Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
5Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1718_PDF_du_07_06_2013

1718_PDF_du_07_06_2013

Ratings: (0)|Views: 30,579 |Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Jun 06, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/12/2013

pdf

text

original

 
 VENDREDI 7 JUIN 2013www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2308 PRIX 20 DA
Une avance luiaurait été verséeavant-hier soir
JSK MCA
 Aouedj
Wallemme,
DarioBonettiet Faruk Hadzibegicproposés
lepréféré
deHannachi
auraitsigné
L’Ententelui offre…
 
280
millionspar mois
Fabre
signepour
2
ans
«DésoléM.Bouali,jenereviendraipas!»
CRB
 Angane
LeMouloudiamonte à...
 
300
millions
Labataille
 Aoudia
faitrage
«Je prometsune grandesaison et destitres auxsupporters»
Equipe nationale
De notre envoyé spécial au Bénin
LapelousedustadeCharles-de-Gaulle,undangerpourlesVerts
Menessou
«Dimanche,les Algériens verront ce quec’est le soleil du Bénin !»ESS
DemouetTouahriontsigné
Courbis,cestréglé!
«Je restepour jouerle titre dechampion»
USMAJSMB
DerragauCSC
«JeparscarCharefmetraitaitd’âne»
USMH
Tatem
 
0
2
N° 2308 Vendredi 7 Juin 2013
 Coup d’œil 
Équipe nationale
De notre envoyéspécial au Bénin
SidiAthmaneNedjemeddine
L
e Bénin prépare le pro-chain match décisi pour la qualifcation auprochain Mondial, dansune ambiance très spé-ciale. Il aut dire qu’on est loin desmesures de sécurité supposées tantles joueurs béninois sont accessiblesaux supporteurs et aux journalistesde manière déconcertante. En eet,l’accès au modeste hôtel choisi parla FBF est tellement acile que nousn’avons eu aucune diculté à inter- viewer quelques éléments de cetteéquipe. Avant-hier, nous étions sur-pris de constater la présence de pra-tiquement l’ensemble des joueurs àla réception de l’hôtel en train deaire la ête dans une ambiance trèsdécontractée.
Une ambiance qui faitrappeler l’avant-matchTogo-Algérie
L’entraîneur rançais de cetteéquipe béninoise a dû, donc, seplier à la mentalité des joueurs bé-ninois, qui préèrent préparer dansla joie et la bonne humeur ce pro-chain rendez-vous crucial contrel’Algérie, prévu après-demain di-manche au stade Charles-de-Gaulle à Porto-Novo. Ces dernierss’entraînent régulièrement mais ilssont quand même autorisés à sedistraire chacun dans son loisirprééré. C’est dire que la sélectionbéninoise prépare l’Algérie sansaucune pression. Une ambiancequi ait rappeler l’avant-matchogo-Algérie, comptant pour ladeuxième journée de la CAN2012, jouée en Arique du Sud.Pour rappel, lorsqu’il avait apprisque les camarades d’EmmanuelAdebayor jouaient au water-polodans une piscine à Sun City enArique du Sud, le coach nationalavait du mal à digérer la déaitesubie deux buts à zéro contre lesogolais.
Sessègnon a fêté sonanniversaire en plein stage
En stage depuis le 29 mai der-nier à Cotonou, le capitaine desEcureuils du Bénin, Stéphane Ses-sègnon a êté le 1er juin, son anni- versaire. Le meneur de jeu deSunderland a bouclé ses 29 ans encompagnie de ses coéquipiers in-ternationaux. Ces derniers n’ontpas hésité à arroser cet événementavec lui.
Les Ecureuils tous unisderrière leur capitaine
Par la même occasion, l’ex- joueur du Paris Saint-Germain a voulu démentir toutes les rumeursqui le donnaient en conit avecson camarade en sélection MouriOla Ogounbiyi. C’est ainsi qu’il aposé en photo avec son coéquipier,le soir de son anniversaire. Unemanière de dire que les Ecureuilsétaient tous unis autour de leur ca-pitaine en prévision du prochainmatch, dimanche 9 juin, ace auxFennecs d’Algérie.
L’adjoint d’Amoros nous ademandé de trouver unclub à son gardien titulaire
Nicolas Philibert, l’entraîneuradjoint de Manuel Amoros, ne s’estpas du tout opposé à notre pré-sence dans l’hôtel des Ecureuils,avant-hier. rès courtois, Philiberta échangé une longue discussionavec nous. Il voulait surtoutconnaître le salaire de l’ex-entraî-neur du CS Constantine, RogerLemerre. Il nous a aussi demandéde trouver un club au gardien ti-tulaire du Bénin, sans club depuisquelques mois.
 N.S.
Sessègnon, l’Ivoiriendu Bénin
Ce que beaucoup ne saventpas, c’est que l’attaquant vedettede cette sélection béninoise, Sté-phane Sessègnon, est ivoiriend’origine. En eet, les parents du joueur de Sunderland sont d’au-thentiques Ivoiriens. Ce n’estqu’après leur venue au Bénin, il y a plusieurs années de cela, qu’ilsont pu acquérir la nationalité bé-ninoise. L’ancien Parisien, qui agrandi au Bénin, a joué pour leclub local de Rokan Cotonou,avant de tenter une expérience àl’étranger et opter tout d’abordpour Créteil.
Guillaume Bemenou,un ami de Feghouli
En rai-son de lasuspensiondu gardientitulaire,FabienFarnolle,c’est sonrempla-çant, leportier deGrenobleFoot, Guil-laume Be-menou, qui gardera les bois de lasélection béninoise, ce dimancheaprès-midi. Ce gardien connaîtparaitement l’international algé-rien, Sofane Feghouli, puisqueles deux joueurs ont évolué lon-guement ensemble à Grenoble.«Sofane est un bon pote à moi.Je suis souvent ses matches avecle FC Valence. J’espère que ce di-manche, il ne produira pas lemême jeu qu’il réalise avec sonclub (il rigole)», nous a dit Be-menou. Notons que ce joueur estde triple nationalité, rançaise,italienne et béninoise.
 N. S.
L
a rencontre qui devraopposer le Bénin à l’Al-gérie ce dimanche après-midi risque de ne pasorir un grand spectacleaux supporters présents et aux té-léspectateurs. En eet, durantnotre virée au stade Charles-de-Gaulle de Porto Novo, qui va abri-ter le match, on a vite remarqué lemauvais état de la pelouse. Le ter-rain n’aide guère à la pratique d’unbeau ootball, en raison des nom-breux trous qui s’y trouvent.Même le gazon n’est pas de bonnequalité, car mal pris en charge parles jardiniers. Une pelouse que lescoéquipiers de Rafk Djebbour nemanqueront pas de critiquer.
Pas facile d’y développerdu jeu
Sur ce qu’on a vu, cette pelouse vaénormément handicaper l’équipequi cherchera à développer du jeuet à construire ses actions par der-rière. La sélection nationale devraaire très attention, puisque surune petite erreur d’appréciation ousur un aux rebond, l’adversairepeut en profter pour marquer.L’état de cette pelouse avorise sur-tout le jeu déensi, et aux Vertsd’en prendre acte. Notons que leterrain de Porto-Novo est petit parrapport à celui de Cotonou.
Les jardiniers promettentde l’améliorer
De leur côté, les responsables decette enceinte et surtout les jardi-niers qui l’entretiennent promet-tent d’améliorer du mieux qu’ilspourraient l’état de cette pelouse,afn qu’elle soit praticable le jourde la rencontre. On ne sait com-ment ils comptent aire, mais celarisque bien d’être compliqué poureux. Rappelons que le coup d’envoide la rencontre de ce dimanche estprévu à 16h (il n’y a pas de déca-lage horaire entre le Bénin et l’Al-gérie).
Notre présence a intriguéles spectateurs, lesquelscroyaient que nous allionsmettre du gri-gri
Avant-hier, se jouait sur la pelousedu stade Charles-de-Gaulle la der-nière journée du championnatlocal, entre le club de Dragons FCet le onnerre. Une rencontre qui a vu la présence d’un public nom-breux ainsi que le sélectionneur bé-ninois, Manuel Amoros. Afnd’éviter les ennuis, on a prééré at-tendre la fn du match pour entrerau stade et voir de plus près l’état decette pelouse. Quelques minutesaprès le coup de siet fnal, on aréussi à ouler la pelouse, mais celane s’est pas ait dans la discrétion,puisque les quelques supporters quiétaient encore présents dans les tri-bunes nous avaient repéré et com-mençaient à crier :
«Un Algérien,regardez, c’est un Algérien…»
Ainsi,certains spectateurs qui avaientquitté le stade sont revenus et com-mençaient à hurler en nous insul-tant carrément.
La tension monte, unpolicier nous demande dequitter les lieux
A vrai dire, le comportement agres-si de certains spectateurs s’expliquepar le ait que ces derniers croyaientque nous étions des supporters al-gériens et que nous étions en trainde verser du gri-gri sur la pelouse,en prévision du match de ce di-manche. Quant à nous, nous ne ai-sions que prendre des photos etinspecter de plus près le terrain.L’hostilité des supporters s’accen-tuait peu à peu jusqu’à ce qu’un po-licier s’est approché de nous pournous demander gentiment de quit-ter les lieux, afn de ne pas enveni-mer davantage la situation. On luia, bien évidemment, expliqué quenous sommes des journalistes etque nous ne aisions que notre bou-lot, mais cela n’a rien changé à ladonne.
Le Bénin n’a jamais gagnédans ce stade
Comme nous l’avions déjà soulignédans l’une de nos précédentes édi-tions, la sélection du Bénin n’a paspour habitude de recevoir ses ad- versaires dans cette petite enceintede Charles-de-Gaulle, qui peutcontenir jusqu’à 10 000 spectateurs.D’après un journaliste béninois dela Radio BBC Arica, ce stade n’a ja-mais souri aux Ecureuils, par lepassé. Ces derniers y ont joué uni-quement ace au Ghana en 1987 (1-1) et le Rwanda, le 9 octobre 2011(Victoire du Rwanda 1-0). Ainsi, leBénin n’a jamais gagné dans cestade. Les Verts sont prévenus !
 N. S.
C’estl’ambassadedeFrancequilepaie
 Amoros perçoitun salaire de5000 euros
Selonunesourcecré-dible,onaapprisquelamensua-litédusélec-tionneurduBénin,Ma-nuelAmo-ros,estdel’ordrede5000euros.Unrevenuassezfaiblepourletechnicienfrançais,sa-chantquelaplupartdessélectionneurstouchentauminimumplusde15000eurosparmois.NotonsquelesalairedustafftechniqueestprisenchargenonpasparlaFédérationbéninoisedefootball,maisparl’ambassadedeFranceàCotonou.Celadanslecadreduprogrammed’aidedelaFrancepourlespayspauvresd’Afrique.
Nicolas Philibert
(adjointd’Amoros):
«Parce qu’il aacheté une maisonen Côte-d’Ivoire,les journalistesl’ont critiqué ici»
 Aucoursd’unebrèvediscussionqu’onaeueavecl’adjointd’Amoros,leFran-çaisNicolasPhilibert,celui-cinousaracontéuneanecdotesurStéphaneSessègnon.Eneffet,cedernieraeudroitàunevirulenteattaquedelapartdecertainsjournalistesbéninois,aprèsqu’ilaachetéunemaisonenCôte-d’Ivoire.Philibertnousaexpliqquebeaucoupdenosconfrèresbéninoisn’ontpasmanquédefustigerlejoueur,allantjusqu’àcroirequ’iln’estenfaitpasdutoutninoisetqu’iln’enacuredelasélectionqu’ildéfend.Desattaquesquin’ont,évidemment,paspluaujoueur.
 N. S.
LapelousedustadeCharles-de-Gaulledansunpiteuxétat!
Le Bénin prépare l’Algérie dansla joie et la bonne humeur
 
0
3
 Coup de soleil 
Équipe nationale
N° 2308 Vendredi 7 juin 2013
De notre envoyéspécial au Bénin
NedjemeddineSidiAthmane
Alors que se profle le matchretour Bénin-Algérie, c’est plutôtdu match aller que les Béninoiscontinuent de parler. Pourquoi ?
Parce qu’il y a eu des injustices du-rant ce match.
Quelles injustices ?
Il y a eu des positions de hors-jeuqui n’ont pas été siés et un cartonrouge immérité à l’encontre de notregardien de but.
Donc, vous attendezimpatiemment le match retour ?
Nous attendons l’équipe algérienneavec un grand sourire (il le dit d’unton narquois, ndlr).
Qu’est-ce que cela veut dire ?
J’ai dit que nous les attendrons avecun grand sourire. Quand on utiliseune métaphore, on n’a pas besoin detout expliquer. Il aut savoir com-prendre.
Là, vous semblez promettre aux  joueurs algériens de leur aireleur ête. Cependant, ils ne sontpas responsables de ce qui s’estpassé…
C’est vrai que nous n’avons absolu-ment rien contre les joueurs algé-riens. Ils ont été proessionnels etrespectueux. Nous en voulons sur-tout à l’arbitre qui a aussé la partie.
Comment voyez-vous donc lematch ?
Il sera dicile des deux côtés. Eux vont arriver confants. Quant à nous,nous savons ce qui nous attend.
Sur quoi se jouera le match,selon vous ?
Sur le soleil.
Entendez-vous par là le climat,avec la chaleur qui règne en cemoment au Bénin ?
Je dis seulement que ça se jouera surle soleil. Le soleil du dimanche lesattend. Ils verront ce que c’est.
Quelles sont les qualités, selon vous, de la sélection algérienne ?
C’est une équipe technique qui va vite et qui joue collectivement. Celase voit bien qu’ils se connaissent trèsbien entre eux parce qu’ils ont dis-puté beaucoup de matchs ociels etamicaux, contrairement à nous. LesAlgériens jouent avec beaucoupd’automatismes, comme s’ils étaientdans un club.
Connaissez-vous des joueursalgériens en particulier ?
Le seul que le je connaisse person-nellement est Sofance Feghouli.J’avais eectué un stage à Grenobleet je l’avais croisé dans ce club.
Ressentez-vous une pression sur vos épaules avant le matchretour ?
Avant chaque match, on ressent or-cément une certaine pression de lapart du public, même s’il s’agissaitd’un match amical.
Pourtant, il n’y a pasd’engouement pour ce match auBénin, comme s’il s’agit d’unnon-événement…
C’est, au contraire, un grand événe-ment ici, au Bénin. out le mondeen parle dans notre entourage. Noussavons que nous devons gagner car,autrement, ce sera la crise.
Le changement de stade, puisque vous jouerez pour la premièreois à Porto-Novo, peut-il avoirune inuence ?
Non, je ne le pense pas. Un terrainreste un terrain, quel que soit lestade.
Un pronostic ?
Le soleil gagnera (rires) !
 Entretien réalisé à Cotonou par  Nedjmou S.
Les Vertsaujourd’huià Cotonou
Après avoir assuré l’essentiel de lapréparation au Centre technique na-tional de Sidi Moussa, les Verts s’en- voleront, aujourd’hui, à bord d’un vol spécial de la compagnie natio-nale, Air Algérie, en direction de lacapitale béninoise, Cotonou, pouraronter le Bénin dans ce matchcomptant pour la quatrième journéedes éliminatoires de la CM 2014,prévu dimanche à Porto-Novo, àpartir de 16h.
Départ à 09h00,arrivée à 13h50
Les camarades de l’international al-gérien de l’Olympique de Marseille,Foued Kadir, ont eectué, hier, leurdernière séance tactique, au CN deSidi Moussa, avant cette empoignadedécisive qui les attend au stadeCharles-de-Gaulle, ace au Bénin. Ledépart des Verts est prévu, ce matinà 09h00. Après quatre heures de vol,ils rallieront l’aéroport de Cotonou vers 13h50.
Une première pour Agouazi, Brahimi, Taïderet N. Ghilas
Ce déplacement au Bénin, ô com-bien important pour l’avenir desVerts dans ces éliminatoires pour leprochain Mondial qui aura lieu auBrésil, sera très spécial pour certainséléments de l’Equipe nationale. Eneet, les nouveaux internationaux,récemment mis dans le bain parVahid Halilhodzic, à l’instar de Lau-rent Agouazi, Nabil Ghilas, Saphiraïder et Yacine Brahim, eectue-ront leur premier voyage en Ariquenoire.
Séance de décrassagecet après-midi
Comme à son habitude, l’entraîneurnational, qui a accordé beaucoupd’importance à la récupération, aprévu une séance de décrassage à sespoulains, cet après-midi. Ainsi, afnde leur permettre de se dégourdir les jambes, Halilhodzic a programméquelques exercices légers dans unlieu non encore connu, mais quipourrait bien se dérouler dans unterrain mitoyen à l’hôtel des Verts, leNovotel.
 Moumen A.
A
entendre les joueurs dela sélection béninoiseparler du match qui lesattend ce dimanchecontre l’Algérie, il y aplus qu’une revanche à prendre : une vengeance ! Pour celui qui n’a pas as-sisté au match, il pourrait croirequ’ils ont été agressés au stade Mus-tapha-chaker ou privés d’un but oud’un penalty, tellement ils sont re-montés contre les Algériens. En ait,les Béninois s’accordent à dire querien de nuisible ou de négati n’aémané des Algériens, mais ils en veulent à l’arbitre qui les aurait léséset promettent de montrer aux Vertsde quel bois ils se chauent.
Pas de tactiqueni ne préparation
Les joueurs béninois et leur sélec-tionneur, Manuel Amoros, mettenten avant l’ambiance particulière quiavait régné au match aller et le senti-ment d’injustice qui en a découlé, cequi semble constituer le combustiblepour allumer et entretenir la motiva-tion des joueurs. Aucun d’eux neparle de préparation ou de tactique.Ils disent tous une seule chose :
«Vous verrez dimanche !»
C’est àcroire que la rustration du matchaller compensera à coup sûr lemanque de préparation de l’équipe !
Même Angane tientun langage menaçant !
Le plus étrange est que même l’an-cien joueur du CR Belouizdad, Pas-cal Angane, qui connaît quandmême bien l’Algérie et les Algérienset avait suivi le match de la tribuneocielle, car blessé, semble autantremonté que ses coéquipiers. Danssa chambre où il nous a reçus, ilnous a armé que les conditions dumatch à Blida ont été déavorables àson équipe, ajoutant d’un ton mena-çant :
«Dimanche, vous verrez !»
out cela laisse penser que les joueurs béninois préparent quelquechose pour dimanche et quelquechose qui dépasse le cadre du oot-ball.
Recours probableà l’intimidationphysique
Il est ort probable que la sélectiondu Bénin va recourir à l’intimidationphysique, voire à la virilité excessiveenvers les joueurs algériens. Peut-être que c’est l’œuvre «motivante» deAnjorin Moucharaou, président dela Fédération béninoise de ootball,qui ait de ce match une aaire per-sonnelle en surexcitant ses joueurs,quitte à les haranguer verbalementen jouant à ond la carte de la victi-misation. Ceci est d’autant plus plau-sible que nous avons remarqué quecertains joueurs de la sélection béni-noise sont indisciplinés, comme lemontre leur comportement dansleur lieu de stage.
Ce sera un match decrampons et de semelles !
Une chose est certaine : le match dedimanche ne sera pas une conron-tation de emmelettes. Il audra des joueurs qui peuvent encaisser descoups et, accessoirement, en donner.Ce sera un match où il audra se mé-fer des crampons et des semelles.Que ce soit clair dès maintenant :celui qui ne s’en sent pas capable n’aqu’à rester chez lui.
 N. S.
Menessou:«Dimanche,lesAlgériens verrontcequ’estlesoleilduBénin
Lesninoispromettent
l’agressivité
A
lors que les tempéra-tures sont plutôt éle- vées au Bénin, desorages s’invitentsouvent au mois de juin, période pluvieuse par excel-lence. Ainsi, avant-hier soir, despluies diluviennes sont tombéesdans un laps de temps court, à telpoint qu’on se serait cru en hiver.Hier matin, le soleil était de nou- veau au rendez-vous, mais unorage tout aussi ort que celui de la veille a éclaté hier soir, avec unegrande quantité de pluie en une vingtaine de minutes.
Des matchs sont arrêtésà cause des orages
Selon des Béninois, de telleschutes de pluie tombent paroisdurant les matchs du championnatet provoquent des arrêts de plu-sieurs minutes, le temps que lespluies cessent. Dans le cas où unorage pareil tombait dimanche du-rant le match Bénin-Algérie, l’arbi-tre serait obligé d’arrêter le matchdurant plusieurs minutes.
27° le matin,35° l’après-midi
Pour ce qui est des températuresrégnant dans le pays, elles varientdans la journée. Hier matin, latempérature était clémente avec 27°. Dans l’après-midi, à l’heure dumatch, elle a grimpé jusqu’à 35°,avant de baisser dans la soirée sousl’eet des pluies qui se sont abat-tues.
 N. S.
Despluiesdiluviennesavant-hierethier
 
Bénin-Algérieretransmis sur toutesles chaînes
Bonnenouvellepourlesspecta-teursalgériens.Onvientd’apprendredesourcessûresquelarencontreBénin-Al-gériendecedimancheseraretransmisesurtoutesleschaînesalgériennes.Ainsi,lesfansdesVertsrésidantenAlgérieouàl’étrangerpourrontsuivrecematchdécisifendirectsurCanalAlgérie,A3,laTerrestreetTVAmazigh.
Sadi et Tasfaoutse réuniront ce matinavec Moucharafou
LesémissairesdelaFAF,WalidSadiet AbdelhafidTasfaout,envoyéspourpré-parerlavenuedesVerts,seréunirontcematinavecAnjorinMoucharafou,lepré-sidentdelarationninoisedefootball,afind’arrêterlesaspectspra-tiquesdel’organisationdumatchetduséjourdesVerts.Lepremiersecrétairedel’ambassaded’AlgérieauNigeria,Mo-hamedAssi,venuspécialementpourlematch,assisteraàcetteréunion.
Beaucoup de joueursmusulmans au seindes Ecureuils
Lasélectionbéninoisecomptedanssesrangsplusieursjoueursmusulmans,àl’imagedugardientitulaire,FabienFar-nolle,expulsélorsdumatchaller,RazakOmotoyossi,l’ancienjoueurduZamalek,quidemeuresansclubac-tuellement,DjimanKoukouduFCTours,GoubietMickaelPoquiévo-luentauxcôtésd’IdirOualiauDynamoDresden.
Les musulmans auBénin ne dépassent pasle 1/4 de la population
LareligionlaplusdominanteauBénindemeureleChristianisme.Toutefois,l’Islamestprésent,puisque25%delapopulationestmusulmane.DurantnotreviréeàCotonouetàPorto-ovo,onaremarqlaprésencedequelquesmosquées.
Des Algériens à l’hôteldes Verts
 Avantmêmel’arrivéedesVertsauBénin,desAlgérienssesontdéjàauNovotel,lieuladélégationalgérienneserahébergée,poursaluerlesdirigeantsdelaFAFquiysontdéjà.Ainsi,ilyaeuplusieurscitoyensoriginairesdel’estdupays,telsAhmed AzzametNabilHasnaouideTadjenant,AdelLakhnechedeM’sila,MounirBenseddikdeChelghoumLaïd,venuavecsesquatreen-fants,sansoublieruncitoyenoriginairede AdrarquirésideauBénindepuisunetren-tained’années.Ilfautsoulignerquelama- joritédelacentained’AlgériensrésidantàCotonoutravaillentdanslecommercedevoituresetdespiècesdétachées.
Le Novotel interditaux intrusà compter d’aujourd’hui
L’hôtelNovoteldeCotonou,serahé-bergéeladélégationalgérienne,serain-terditauxintrusetauxpersonnesétrangères,àcompterd’aujourd’hui.C’estcequelaFAFaobtenudeladirectiondel’hôtel,aveclaconstitutiond’unpostedecontrôleavanàl’extérieurdel’hôtel.
 Aucun ambassadeurd’Algérie présentau match
Iln’yapasd’ambassadealgérienneauBéninetc’estcelleétablieauNigeriaquireprésentelesintérêtsdelal’Algériedanscepays.Or,l’ambassadeurd’AlgérieauNi-gerianeserapasprésentaumatchpourunmotifsimple:ilsn’apasencoreétéof-ficiellementaccréditéparlegouvernementnigérian.C’estlepremiersecrétairedel’ambassade,MohamedAssi,quireprésen-teral’Etatalgérienàcematch.
Evoluant actuellement dans un petit club belge, ledéfenseur béninois Arsène Menessou semble trèsremonté contre la sélection algérienne. D’un toncalme teinté d’ironie, il promet un accueil spécialaux Algériens, en représailles des injustices dontses coéquipiers et lui ont été victimes, selon lui, aumatch aller au stade Mustapha-Tchaker.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->