement de l’esprit, notre
succès également, en ce cas, sera pour nous unechose douloureuse. Ainsi, cette satisfaction et ce
vrai bonheur de l’esprit ne peut être atteint par
de plans et des astuces, mais seulement aumoyen de la prière et de la supplication ; main-tenant les gens qui ne prêtent pas attention aurésultat final rend la réalisation extérieure pos-
sible ou l’échec de la base de leur décision. Et la
vérité à ce sujet est que seules les personnes quiont une bonne fin sont celles qui ont aussi peurdu Plus Grand Dieu, et restent engagés dans laprière ; et ce sont uniquement ceux-là qui ob-
tiennent la grande richesse de l’accomplisse-
ment de leur objet en terme de réelle et bénie
paix de l’esprit et prospérité.
Deux PersonnesPensée sacrilège
C’est une grande injustice et impiété que de
dénier le bien et la grâcequi vient uniquement parle biais de la prière, et cela regarde avec méprisle sublime enseignement des purs et sans péchésprophètes de Dieu qui ont montré leur excellentsexemples sous une formepratique pendant leurs
existences. N’est 
-ce pasun fait que, par la malé-
diction et l’imprécation
de ces Hommes Saints, lepeuple insolent et sédi-
tieux qui s’est dressépour s’opposer à eux a
toujours été frappé par lamort et la disgrâce ?Considérez simplement lamalédiction prononcéepar le Prophète Noé, à
l’effet tel qui fut causé
que même les hautes collines ont été submer-
gées par les flots, et qu’instantanément des cen-
taines de millions de gens furent effacés de lasurface de cette terre. Réfléchissez aussi à lamalédiction émise par le Prophète Moïse, quiqui a englouti et exterminé le Pharaon et touteson armée. Encore, méditez sur la puissance et 
l’effet de l’imprécation de Jésus qui a poussé le
Gouvernement Romain à annihiler les Juifs. Et pensez à la malédiction du Saint Prophète, qui ascellé le destin de ses cruels adversaires.
La loi spirituelle
N’est 
-ce donc pas, alors, un argument solide
et satisfaisant qu’en ancienne loi spirituelle deDieu, une humble prière d’un croyant attise et réveille l’attention du Plus Grand Dieu, et qu’ain-
si il obtienne la satisfaction et le réconfort de
l’esprit, et la réelle paix et prospérité ? Si, dansla recherche d’un objet nous ne sommes pasdans l’erreur, alors ce véritable objectif est at-teint ; mais si nous, comme l’enfant trompé qui
crie à sa mère et lui demande une belle vipère
 
Janvier2013
3
La Lumière
 Je dois aimer toute lhumanité 
 
gerie sans limite. Il dit : « Cependant, au sein descités des peuples, le Seigneur ton Dieu te donne unhéritage, ne laisse rien qui respire vivre. »(2) Pour-quoi les favoris de Dieu devraient-ils massacrer les
autres avec l’accord Divin ? La raison donnée est «Autrement ils t’apprendront à suivre toutes leschoses détestables qu’ils font en adorant leurs
dieux, et tu pécheras contre ton Seigneur ton Dieu.» (3)
Il y a un certain nombre de raisons pour que
Dieu ne ferme pas juste les yeux mais ordonne detels massacres. Une raison pour ce génocide est 
que c’était nécessaire pour garder pure la religiond’Israël. Une autre est qu’Israël était l’instrument de la justice de Dieu et que c’était le sabre du Sei-
gneur(4). Par le passé, Dieu a exécuté sa justice
sans l’implication humaine. Par exemple à Sodome,mais après Il a permis au humains d’exécuter Sa
Volonté.
Alors que la Loi a commandé l’amour de Dieu(5)et du voisin(6), de tels commandements n’ex-
cluent pas automatiquement la punition capitale
ou le départ en guerre. L’hypothèse dans la Loiétait qu’Israël partirait en guerre et qu’ils de-
vraient la mener au nom de Dieu, bien que, dans lelévitique 19,nous trouvonsde nombreuseslois qui requé-raient des
Israélites qu’ils
se traitent lesuns et les au-tres équitable-ment. Ceux quimanquaient 
d’influence so-
ciale et de forcedevaient êtredéfendus. Lesystème de lajustice devait 
être impartial, d’ailleurs la Loi dit : « ne fait rien
qui mette en danger la vie de ton voisin. Je suis le
Seigneur. Ne hais pas ton frère dans ton cœur... Ne
cherche pas le revanche ou porte la rancune contreun de ton peule, mais aime ton voisin comme toi-même. Je suis le Seigneur « (7), alors ce voisin de-vait être un semblable Israélite - il était comme unfrère, et non un étranger.
Il y avait une réaction naturelle à cet enseigne-
ment. Bouddha en Inde et d’autres en Chine furent ou un charbon chauffé au rouge, sommes dans l’er-
reur dans nos prières et demandons, Dieu le plusGrand, Confères-nous ce qui est vraiment bon et utile ; et dans tous les cas ajoute et accrois notrefoi, car, par les moyens de la prière nous acqué-rons, par avance, la connaissance par le Plus Haut Dieu ; et notre croyance grandit à un degré si haut 
que, comme si c’en était le cas, nous voyons et per-
cevons notre Dieu avec nos propres yeux.
La Paix, non le Pacifisme
Par Shahid Aziz
(Note : Ce qui suit est le texte d’un discours délivré
au colloque international organisé par l’Associa-
tion Islamique du Suriname à Paramaribo, au Suri-name, du 15 Novembre au 18 Novembre 2012.)La lutte pour établir la paix sur cette terre acommencé quand Caïn tua Abel(1). Cela a échappé
à l’humanité depuis lors, et alors qu’ils cherchaient 
la paix, des millions de personnes ont péri dansdes guerres inutiles. Dans les très anciens temps,nous avons eu de puissantes civilisations qui sesont affron-
tées, l’une
détruisant 
l’autre afind’essayer d’é-
tablir la paix.Un exemplede telles lut-tes était laMahabharataen Inde. Maissi nous obser-vons plusprécisément ces tentatives
d’établisse-
ment de la
paix, nous trouvons que, en fait, ces guerres n’é-taient menées que pour établir la supériorité d’unetribu ou d’un peuple sur un autre, et la paix n’était établie que par l’un annihilant l’autre et non parl’établissement de quelque système de valeur mo-
rale supérieur.
Nous trouvons que plus tard la même philoso-
phie fut développée dans l’Ancien Testament, dans
lequel le peuple favorisé par Dieu se voyait per-mettre par Lui de traiter les autres avec une sauva-

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->