Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Entre idéaux et intérêts : les nouvelles perspectives françaises et allemandes sur le Maghreb

Entre idéaux et intérêts : les nouvelles perspectives françaises et allemandes sur le Maghreb

Ratings: (0)|Views: 15|Likes:
Published by IFRI
Le « printemps arabe » a agité la rive sud de la Méditerranée. Ces bouleversements ont mis à l’épreuve les alliances existantes et créé de nouveaux partenariats. Aussi bien la France que l’Allemagne se sont impliqués dans les programmes d’aide et ont soutenu les processus de transformation dans les pays arabes. Néanmoins, les liens de la France et de l’Allemagne avec les pays du Sud de la Méditerranée sont traditionnellement et historiquement très différents et ils sont donc confrontés à des problématiques distinctes. Les relations entre les pays du Sud de la Méditerranée et la France, traditionnellement présente dans la région, se sont intensifiées et
renforcées du fait des changements politiques internes. L’Allemagne s’implique pour sa part de plus en plus dans cette région à forts enjeux économiques, énergétiques et sécuritaires.
Les actions de la France et de l’Allemagne dans cette région sont à la fois déterminées par des intérêts importants en matière commerciale et énergétique et par une politique étrangère reposant sur les valeurs et les Droits de l’homme. Malgré des initiatives individuelles, les deux pays poursuivent des intérêts semblables sur le plan économique et énergétique, ainsi que pour les politiques
migratoires et la stabilisation démocratique des pays de l’Afrique du Nord. Il en résulte une concurrence qui prime sur les efforts de coopération, notamment concernant la politique énergétique. Face aux risques de dédoublement, un effort commun de coordination entre la France et l’Allemagne est nécessaire.
Le « printemps arabe » a agité la rive sud de la Méditerranée. Ces bouleversements ont mis à l’épreuve les alliances existantes et créé de nouveaux partenariats. Aussi bien la France que l’Allemagne se sont impliqués dans les programmes d’aide et ont soutenu les processus de transformation dans les pays arabes. Néanmoins, les liens de la France et de l’Allemagne avec les pays du Sud de la Méditerranée sont traditionnellement et historiquement très différents et ils sont donc confrontés à des problématiques distinctes. Les relations entre les pays du Sud de la Méditerranée et la France, traditionnellement présente dans la région, se sont intensifiées et
renforcées du fait des changements politiques internes. L’Allemagne s’implique pour sa part de plus en plus dans cette région à forts enjeux économiques, énergétiques et sécuritaires.
Les actions de la France et de l’Allemagne dans cette région sont à la fois déterminées par des intérêts importants en matière commerciale et énergétique et par une politique étrangère reposant sur les valeurs et les Droits de l’homme. Malgré des initiatives individuelles, les deux pays poursuivent des intérêts semblables sur le plan économique et énergétique, ainsi que pour les politiques
migratoires et la stabilisation démocratique des pays de l’Afrique du Nord. Il en résulte une concurrence qui prime sur les efforts de coopération, notamment concernant la politique énergétique. Face aux risques de dédoublement, un effort commun de coordination entre la France et l’Allemagne est nécessaire.

More info:

Published by: IFRI on May 22, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/23/2013

pdf

text

original

 
 
 ______________________________________________________________________ 
 
Entre idéaux et intérêts :les nouvelles perspectives françaiseset allemandes sur le Maghreb
 ______________________________________________________________________ 
 
Isabel Schäfer 
Février 2013
Comité d’études des relations franco
-allemandes
VViissiioonnssaannccoo--aalllleemmaannddeessnn°°2222 
 
 
L’Ifri est, en France, le principal centre indépendant de recherche, d’infor 
-mation et de débat sur les grandes questions internationales. Créé en 1979par T
hierry de Montbrial, l’Ifri est une association reconnue d’utilité publique
(loi de 1901).
Il n’est soumis à aucune tutelle administrative, définit librement ses activités et
publie régulièrement ses travaux.
L’Ifri associe, au travers de ses études et de
ses débats, dans une démarche
interdisciplinaire, décideurs politiques et experts à l’échelle internationale.
 Avec son antenne de Bruxelles (Ifri-
Bruxelles), l’Ifri s’impose comme un des
rares
think tanks
 
français à se positionner au cœur même du débat eu
ropéen.
 
Les opinions exprimées dans ce texte
n’enga
gent que la responsabilité de
l’ 
auteur.
Cette « Note du Cerfa » est publiée dans le cadre du « Dialogue d’avenir 
franco-
allemand », un projet mené en coopération par le Comité d’études des
relations franco-
allemandes de l’Institut français des relations internationales,
la Deutsche Gesellschaft für Auswärtige Politik et la
 
Les activités de recherche, de secrétariat de rédaction et de publicationdu Cerfa bénéficient du soutien de la Direction de la prospective du ministèredes Affaires étrangères et du Frankreich-Referat d
e l’Auswärtiges
 Amt.Directeurs de collection : Yann-Sven Rittelmeyer, Hans StarkTraduction : Dorothée Cailleux
ISBN : 978-2-36567-140-8© Ifri
 –
2013
 –
Tous droits réservésSite Internet : 
 
Ifri-BruxellesRue Marie-Thérèse, 211000
 –
Bruxelles
 –
B
ELGIQUE
 Tél. :
 
+32
 
(0)2
 
238
 
51
 
10Fax
 
:
 
+32
 
(0)2
 
238
 
51
 
 
Ifri27 rue de la Procession75740 Paris Cedex 15
 –
F
RANCE
 Tél. : +33 (0)1 40 61 60 00Fax : +33 (0)1 40 61 60 60Email : accueil@ifri.org 
 
 
1
 © Ifri
Auteur 
Isabel Schäfer est chercheuse à l’Institut des sciences sociales del’
université Humboldt (Berlin), spécialiste des études méditerra-néennes et des relations internationales. Elle dirige le projet « Institutméditerranéen Berlin
» (MIB) de l’
univers
ité Humboldt et est l’agentde liaison de la Commission d’études euroméditerranéennes
(EuroMeSCo). De 2001 à 2009, elle était chercheuse associée au
Centre d’études politiques sur le Moyen
-Orient de la Freie Universität(Berlin).Ses recherches portent sur 
l’Afrique du Nord et le Moyen
-Orient dans les relations internationales, les relations euro-arabes eteuroméditerranéennes, ainsi que les processus de transformation, lamigration, la société civile et la culture. Récemment, elle a étudié la
mobilité, l’i
dentité et la transition dans la région euroméditerranéenne.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->