Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Programme Séminaire UCESIF Bucarest, 13 - 14 mai 2013

Programme Séminaire UCESIF Bucarest, 13 - 14 mai 2013

Ratings: (0)|Views: 755|Likes:
Published by Victor Cozmei
Programme Séminaire UCESIF Bucarest, 13 - 14 mai 2013
Programme Séminaire UCESIF Bucarest, 13 - 14 mai 2013

More info:

Categories:Types, Brochures
Published by: Victor Cozmei on May 10, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/13/2013

pdf

text

original

 
Un événement organisé par l’UCESIF, le CES de Roumanie et l’OIF
en partenariat avec
Réseaux sociaux et Jeunesse :dynamique du changementdans l’espace francophone
PALAISDU CERCLE MILITAIRE NATIONAL
 
BUCAREST
13
&
14 Mai2013
sous le patronage du Comité Economique et Social Européen
 
 
     T    e    r    m    e    s     d    e    r     é     f     é    r    e    n    c    e
La n des années 2000 a vu coïncider les conséquences d’une globalisation accélérée -immanquablement cumulées aux eets délétères de la crise nancière - et l’essor imparable de laculture web nommée « 2.0 ». La seconde génération du web rend relationnel par excellence lecyberespace. L’heure est au réseautage centré sur les nouveaux UGC, à savoir les utilisateurs duweb qui en sont à la ois des gestionnaires de contenus. Internautes, membres ou ondateurs descommunautés virtuelles, web évangélistes, blogueurs, cyber journalistes, entrepreneurs digitaux des jeunes pousses, ormateurs en web, geeks, hackers, auteurs et chroniqueurs web, cyber-activistesse revendiquent presque tous de la génération Y, des jeunes qui ont grandi lors du développementde l’e-culture. Ces natis du numérique utilisent le Net en tant qu’outil pour réagir et s’adapter enpermanence au monde réel. Car la porosité entre le producteur et le consommateur de contenus aitdes plateormes numériques le terrain virtuel du partage, du changement et de l’innovation diuséeà une vitesse sans précédent.
Un nouvel espace social émerge, ouvrant des opportunités inédites à portée de clic.
 Mais ce nouvel espace social se prête mal à l’anticipation. Il ne peut être ni bloqué, ni reiné. Comment le comprendre ? De quelle manière en développer ses incidences sociales, culturelles, économiques et  politiques ? Et comment saisir l’impact à long terme de cette e-culture de linstantanéité ? 
La progression des communautés virtuelles est ulgurante. Elle ouvre de nouveaux horizons dedialogue et partage, de progrès, de ormation proessionnelle ou d’auto-apprentissage à traversdes réseaux sociaux dont Facebook, Google+, Flickr et Pinterst (partage des photos et vidéos,des événements et des prols individuels), Twitter et Mxit (micro-blogging), Linkedin, Viadeo etUusi (usage proessionnel), Ushaidi (crowdsourcing) sont les plus connus. Le succès de ce systèmecommunicationnel dépend d’une série de acteurs précis : interopérabilité, libre accès, gratuité,adaptabilité comprise en tant que « responsive design » (onctionnement quel que soit l’outil deconnexion : ordinateur, tablette ou téléphone), caractère innovant et évoluti.
Ces caractéristiques techniques impactent le style relationnel des jeunes,aisant émerger un système de valeurs propres à ce nouvel espace public.Les sociologues du web l’appellent la Net-éthique.
TERMES DE REFERENCE (TDR) de réalisation du Séminaireorganisé par l’Union des Conseils Economiques et Sociaux etInstitutions similaires des Etats et gouvernements membresde la Francophonie (UCESIF)
 
Réseaux sociaux et Jeunesse :dynamique du changementdans l’espace francophone
La Net-éthique est celle de la liberté d’expression absolue, de la création collective, de l’échange pair-à-pair désintéressé, de l’autogestion entre pairs, de l’idéal égalitaire. Rétis à toute hiérarchie, cesprincipes échappent à la régulation ou au ltrage, rejettent les structures pyramidales ou l’autoritédes leaders.
Se dénissant par l’optimisme à l’échelle des individus et le pessimisme au niveausociétal, la Net-éthique est source de mutations tant au niveau anthropologique (1)qu’au niveau collecti, rénovant le domaine socioculturel (2),économique (3) et politique (4).
Au niveau individuel, les réseaux sociaux orent l’opportunité de créer des mini-scénarios de soi. Cesautoctions consistent dans la capacité de s’auto-inventer et de jongler avec des identités multiplesà travers le bricolage d’images et vidéos chargées d’émotions et de subjectivité en rendant publiquesdes inormations personnelles.
Cette exhibition de l’intimité sur la toile mène à une conusionentre vie privée et vie publique. (1)
Il s’agit d’une subjectivité où cohabitent le sérieux et l’esprit ludique : la réalité est décrite parl’intermédiaire d’un vocabulaire abrégé et d’une grammaire délibérément incorrecte. Ainsi, en tantque maniestation de l’esprit de dérision, « la culture du lol » (de l’anglais « Laughing Out Loud »)imprègne-t-elle la manière de voir le monde. L’actualité devient acilement un « inotainement »(mot-valise ormé de l’anglais « inormation » et « entertainement »).
Ce regard ironique sur la société traduit tant la distance prise par rapport aux réalitéssociales que la déense des idéaux de la Net-éthique susmentionnés. (2)
C’est dans ce cadre que le système communicationnel crée des opportunités de partage inéditesen révolutionnant les perceptions habituelles de l’espace et du temps ainsi que les modalités decollaboration, à l’instar des réseaux d’entraide, des outils d’orientation spatiale dans des zones dicilesd’accès, des initiatives de nancement participati et de mécénat. Les conditions de consommationdes produits culturels mènent à une économie souterraine, liant la relation marchande à un rapportludique à ce qui est bon marché, subordonnant la consommation à la demande (quand ou sil’utilisateur veut) et rendant le système d’ore le plus concurrentiel possible.
Le piratage, la crise des droits de propriété, les contenus en libre circulation, sont autantde acteurs de recomposition de l’économie numérique. (3)

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->