Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
2013 Representations Urbaines Cergy

2013 Representations Urbaines Cergy

Ratings: (0)|Views: 258|Likes:
Published by Alain Musset
Art, représentations urbaines et droit à la ville. Introduction du catalogue de l'exposition "Regards croisés sur la ville", Cergy, 2013, pp. 4-7.
Art, représentations urbaines et droit à la ville. Introduction du catalogue de l'exposition "Regards croisés sur la ville", Cergy, 2013, pp. 4-7.

More info:

Published by: Alain Musset on Apr 14, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/14/2013

pdf

text

original

 
nBmmmq! Fffiilm[mHEE]nffi
nmUEma!EI
r!EtUIAI
Catatoguee 'expositionollective
I3avril>4 mai2013
e
ergu
LEg
cARX
*tA#
 
Regardsroisésuravile
AffiT fiffiFPffiffiSffiMTÂTfiffiNSfiffiffiAilh$ffiffifiîMruffifiTfi-AVfiTTffi
our comprendrea vitte, [ fautatter au-detàdespierres,dubitumeet du béton.Bardée etitres denobtesse omme seshabitantsesptusittustres, acitéd'ancienégime vaitneâmeet unevoix, cette des ctochesquimarquaient[e temps deshommeset montraient echemin deDieu. Devenuerop souventune simpte<machine habiter>,pourreprendre 'expression ugrandarchi-tecte et urbanisteLe Corbusier,ettesembteavoirperduunegrandepartiede sa vateur ymbotiqueuprofitd'unevateurmarchandeictéearescoursde['immobitier.n1968, enri efebvrevaitproctamé[e droitàLaitLepourous,et enpariicutierpourles catégoriessociatesesptusdéfavorisées.Dans on esprit,I ne s'agissaitasseu-lementde réclamerun accèségal auxressources rbainestogement,ravait,équipements,services...lmais aussid'affirmeredroit de chacunàproduireet à changer a vitte deuxprérogativesaccaparéesar[esétitesssuesde [arévotutionndustrielte.ujourd'hui,torsqueecitadin pparaîte moins n moinscomme uncitoyenet deptusenptuscomme un simoteconsommateur 'es-pacest de territoires rbains, 'interro-gersurcequeeprésenteaitte ans ossociétésmodernesoupost-modernes]devientune nécessité ta fois sociale,cutturettetpotitique.Mais i onveutsavoirequepeutou doitreprésentera vilte, [ faut savoir equereprésenter eut dire.Sansseperdreàptaisirdans es arcanes eL'étymol.ogie,it suffitde rappeterue[e mot vientdulatin repraesentareuisignifierendreprésent>.La représentationeraitdonc[eprocessusntetlectueIermettanterendreuelquehose ensibte u acces-sibteu moyen 'une igure, 'unsymboteoud'unsigne, ansavoir esoin e avoir,de asentir u de a oucher.0n auraitort de croirequeceproces-susestnaturel i[ est [eoroduitd'uneculture._ éjà Jean-Jacquesousseau,dansL'Emile u 'éducation,aisait emar-querque<les angues, nchangeantessignes,modifient ussies idéesqu'ilsreprésentent. estêtes se forment surles[angages,espenséesprennentateinteesdiomes.Le mêmeRousseaunousmetaussingardeontre e dangerdeconfondree signeet [a choseet deréduire a réaLité une simpteeprésen-tation<Enquetquetudeuecepuisseêtre, ans 'idée eschoses eprésentées,lessignes eprésentantsesont ien.0nbornepourtantoujours'enfantà cessignes, ansamaispouvoirui aire om-prendreucuneeschosesu'i[sepré-sentent.Enpensantuiapprendreadescriptione[a erre,on ne [ui apprendu'àconnaîtredes cartes on [ui apprend esnomsdevitles, epays,e rivières,u'iIneconçoitpasexister itteursuesur epapierùr nles ui montre>>.epeintreRenéMagritteavaitparfaitementttustréceparadoxedanssonabteau ameuxquireprésenteunepipeaccompagnée 'une [égendeaffirmant<<êcin'estpasunepipe>>etpourcause, 'estune oitepeinte.Au-detàde[a simpte représentationmatérielte 'un objetcommepeut'être[aphotographie'une vitte chargéedenous onner voircequ'on'apasdevanttesyeux)es représentationsottectivesforment onc ecadreuicontient es [é-mentsd'interorétationt esvateurs on- nantun sensauxobjetseprésentés.ncesens, ttes ont 'idéeu'oneaitdeschoses. 'estpourquoiaperceptiont [areprésentationu mondematériel[aéa-titéldépendentesprocessusognitifs tdespratiquesymbotiquesuidominentdans haque utture, t à ['intérieur'unecutture,à ['intérieur e chaquegroupesociat.Commeedisaità cet égard egéographendré BaiLty<Létudedes4.REGARDSROISÉsURLA VILLE
 
représentationspatialesous nterrogedonc ur esmodatités 'appréhensionumonde t [e statutdu réet, 'est-à-direeprobtèmee 'adéquationntreLa éatité,cequenouspercevonst nos discourssur[a réaLité.Puisqu'iI st impossib[ederansmettrea réatitéuinousentouresanspasserpardes représentations,aseuteobjectivitéossib[eésidedans areconnaissancexpticiteessystèmes evateursuiorganisentotremanière evoiret de oenser e monde.Comme [ieu et forme de vie, commestructure sociateou commepaysage,[a vitten'échappeasà aux discours tauxnterrogationsur les formeset lespratiquesela représentation.n effet,en tantqu'expressionatériette 'uneidéotogie,tleest ette-même ne repré-sentationpuisqu'eltemeten scène etqu'ettempose ur unterritoireetdansdesormesrchitecturatesJ,es dées,esprincipestLespréjugés'une sociétédonnée un moment esonhistoire. 'estpourquoiI est ttusoire epenser ue'onpeutréduireesinégatitésociates ns'attaouantuxormesurbainesautantessayerdepeindresur un miroirafinde corriger es défauts u visageuis'yreftète.Mais a vitleestà ta foissigneeprésen-tantet chose eprésentée,oureprendre[e vocabutaire e Jean-Jacoues ous-seau.En tantquechose eprésentée,tqueI quesoit [e format, e matériau, esupport, e styleou [a formede |.a epré-sentation, tteexprime es idéesdesonauteurmaisausside songroupeocialet de son époquel tpermetà son des-tinataire'affirmeres siennes,ans amesuree sescapacités'interprétation
of do nrnioefinn
Le tout est de savoircequi permetdereorésenter t de donnerdu sensà unevitte, compte tenu de ['extrêmecom-pLexitée cet objet:est-iIpossibtee['appréhenderansson ensembte, e[amanière upposéeaptusobjectiveos-sibte, omme a cétèbre artede 'empireinventéearJorgeLuis Borges carteà t'échel.te/1quiinitparrecouvrirout[e territoire eorésenté fin de n'oubIieraucundétaiL,même [eptusinf me ?Faut-itau contraire ssayer 'en capter['âme, [aquintessence,nprivil,égiantuneapprochetusymbotiqueondée ur[amiseen scène t['instrumentatisationd'une forme abstraiteou d'une figureiconiquestatue,monument,édifce,armoirie... 0noeutmêmese demandersi ['auteur e a reorésentationvraiment[e choix e sa méthode, e sonoutiIet deson média,puisquees trois étémentssontconditionnésn amontparunprojetà [a fois ndividueLt coltectif ont [s nesontoue'instrument.Cependant,omme 'arbremasquepar-fois[a forêt, ['icôneou [e monumentembtématiqueeuventacher a vitteentantqueormeurbaine t[a citéen tantquecorps sociat.Dans notre mémoirecotLective t dans nos reorésentationsspatiales, a TourEiffeln'estpasseute-mentâ Paris etleesfParis, outcomme [aStatuede [a LibertésymbotiseNew Yorkmêmepourceuxquin'ysontamaisa tés.Àcôtéde ces igures ltustres n trouved'autres.ieuxmbtématiouesont acita-tions'adresse unpubLic tusestreint.A Paris,e serait e cas du Sacré-Cæur,de ['Arcde Triomphe uduPanthéon,NewYork, e GrandCentraI tation u duMetroootitanuseum ont L'architecturenéo-classiqueeutêtre confondue vecd'autresbâtiments u même styte,ait-[eursdans .emonde, omme a NationaIGattery e Londres. e ait, 'identificationd'unhaut ieuou d'ungéosymboterbaindépend on seutement e [a cuttureue['onpartageounonJavecune commu-nautéqui[e considère omme et, maisausside [aptaceque['on occupedans5oREGARDSROISESURLA VILLE

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->