Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Marc Ministre

Marc Ministre

Ratings: (0)|Views: 291|Likes:
Published by LeTelegramme

More info:

Published by: LeTelegramme on May 14, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/01/2014

pdf

text

original

 
Pression des distributeurs sur les TPE et PME de l'agroalimentaire
Question n° 05388 adressée à M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêtPubliée le : 21/03/2013Texte de la question : M. François Marc attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, del'agroalimentaire et de la forêt sur le déséquilibre des relations commerciales entre les TPE etPME de l'agroalimentaire et les acteurs du commerce de détail. Les appels à la responsabilitése multiplient pour une répartition plus équitable de la valeur ajoutée dans le cadre desnégociations interprofessionnelles. Très concentrée, la grande distribution dispose d'unimportant pouvoir de marché et fait preuve en certains cas de comportements jugés abusif (référencement, refus en bloc des conditions générales de vente, délais de paiement nonrespectés, etc.). Les industries agroalimentaires (IAA) représentent le premier secteur industriel français. Comptant majoritairement moins de 250 salariés, les IAA françaises sontle premier employeur industriel français avec 415 000 salariés. Maillant le territoire au plus près de la ressource agricole dont elles assurent 70 % des débouchés, elles sont doncstratégiques économiquement pour notre pays. Étant donné l'existence de pratiques abusivesnouvelles, ces TPE et les PME de l'agroalimentaire subissent pourtant une pression croissante
des distributeurs les contraignant à diminuer leur volant de main d'œuvre. En 2012, 5 000
emplois ont disparu et cette année 5 000 autres pourraient disparaître si les prochainesnégociations commerciales demeurent abusivement déséquilibrées et déconnectées de lavolatilité des prix des matières premières. Dans ces conditions, il souhaiterait connaître lesactions de renforcement de contrôle des relations commerciales par les pouvoirs publics qui peuvent être rapidement mises en place. Il souhaiterait également que lui soit précisée lamanière dont le Gouvernement entend amener les distributeurs à prendre leurs responsabilitésen acceptant de payer le juste prix des produits. Il en va du maintien d'une filièreagroalimentaire en Bretagne et en France, plus généralement.Réponse de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêtPubliée le : 09/05/2013, page 1490Texte de la réponse : La question de l'impact des prix agricoles sur la formation des prixalimentaires est sensible, complexe et de forte actualité. La volatilité des prix des matières premières agricoles sur les marchés entraîne des difficultés majeures pour les producteurs etles consommateurs, avec des répercussions différentes selon les secteurs, le niveau de
transformation, et les circuits de distribution. Cette situation nécessite la mise en œuvre de
nouveaux outils afin de permettre de sauvegarder le revenu des entreprises sans pénaliser leconsommateur. Le déroulement des négociations tarifaires dans les filières agroalimentaires,et notamment la persistance de tentatives de contournement, démontre régulièrement lesinsuffisances des dispositifs actuels de régulation des relations commerciales résultant de laloi du 4 août 2008 de modernisation de l'économie (LME) et de la loi du 27 juillet 2010 demodernisation de l'agriculture et de la pêche, tout comme la faible efficience des chartesd'engagements volontaires, en particulier de l'accord du 3 mai 2011 de prise en compte desvariations excessives de prix de l'alimentation animale dans les négociations commercialesdans certaines filières de l'élevage. C'est pourquoi, le 21 novembre 2012, le ministre del'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt a lancé une première initiative en réunissant,avec le ministre délégué à l'économie sociale et solidaire et à la consommation et le ministredélégué à l'agroalimentaire, une table ronde sur l'amélioration des relations commercialesdans les filières agricoles et agroalimentaires avec l'ensemble des partenaires concernés. Les

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->