Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le Maître aux cent visages

Le Maître aux cent visages

Ratings: (0)|Views: 31|Likes:
Published by Pierre-Albert Hayen
Mais à quoi ressemble le maître spirituel idéal ? Selon que l'on soit une jeune femme, un ado ou une personne âgée, il/elle pourra prendre bien des visages...Voici une petite histoire charmante et bucolique pour illustrer...
Mais à quoi ressemble le maître spirituel idéal ? Selon que l'on soit une jeune femme, un ado ou une personne âgée, il/elle pourra prendre bien des visages...Voici une petite histoire charmante et bucolique pour illustrer...

More info:

Published by: Pierre-Albert Hayen on May 02, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/11/2013

pdf

text

original

 
 
C’était un jour ensoleillé. Le vent jouait dans les feuilles des arbres et les
oiseaux étaient perchés sur les branches et observaient ce jeu joyeux. Ilsétaient heureux et leur joie remplissait le parc de leurs chants et de leursgazouillis.Le parc fourmillait de monde
 –
des enfants, des adultes, des hommes et desfemmes
 –
et tous les bancs du parc étaient occupés.
Une jeune femme était assise sur un banc près d’un étang et elle se souriait à
elle-même. Les gens qui passaient se retournaient tout le temps pour admirer
la joie qui rayonnait d’elle.
 
 
Parmi ces passants, il y avait une personne âgée qui voulait s’asseoir dans ce
magnifique parc et simplement sourire pendant un moment, lui aussi. Il pritplace à côté de la jeune femme. Tous les deux étaient silencieux. Au bout
d’un moment, un jeune ado d’une quinzaine d’années se pointa
 
: ‘’Bonjour
!Puis-
 je m’asseoir ici
 
?’’, lança
-t-il aimablement. Le garçon souriant voulait se joindre à la plaisante compagnie.Pendant un moment, le trio profita silencieusement de la beauté de lanature. Puis, la femme dit doucement
: ‘’Je suis très heureuse aujourd’hui,parce que j’ai reçu une réponse à une question qui me tourmentait depuislongtemps. J’ai fait du mal à beaucoup de gens
et réciproquement, ils
m’avaient causé tellement de peine que j’étais devenue aussi dure qu’unepierre. Depuis pas mal d’années maintenant, j’essaye de me changer et d’êtrebonne avec les gens. J’ai essayé d’ouvrir mon cœur et d’aider les autres, mais je n’étais pas certaine d’avoir fait suffisamment pour devenir une meilleurepersonne et que mon ego n’était pas encore trop gros. Et puis, j’ai entenduparler d’un maître spirituel qui vit dans le centre
-ville dans une belle maison
blanche. Aujourd’hui, j’ai été le voir et
je lui ai demandé
: ‘’Mon ego n’est
-ilpas trop gros
?’’Et il m’a répondu
 
: ‘’Partons de l’hypothèse que votre ego soit une pièce,
disons de 20 m².
Si j’étais un enfant de 4 ans vivant dans une
chambrette et si
 j’entrais dans cette pièce de 20 m², je dirais qu’elle est très grande. Mais si j’étais
 
quelqu’un vivant
dans un palace et si je passais la plupart de mon
temps dans une pièce spacieuse donnant sur un grand parc, je dirais qu’elle
est plutôt exiguë. Lequel des deux aurait raison ?
L’enfant et l’homme voient la même pièce de 20 m², mais lequel des deux a
raison dans son appréciation
? Ils ont tous les deux raison, parce qu’ils jugentà partir de leur propre expérience, ils mesurent à l’aune de leur
propre ego.Donc, ne demandez pas aux autres si vous êtes suffisamment bonne.
Demandez à votre cœur, demandez à Dieu qui est en vous. Ecoutez votre
propre voix intérieure
 –
 
c’est seulement alors que vous obtiendrez une
réponse véridique. Demandez à Dieu
de vous aider à trouver Dieu à l’intérieur
de vous-même et de vivre comme Dieu
 –
 
dans l’amour.’’
 
‘’Moi aussi, je suis heureux, parce que j’ai aussi rencontré ce maîtreaujourd’hui
 
!’’, déclara le jeune.
 
‘’J’ai beaucoup d’idées et de projets altruistes qu
i pourraient bénéficier à la
société, mais tout ce que j’entreprends se solde par un échec. Depuislongtemps, je me demande pourquoi. J’ai interrogé ce maître qui vit dans la
maison blanche du centre-
ville et il m’a dit
:
‘’On peut comparer tout ce que tu fais au fait d’attraper un train. Si tu cours
derrière le train, il partira sans toi. Si tu veux courir devant le train, il risquealors
de t’écraser. Tu dois t’asseoir dans le train
et
c’est seulement alors qu’il
 te conduira sans problème à destination. Similairement, tout doit être fait enlieu et en temps voulu pour que tes actions donnent du fruit. Et commentreconnaitre le bon moment et la bonne situation
? Interroge ton cœur,
demande à Dieu qui est en toi. Trouve Dieu en toi et permets-Lui de tegui
der.’’
 

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->