Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
CARDIO BOOK I.pdf

CARDIO BOOK I.pdf

Ratings: (0)|Views: 1,133|Likes:
Published by ParaCellsius
Cardiologie - Pathologie Cardiovasculaire, Book Internat
Cardiologie - Pathologie Cardiovasculaire, Book Internat

More info:

Published by: ParaCellsius on May 22, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

02/09/2014

pdf

text

original

 
@AR@t@e@@tE
PATH@E@@OE
Vffi@AMCRE
Douleur
thoracique
.
.:
.
..
.
Dyspnée
Lipothymie,
syncope
et
perte
de
connaissance brève
Claudication
intermittente
des
membres
inférieursOedèmes
des membres
inférieurs
....
Thrombose
veineuse
profonde
des membres
inférieurs
Insuffisance
aortiqueInsuffisance
mitrale
Rétrécissement
aortique
....
Rétrécissement
mitral
Anginede
poitrineInfarctus
du
myocarde
...
Complications
de
I'infarcrus
du
myocarde
...
Athérome
Fibrillation et flutter
auriculaire
Troubles
du
rythme
cardiaque
Insuffisance
cardiaque congestive
de
l'adulte
Endocardite bactérienne
...
Oedème
aigu
du
poumonTamponnade
...
Anévrisme
de
l'aorte abdominale
d'origine
athéromateuse
Artériopathieoblitérante
de
l'aorte
et
des membres
inférieurs
d'origine
athéromateuse
Ischémie
aiguë
desmembres
inférieurs
2729
3r
aa
))
34353739
4t
43
4548
53
57596365
70
7375
767880
Varices;des membres
inférieurs
82
Hypertension artérielle
secondaire
de
l'adulte
83
Hypertension artérielle
essentielle
de
l'adulte
...
84
 
DOULEURTHORACIQUE
Orientation
diagnostique
Symptômefréquent,
la
douleur thoracique
impo-
se
un diagnostic étiologiqueprécis
et
rapide,
car
el-
le
peuttraduire
une urgencemédicale ou
chirurgi-
cale.
ÉrÉMrrrs
DU
DIAGNOSTIC
Interrogatoire
Il
précise
:
-
Les
caractères
de
ladouleur
:
siège,
type,
irra-
diations,
circonstances
de
surÿenue,
variationéventuelle
lors
des mouvementsrespiratoires
ou
de
la
position,durée,
effet
des
médicaments.
-
Les
signes d'accompagnement.
-
L'existence
d'antécédents
semblables.
-
Les
facteurs
de
risque
cardiovasculaire.
-
Les
autres antécédents
(cardiovasculaires,
di-
gestifs).
Examen
physique
Il
conuibue
audiagnostic
étiologique
et
recher-
chedes signes de
gravitéimmédiate
:
hémodyna-mique,
respiratoire.
Examens complémentaires
Deuxsont
indispensables
:
I'ECG
etla
radiogra-
phie
pulmonaire.
Ils
permettent,
parfois
à
euxseuls,
de
poser
le
diagnostic.
D'autres
examens
peuvents'avérer
nécessaires
aprèsce
premier
bilan.
ORIENTATION
ÉTIOLOGIQUE
Douleurs
d'origine
cardio-vasculaire
.
Angine
de
poitrine
:
-
Angor
d'effon
:
douleur rétrosternale,
constricti-
ve,
irradiant
vers
les
bras
et
la mâchoire
inférieure,
survenantau cours de
l'effort
(marche),
durant
I
à
3
minutes,disparaissant rapidement
à
I'arrêt
de
l'effon;
l'adminisuation
sublinguale
de
trinitrine
la
fait
disparaître
en moinsd'une
minute.
-
L'angor
spontané,
isolé ou
associé
à
un
angor
d'effo6
a
lesmêmes caractéristiquesen dehorsde
son
modede
survenue,
non
lié
à
l'effort.
-
L'examenclinique,
|ECG
intercritique
et la ra-diographiepulmonaire
sont
le
plus
souvent
nor-
maux.
L'ECG
percritiquemontre
presquetoujours
des
troubles
de
Ia
repolarisation.
Danscertains
cas,
l'épreuve
d'effortGCG,thallium)
etlou
la corona-
rographiepeuventêtre
nécessaires.o
Infarctusdu
myocarde
(IDM)
:
-
La
douleur
a
les mêmes
câractéristiques
que
ladouleur
angineuse,
mais elle
est
plusintense
et
sur-
tout
plus prolongée(plusieurs
heures),
et
résistan-
te à la trinitrine.
-
L'ECG
permet
à
lui
seul
le
diagnostic dans
Ia
grande
majorité
des
cas.
-
Lesenzymes cardiaquess'élèvent
de
façon Iégè-
rement
retardée,
confirmant
a
posteriori
le
dia-
gnostic.
-
L'échograpfie
cardiaque
peut
être
utile
en
cas
de
doute
diagnostique.
.
Péricardite
aiguë
:
-
Douleur
précordiale,augmentée
par
l'inspira-
tion
profonde(qu'ellebloque) et
soulagée
par
la
position
assise
ou
penchée
en
avant,prolongée(quelquesheures
à
quelquesjours).
-
Signes
d'accompagnement
:
fièvre,
toux,
polyp-
née
superficielle.
-
Frottement
péricardique,inconstant
et
fugace,
pathognomonique.
-
ECG
:
uoubles
de
la repolarisation
diffus
(sus-
décalage
conqrve du segment
ST,
inversion
des
on-
des
T),
sous-décalage
du
segment
PQ
microvolta-
ge.
-
Radiographie
pulmonaire:
élargissement
de
la
silhouene
cardiaque
en
cas
d'épanchement abon-
dant.
-
Échographie cardiaque(examen-clé)
:
visualisel'épanchement et en apprécie I'abondance etla
to-
lérance;
elle
doit
êtrerépétée
pour
en
suivre
l'évo-
lution;
ellepeutêue normale(péricardite
sèche).
-
Bilan
étiologique
systématique.
-
Trois
complicationspossibles:
tamponade,
re-
chute,péricardite
chronique
constrictive.
o
Dissection
aortique
:
-
Douleur
uès
violente,
à
type
de
déchirement
oude
constricrion,rétrosternale
et dorsale,
migratrice(irradiant
selon
un
trajet
descendantjusqu'à
la
ré-gion
lombaire),
prolongée
(plusieurs
heures).
-
L'examen
cliniquerecherche
:
un souffle
diasto-
lique
d'IA, un
frottement
péricardique
ou
un
ta-
bleau
de
tamponade,
la
diminutionou
l'abolition
d'un
pouls,une asymétrietensionnelleaux mem-
bres supérieurs,une
atteinteneurologique(synco-pe,hémiplégie,paraplégie,coma),une
hémarurie
C
ardio
logie
et
pathologie
zt
ascalaire
Le
book de
l'lntentat
 
Cardiologte
et
pathologie
ztasanlaire
ouune anurie,
des signes
digestifs
(au
maximum,infarctus
mésentérique).
-
Facteurfavorisant
principal
:
I'HTA
ancienne
mal
équilibrée;les
maladies
du
tissu
élastique(type
Marfan)
et d'autreseluses
plus
rares(coarc-
tation
aorrique,
bicuspidie
aorrique,
traumatisme,grossesse)
sontparfois
incriminées.
-
L'ECG
élimine
un IDM.
-
Radiographie
pulmonaire
:
recherche
un
élar-
gissement
du
médiastin
supérieur.
-
Le
diagnostic
repose, en
urgence,surI'aortogra-phie,le
scanner,
I'IRlVl
etlou
l'échographietransæ-sophagienne.
-
Les
dissectionstouchant
l'aorte
ascendante
doi-vent
être
opérées
en
urgence.
o
Emboliepulmonaire
:
-
Douleur
à
type
de
point
de
côté
brutal,
augmen-
tant
parfois
avec
la
respiration
etla
toull
-
Contexte
:
période
postopératoire,
alitementprolongé,
antécédent
d'accidentthrombo-emboli-
que.
-
L'examen
clinique
recherche
:
tachycardie,dyspnée,
signes
d'fVD,
phlébite
des
membres
infé-
rieurs.
-
ECG
: inversiondes ondes
T
dans
les dériva-
tions
précordialesdroites,
blocde
branchedroit,
rotation
axialedroite,
aspect
SlQ3.
-
Radiographiepulmonaireparfois
normale;
elle
recherche
:
une
zone d'hyperclarté,des
anères
pulmonaires
dilatées,
une
atélectasie
en
bande,
l'ascension
d'une
coupole,
une
réaction
pleurale,
un
foyer
parenchymateux(infarctus pulmonaire).
-
Gazométrie
artérielle:
hypoxémie-hypocapnie.
-
Échographie cardiaque
:
recherche
une
dilata-
tion
descavités
droites,
une
élévationde
Ia
pres-
sion anérielle
pulmonaire.
-
Scintigraphie
pulmonaire
de
perfusion
:
examentrèssensible(normale,
elle éliminele
diagnostic)
;
sa
spécificité
est
augmentée
lorsqu'elle
est
couplée
à une
scintigraphiede ventilation.
-
Angiographie
pulmonaire
:
confirme
le
diagnos-
tic
et
apprécie
la
sévérité de
l'embolie
(indice
de
Miller).
r
Autres
:
-
Prolapsus
valvulaire mitral.
-
Rupture d'un
anévrisme
du
sinus
de
Valsalva.
-
Anévrismes
disséquants
de l'aone
thoracique.
Douleurs
d'originenon
cardiovasculaire
o
Pleuro-putmonaires
:
-
Pneumopathie, bronchite.
-
Pathologie
pleurale(douleur
augmentant
à
l'ins-
pirationet àla
toux) :
pleurésie,
pneumothorax.
.
Digestives
:
-
Reflux
gastro-æsophagien
@rûlurerétrosterna-
le à
irradiation
ascendantefavorisée
par
l'anté-
flexion,
pyrosis,
intérêt de
la
fibroscopie
et de
la
pHméuie
æsophagienne).
-
Spasme
æsophagien
(douleur
brève semblable
à
celle de
I'angine
de
poitrine,
souvent
calmée
par
les
dérivés
nitrés ou
les
inhibiteurs
calciques,
déclen-
chée
parla déglutition;intérêtde la
manométrie
æsophagienne, après
avoir éliminé
une
insuffisan-ce
coronaire).
-
Rupture
spontanée
de
l'æsophage
(douleur
vio-
lente
à
type de
déchirement, suryenant
lors d'ef-forts de
vomissements
;
urgence chirurgicale).
-
Auues
:
ulcèregastro-duodénal,pancréatite,co-looathie.
,
o
Pariétales
:
-
Douleur
localisée,
réveillée
par
la
pression
et
parfois
déclenchée
par
certains
mouvements.
-
D'origine
arriculaire(articulationschondro-cos-
tales),
musculaire
(musclesintercostaux) ou osseu-
se
(côtes,
stemum).
-
Cède habituellementaux antalgiques
banals.
r
Neurologiques
:
-
Radiculalgie
:
le
trajet
de la
douleur
permet
faci-
lement
le
diagnostic;
il
s'agitgénéralement
d'un
zona ou
d'unepathologie
médullaire
(syndrome
lé-sionnel).
-
Névralgies
intercostales.
o
Fonctionnelles
:
-
Diagnostic d'élimination.
-
Parfois, troubles
dela
repolarisation
à
type
d'on-
des
T
négatives dans
les dérivations
précordiales.
-
Cortègefonctionnel et
profil
psychologique
du
suiet
(femme
le
plus
souvent)
évocateurs.booh de
I'Internat

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->