Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
174Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Cours de Droit Commercial

Cours de Droit Commercial

Ratings:

4.75

(4)
|Views: 41,689 |Likes:
Published by meghezzihichem6502
Droit commercial algerien
Droit commercial algerien

More info:

Published by: meghezzihichem6502 on Mar 22, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/17/2014

pdf

text

original

 
Université de Tunis EL Manar
 Faculté de Droit et des Sciences Politiques de Tunis
DROIT COMMERCIAL (I)LES ACTES DE COMMERCELES COMMERçANTSLE FONDS DE COMMERCE
Cours correspondant au programmede la troisième année de la maîtrise en droit (Droit judiciaire, Droit de l'entreprise)
Par
Nadhir BEN AMMOU
Année universitaire 2003-2004
 
 Nadhir BEN AMMOUCours de droit commercial, Actes de commerce ,Commerçants , Fonds de commerce
 ___________________________________________________________________ 
2
INTRODUCTIONAcheter du pain , louer un appartement, voici des actes de la viecourante que chacun d’entre nous est appelé à accomplir. Qu’ils soientsoumis au droit positif cela ne semble pas faire l’ombre d’un doute. Aceux qui comme vous ne connaissent, pour l’heure, que le droit civil ils’agit incontestablement d’actes civils. Mais ceci n’est vrai qu’enpartie. Ces actes peuvent aussi bien être soumis soit au droit civil qu’audroit commercial. Qu’est-ce donc que ce droit qui fait partie desdisciplines du droit privé mais qui n’est pas du droit civil?Après avoir défini et délimité le domaine du droit commercial (SectionI) , nous en exposerons l’évolution (Section II) , les sources (SectionIII) avant d’aborder la question de son autonomie (Section IV).
SECTION I : DEFINITION ET DOMAINE DU DROITCOMMERCIAL
Le droit commercial est-il le droit des seuls commerçants ? La théoriesubjective répond par l’affirmative. Pour cette théorie le droitcommercial est un droit professionnel. Il est réservé aux commerçantsqui sont d'ailleurs inscrits sur un registre particulier. Il en encadrel'activité et fixe le statut. Telle n’est pas la définition retenue par lathéorie objective pour laquelle le droit commercial régit les activitéscommerciales indépendamment de l'exercice d'une professioncommerciale. Peu importe par exemple si l'actionnaire dans unesociété anonyme ou le trieur d'une lettre de change ont ou non la qualitéde commerçant.Lorsque l’article premier du code e commerce dispose que « le présentcode s'applique aux commerçants et aux actes de commerce ». celasignifie-t-il que notre législateur consacre l’une ou l’autre des théoriesci-dessus rappelées ? La marque de la théorie subjective est visible dufait même que le code dit qu’il s’applique aux commerçants. Mais enprécisant par ailleurs qu’il s’applique aux actes de commerce, il semblese faire l’écho de la théorie objective. L’accomplissement des actes decommerce dans leur grande variétés n’est pas réservé auxcommerçants. Aussi en consacrant sa double vocation à s’appliquer auxcommerçants et aux actes de commerce , le code de 1959 semble avoiropté pour une conception large du droit commercial en conciliant entreles théories objective et subjective.Bien que le droit commercial ne soit pas réductible au code decommerce, il est possible au vu de ces précisions de proposer une
 
 Nadhir BEN AMMOUCours de droit commercial, Actes de commerce ,Commerçants , Fonds de commerce
 ___________________________________________________________________ 
3
définition élémentaire du droit commercial.
C’est la branche du droit  privé qui est appelée à régir les rapports juridiques entrecommerçants et entre ces derniers et leurs clients ainsi que les rapportsqui naissent à l’occasion de la réalisation d’actes de commerce par des non commerçants
. Le droit commercial peut ainsi apparaîtrecomme le droit des commerçants et le droit des actes de commerce.L’appellation droit commercial n'exprime, cependant pasl'étendue réelle du domaine de cette discipline. L'origine latine du motcommerce (
commercium
) servait à désigner tous les rapports juridiquesque les individus entretenaient relativement à l'utilisation de leursbiens. Ceux-ci étaient soit dans le commerce (
in commercium
)soit horsdu commerce(
extra commercium
). Or si à l'heure actuelle cettedistinction se retrouve encore en droit civil pour désigner les chosespouvant faire l'objet d'obligations contractuelles, elle est dépourvued'intérêt dans la délimitation du domaine du droit commercial. En effet,ce droit ne désigne pas toutes les opérations sur les biens matériels. Al'inverse, si les économistes distinguent entre commerce et industrie, ledroit commercial ignore cette distinction : il s'applique à la fois aucommerce, à l'industrie et aux prestations de services : l'industriel, letransporteur, l'assureur et le banquier sont des commerçants au sens juridique du terme.La doctrine propose d’autres appellations. Ainsi parle-t-on deplus en plus de « droit des affaires » ou de « droit économique ». Sansévoquer une simple querelle de mots, ces appellations exprimentchacune pour sa part un choix de société. Le concept de
droit économique
met l'accent sur l'intervention étatique tandis que celui de
droit des affaires
évoque plutôt le rôle de l'initiative capitaliste. Maisquelle que soit l'appellation retenue, ce qui doit être mis en évidencec'est l'influence des faits économiques sur le droit en général et sur ledroit commercial en particulier, la remise en cause de la distinctionentre doit public et droit privé et la nécessaire approchepluridisciplinaire de l'étude du droit commercial. De plus en pluss'impose, en effet, la prise en considération d'autres matières telles quele droit fiscal, le droit social , le droit comptable et le droit de laconcurrence et le droit de l’investissement pour une meilleure maîtriseet intelligence des règles régissant le domaine commercial. C'est là unepreuve et en même temps une conséquence de l'évolution que ce droit aconnue et qu'il est appelé connaître.

Activity (174)

You've already reviewed this. Edit your review.
KhawLa liked this
Oussama Lansari liked this
1 thousand reads
1 hundred reads
Hamza El Marhat liked this
Adamos Mokrani added this note
svp comment j peux télécharger ce cours gratuitement
Amar Hdia liked this
Ali Belkacem liked this
Abderrazak Sa liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->