Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
7Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1722_PDF_du_11

1722_PDF_du_11

Ratings: (0)|Views: 37,833|Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Jun 10, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/15/2013

pdf

text

original

 
Benattia
«J’ai destouches avecla JSK, maispas de contactofficiel»
Equipe nationale
De notrecorrespondantparticulierau Mali
MARDI 11 JUIN 2013QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2312 PRIX 20 DA
www.lebuteur.com
JSK MCA
CasBelfodil:Raouraouas’explique
IstresbloqueYahiaCrif
Le CSC offre 200 millionspar mois à Yachir
SeydouKeïta,lastarduMali
défielAlgérie
«On battra le Bénin et onira jouer la finale à Alger !»
 
Slimani:«Mablessuren’estpasgrave»
«Quand il auraenvie de venir, onen reparlera»
Halilhodzic:«J’aivuMali-Rwanda,ceseradifficileàKigali»Nshimiriyimana
(Ent.Rwanda)
:«FaceauxAlriens,on viseralavictoire»
Courbissignerademainsoncontrat
Limane
«Jeregretted’êtreresté»
Lesjoueursmenacentderecouriràlajustice
     U     S     M     A     U     S     M     H     C     R     B
La venue de Amorosdivise les Kabyles
LapisteAlainMichelrelancée
 
«Pour gagner, il faut marquer enpremier et gérer la chaleur et l’étatdu terrain »
omme
ui
il a dit
Guillaume Bemenou, gardiende but du Bénin
lC
La seule chose que tu n’as pas gérée,c’est tes sorties !
Boualem Charef veut des joueurs pasbêtes !
Conséquence de Bénin-Algérie :Hannachi va proposer à Amoros 2 500euros par mois.
Gherbi préfère lavilla du MCA auR+1 du CSC !
 
N° 2312 MARDI 11 JUIN 2013
L
e match devant opposer la Libye et le Togo vendredi à Benghazi, dans le cadre deséliminatoires au Mondial-2014, a suscité une polémique, tant la capitale des re-belles libyens n’est pas ranchement très sûre en ces temps qui courent. La Fédé-ration togolaise de ootball avait envoyé une missive à l’instance internationaledans laquelle elle a ait état de son souhait de voir le match être délocalisé de Benghazipour des raisons sécuritaires. La FIFA avait dit non. Les Togolais sont revenus à la chargedimanche : une nouvelle demande de délocalisation a été envoyée. La FIFA a réponduhier : le match se déroulera bel et bien en Libye, mais dans une autre ville, à savoir la ca-pitale Tripoli, vendredi à 18h00. Cela n’empêche pas la persistance de la peur dans lecamp togolais, d’autant que des actes de violence ont été signalés lors du dernier Libye-RD Congo à Benghazi. Des joueurs togolais, qui ont déjà vécu une expérience trauma-tisante à Cabinda (Angola) en 2010, reusent de s’exposer à de nouveaux risques. C’est lecas de Alexis Romao dont la emme est d’origine algérienne. Le déenseur a laissé en-tendre explicitement dans tweet qu’il n’était pas sûr d’aller en Libye :
«J’aivécu une expérience traumatisante en Angola en 2010, je n’ai pas envied’imposer une autre angoisse à ma amille. Malgré l’importance dece match, je me demande aujourd’hui si j’y vais.»
La Fédération to-golaise de ootball n’a, pour l’heure, pas encore réagi au change-ment de ville décidé par la FIFA. Un orait pourrait être prononcé.Et ce ne serait pas une première du genre !
Libye-Togo
Même en jouant à Tripoli,les Eperviers craignentpour leur vie
Bo ude bo u z a u C har i t y Game 
 yad Boude bouz é tai t à Marra k ec h ce t te semaine encompagnie dau tres  oo teu x sur in vi ta tion de Jame l De b- bouze. Le pe ti t prodige a lgérien es t a l lé prendre par t auC hari t y Game, un ma tc h ga la ui opposai t des s tars du oo t ba l l de France e t dai l leurs au x s tars du rire, pour  lesen an ts dé a vorisés des uar tiers de Marra k ec h. Boude- bouz en a prof té pour  taper  la pose dans  le  ves tiairea vec Adrian aga tin, Ben jamin S tam bou li e t em y Ca- be l la. Le meneur de  jeu du FC Soc hau x, non concernépar Bénin-A lgérie, a  ai t  le p lein du rire à Marra k ec h. 
 Abdoun, un tweet desolidarité avec l’Algérie
Longtemps resté muet, Djamel Abdoun commu-nique de plus en plus, depuis peu. L’attaquant algériende l’Olympiakos le Pirée ache ainsi ses envies, seshumeurs et ses prises de position sur Twiter. Aprèsavoir dit tout son soutien et admiration à son «rère»Rafk Djebbour, Abdoun a posté un autre tweet dansl’après-midi d’hier, dans lequel il a souhaité «la vic-toire de l’Algérie, inch’Allah». Il semble que Dieu aitaccédé à son vœu, puisque l’Algérie l’a emporté 3-1.
Le WAT, le CAB etl’USMBA militentpour une Ligue 1à 20 clubs
Les derniers de la classe 2012-2013 veulent surer sur la vague duscandale CAB-JSS pour se mainte-nir en Ligue 1. Le CAB légitime-ment, le WAT et l’USMBAaccessoirement militent bec et on-gles pour une Ligue 1 à vingtclubs. Ce n’est pas une blague, lesdeux derniers clubs souhaitentêtre repêchés avec le CAB. Danscette optique des demandes, avecdossiers à l’appui, ont été ormu-lées à la Ligue de ootball proes-sionnelle. Mais il y a peu, maisalors là très très peu de chancesque ce petit projet aboutisse,pour la simple raison queMahoud Kerbadj, lui, mi-lite pour une Ligue 1 àquinze. Juste pour airechier Nezar.
 Aïboudet non pas Iboud !
Beaucoup ont vite ait de trou- ver un lien de parenté entre Mi-loud Iboud, l’ancien capitaineemblématique de la JSK et Aïboud- et non pas Iboud - un jeune joueur qui a remporté récemment letournoi international du Paradouavec les U20 de la JSK. Certains ont ditd’abord que le môme est le digne héritierde Miloud, puis d’autres qu’il est plutôt sonneveu. Bre, Aïboud a ait parler de lui nolens volens aulendemain de cette consécration. En vérité, Aïboud n’aaucun lien de parenté avec Iboud. D’abord il s’ap-pelle Aïboud et non Iboud. Et puis, il est deDraâ Ben Khedda et non pas de BeniDouala. Voilà qui est clair !
Le stadeGuessab nerouvrira passes portes desitôt
Le stade Guessab, vieux comme l’Entente,est ermé depuis 2007pour travaux. Six ansaprès, les travaux n’avan-cent toujours pas et auregard de l’état des lieux,ce bon vieux stade n’estpas près de rouvrir sesportes de sitôt. Et pourcause, le terrain s’est a-aissé de plus de deuxmètres, a ait savoir l’en-treprise chargée des tra- vaux de rénovation, carassis sur une nappe d’eaude roche. Pour l’heure,les ingénieurs n’ont pastrouvé de solution à ceproblème. Autrement dit,les travaux risquent dese prolonger dans ladurée, ceci si on par- vient à résoudre le pro-blème. Sinon, le stadesera rasé. Ce que les pu-ristes ne souhaitent pas,bien entendu.
Zmit, un sparring-partner idéal pour la police !
Suspendu pour dopage, Zoubir Zmit s’entretient comme il peut en vued’une reprise pas du tout certaine. L’ancien milieu de terrain du MOC,du CSC et du MCA entre autres, a disputé, hier, un match d’opposi-tion ace à la sélection de la police de Blida qui s’apprête à disputerla fnale de la coupe de la DGSN. Le lutin, anqué d’une équiped’anciens joueurs du RCA a anché devant une belle équipe de lapolice qui a ait honneur à son statut de fnaliste de la coupe Ab-delghani Hamel qui s’est joué hier lundi.
Footaises
Serey Die, ce n’estpas cher payé !
On l’écrivait, Geoffroy Serey Die vient d’écoper d’une suspen-sion de quatre mois par la Fifa pour «rupture sans raisons vala-bles» de son contrat le liant au Zamalek (Egypte). L’ex-milieude terrain de l’Entente de Sétif avait filé au FC Sion en 2008alors qu’il s’était engagé auparavant, toujours dans l’opacitéavec le club égyptien, alors qu’il portait les couleurs de l’ES Sétif. Al’époque, l’international ivoirien avait simulé une blessure lors d’unmatch de coupe arabe ayant opposé le Zamalek à l’Entente.Le joueur fut transporté à l’hôpital où des dirigeantsl’attendaient pour parapher son contrat. Lequelcontrat sera torpillé quelques semaines plustard. Conclusion, quatre mois de suspension etce n’est pas cher payé.
Zidaneet Gad El Maleh semobilisent contre lesLeucodystrophies
L'Association européenne contre les leucodystrophies(ELA) a organisé le 7 juin au théâtre Marigny à Paris la hui-tième édition du Prix Ambassadeur, sous le thème «Mets tesbaskets et bats la maladie» qui récompense les élèves qui se sontmobilisés au côté d’ELA. Une cérémonie événement animée pardeux stars du petit écran au grand cœur : Cyril Hanouna et San-drine Quétier et qui s'est déroulée en présence de stars comme Zi-nédine Zidane, parrain d'ELA ou encore de Gad El Maleh.Zizou, qui milite depuis des années au proft de ces enants, n’apas hésité à pousser la chansonnette durant quelques mi-nutes au grand bonheur de tous. Tout sourire, entouréd'enants, l'ancienne star des Bleus n’a pas hésité àdonner encore de soi pour une cause à laquelleil est particulièrement sensible.
Wayne Bridge etFrankie Sandfordattendent un bébé
La chanteuse britannique FrankieSandord (24 ans) et son fancé, le oot-balleur anglais Wayne Bridge, âgé de 32ans, s'apprêtent à accueillir leur premierenant à l'automne. Wayne est déjà papad'un petit Jaydon Jean Claude (7 ans),issu d’une première union. Les deux tourtereaux ont été aperçus dans les ruesde Londres et on voyait bien que le ventrede madame commence à grossir. Incon-testablement, Wyne Bridge a dépassél’épisode John Terry.
 L
 i
 n
 f
  o
p
   e
   o
   p 
      l
     e
0
2
«Il  ya une in jus ticedans lages tion dugroupe.Desjoueursquines’en tra înaien tpas se re trou vaien tdansleonzele  jour duma tch»
So f iane helili,e x- joueur de la  JS
Ce n’est pas dela langue de bois
 
0
3
 Coup franc 
Équipe nationale
N° 2312 Mardi 11 juin 2013
Au-delà de tout ce que vous avezdéclaré après la rencontre à proposde cette victoire ramenée del’extérieur ace au Bénin, peut-ondire que le groupe a gagné enmaturité ?
C’est sûr que des succèscomme celui qu’on vient de réaliser don-nent plus deconfance et de séré-nité à un groupecomme le nôtre. Il neaut pas oublier qu’on étaità la recherche d’un match réé-rence en déplacement et, là, je penseque tout n’est pas fni. Il reste àconfrmer lors des deux prochainsmatchs ace au Rwanda et contre leMali.
Le Mali, notre dernier adversairedans ce groupe H, a été accrochéhier, d’abord une réaction parrapport à ce résultat de l’un desavoris de notre poule ?
Bien sûr que c’est un résultat qui aitnos aaires. Une victoire du Malin’aurait rien changé en tout cas ànotre détermination, mais ce résultatnul concédé par les Maliens chez euxest en notre aveur, c’est sûr.
Du coup, l’Algérie peut espérer unequalifcation. Autrement dit,avec deux points d’avance et àdeux journées de la fn de cemini-championnat, on estnettement mieux placés…
Dans le ootball, il ne aut jamais crier victoire. Vousavez vu comment leRwanda est allé accrocherle Mali. Donc, il autsavoir tirer lesleçons. Il autcontinuer àtravailler et resterconcentrés surnotre parcours. Je veux dire que dansun système cham-pionnat comme ça,seuls les résultats demon équipe comptent pourmoi.
Que doit-on retenir 24 heuresaprès cette victoire ?
Ce n’est pas encore fni. Cette vic-toire ramenée de l’extérieur m’adonné beaucoup de satisactions surplusieurs plans. Elle nous donneaussi plus d’espoirs pour la suite deséliminatoires. A présent, on peutdire qu’on a une réelle chance de sequalifer pour les barrages. On saitque rien n’est ait.
Le Rwanda, qui impose le nul auMali à Bamako, devient du coupun adversaire dicile à jouer chezlui…
C’est exactement ça. Ce résul-tat ait nos aaires sur le planarithmétique, mais il vient aussidonner une dose de confanceaux joueurs rwandais quiauront à cœur de nousaccrocher. C’est sûrqu’ils vont essayer denous créer des pro-blèmes pour pouvoirdire qu’ils peuvent ri- valiser avec les meil-leurs.
Avez-vous uneidée sur cetteéquipe ?
Bien sûr ! C’est uneéquipe très dicile à jouer chez elle. J’airegardé leur derniermatch perdu ace auMali à domicile et jepeux vous dire que, vuce qu’ils ont montré dans cematch, ils méritaient même la vic-toire. C’est vous dire qu’on va bienpréparer ce rendez-vous et,surtout, tout aire pour reve-nir avec une victoire de Ki-gali.
L’heure est à la récupération.Allez-vous avoir letemps de bien récu-pérer avant cematch de di-manche pro-chain?
On aura juste letemps de souer,bien se reposer et re-prendre le travail pour sedéplacer dans de paraites condi-tions au Rwanda. Rien n’est laissé auhasard. Tout a été programmé pouraire de ce prochain déplacementune réussite. Les joueurs ont bien ré-pondu contre le Bénin. Maintenant,il audra oublier ce succès.
Un mot sur l’état de santé de votregroupe ?
Tout va bien. On déplore trois bles-sés dans ce match, mais, normale-ment, c’est sans gravité. On devraitles récupérer d’ici dimancheprochain.
 Entretien réalisé  par Moumen Ait Kaci Ali
Arrivé fatigué du voyage, Vahid Halilhodzic a bien voulu s’arrêter pour répondre auxquestions des journalistes présents. Abordé par nos soins, pour connaître ses impressionssur le résultat nul concédé par le Mali qui vient consolider les chances de qualificationde l’EN, Halilhodzic, très réaliste, appelle ses protégés à rester concentrés sur leur par-cours. Il affirme que tout reste à faire avant ces deux derniers matchs qui restent dansce groupe H des éliminatoires du Mondial-2014.
Halilhodzic : «Le nul concédé par le Malifait nos affaires, mais rien n’est joué»
 
«Seulle parcoursde mon équipecompte pourmoi»«J’aivisionné sonmatch aller faceau Mali, le Rwandaest difficile à jouerchez lui»«Ondéplore troisblessés dans cematch, on espèreles récupérer d’icidimanche»
C’est un président fierde ses protégés quenous avons rencontréhier à sa sortie dusalon d’honneur del’aéroport Houari Bou-mediene. MohamedRaouraoua, en hommeaverti, refuse de tropfocaliser sur ce résultatnul concédé par le Maliavant-hier contre leRwanda. Il avance queles joueurs de l’EN sonttenus de resterconcentrés sur leurparcours pour évitertoute mésaventure.
Président, avec un peu de recul, commentanalysez-vous ce succès enregistré ace auBénin, hier ?
C’est la victoire des joueurs et du sta technique.Je trouve qu’il est très important de le signaler, les joueurs sont à éliciter pour leur énorme dé-bauche d’énergie, leur volonté et leur présencetout au long de la rencontre parce que vous n’êtespas sans savoir qu’en pareille période de l‘année,où tout le monde est en vacances, il est dicile degarder sa concentration sur un terrain. Ils ontaussi ait preuve d’un engagement sans aille dudébut jusqu’à la fn de la rencontre. Je tiens à lesremercier.
Et le rendement collecti de l’équipe, vous l’aveztrouvé comment ?
Je dirais qu’on commence vraiment à améliorernotre açon de jouer, surtout en dehors de nosbases où on a vu qu’on était bien capables de reve-nir avec des victoires. Maintenant, il audra vitese remettre au travail, oublier cette victoire et biense préparer pour dimanche prochain, où on vatout donner pour revenir avec un très bon résultatdu Rwanda.
Justement, cette ois, on a vu des joueurs trèsmotivés et une stratégie bien en place qui apermis à l’Algérie de maitriser son adversaire.Votre commentaire ?
Rien n’a été laissé au hasard. On a mis tous lesmoyens à la disposition du sta technique natio-nal pour lui permettre de mettre en place un pro-gramme de préparation de très haut niveau. On atravaillé ensemble avec beaucoup de sérieux du-rant ces derniers jours de stage. Les eortsconsentis commencent à porter leurs ruits et
inch’Allah
les résultats vont suivre et ils serontmeilleurs à l’avenir.
Comment s’annonce pour vous le match duRwanda et quel sera l’objecti de l’équipenationale ?
On va essayer de ramener un autre résultat positi qui nous permettra d’arriver au dernier matchchez nous contre le Mali dans de très bonnesconditions et
inch’Allah
atteindre le dernier tourdes qualifcations au prochain Mondial. On aittout ce qu’on peut pour justement se donner lesmoyens afn de décrocher ce billet qualifcati à laprochaine Coupe du monde.
Le Rwanda s’annonce dicile, le déplacementsera plus long et les conditions climatiques neseront pas les mêmes qu’au Bénin…
C’est sûr, je ne vous apprends rien si je vous disqu’aujourd’hui, tous les matchs sont diciles à jouer en Arique. En plus des raisons que vous venez de citer, le Rwanda est le dernier de notregroupe, mais cela ne l’a pas empêché d’aller accro-cher le Mali, chez lui. Ils ont même mené pendantlongtemps au score puisque les Maliens ont dû at-tendre le dernier quart d’heure pour revenir auscore. D’après les inormations que j’ai pu avoirhier, même amoindris, les Rwandais ont montréun beau visage. Ils leur ont mené la vie dure. C’estpour vous dire qu’aujourd’hui, le ootball a beau-coup changé. Il n’y a plus de matchs aciles et celaà tous les niveaux.
Comment jugez-vous le rendement desnouvelles recrues des Verts, Brahimi, Ghoulam,Taïder et les autres ? Ont-ils ramené le plusescompté ?
Bien sûr qu’ils ont ramené un plus à notre équipenationale ! On est tous satisaits de leur apport, deleur rendement et, surtout, de leur comportement.C’est des jeunes talents qui ont montré un bon po-tentiel. Ils ont réussi à intégrer le groupe de manièreormidable. On possède un bon groupe, qui a unebonne marge de progression. Il est composé debeaucoup de jeunes qui ont
inch’Allah
un bon avenirdevant eux. Il ne aut pas oublier que la majorité decet eecti peut jouer la prochaine Coupe du monde2014
inch’Allah
et peut aussi aspirer à disputer leMondial-2018, tant la moyenne d’âge le permet.
Le match nul entre le Mali et le Rwanda eracertainement les aaires de l’Algérie. Est-onplacéd dans un meilleur couloir, président?
A mon avis, il ne aut pas trop voir ce que ont lesautres équipes de notre groupe. C’est vrai, le Malia laissé fler deux points dimanche (entretien réa-lisé hier, ndlr), mais on a toujours dit que nousdevons gagner nos matchs pour ne pas dépendrede qui que ce soit.
Président, une dernière question, : quand est-ceque nous allons voir Belodil avec ce groupe ?
Lorsqu’il le voudra. Et, bien sûr, lorsque le coachaura besoin de ses services.
 Entretien réalisé par  Moumen Ait Kaci Ali
Raouraoua : « Belfodil ? Quand il auraenvie de venir, on en reparlera »
 
Le départ des Verts avancéà jeudi
 Alors que les Verts devaients’envoler pour Kigali, la capi-tale du Rwanda, vendredi pro-chain, soit deux jours avantleur confrontation face à la sé-lection rwandaise, c’est finale-ment jeudi qu’ils prendront ledépart, soit une journée plustôt. Cela devrait leur permettrede bien récupérer d’un voyageplus long que celui qui les amenés vers le Bénin et des’adapter au climat régnantdans la capitale du Rwanda.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->