Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
5Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Disques durs

Disques durs

Ratings: (0)|Views: 983 |Likes:
Published by bokajude
Ceci est une présentation du disque dur/ this a shot présentation of an hard drive
Ceci est une présentation du disque dur/ this a shot présentation of an hard drive

More info:

Categories:Topics, Art & Design
Published by: bokajude on Mar 08, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/04/2012

pdf

text

original

 
Disque dur1
Disque dur 
Disque dur Date d'invention
13 septembre 1956
Inventé par 
Reynold Johnson
Se connecte à Contrôleur via :
Interface PATA (IDE) Interface SATA Interface SCSI Interface SAS
Segmentation du marché
Ordinateur de bureau MobileEntreprise Consommateur Autre/divers
Fabricant courants :
HitachiSamsungSeagateWestern DigitalSchéma d'un disque dur
Un
disque dur 
, en anglais
harddrive
 
(HD) ou
hard disk drive
(HDD), est une mémoire de massemagnétique
 
très utilisée dans lesordinateurs.
 
Disque dur2
Principe de fonctionnement
L'intérieur d'un disque dur dont le plateaua été retiré. Sur la gauche se trouve le brasde lecture/écriture. Au milieu on peut voirles électro-aimants du moteur du plateau
Dans un disque dur, on trouve des plateaux rigidesen rotation. Chaque plateau est constitué d'undisque réalisé généralement en aluminium, qui a lesavantages d'être léger, facilement usinable et nonmagnétique. Des technologies plus récentesutilisent le verre ou la céramique, qui permettentdes états de surface encore meilleurs que ceux del'aluminium. Les faces de ces plateaux sontrecouvertes d'une couche magnétique, sur laquellesont stockées les données. Ces données sont écritesen code binaire
 
[0,1] sur le disque grâce à une têtede lecture/écriture, petite antenne très proche dumatériau magnétique. Suivant le flux électrique quitraverse cette tête, elle modifie le champmagnétique local pour écrire soit un 1, soit un 0, à la surface du disque. Pour lire, c'est lemême principe qui est utilisé, mais dans l'autre sens : le champ magnétique local engendreun flux électrique au sein de la tête qui dépend de la valeur précédemment écrite, on peutainsi lire un 1 ou un 0.Un disque dur typique contient un axe central autour duquel les plateaux tournent à une vitesse de rotation constante. Les têtes de lecture/écriture sont reliées à une mêmearmature qui se déplace à la surface des plateaux, avec une tête par plateau. L'armaturedéplace les têtes radialement à travers les plateaux pendant qu'ils tournent, permettantainsi d'accéder à la totalité de leur surface.L'électronique
 
associée contrôle le mouvement de l'armature ainsi que la rotation desplateaux, et réalise les lectures et les écritures suivant les requêtes émises par lecontrôleur du disque. Les firmwares
 
des disques durs récents sont capables d'organiser lesrequêtes de manière à minimiser le temps d'accès aux données, et donc à maximiser lesperformances du disque.
Mécanique
Plateaux 
Les plateaux sont solidaires d'un axe sur roulements à billes ou à huile. Cet axe estmaintenu en mouvement par un moteur électrique. La vitesse de rotation est actuellement(2007) comprise entre 3600 et 15000 tours/minute (l'échelle typique des vitesses est 3600,4200, 5400, 7200, 10000 et 15000 tours/minute). La vitesse de rotation est maintenueconstante.Les plateaux sont composés d'un substrat, autrefois en aluminium (ou en zinc), de plus enplus souvent en verre, traités par diverses couches dont une ferromagnétique recouverted'une couche de protection. L'état de surface doit être le meilleur possible.
 
Disque dur3
Tête de lecture/
 
écriture
Le bras supportant les deux têtes delecture/écriture. Les rayures visiblessur la surface du plateau indiquent quele disque dur était en panne, victimed'un «atterrissage».Le moteur du bras, les deux partiesblanches de part et d'autre de labobine sont des aimants. Le couverclecontenant deux autres aimants a étéretiré pour faire apparaître le pivot etla bobine.Tête de disque dur de 1970
Fixées au bout d'un bras, elles sont solidaires d'unsecond axe qui permet de les faire pivoter en arc decercle sur la surface des plateaux. Toutes les têtespivotent donc en même temps. Il y a une tête parsurface. Leur géométrie leur permet de voler au-dessusde la surface du plateau sans le toucher : elles reposentsur un coussin d'air créé par la rotation des plateaux.En 1997, les têtes volaient à 25 nanomètres de lasurface des plateaux, aujourd'hui (2006) cette valeurest d'environ 10 nanomètres.Le moteur qui les entraîne doit être capable de fournirdes accélérations et décélérations très importantes. Undes algorithmes de contrôle des mouvements du brasporte-tête est d'accélérer au maximum puis de freinerau maximum pour que la tête se positionne sur le boncylindre. Il faudra ensuite attendre un court instantpour que les vibrations engendrées par le freinages'estompent. À l'arrêt, les têtes doivent être parquées, soit sur unezone spéciale (la plus proche du centre, il n'y a alorspas de données à cet endroit), soit en dehors desplateaux.Si une ou plusieurs têtes entrent en contact avec lasurface des plateaux, cela s'appelle un
atterrissage
 
etprovoque le plus souvent la destruction desinformations situées à cet endroit. Une imperfection surla surface telle qu'une poussière aura le même effet. Lamécanique des disques durs est donc assemblée ensalle blanche
 
et toutes les précautions (joints, etc.) sontprises pour qu'aucune impureté ne puisse pénétrer àl'intérieur du boîtier (appelé « HDA » pour
 Head Disk Assembly 
 
en anglais).Les technologies pour la conception des têtes sont (en 2006) :
Tête inductive
Tête MR 
 
- MagnétoRésistive
Tête GMR 
 
- Giant MagnétoRésistive
Électronique
Elle est composée d'une partie dédiée à l'asservissement des moteurs et d'une autre àl'exploitation des informations électriques issues de l'interaction électromagnétique entreles têtes de lecture et les surfaces des plateaux. Une partie plus informatique va fairel'interface avec l'extérieur et la traduction de l'adresse absolue d'un bloc en coordonnées à3 dimensions (tête, cylindre, bloc).L'électronique permet aussi de corriger les erreurs.

Activity (5)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
benitio liked this
kosafi liked this
nxtehacf6 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->