Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Edition Departementale Avril Gaillac Web

Edition Departementale Avril Gaillac Web

Ratings: (0)|Views: 234|Likes:
Published by albiinfo

More info:

Published by: albiinfo on Apr 15, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

04/15/2013

pdf

text

original

 
le Mag
ÉDITION DÉPARTEMENTALE
Le mensuel indépendant etgratuit d’information locale
Économie
Nos commerçantsont du talent
 A v r i l
2013
#22
 Agenda // Tendances...
Votre info auquotidien sur
gaillac-info.fr
DOSSIERDU MOIS
Les seniorsne battent pasen retraite
 
Édition départementale - Avril 2013 - Tirage : 20 000 exem-plaires -Imprimé en région Midi-Pyrénées (France) - Mensuelgratuit publié et distribué par :Cité Média - 29, Av. de L’Europe - 81600 Gaillac
Tél.
05 63 41 40 02
www.albi-info.fr,www.castres-info.fr,www.gaillac-info.frDirecteur de la Publication :
Patrice Gausserand
pgausserand@pgcom.fr
Rédactrice en chef :
 
Marie-Jo Alibert 
Rédaction :
Marie-Jo Alibert, Roxane Nicolas, Yannick Michel,Pierre-Jean Arnaud, Patrice Gausserand.
Conception graphique et mise en page :
Emilie Marquès.
Service commercial :
Caroline Sompayrac -
caroline@pgcom.fr
Estelle Petitjean -
estelle@pgcom.fr
Pascale Henry -
pascale@pgcom.fr
Crédits photo :
PGCom, Yannick Michel, Lo Bolegason, ScèneNationale, Mairie de Gaillac, Mairie de Castres, Mairie d’Albi,Université Jean-François Champollion, Raynaud Photo, Pierre-Jean Arnaud, Bruno Masarotto, le SCA, Shutterstock.
Crédits photos et Copyright :
tous droits réservés textes et images sauf mention contraire.
Dépôt légal :
à parution.Ne pas jeter sur la voie publique.
édito
Directeur Général :
Patrice Gausserand29, Av de L’Europe - 81600 GaillacTél. :
05 63 41 40 02 - www.pgcom.fr
 Vous voulez communiquer dans le magazine ?
Un seul mail :
caroline@pgcom.fr
régie :
Société de presseRCS Albi : 790 083 315Gérant :
Patrice Gausserand29, Av de L’Europe - 81600 GaillacTél. :
05 63 41 40 02
SARL au capital de 80 000 €
 édition :
 Cidia
 
Votre actualité nous intéresse :
contactez-nous : info@pgcom.fr
Sommaire
4 
Dossier du mois
Les seniors ne battent pas en retraite
18
Éducation
« Une décision purementpolitique »
22
Albi -Urbanisme
Les grands travaux
34
Albi -
Club afaires
Merci à tous !
36
Castres -Dossier
Le Sidobre s’accroche aurocher
42
Castres -Arts
Un nouveau concept delieu d’exposition
44
Gaillac - Dossier
La balle au centre
50
Tendances
Les tendances de prin-temps
52
 Agendas
Longue sera la route
S
i on enlève les périodes de guerre,d’épidémie et autres malaises sociaux,on a coutume de dire que l’espérance devie a augmenté de trois mois tous les ansdepuis le XVIIIe siècle. Une longévité quel’on doit aux progrès de la médecine avecnotamment la révolution du traitementdes maladies cardio-vasculaires. Résul-tat, aujourd’hui 17,5% des frenchies ontmoins de 65 ans et près d’un Français sur dix plus de 75 ans. A ce rythme, l’INSEEestime que d’ici 2060 le nombre des plusde 60 ans augmentera de 80%. On vitplus vieux youpi. Oui mais comment ? Levieillissement a son revers. Et dans cer-tains cas, certaines familles doivent faireface à des choix souvent cornéliens. Quefaire de nos seniors quand ces derniers nepeuvent plus subvenir à leurs besoins ma-tériels, physiques et mentaux ? Vieillir oui,mais comment ? Avec quels moyens ? Unenouvelle donne qui pousse les collectivi-tés à s’adapter notamment en termes destructures d’accueil. Alors comme dirait La Palisse : pourquoivit-on plus vieux ? Parce qu’on ne meurtplus jeune (la mortalité infantile est au- jourd’hui de 3,8% contre 15% au début du XXe siècle) grâce à une meilleure hygiènede vie et autres protections sociales. Il ya, bien sûr, des limites au vieillissement del’homme. Jeanne Calment en est certai-nement l’exemple. Pour autant, l’élixir de jeunesse n’est pas près d’être découvert.Le Botox a encore de beaux jours devantlui….
 Marie-Jo Alibert 
Rédactrice en chef 
 
TARN
4
• Votre info au quotidien sur
albi-
info.fr,
castres-
info.fr et
gaillac-
info.frAvril 2013
5
Dossier
A
ujourd’hui vieillir ne
 veut pasorcément dire tomber dansl’inactivité et dans le
« mamieblues »
. Au contraire, les seniors commeil convient de les nommer, retrouventavec le poids des années une certainelégèreté d’une nouvelle jeunesse.
« Aprèsle boom des naissances des années 60, leboom des renaissances des années 2000 »
.Nos chères têtes blanches bougent etavec elles de nombreuses structures semettent en place an de répondre à leurdemande. Services à la personne, asso-ciations, activités physiques, et intellec-tuelles, autant d’animations qui au ldes années développent de ait de nom-breuses ores d’emplois dans ce secteurd’activité en plein boom. Aujourd’huile arn compte 47617 personnes ayantplus de 75 ans, sur 381 570 habitants,soit 12,48% de la population tarnaise.La part des seniors (65 ans et plus) dansle arn est plus importante en moyennequ’en métropole (22 % contre 17 %).Mais dans la région, le département -gure néanmoins parmi les moins âgés :seules les populations de la Haute-Garonne (38,1 ans d'âge moyen) et duarn-et-Garonne (41,3 ans) sont plus jeunes. Si les dynamiques deécondité, de mortalité et deux migratoires restaientidentiques à celles obser- vées dans les années 2000,30 % des arnais auraient65 ans ou plus en 2040,soit 57 000 seniors supplé-mentaires. Le vieillissementde la population serait l'un desmoins rapides de métropole : la partdes seniors augmenterait de 7,8 pointscontre 8,1 points dans l'ensemble deMidi-Pyrénées et 9,0 points en métro-pole. Dans la région, seule la Haute-Garonne connaîtrait un vieillissementmoins rapide de sa population. Lesemmes y sont nombreuses et repré-sentent plus de 61 % de l’eecti. D'icià 2040, la génération des 40-64 ans seraaussi importante que celle de seniors.
6128 places en EHPAD
Les centres urbains d’Albi, Castres etMazamet concentrent près de 20 000personnes âgées de plus de 75 ans. Bienque la proportion de personnes âgéesde plus de 75 ans vivant seules ait pro-gressé depuis 1999 passant de 27 % à 30%, la grande majorité d’entre elles viventau sein d’un ménage. Les maisons deretraite accueillent environ 10 % desarnais de plus de 75 ans, ce qui place ledépartement en deuxième position dansla région, derrière l’Aveyron. En 2012 surles 71 maisons de retraite que compte ledépartement, le arn orait 6128 placesen Etablissements d’Hébergement pourPersonnes Agées (EHPAD). Souventconsidérées comme des mouroirs, cesmaisons répondent-elles aux besoinsdes locataires ? Selon le Conseil général :
« Les adaptations des EHPAD aux pro-blématiques des personnes âgées n'est pasquelque chose d'objecti. Il y a des soucisconstants et partagés autour de l'accueil et de l'hébergement.Le Département, qui xe le prix des jour-nées, ait en onctionde ses moyens. En cequi concerne la dépen-dance, le Conseil géné-ral n'a pas à rougir deses interventions dansun contexte de baisse re-lative des dotations de l'Etat.Le côté soin est quant à lui dans lasphère des compétences de l'Etat »
.Au 1er janvier 2000, le taux d’équipe-ment en structures d’hébergement* sesitue parmi les plus élevés de la région,mais en dessous du taux national. Entre1990 et 2000, le taux d’équipement enstructures médicalisées* a progressémoins vite (+ 5 %) que le taux régio-nal (+ 7 %) et national (+ 15 %). Parcontre, le taux d’équipement en ser- vices de soins à domicile est plus aibleque dans les autres départements de larégion. De 1988 à 1998, le nombre decommunes du arn disposant d’un ser- vice d’aide ménagère pour personnesâgées a doublé. Aujourd’hui toutes lescommunes sont pourvues de ce service.Le arn est aussi le département de larégion où le portage de repas à domicileest le plus répandu, 65 % des communesbénécient de ce service. Les services desurveillance et de soins à domicile se si-tuent dans les moyennes régionales.
Source Conseil Général.
 
“ En 2040,30% des Tarnaisauraient65 ans ouplus. ”
  p   h  o   t  o   R  e  u   t  e  r  s  -   R   é  g   i  s   D  u  v   i  g  n  a  u  -   d  r  o   i   t  s  r   é  s  e  r  v   é  s
Dossier spécial
Les seniors ne battent pas enretraite
Si le Tarn ne rentre pas parmi les départements les plus âgés de la région, il n’empêche que 22%de sa population a malgré tout passé la barre des 65 ans. On vit plus longtemps et en meilleureforme c’est une évidence. Une longévité qui pousse de fait les collectivités à mettre en place desstructures d’accueil adaptées aux besoins de cette nouvelle population de plus en plus active.Tour d’horizon du département qui compte selon l’INSEE 119 centenaires dont 13 hommes et 106femmes.
J
par Marie-Jo Alibert
 
Le nombre de centenaires tarnais ?
Le découpage INSEE ne permet pas d’avoir ce chiffre.870 personnesâgées de plus de 95 ans.
Quels sont les moyens, les aides ou les structuresmis à leur disposition ?
 Voir site internet du Conseil Général : http://www.tarn.fr/fr/solidarite/ personnes-agees/Pages/default.aspx

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->