Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword or section
Like this
3Activity
P. 1
Le devenir des enfants des familles dissociés

Le devenir des enfants des familles dissociés

Ratings: (0)|Views: 7|Likes:
L'objet de l'étude que nous proposons est la séparation des parents et la vie en famille dissociée qui en résulte à comparer à la forme familiale normative : la famille dite "intacte". Cette introduction doit convaincre le lecteur que les effets de long terme de la structure du groupe domestique de l'enfance constituent un objet digne d'intérêt, injustement laissé pour compte par la sociologie française.
L'objet de l'étude que nous proposons est la séparation des parents et la vie en famille dissociée qui en résulte à comparer à la forme familiale normative : la famille dite "intacte". Cette introduction doit convaincre le lecteur que les effets de long terme de la structure du groupe domestique de l'enfance constituent un objet digne d'intérêt, injustement laissé pour compte par la sociologie française.

More info:

Published by: Familles_en_affaires on Jun 15, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/13/2013

pdf

text

original

 
I
NTRODUCTION
 
Le devenir des enfants de familles dissociées.
Version Courte :Introduction et conclusion généralesIntroductions et conclusions de chapitres
Thèse de doctorat réalisée sous la direction de
Michel Bozon (INED).
Présentée et soutenue publiquement par
Paul Archambault
 
 
I
NTRODUCTION
 
Nous sommes souvent surpris de voir nombre de nos proches (et parfois soi-même)reproduire d'une manière semi-consciente les structures familiales de leur enfance.Pourtant la spécificité de chaque individu, la complexité des biographies privées, le« hasard » des rencontres, l'évolution des mœurs entre deux générations et le métissagedes rapports sociaux devraient favoriser l'éparpillement des schémas familiaux.Cependant le passé familial est influent. Chaque micro-décision ou chaque absence dedécision lors du parcours affectif semble empreinte d’éléments implicitement ouexplicitement transmis.Quels sont les impacts de long terme des expériences vécues au sein du groupedomestique de l’enfance ? Comment les mesurer ? Quels mécanismes sont à l’œuvre etpeut-on les expliquer ? L’objet de l’étude que nous proposons est la séparation desparents et la vie en famille dissociée qui en résulte à comparer à la forme familialenormative : la famille dite «intacte ». Cette introduction doit convaincre le lecteur queles effets de long terme de la structure du groupe domestique de l'enfance constituentun objet digne d’intérêt, injustement laissé pour compte par la sociologie française. Ceseffets peuvent faire l'objet de mesures précises et convaincantes, dont il faudra préciserla méthode d’élaboration.Pour mieux qualifier l’objet et les contours de la thèse, cette introduction passe d’aborden revue les travaux sur ce sujet (§I). Je distingue trois catégories principales de sourcesbibliographiques. Il s’agit en premier lieu de la sociologie française des rôles familiaux.La seconde source est celle des études de cas cliniques dont il faudra cerner les limitesinterprétatives. Enfin, le foisonnement des travaux des sociologues américains dudivorce est la troisième source essentielle de ce travail. Il est légitime de s’interrogersur la nature des écarts entre les objets de recherche français et anglo-saxon ensociologie de la famille en générale et du divorce en particulier.Dans un second temps je présenterai les différentes sources utilisées pour lesexploitations socio-démographiques proposées dans ce travail (§II). J’expliqueraipourquoi les données sur la jeunesse collectées par l’INED et l’INSEE sont bien
 
I
NTRODUCTION
 3
adaptées à l’analyse des correspondances entre trajectoire familiale et parcours de jeunesse. J’expliquerai aussi pour quelles raisons ce travail est limité à l’exploitation deces sources.Enfin je terminerai l’introduction en présentant l’architecture générale de la thèse,l’objet de chacune de ses trois parties et le contenu des chapitres (§III).
I- Une typologie des travaux existants
La concentration des études françaises sur l'impact immédiat des ruptures familiale
Les manuels scolaires et universitaires témoignent de l'éloignement despréoccupations de la recherche française et de la recherche américaine. En sociologie dela famille, ces manuels ont une fonction importante de relais des travaux spécialisésauprès d'un plus vaste public enseignant et étudiant. La sélection des travaux exposésdans ces manuels reflète l'état de la recherche. Ces supports de médiation des résultatsscientifiques les plus récents influencent les représentations du grand public sur lafamille. La compréhension des structures familiales et la diffusion de cettecompréhension sont des facteurs de production des constructions sociales autour de lavie familiale et du divorce.La séparation conjugale est l'objet de développements assez succincts dans les manuelsfrançais sur la famille alors qu'elle apparaît comme une véritable branche de lasociologie de la famille aux États-Unis. Un ouvrage de synthèse (Davidson J. K., MooreN. B., 1996) consacre un chapitre avec une compilation assez détaillée des résultats destravaux sur les conséquences d’une trajectoire familiale dissociée sur le devenir desenfants.D'un point de vue individuel, les causes de fragilité conjugale et les différents modèlesde divorce sont bien résumés en France. Sont expliqués, le désenchantement conjugal,les compromis difficiles dans les couples peu homogames ou les enjeux conjugaux dutravail de la femme (de Singly 1991, de Singly 1993, Kaufmann 1993, Segalen 2000).

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->