Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
0Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le Signal Audio

Le Signal Audio

Ratings:

4.5

(2)
|Views: 2,481|Likes:
Published by sahliano

More info:

Published by: sahliano on Apr 29, 2009
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/09/2013

pdf

text

original

 
Le signal audio
Voyons tout d'abord, pour bien comprendre, la version théorique simplifiée d'un signalaudio : le son pur.
- Son pur
Tout d'abord, il faut savoir qu'un son pur n'existe pas dans la nature. Il correspondrait à unson d'une seule fréquence. Il est représenté par le mouvement vibratoire le plus simple : lasinusoïde. Nous schématisons ici les mouvements de l'air où se propage le signal audio. Cemouvement est périodique, on nome sa période T, celle-ci s'exprime en seconde etreprésente la durée entre deux crêtes. On entend par crête le point d'amplitude le plus fort.On définit le son pur par la fréquence (F) de cette sinusoïde. Lafréquence est le nombre de période de la sinusoïde en uneseconde. Elle s'exprime en Hertz.1 Hz = 1 cycle par seconde. On nommera couramment un songrâce à sa fréquence. En musique par exemple la note référencequi est le " La " et est aussi nommée " La 440 " car sa fréquenceest de 440 Hz.Autre élément important, la longueur d'onde. C'est la distance en mètre entre deux crêtesconsécutives, représentée par le lettre grec lambda l. Cette longueur d'onde permet decomprendre beaucoup sur la propagation du signal sonore. On la calcule facilement avec laformule : l = C/FC représente la célérité (vitesse de propagation du son dans l'air) C = 340 m/s. Dans un autremilieu que l'air il faudra remplacer C par la vitesse de propagation du son dans le milieuétudié. F est bien sûr la fréquence dont on veut connaître la longueur d'onde. Cette formulenous permet de dire que plus la fréquence est basse plus sa longueur d'onde est importante. Nous avons vu les principaux termes et caractéristiques pour définir notre son pur,maintenant voyons comment se compose un signal audio plus réel.
- Son complexe
C'est M Fourier qui a trouvé en premier comment on pouvait analyser un signal audio. Il atrouvé que l'on pouvait exprimer un son périodique comme un son composé de plusieurssinusoïdes.Sur ces schéma vous pouvez voir la différence entre un son pur (à gauche) et un soncomplexe (à droite)
1
 
Grâce à cette découverte nous pouvons donc reprendre les paramètres d'une sinusoïdecomme on a vu précédemment et les appliquer à n'importe quel signal audio car il sont tous(normalement) périodiques. L'analyse se fait à partir de la fréquence la plus basse que l'onnomme fondamentale. Elle donne la hauteur (grave où aigu) de la note. C'est à partir decette fréquence que l'on peut appliquer nos calculs.Les autres fréquences, qui sont donc plus hautes, sont nommées harmoniques. Elles sont produite par tous ce qui entoure le signal sonore et qui répond naturellement au vibrationsque ce dernier engendre. Dans le cas d'un voie humaine les cordes vocales ne peuvent pasvibrer qu'à une seule fréquence, elles en produiront naturellement d'autre. Il y a aussi larésonance de notre corps entier, les réflexion du lieu ou l'on se trouve et plein d'autre paramètres qui font qu'une fréquence seule ne peut pas exister.Les harmoniques sont des multiples de la fondamentale.Ex : f =440 Hzf1 = 880 Hz (2f)f2 = 1320 Hz (3f)f3 = 1760 Hz (4f)f4 = …Les harmoniques donnent le timbre du son. C'est grâce a elles que l'on peut dissocier lesdifférents instruments et reconnaître les voix.La forme d'onde des sons complexes est dite irrégulière.
Le signal audio, ses principaux termes
I. L'enveloppe :
L'enveloppe du son est son évolution dans le temps. On découpe cette évolution en quatre parties :
2
 
Les quatre parties sont: Attaque - Decay - Sustain - Release:Attaque = c'est l'apparition de la note.Decay = formation de la noteSustain = Tenue de la noteRelease = disparition de la noteIl est important de connaître ces quatre étapes pour comprendre la vie d'un note, d'un son.Elles se retrouvent souvent pour les réglages de périphériques, comme par exemple lescompresseurs.
II. Bande Passante :
La bande passante est une bande de fréquence comprise entre deux valeurs extrêmes.L'exemple le plus connu est la bande passante de l'oreille humaine qui est 20 Hz - 20000Hz. Ce sont les deux valeurs extrêmes des fréquences que l'on peut entendre. Si on parlede bande passante d'enceintes cela correspondra aux valeurs extrêmes des fréquences quecette dernière pourra émettre.C'est important de bien comprendre ce qu'est une bande passante car beaucoup de matérielaudio est défini par cette dernière. Pour un micro, la bande passante correspondra auxfréquences audio qu'il pourra reproduire électriquement.On parle aussi de bande passante pour les supports d'enregistrement.La bande passante n'est bien sûr pas utilisée qu'en son, on la retrouve dans beaucoupd'autres domaines.
III. Décibel :
Le décibel est l'unité dont on se sert pour parler de puissance acoustique. Il sert aussi pour  parler d'autre puissance mais nous verrons cela en temps voulu.Tout d'abord, il faut savoir que sa progression logarithmique, cela est dû à la perception denotre oreille. Le décibel est une unité de comparaison, on comparera toujours à une valeur connue. Dans le cadre de la puissance acoustique, traduisez volume du son, on parle de dBSPL (Sound Presure Level) l'unité de référence est le 0 Db SPL qui correspond à 2.10-5 Pa.Cette valeur correspond en théorie au plus petit son que l'on peut entendre. Il faut savoir qu'il y a toujours autour de nous un bruit de fond d'au moins une vingtaine de décibel dansun endroit très calme. Cela est dû au son de notre propre corps, au bruit de la terre et à tousles autre parasites.
IV. Dynamique :
La dynamique s'exprime souvent en dB SPL, c'est la différence entre le niveau le plus fort etle bruit de fond. Par exemple : l'oreille humaine a une dynamique de 120 dB SPL. Le son le plus petit que l'on peut entendre est 0 dB SPL et au delà de 130 dB SPL le son estdouloureux et dangereux. La dynamique sert aussi à caractériser le matériel audio. Souvent
3

Activity (0)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Naoual Jaghlaf liked this
yacelime liked this
Behna Ismail liked this
mdstv liked this
Christophe Blitz liked this
elaziz liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->