Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le Diable Au XIXe. 10 - 189410

Le Diable Au XIXe. 10 - 189410

Ratings: (0)|Views: 8|Likes:
Published by About de Souffre
diav
diav

More info:

Published by: About de Souffre on Apr 29, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/04/2014

pdf

text

original

 
Octobre 1894IST°1£)Prix:30 cent..«SERPENTSROSES» î 1;Dans le.22efascicule deson Diable,auXFXK Siècle,le docteur Batailles'exprimeainsi,alapage777.'.^«LesSerpnUsBases,quisont, des soeurs1palladisfesaussi bienquelesGodliké-Enchan-;fress,manoeuvrentisolément,etn'out été for-'niées àleur missiondans aucun minaireou'couventmaçonnique.Cesont'des mission-naireslucifériennesd'unecagorie particu-lière et desplussecrètes,àtelpointsecrèteque j'avouenepas connaître,n'avoirjamaisrencontré uneseulede ces diablesses-là.J'ensaisuniquementl'existence,parce queLemmi,lefondateur-deJ'institution,a, failattribuer,parlacaissecentraledepropagande,.unesommeannuelle de 200.000francspourcou-vrirles fraisnécessitésparlesSerpentsRoseset leuromvreexécrable...»11continue,page778:«LesSerpentsRoses sontlesespionnespalladiques;descouventscatholiquesdefemmes...» .LedocteurBatailleexplique quelesMaîtresses Templièresquiontdonnédespreuves.d'habi-leté àjouer'leurle.infâme dans leséglises,àprocurerautriangle auquelellesappartiennentungrandnombred'hostiesconsacrées,àfairesuccomber -etgagnerdespréiresauPalladisme,enfinàpasserdansleursparoissespourd'excel-lentescatholiques,sontl'objetd'unrapportdesMagesElusaugrand-maîtreduDirectoire Exécutif -etproposéespourêtreemployéesdésormaiscommeSerpentsRoses.LaHauteMaçonneriefaittous les frais deleurpseudo-entréeen.religion.Et voilà autant"devipèresglisséesdansl'asile duSeigneur.Dissi-muléesd'abord,"elless'appliquerontpeuàpeu.àbaucher leurscompagnes,semer ladiscorde,troubler laconscience desreligieusesetaccom-plirleurinfernale mission avecuneperfidie quidérouleralongtempslavigilancedelaSupérieureel de l'Aumônier.«Si onladécouvre,conclutledocteurBataille,onl'expulsera,nonsans ména-gements; car on laprendrapourunemauvaisefête,pour-une cervelledétraquée.Une soeurSerpentRosepeut,comme onvoit,fairebeaucoupdemal,surtout s'ily.apossibilité,aprèssonexclusion,de la fairechangerdeville el.denom,,delui créer de nouvellesrelations el.delui.per-mettre ainsi derecommencer,dansunautre cou-vent d'un autreordre dereligieuses,sonoeuvreépouvantablededissolution,»Notre ami a crurendreservice ensignalantlerôle de cescréatures etilnes'estpointtrompé.Salation acoïncidéavecl'enquêtequenousavons ouverte sur desfemmesqui,semblablesauxSerpentsRoses,s'envont,àtravers laFrance, decouvent encouventpourysemerletrouble ettoujoursyfairedes.dupes.Nouspourronstrèsprobablementpublierlerésultatdecelteenquêtedans laRevueMensuelledenovembre.Deuxdenostristes roïness'appellentMarieYuillaunieou Marie Math; l'autre,MarieBalabaud. Lapre-mièreopérait,ilyaquelques joursàpeine;,dansl'est;laseconde,dansl'ouest.Revenons auxSerpentsRoses. Nousvenons derecevoir d'unVicairenéral d'Italie lalettresuivante,qui confirme,unefois deplus,lesindi-cationsfournies,parnotre ami :«M. le docteurBatailledit àlapage778,.dernièreslignes,duDiable auXIXeSiècle.qu'iln'ajamaisrencontrédeSerpentsRoses.«J'attesteavoirrencontréunSerpent;Rose,.dansune communautéreligieuse,unSerpentRose,telqu'ilestdécritdans lefascicule,duDiable.CeSerpentRosequivitencore,appar-, tenaitparfaitementà laFranc-Maçonnerie;il;'avaitjoué. son.rôledansplusieurscouvents. _ Cettefille,gardantuneconduiteexemplairev dans lenoviciat,acommisensuitetoutes.bupplementau23elasciculeduDiable auXIX0Siècle(n?d'octobre1894)..
 
290 1VËVUEMENSUELLE,RELIGIEUSE,POLITIQUE,SCIENTIFIQUEsortesd'horreurs,et se livra à des actes telle-mentgoûtants, que jenepuislesrapporter.«J'attesteavoirdéeovrverlunautreSerpent;Rose,travaillant àla séduction duclergéséculier. Notre SoeurMaçonne commençaitparseconfesser,puisdemandait àvoirie confes-seur à lasacristie,lui offrait de riches houo-rairespourmesses àcélébrer,etenfin,àlasuited'entrevueselle, usait de toutes lesséductionsimaginables,ellel'entraînait aumal. J'attestequ'ellea réussi àperdre, plu-sieursprêtres.»Enfin,un autrecorrespondant,non moinsdignedefoi,nous mandeégalementd'Italie :« Je viens deconnaître desvileniespareillesà cellesdesSerpents-Roses.Elles sont l'oeuvred'unjeunehommeacceptéau.noviciat d'unetrèsrespectable conggation.Cetinfernalpersonnage,dont les débuts furent extme-mentédifiants,eut assez de malicepourfaire sortirducouvent, l'unaprès l'autre,13 ou 14 desesco-novices. Et le maître desnovices suivit leurexemple! Voilà anSerpent Jioscdusexemasculin !«Cequidevient aussi deplusenplusfré-quent,ce sont lesprofanationsdesSaintesEspèces.Onn"apasidée deshorreursquel'oninvente contrel'AugusteEucharistie et lamême fureurdiabolique,s'exerce contrelesCrucifix,les statues delaVierge,les vasessacrés. J'attends avecimpatienceleSatanismede M. D.Margiotta.11 fautquelesimpiétéslucifériennes et lesorgiespalladisfessoientdémontrées.11fautqueces notionspénétrentdans toutes les couches sociales. Jusqu'iciellesne sontconnuesquedeshommes zélésquiobserventsans cesse lesennemis de Dieu etleursagissementsplusou moins occultes.«Quandtous lesprêtresserontinstruits surlaFranc-Maçonneriecontemporaine,celle-ciaurabiendes difficultéspourtrouverdesrecrues,et les FF.-,ingénus, quisauront l'onveutlesconduire,continuerontàquitteren masse lesloges.»Nouslivrons cesextraits àlaméditation denoslecteurs.A. De laRive.LELIVRE DE M.MâlIOTTiVoici enquelstermesle'NouveauMoniteurdeRomea renducomptedu volumedeM.Margiotta,dans sonpremierarticle dunumérodatédusamedi,20octobre1894:.Le volumedeM.le commandeurDomenicoMargiotta, quiétait siimpatiemment attendu,vient enfin deparaître;nous-en avonsreçutoutrécemmentun despremiersexemplairestirés.De l'avis de toutes lespersonnes com--tentes,ce livreporteà la secte internationaledesfrancs-maçonsun!desplusterriblescoupsqu'elleaitjamaisreçus.11.estfacile,dureste,des'enrendrecompte, quandonsongeaudésarroiquelessectairesn'ontpucacher,àlaseule nouvelle de la conversionde M. Mar-giotta;cefut,03i s'ensouvient,une vraiedébâcle. Lapublicationdes-lettresdedémis-sion de cehaut-maçontroubla le couvent duGrand Orient deFrance,alorsréuni,aupointdeprovoquerune déclaration solennelle decesdéléguésde 356loges,déclarationqu'ilsfirentinsérer danstous lesjournauxamis. Lamaçonnerie françaises'était émue enappre-nantqu'unex-frère italien allait faire deslations. Etpourquoicetémoi,cetrouble,celte cle ? C'estquele converti est autrechosequ'un simplemaçon,étrangerà laFrance;c'estqu'ilétait, tout cemmentencore,un desplushauts chefs secrets de lasecteinternationale.Eneffet,M.Margiottaest undeceuxqui.saventtout.Vénérabled'unelogeenpleineactivité aumoment de sa démission, c'estlemoindre de ses titres. 11estégalementtrente-troisième;ilappartenaitàplusieurs SuprêmesConseils;ilavait,évoluédansplusieursrites.Aujoui1où il se retirait de lasecte,il étaitinspecteurgénéralet souveraindéléguéduGrandDirectoire CentraldeNaples,c'est-à-diremembre ducorpsmaçonnique quiaspé-cialement Ja hautedirection secrète de foulesleslogeset detousleschapitres, aopageseltrianglesenEurope.—•Etquelétait le livrequeM.Margiottaallaitpublier?Sontitre dittout :leconverti seproposaitdedémasquercomplètementlahaute-maçonnerieel sonchef suprême,le fameux AdrianoLemmi,élu sou-verainpontifemaçonnique parlecom-enlsecret tenu àRome,aupalaisBorghèse,le20septembre1893.Oncomprenddonc facilemcmt les cris defureurde tousles sectaires.Maintenant,le voicienfin,ce livre.Dansprèsde 400pagesin-octavo,M. Mar-giottadévoilel'organisationet le.fonctionne-mentde lahaute-maçonnerieuniverselle,directrice destrianglespalladiques, quisonteux-mêmes lesinspirateurs mystérieuxdetouslesateliers des ritesofiicielsdu mondeentier.Soncit est loind'être banal. En nous racon-tantparlemenu la vie d'AdrianoLemmi,ilnousmontre etnousexpliquetous lesrouagessiétonnants,maissidiaboliquementimaginésel;fabriqués,tout lepuissantmécanisme decetteformidableet souterraine machine dontleSuprêmeDirectoire'Dogmatiqueest lemoteur.Il esttel de seschapitres quiéclaired'unelumièreéclatante lesgrandsévénementspolitiquesdel'histoirecontemporaine.
 
'COMPLÉMENTDELAPUBLICATION«LEDIAliLEAUXIXeSIECLE»291Parelle-même,l'existence dece Lemmin'estqu'untissud'aventures dont toutautrerougirait; lui,aucontraire,portehautsahonte,et. il s'est faitdestitresà l'occasiondenombreux-crimesditspolitiques,si nombreuxqu'ilparaîtimpossible qu'il n'yaitpaseu van-tardisedesapart, lorsqu'ils'estglorifiéd'enavoirél'artisanouplutôtl'instigateur.Quoiqu'ileusoit,ce fanfaron du mal,quiadébutédans la vie dejeunesse,àvingt-deuxans,encommettantun A-O1desplusodieux(ildépouillaparunvulgairecambriolagesonbienfaiteurtropconfiant),cet. hommes'estélevé,pardesmoyensdignesd'un teldébut-,àl'inilùence età laprépondérancedans lesconseilsdes Mazzini etdes Pike;aussi est-ilparvenuàremplacersuccessivement tous leschefssecrets.11fautreconnaître,' d'ailleurs,quelehérosmérite bien d'êtreà la tête de lasecte;jamaislesfrancs-maçonsn'ont eu unchef leur contenantmieux.Maisson élévationaécoeuré,révoltéquel-queshonnêtesgens, égasdansce tristemilieu.Lesuns,commeledéputéPaoloFiglia,ont créé un schismedans lamaçonnerieet lemaintiennent;;les autres, comme lagrande-maîtresseaméricaineDianaVaughan,ontdémissionné,encrachant leurméprisàla facedeLemmi,maispersévèrentmalheureusementdans leur,erreur,au sein de leurretraite.Seul,M:.Margiottaa tout àfait ouvert lesyeux,etil a la franchisedele dire.Unpremierbonmouvement l'a ameauxpiedsdes cardinauxRampollaet Parocehi;ilaabjurélamaçonnerieetlepalladismedevantleSaint-Office;une retraitedequelques joursau milieudereligieux pleinsde vertu et dezèle a donné lecalme définitif à son âmerevenue à la foi; enfin,lasageetintelligentedirection deMgrFava,le vaillantévoquedeGrenoble,a.achesa.conversion etl'a armépourlalutte,pourle bon combat.11livre donc sapremièrebataille,etl'on,peutdire : c'est unepremièrevictoire.Jamaisouvrage,ne'fut,.ilestvrai,plusformidable-ment documenté.Impossible,de nier sor-mais l'existence de cette hautemaçonnerieocculte,dontla découverte a tant fait hurlerderagela maudite secte.Les documentssont,authentiques,indiscutables,reproduitsparlaphotogravure..-'LorsqueM.Margiottarappelleles butscorrectionnels deLemmi,il metsous lesyeuxdupublicle texte mêmede lacondamnation,lapièceauthentiqueémanantdugreffedeMarseille, retue dusceau duprocureurimpérialMourier et délivrée" en1861parlachancellerie de France augouvernementitalien,quiconsirait à cetteépoquecommeindividudangereuxlefuturgrand-chef maçon,alorsrévolutionnaireàtous crins: à elleseule,l'histoire dece document est dupluspiquantintérêt;Imbriani avaitpromisde laraconterquelquejour,mais il s'est laissédevancer'parM.Margiotta.On saitqueLemmisedonnepour juif,et ill'estbien,en effet;mais c'est unrenégat,M.Margiottaleprouvesansréplique: ilindiquela dateprécisedel'apostasieetnarretout aulongles circonstances danslesquellesle hérosfranc-maçon-s'est faitcirconcire àConstantinople parun rabbinpolonais, parentdutropfameuxMoïse Lid-Nazareth;puis,ilpubliel'acte debaptêmedupersonnage,datédu surlendemainde sanaissance, autre docu-mentphotographié.Les décrets duSuprêmeConseil dePalerme,toujours photographies,décretsconcernant;missVaughan,établissent à leur tourl'exac-titude desrenseignementsfournisd'autrepartsur lesintriguesextraordinairesqueLemmiaemployéespourse faire élirechef suprême.Ontrouve dans ce volumejusqu'àlaphoto-graphied'un acte notariédesplus cents,constatation écrasantepourLemmi etquelepremiervenupeutcontrôler.Enoutre,afind'empêchertoutedénégationausujetdes fonctionsqu'ilaremplies,nonseulement comme un des chefssecretsnationaux enItalie,mais aussicomme cheinternational,M.Margiotta reproduit,encoreettoujours parlaphotogravure,,deux desesprincipaux diplômesdeshauts-grades.Ce n'estpastout: Cequiajouteencoreàl'intérêtdel'ouvrage,c'estquel'auteur a éun des amis de la cébregrande-maîtresseDianaVaughan,si-connuedans les deuxcontinentsparlavigoureuse,oppositionqu'ellen'a cessé defaire àLemmiau sein delafranc-maçonnerie ;toutle monde saitquec'estellequi, aprèsle convent du 20septembre1893,leva ltendard de larévoltecontre l'intrusdupalaisRorghèse.Bienqu'endémissionnantfinalement, missVaughannese soitpasconvertie,M.Margiottan'apasrompuavec la jeuneetcourageusefemmedont il fut lecamaradedelutte contreLemmi,et rienn'estplustouchantquelalettrequ'ilpublieen tede sonvolume,et.où,luiexpliquantsacon-version,il lasupplied'ouvrir à sontour lesyeux.Cette amitié vautaulecteurdenombreuxrenseignementsetdocumentsdespluscurieuxet d'uneffet décisif ;car missVaughanfutl'éve et la.disciplepréféréedugrand pontifeluciférien.AlbertPike.Ainsi,parexemple,cevolumeapporteunnouveau joursurl'étrangeaffaire BarbeBilger;onsait àprésentjusqu'aubout comment cetteautregrande-maîtresse,celle-ciconvertie etréfugiéedans unmonas-tère,tut recherchéeavecacharnement,l'an'dernier,parl'infernaleSophieWalder,ï7qui;avaitjurésamort;et M.Margiottanous

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
duschis liked this
Oda liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->