Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Ddp La Fabrica

Ddp La Fabrica

Ratings: (0)|Views: 40 |Likes:
Published by redakcija8225
Ddp La Fabrica
Ddp La Fabrica

More info:

Published by: redakcija8225 on Apr 18, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/12/2014

pdf

text

original

 
CONTACT
Service de presse du Festival d’AvignonRémi Fort
|
Yannick Dufour
: +33 (0)1 56 95 48 52remi.fort@festival-avignon.com | yannick.dufour@festival-avignon.com
Pascale Bessadi
: +33 (0)4 90 27 66 12pascale.bessadi@festival-avignon.com
www.festival-avignon.com
LIEU DE RÉPÉTITIONS ET DE RÉSIDENCEDU FESTIVAL D’AVIGNON
   ©
   V   I   S   U   E   L   S   A   R   C   H   I   T   E   C   T   U   R   E   M   A   R   I   A   G   O   D   L   E   W   S   K   A
 ,
   A   S   S   I   D
  -
   D   E   S   I   G   N
   /
   P   H   O   T   O   I   L   K   A   K   R   A   M   E   R
 
32
Ministère de la Culture et de la Communication
Avec la , le plus prestigieux des festivals des arts de la scène vaécrire une nouvelle page de son histoire. Grâce à l’engagement de son président LouisSchweitzer et de ses directeurs Hortense Archambault et Vincent Baudriller, je suisconvaincu que le lieu de répétitions et de résidence conçu par Maria Godlewskaconstituera, dès 2013, un outil exemplaire à la fois pour l’ancrage de la création théâtraleen Avignon en dehors de la période festivalière et pour la démocratisation culturelle.En offrant un lieu de travail et de convivialité aux artistes, la va en effet s’inscriresur la durée et consacrer Avignon comme laboratoire pour la création et les arts de lascène tout au long de l’année. En construisant des liens nouveaux avec les habitantsd’Avignon et de la région, elle va également constituer un équipement majeur pour larequalification urbaine des quartiers Ouest de la ville.Il s’agit là d’un projet exemplaire de ce que peut produire une collaboration étroite entrel’État et les collectivités territoriales, en l’occurrence la Ville qui bénéficie de la très forteimplication de Marie-Josée Roig pour la culture en Avignon, le Conseil général de Vaucluseet la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cet engagement commun, qui se concrétisel’année même du centenaire du créateur du Festival, va donner un nouveau souffle auxvaleurs que portait Jean Vilar.
Frédéric Mitterrand
, Ministre de la Culture et de la Communication
Ville d’Avignon
La création de la constitue le point d’orgue d’une ambitieusepolitique derequalification urbaine du quartier Ouest, initiée voici plus de dix ans. Ce chantier, quiprévoit également la construction de l’École supérieure d’Art, s’inscrit en effet dans uneprofonde transformation du secteur lancée en 2000 avec la réhabilitation du quartierChampfleury puis, depuis quelques années déjà, avec l’opération de rénovation urbainedu quartier Monclar.Aujourd’hui, alors que ces deux chantiers redessinent le quartier et insufflent un dyna-misme nouveau, l’implantation du projet culturel de la et de l’École supérieured’Art achève une transformation en profondeur, au cœur du quartier et de ses habitants.Ainsi ce projet est parfaitement cohérent avec la volonté de la municipalité d’associerles quartiers au développement culturel d’Avignon et de favoriser la rencontre entre leshabitants et le monde artistique.Grâce à cette implantation de la et de l’École supérieure d’Art, c’est l’ensemblede la politique de requalification du quartier Ouest de la ville qui est valorisée pour leplus grand bénéfice des habitants.
Marie-Josée Roig
, Députée-Maire d’Avignon, Ancien Ministre
Département de Vaucluse
Conscient de l’intérêt et de la nécessité pour le Festival d’Avignon de s’ancrer plusencore en Vaucluse, de développer ses capacités de production artistique, notammenten accueillant de grands spectacles, de permettre au territoire de bénéficier de laprésence d’artistes durant l’année, le Conseil général soutient la volonté du Festival dedisposer d’un lieu de travail permanent et de représentation publique temporaire.De 2012 à 2014, le Conseil général va contribuer financièrement à 25 % du coût de cetéquipement, soit environ 2,5 millions d’euros.Le Département se réjouit de voir se concrétiser ce projet, nécessaire au Festivald’Avignon pour figurer parmi les grands festivals d’arts vivants du monde.Fidèle à ses engagements, le Département a œuvré pour que ce nouvel équipement publics’implante entre deux quartiers en mutation (Champfleury et Monclar) afin de favoriserla mixité et la sensibilisation de nouveaux publics, ce qui entre pleinement dans lastratégie de développement culturel du Département.
Claude Haut
, Sénateur de Vaucluse, Président du Conseil général
Région Provence-Alpes-Côte d’Azur
La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui œuvre pour le développement culturel de sonterritoire, accompagne le Festival d’Avignon depuis de nombreuses années. Elle le soutientà hauteur de 541000¤ en 2012 et consacre également, dans le cadre du Contrat de projetsÉtat-Région 2007-2013, une enveloppe de 2,5 M ¤ à la construction de la .Lieu de travail pour les artistes coproduits par le Festival, la pourra égalementaccueillir 600 spectateurs au sein d’une salle de répétitions de 900m
2
. Cet équipementpermettra au Festival d’Avignon d’amplifier ses capacités de production artistique etde s’adresser, tout au long de l’année, à tous les publics en accueillant, hors saisonestivale, des équipes artistiques répétant leurs créations en perspective du Festival.Les rencontres entre artistes, techniciens, scolaires et associations de quartier, serontainsi facilitées et encouragées dans un parti pris d’ouverture et de sensibilisation.
Michel Vauzelle
, Député, Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Ancien Ministre
UN LIEU DE RÉPÉTITIONS ET DE RÉSIDENCEPOUR LES ARTISTES DU FESTIVAL D’AVIGNON
Défendue par Hortense Archambault et Vincent Baudriller dès leur premier mandat de directeurs,la construction d’un lieu de répétitions et de résidence, destiné aux artistes invités à créer des spectaclespour le Festival d’Avignon, est un élément clé du développement de ce dernier. Ce projet devientaujourd’hui réalité sur une parcelle de terrain située à l’intersection des quartiers de Monclar et deChampfleury, mise à disposition par la Ville d’Avignon.Ce lieu, destiné à fabriquer des spectacles pour le Festival d’Avignon, a été baptisé la . Il a étédessiné par l’architecte Maria Godlewska, désignée en septembre 2011 par un jury présidé par LouisSchweitzer. Le Festival d’Avignon en assure la maîtrise d’ouvrage, assisté de Citadis. Les travauxdébuteront en mai 2012 pour une livraison en juin 2013.Ce projet est réalisé grâce au soutien de l’État et des différentes collectivités territoriales :la Ville d’Avignon, le Département de Vaucluse et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces quatrepartenaires financent à parts égales un budget total de 10 millions d’euros hors taxes.
COURD
ENTRÉEDULIEUDERÉPÉTITIONSETDERÉSIDENCEDUFESTIVALD
AVIGNON
 
5
LES FONDEMENTS DU PROJET
Le Festival d’Avignon doit affronter plusieurs défis pour rester, dans les prochainesdécennies, ce grand festival de création pour les arts de la scène, à la fois référenceinternationale et touchant un large public. La construction d’un lieu de répétitions etde résidence lui permettra de mieux accompagner les artistes dans leurs créations,d’accueillir de grands spectacles et de renforcer, toute l’année, son lien avec sonterritoire et son ouverture à tous les publics.Dans un contexte économique difficile où les soutiens financiers pour la culture sontfragilisés en France comme à l’étranger, le Festival doit préserver sa capacité deproduction qui lui permet de présenter des créations originales avec des artistesreconnus internationalement ou de jeunes talents émergents, dans des lieux souventatypiques à l’image de la Cour d’honneur du Palais des papes. Aujourd’hui, le Festivald’Avignon évolue dans un contexte beaucoup plus concurrentiel en raison de lamultiplication de festivals dans les grandes villes européennes disposant de budgetsbien supérieurs au sien. Grâce à ce nouveau lieu de répétitions et de résidence, leFestival pourra offrir un outil de travail performant aux artistes qui créent un spectaclepour Avignon. Cela représente un véritable apport en production, d’autant plus queles frais de séjour seront réduits par l’existence de logements et que la simplicitéd’utilisation technique de la salle entraînera de faibles coûts de fonctionnement.La taille de la salle a été pensée pour pouvoir concevoir des créations pour tous lesgrands lieux du Festival. Les répétitions des projets s’étalant dans le temps, lapourra accueillir, chaque année, une dizaine d’équipes artistiques pour une duréede plusieurs semaines, à l’occasion d’une période de recherche ou de répétitions.L’intervention du Festival dans le montage des productions des spectacles est un gagede liberté artistique dans les choix des projets qui seront accompagnés.En juillet, pour la durée du Festival, la salle de répétitions se transformera en un théâtrecouvert de 600 places, avec une scène de taille et de hauteur suffisantes pour accueillirde grandes productions, aux besoins scénographiques et technologiques importants,à seulement 900 mètres des remparts. Pareil équipement fait aujourd’hui défaut àAvignon et à ses alentours.Enfin, l’un des enjeux du Festival d’Avignon, depuis sa création par Jean Vilar en 1947,est de s’adresser à tous les publics. Le Festival est un symbole de cette démocratisationculturelle pensée après la Seconde Guerre mondiale. Son lieu de répétitions et derésidence s’ouvrira occasionnellement, pendant les processus de création, aux habitantsd’Avignon, et notamment à ceux des quartiers de Monclar et de Champfleury.La constituera alors un véritable lieu de rencontre et de rassemblementautour du Festival.Le projet architectural de Maria Godlewska est à l’image du Festival d’Avignon : inventifet ambitieux, chaleureux et simple. Il doit être un lieu agréable pour les artistes dumonde entier qui viendront y créer,simple à utiliser pour ne pas êtrecoûteux et s’intégrer naturellement dansson environnement.La dotera le Festival et la Villed’un outil référent en Europe, véritablelaboratoire de recherche et d’innovationqui accompagnera les artistes et lesspectateurs dans leur exploration de lacréation artistique. Elle ouvre unenouvelle étape dans la grande histoiredu Festival, toujours en mouvement.
Hortense Archambault
et
Vincent Baudriller
directeurs du Festival d’Avignon
UN BÂTIMENT, TROIS DESTINATIONS
UN ESPACE DE TRAVAILET DE RÉSIDENCE POUR LES ARTISTES
UN LIEU DE RENCONTREENTRE LES ARTISTES EN CRÉATIONET LES HABITANTS D’AVIGNON
UN LIEU DE REPRÉSENTATION
LA SÉLECTION DU PROJET
Maître d’ouvrage de cette réalisation, le Festival d’Avignon a organisé un concoursd’architecture sous l’égide d’un jury présidé par Louis Schweitzer, président du conseild’administration du Festival d’Avignon, et composé de quinze personnalités :- quatre représentants des tutellesMichèle Durand pour l’État, Marie-Françoise Rozenblit pour la Ville d’Avignon,Michel Tamisier pour le Département de Vaucluseet Cécile Helle pour la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur;- trois personnes qualifiéesChristiane Bourbonnaud, Denis Chastanier, Jean-Pierre Vincent ;- quatre architectesAnthony Béchu, Michèle Kergosien, Alain-Charles Perrotet Jean-Paul Cassulo, représentant l’Ordre régional des architectes ;- d’un scénographeJean-Paul Chabert ;- des deux directeurs du Festival d’Avignon, Hortense Archambault et Vincent Baudriller.Le choix de ce jury s’est porté, le 22 septembre 2011, sur le projet architectural conçu parMaria Godlewska.
LETERRAINOÙSERAIMPLANTÉLEFUTURLIEUDERÉPÉTITIONSETDERÉSIDENCEDUFESTIVALD
AVIGNON

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->