Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
CAMPUS Mercredi 27 Mars 2013

CAMPUS Mercredi 27 Mars 2013

Ratings: (0)|Views: 183 |Likes:
Published by Campus Nice-Matin

More info:

Published by: Campus Nice-Matin on Mar 27, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/28/2013

pdf

text

original

 
Mercredi  mars 
le journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiante
Edition spécialeEdition spécialeEdition spécialeEdition spéciale
La fondationuniversitaireUnice lanceson 
e
appelà projetscréation/reprised’entreprisesdotéde   €.Vous avez jusqu’au  maipour faire actede candidatureen ligne.
LIRE EN PAGE 
Un coup de pouce pourcréer votre entreprise
BONS PLANS
Agendaculturel,infospratiques,soirées...
p  et 
ZOOMTwitter passéau criblede l’université
P 
Mercredi  mars 
le
 
 journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiantele journal de la vie étudiante
Edition spécialeEdition spécialeEdition spécialeEdition spéciale
La fondationuniversitaireUnice lanceson 
e
appelà projetscréation/reprised’entreprisesdotéde   €.Vous avez jusqu’au  maipour faire actede candidatureen ligne.
LIRE EN PAGE 
Un coup de pouce pourcréer votre entreprise
BONS PLANS
Agendaculturel,infospratiques,soirées...
p  et 
ZOOMTwitter passéau criblede l’université
P 
 
Campus
Q
ui n’a pas, dans un coinde la tête, une idée plusou moins révolutionnaire(au moins à ses yeux) ? On le saitbien, des centaines de projetsgéniaux sont nés sur le coind’une table et la plupart des ou-tils incontournables de notre vienumérique et connectée ont dé-marré modestement au fondd’un garage.La difficulté, c’est de passer duconcept au concret. Car les éta-pes sont arides, de la recherchede financement au calcul descoûts logistiques ou aux négo-ciations avec les fournisseurs.Heureusement, la création d’en-treprise étant reconnue commeun moteur essentiel de l’écono-mie, de nombreuses structuresassistent les porteurs de projets.C’est vrai dans la société et en-core plus particulièrement àl’université qui est, par défini-tion, un creuset d’inspirationsnouvelles et un vivier de concep-teurs.
Financer la création
C’est dans ce contexte que lafondation universitaire de l’UNSa créé l’an passé un concourspour apporter un soutien finan-cier à des étudiants souhaitantse lancer dans la création ou lareprise d’entreprise. Et devantla réussite de l’événement, qui apermis de distribuer 30 000
à10 projets remarquables en 2012,la fondation Unice lance un nou-vel appel à projets jusqu’au24 mai 2013. «
 Nous sommes trèsheureux de continuer cette expé- rience porteuse
», confie CatyConraux, la présidente de la fon-dation,
tous les partenaires sont très motivés et collaborent étroite- ment pour apporter ensemble cecoup de pouce à la création
».Le concours s’appuie en effet surle bureau d’aide à l’entreprena-riat (BAE) de l’université qui estsitué à Saint-Jean-d’Angély et quidépend du service orientationobservation et insertion profes-sionnelle (SOOIP). Tout au longde l’année, ce bureau accompa-gne les étudiants et jeunes di-plômés dans leurs démarchesentreprenariale, notamment enleur proposant des informationset en leur faisant rencontrer desprofessionnels.
Candidature en ligne
Nouveauté cette année, l’inscrip-tion au concours de la fondationse fait entièrement en ligne :«
C’est une pratique plus moderneet plus en phase avec les étudiantset elle permet surtout à chacund’améliorer, compléter et ajuster sa proposition librement jusqu’à ladernière minute
» explique CatyConraux. Attention cependant :si le concours est ouvert à tousles étudiants, le projet proposédoit être déjà structuré et com-porter notamment un
business plan
. Alors si vous n’avez pourl’instant que votre idée (géniale)en tête, prenez vite rendez-vousavec le BAE pour lancer la ma-chine !
A.B.C.unice.fr/fondations/fondationunice & unice.fr/SOOIP
Dossier
La fondation universitaire Unice lance son deuxième appel à projets aux jeunescréateurs d’entreprises. Vous avez jusqu’au 24 mai pour finaliser votre candidature
La cérémonie de remise des prix de la première édition du concours, le  octobre .
 
(Photos UNS)
Étudiants entreprenants,donnez vie à vos idées !
Les critères des projets
I
Être dans un processus decréation d’entreprises
I
Faire preuve de créativité,d’ innovation et d’attractivité
I
Démontrer l’existence de sonmarché et de sa pérennitééconomique à long terme
I
Créer sur le territoire pourfavoriser le développementéconomique local
Contact
Tél : +33 (0)4 92 07 65 02mél : fondation@unice.fr
Repères
Pour joindre la rédaction : campus@nicematin.fr
«
C’est pas mal parti 
», as-sure Olivier Manuello. Sonprojet d’intendance de ré-sidences secondaires estdevenu une réalité et de-puis qu’il s’est constituéauto entrepreneur, il adéjà fidélisé  clients.«
 Je recommande chaleu-reusement de contacter leBA
E, tient-il à ajouter,
leur expérience et leurs conseilsavisés sont d’un grand sou-tien
».
Olivier Manuello.
Après le grand prix de lafondation, le projet de Ni-colas Volle a remportédeux autres prix impor-tants. Entré à l’incubateurPaca-Est, il finalise actuel-lement les statuts de sasociété de production depiments naturels qui va senommer PIGM’AZUR. Enparallèle, il recherche unatelier de production etcontinue à démarcher defuturs clients.
Nicolas Volle.
Camille Chrétien a été pri-mée pour son projet de li-brairie jeunesse quiaccompagne les enfantsaprès l’école avec des acti-vités collectives et intergé-nérationnelles.Depuis, son association acréé le site lesateliersillus-tres.com et elle est enpasse de s’installer avecdes travaux en perspecti-ves pour ouvrir à la ren-trée .
Retour sur des lauréats du concours 
Camille Chrétien.
Camille, Olivier et Nicolas ont été récompensés par la fondation en octobre dernier : où en sont leurs projets ?
 
Campus
Q
ui n’a pas, dans un coinde la tête, une idée plusou moins révolutionnaire(au moins à ses yeux) ? On le saitbien, des centaines de projetsgéniaux sont nés sur le coind’une table et la plupart des ou-tils incontournables de notre vienumérique et connectée ont dé-marré modestement au fondd’un garage.La difficulté, c’est de passer duconcept au concret. Car les éta-pes sont arides, de la recherchede financement au calcul descoûts logistiques ou aux négo-ciations avec les fournisseurs.Heureusement, la création d’en-treprise étant reconnue commeun moteur essentiel de l’écono-mie, de nombreuses structuresassistent les porteurs de projets.C’est vrai dans la société et en-core plus particulièrement àl’université qui est, par défini-tion, un creuset d’inspirationsnouvelles et un vivier de concep-teurs.
Financer la création
C’est dans ce contexte que lafondation universitaire de l’UNSa créé l’an passé un concourspour apporter un soutien finan-cier à des étudiants souhaitantse lancer dans la création ou lareprise d’entreprise. Et devantla réussite de l’événement, qui apermis de distribuer 30 000
à10 projets remarquables en 2012,la fondation Unice lance un nou-vel appel à projets jusqu’au24 mai 2013. «
 Nous sommes trèsheureux de continuer cette expé- rience porteuse
», confie CatyConraux, la présidente de la fon-dation,
tous les partenaires sont très motivés et collaborent étroite- ment pour apporter ensemble cecoup de pouce à la création
».Le concours s’appuie en effet surle bureau d’aide à l’entreprena-riat (BAE) de l’université qui estsitué à Saint-Jean-d’Angély et quidépend du service orientationobservation et insertion profes-sionnelle (SOOIP). Tout au longde l’année, ce bureau accompa-gne les étudiants et jeunes di-plômés dans leurs démarchesentreprenariale, notamment enleur proposant des informationset en leur faisant rencontrer desprofessionnels.
Candidature en ligne
Nouveauté cette année, l’inscrip-tion au concours de la fondationse fait entièrement en ligne :«
C’est une pratique plus moderneet plus en phase avec les étudiantset elle permet surtout à chacund’améliorer, compléter et ajuster sa proposition librement jusqu’à ladernière minute
» explique CatyConraux. Attention cependant :si le concours est ouvert à tousles étudiants, le projet proposédoit être déjà structuré et com-porter notamment un
business plan
. Alors si vous n’avez pourl’instant que votre idée (géniale)en tête, prenez vite rendez-vousavec le BAE pour lancer la ma-chine !
A.B.C.unice.fr/fondations/fondationunice & unice.fr/SOOIP
Dossier
La fondation universitaire Unice lance son deuxième appel à projets aux jeunescréateurs d’entreprises. Vous avez jusqu’au 24 mai pour finaliser votre candidature
La cérémonie de remise des prix de la première édition du concours, le  octobre .
 
(Photos UNS)
Étudiants entreprenants,donnez vie à vos idées !
Les critères des projets
I
Être dans un processus decréation d’entreprises
I
Faire preuve de créativité,d’ innovation et d’attractivité
I
Démontrer l’existence de sonmarché et de sa pérennitééconomique à long terme
I
Créer sur le territoire pourfavoriser le développementéconomique local
Contact
Tél : +33 (0)4 92 07 65 02mél : fondation@unice.fr
Repères
Pour joindre la rédaction : campus@nicematin.fr
«
C’est pas mal parti 
», as-sure Olivier Manuello. Sonprojet d’intendance de ré-sidences secondaires estdevenu une réalité et de-puis qu’il s’est constituéauto entrepreneur, il adéjà fidélisé  clients.«
 Je recommande chaleu-reusement de contacter leBA
E, tient-il à ajouter,
leur expérience et leurs conseilsavisés sont d’un grand sou-tien
».
Olivier Manuello.
Après le grand prix de lafondation, le projet de Ni-colas Volle a remportédeux autres prix impor-tants. Entré à l’incubateurPaca-Est, il finalise actuel-lement les statuts de sasociété de production depiments naturels qui va senommer PIGM’AZUR. Enparallèle, il recherche unatelier de production etcontinue à démarcher defuturs clients.
Nicolas Volle.
Camille Chrétien a été pri-mée pour son projet de li-brairie jeunesse quiaccompagne les enfantsaprès l’école avec des acti-vités collectives et intergé-nérationnelles.Depuis, son association acréé le site lesateliersillus-tres.com et elle est enpasse de s’installer avecdes travaux en perspecti-ves pour ouvrir à la ren-trée .
Retour sur des lauréats du concours 
Camille Chrétien.
Camille, Olivier et Nicolas ont été récompensés par la fondation en octobre dernier : où en sont leurs projets ?
 
Campus
̈̈̈̈
 
ZoomZoomZoomZoom
 
L
a version britannique du pro-verbe « l’avenir est à ceux quise lèvent tôt » est aviaire :« Early bird gets the worm » ou« l’oiseau réveillé le premier s’em-pare du ver de terre ». Après unpremier « coup » sur Google en2008, le laboratoire I3M de l’UNS(Information, milieux, médias, mé-diations) vient à propos d’illustrerle dicton en publiant
Twitter, unmonde en tout petit
le tout pre-mier ouvrage francophone sur leréseau Twitter qui adopte l’anglede la recherche et ne soit pas unsimple manuel d’utilisation.«
 Nous nous sommes obligés à tra- vailler vite
, explique Nicolas Pélis-sier, responsable du projet avecGabriel Gallezot.
 Pour l’ouvrage sur Google, nous avions commencé àtravailler dès 2005, mais les délaisde publications sont longs en scienceet l’ouvrage n’est sorti qu’en 2008. Il était quand même le premier, maisnous aurions très bien pu être « rat- trapés » par d’autres projets ; sanscompter que ces médias évoluent très vite. Cette fois, nous avonslancé le programme en janvier 2012 et il a été bouclé à l’automne
».Pour autant, cette rapidité n’a pasété synonyme de précipitation et lecomité scientifique qui a validé l’ou-vrage avant sa parution était dirigépar le président du conseil nationaldes universités en personne. Entrearticles scientifiques rigoureux,éclairages didactiques et billets auton libre, ce livre adopte un mo-dèle original : «
 Le projet est parti denotre laboratoire, mais nous avonsvoulu ouvrir le champ en équilibrant à 50-50 les contributions internes et externes, ce qui nous a permis decontacter des chercheurs réputés et des professionnels reconnus
», pré-cise Nicolas Pélissier avant d’ajou-ter : « C
’était une belle aventure col- lective, vraiment passionnante
».
A.B.C.
campus@nicematin.fr
Twitter, un monde en tout petit ?
Direction :Nicolas Pélissier et GabrielGallezot,laboratoire I3M, (Information, Milieux,Médias, Médiations), université NiceSophia AntipolisPréface de Manuel ZackladÉditeur : L’Harmattan, 260 pagesCollection : Communicationet civilisationISBN : 9782343002538Parution mars 2013
Le laboratoire I3M de l’université vient de publier, chez l’Harmattan,le premier livre en français qui décode les tweets et leurs usages
L’UNS prend la plumepour analyser Twitter
À travers les différents articles del’ouvrage, on découvre Twitter sousdes jours multiples qui peuventmême être contradictoires. Ainsi, side nombreux utilisateurs, notam-ment les étudiants, considèrent ceréseau comme un lien entre amisvoire entre spécialistes d’un mêmedomaine, une nouvelle générationde journalistes, souvent indépen-dants et actifs sur le net, place twit-ter en tête de ses outilsprofessionnels loin devant des ré-seaux comme Facebook ou Linke-din. «
Comme souvent, ce sont lesutilisateurs qui ont dicté les évolu-tions du réseau dans un mouvementd’innovation ascendante. Et il estdéjà bien loin de sa fonction pre-mière d’auto-narration (raconter ceque l’on fait) géolocalisée (depuis lelieu de cette action)
», explique Ni-colas Pélissier.Twitter est ainsi une « applicationouverte » à laquelle on peut sanscesse ajouter de nouvelles fonc-tionnalités. Mais jusqu’à quelpoint ? Ces applications secondairesqui permettent d’insérer des pho-tos, par exemple, parasitent enquelque sorte le noyau dur, la
timeline
, et elles pourraient, à terme,mettre économiquement en péril lastructure centrale qui doit assumerun volume de plus en plus impor-tant.
Tous reporters
On constate également que Twitter,a, pour certains, une fonction de fild’actualité, un peu comme uneagence de presse, un prompteursur lequel les messages défilentsans discontinuer, ce qu’un articlede l’ouvrage nomme des « com-mentaires insomniaques ».Et, parallèlement, puisque c’est une« source » d’information, c’est de-venu un nouveau média par lequelchacun peut apporter son scooppersonnel. Se pose alors l’épineusequestion de la fiabilité puisqu’iciaucune structure ne garantit la vé-racité de ce qui est publié.Outre cette question de légitimité,d’autres criti-ques fusentencore sur Twitter,de l’amalgame entre sphère publi-que et sphère privée à la condensa-tion de l’expression en  signes.Sur ce dernier point, cependant, lacontrainte forte a finalementdonné naissance à un nouveaumoyen d’expression «
Les utilisa-teurs de Twitter se sont habitués àce format et ont changé de stratégieen passant du linéaire à l’hypertex-tuel. On se force aussi à chercher lebon mot, la bonne formule, c’estmême un excellent exercice d’écri-ture
», conclut le codirecteur del’ouvrage.
Innovation ascendante & nouvelle écriture
Publications
L’épître de Jacques
Par Jacqueline Assaël,enseignante de langueet littérature grecques àla faculté des lettres del’UNS et Élian Cuvellier.Éditeur : Labor et FidesISBN : ----
Le Parlementeuropéen aprèsl’entrée en vigueurdu traité deLisbonne
Sous la direction deJosiane Auvret-Finck,ouvrage du centred’études du droit desorganisationseuropéennes (CEDORE).Ouvrage paru sousl’égide du centred’excellence Jean-Monnet de l’UNS.Édition : LarcierISBN : ----
La morale dellaforma
Par Antonello Perli,professeur d’italien àl’université Nice SophiaAntipolis.Édition : Giorgio Pozzi, pages.Collection : Studi e testidi cultura letteraria ()ISBN : ----
Poverty and SocialExclusion aroundthe MediterraneanSea
Sous la direction deValérie Bérenger etF. BressonÉditeur : SpringerCollection : EconomicStudies in Inequality,Social Exclusion andWell-BeingISBN : ----
Retrouvez toutes lesRetrouvez toutes lesRetrouvez toutes lesRetrouvez toutes lespublications d’ouvragespublications d’ouvragespublications d’ouvragespublications d’ouvragesainsi que les articles dansainsi que les articles dansainsi que les articles dansainsi que les articles dansles revues sur le siteles revues sur le siteles revues sur le siteles revues sur le sitede l’université, rubriquede l’université, rubriquede l’université, rubriquede l’université, rubrique
Le Fil UNSLe Fil UNSLe Fil UNSLe Fil UNS
, onglet, onglet, onglet, onglet
PublicationsPublicationsPublicationsPublications
....www.unice.frwww.unice.frwww.unice.frwww.unice.fr
Mercredi 27 mars 2013
nice-matin
 
Campus
̈̈̈̈
 
ZoomZoomZoomZoom
 
L
a version britannique du pro-verbe « l’avenir est à ceux quise lèvent tôt » est aviaire :« Early bird gets the worm » ou« l’oiseau réveillé le premier s’em-pare du ver de terre ». Après unpremier « coup » sur Google en2008, le laboratoire I3M de l’UNS(Information, milieux, médias, mé-diations) vient à propos d’illustrerle dicton en publiant
Twitter, unmonde en tout petit
le tout pre-mier ouvrage francophone sur leréseau Twitter qui adopte l’anglede la recherche et ne soit pas unsimple manuel d’utilisation.«
 Nous nous sommes obligés à tra- vailler vite
, explique Nicolas Pélis-sier, responsable du projet avecGabriel Gallezot.
 Pour l’ouvrage sur Google, nous avions commencé àtravailler dès 2005, mais les délaisde publications sont longs en scienceet l’ouvrage n’est sorti qu’en 2008. Il était quand même le premier, maisnous aurions très bien pu être « rat- trapés » par d’autres projets ; sanscompter que ces médias évoluent très vite. Cette fois, nous avonslancé le programme en janvier 2012 et il a été bouclé à l’automne
».Pour autant, cette rapidité n’a pasété synonyme de précipitation et lecomité scientifique qui a validé l’ou-vrage avant sa parution était dirigépar le président du conseil nationaldes universités en personne. Entrearticles scientifiques rigoureux,éclairages didactiques et billets auton libre, ce livre adopte un mo-dèle original : «
 Le projet est parti denotre laboratoire, mais nous avonsvoulu ouvrir le champ en équilibrant à 50-50 les contributions internes et externes, ce qui nous a permis decontacter des chercheurs réputés et des professionnels reconnus
», pré-cise Nicolas Pélissier avant d’ajou-ter : « C
’était une belle aventure col- lective, vraiment passionnante
».
A.B.C.
campus@nicematin.fr
Twitter, un monde en tout petit ?
Direction :Nicolas Pélissier et GabrielGallezot,laboratoire I3M, (Information, Milieux,Médias, Médiations), université NiceSophia AntipolisPréface de Manuel ZackladÉditeur : L’Harmattan, 260 pagesCollection : Communicationet civilisationISBN : 9782343002538Parution mars 2013
Le laboratoire I3M de l’université vient de publier, chez l’Harmattan,le premier livre en français qui décode les tweets et leurs usages
L’UNS prend la plumepour analyser Twitter
À travers les différents articles del’ouvrage, on découvre Twitter sousdes jours multiples qui peuventmême être contradictoires. Ainsi, side nombreux utilisateurs, notam-ment les étudiants, considèrent ceréseau comme un lien entre amisvoire entre spécialistes d’un mêmedomaine, une nouvelle générationde journalistes, souvent indépen-dants et actifs sur le net, place twit-ter en tête de ses outilsprofessionnels loin devant des ré-seaux comme Facebook ou Linke-din. «
Comme souvent, ce sont lesutilisateurs qui ont dicté les évolu-tions du réseau dans un mouvementd’innovation ascendante. Et il estdéjà bien loin de sa fonction pre-mière d’auto-narration (raconter ceque l’on fait) géolocalisée (depuis lelieu de cette action)
», explique Ni-colas Pélissier.Twitter est ainsi une « applicationouverte » à laquelle on peut sanscesse ajouter de nouvelles fonc-tionnalités. Mais jusqu’à quelpoint ? Ces applications secondairesqui permettent d’insérer des pho-tos, par exemple, parasitent enquelque sorte le noyau dur, la
timeline
, et elles pourraient, à terme,mettre économiquement en péril lastructure centrale qui doit assumerun volume de plus en plus impor-tant.
Tous reporters
On constate également que Twitter,a, pour certains, une fonction de fild’actualité, un peu comme uneagence de presse, un prompteursur lequel les messages défilentsans discontinuer, ce qu’un articlede l’ouvrage nomme des « com-mentaires insomniaques ».Et, parallèlement, puisque c’est une« source » d’information, c’est de-venu un nouveau média par lequelchacun peut apporter son scooppersonnel. Se pose alors l’épineusequestion de la fiabilité puisqu’iciaucune structure ne garantit la vé-racité de ce qui est publié.Outre cette question de légitimité,d’autres criti-ques fusentencore sur Twitter,de l’amalgame entre sphère publi-que et sphère privée à la condensa-tion de l’expression en  signes.Sur ce dernier point, cependant, lacontrainte forte a finalementdonné naissance à un nouveaumoyen d’expression «
Les utilisa-teurs de Twitter se sont habitués àce format et ont changé de stratégieen passant du linéaire à l’hypertex-tuel. On se force aussi à chercher lebon mot, la bonne formule, c’estmême un excellent exercice d’écri-ture
», conclut le codirecteur del’ouvrage.
Innovation ascendante & nouvelle écriture
Publications
L’épître de Jacques
Par Jacqueline Assaël,enseignante de langueet littérature grecques àla faculté des lettres del’UNS et Élian Cuvellier.Éditeur : Labor et FidesISBN : ----
Le Parlementeuropéen aprèsl’entrée en vigueurdu traité deLisbonne
Sous la direction deJosiane Auvret-Finck,ouvrage du centred’études du droit desorganisationseuropéennes (CEDORE).Ouvrage paru sousl’égide du centred’excellence Jean-Monnet de l’UNS.Édition : LarcierISBN : ----
La morale dellaforma
Par Antonello Perli,professeur d’italien àl’université Nice SophiaAntipolis.Édition : Giorgio Pozzi, pages.Collection : Studi e testidi cultura letteraria ()ISBN : ----
Poverty and SocialExclusion aroundthe MediterraneanSea
Sous la direction deValérie Bérenger etF. BressonÉditeur : SpringerCollection : EconomicStudies in Inequality,Social Exclusion andWell-BeingISBN : ----
Retrouvez toutes lesRetrouvez toutes lesRetrouvez toutes lesRetrouvez toutes lespublications d’ouvragespublications d’ouvragespublications d’ouvragespublications d’ouvragesainsi que les articles dansainsi que les articles dansainsi que les articles dansainsi que les articles dansles revues sur le siteles revues sur le siteles revues sur le siteles revues sur le sitede l’université, rubriquede l’université, rubriquede l’université, rubriquede l’université, rubrique
Le Fil UNSLe Fil UNSLe Fil UNSLe Fil UNS
, onglet, onglet, onglet, onglet
PublicationsPublicationsPublicationsPublications
....www.unice.frwww.unice.frwww.unice.frwww.unice.fr
Mercredi 27 mars 2013
nice-matin

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->