Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
8Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1736_PDF_du_24_06_2013

1736_PDF_du_24_06_2013

Ratings: (0)|Views: 31,996 |Likes:
Published by PDF Journal

More info:

Published by: PDF Journal on Jun 23, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/04/2013

pdf

text

original

 
Gamondi pour succéder à Bouali
Zazou contacté
Ogbi officiellement contacté
Zerara opte pour l’ESS
   E  q  u   i  p  e  n  a   t   i  o  n  a   l  e
LUNDI 24 JUIN 2013QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2325 PRIX 20 DA
www.lebuteur.com
JSK 
La face cachée de Halilhodzic
«Mon père m’avait pris pour un voleuren voyant mon premier salaire»
«Je me voyais ingénieuren électricité plutôtque footballeur»
«J’aimerais bienpasser 3 ou 4nuits au Sahara»«Les Algérienssont plus nombreuxque les Chinois»«Les Algérienssont plus nombreuxque les Chinois»«Les Algérienssont plus nombreuxque les Chinois»«Les Algérienssont plus nombreuxque les Chinois»«Les Algérienssont plus nombreuxque les Chinois»«Les Algérienssont plus nombreuxque les Chinois»
«Après la CAN, Raouraouam’a offert ’’La Bataille d’Alger’’»
 
Ebossé Bodjongo,
«l’Africain» que veut
Hannachi
«L’offre de la JSK estla plus intéressante»
«J’ai privilégié lechallenge sportif»
Istres ne lâchepas Yahia-Cherif
 
Collado (pdt d’Istres) :«Il doit reprendre lesentraînements mardi»
 
Le club saoudien Al Nahda veut Bouguèche
MCAUSMAUSMH
 
170
 Yachir OK pourmillions/mois
 
CRB
Khoualed
«La sélection a étéune expérienceenrichissante»
La lettre delibération deBounedjahcoûtera
800 000 euros
 
0
2
N° 2325 Lundi 24 juin 2013
 Coup de starter 
Équipe nationale
C
omme nous l’avonsdéjà indiqué, la FAFet son homologueguinéenne sont tou- jours en pourparlers,avant d’ofcialiser la tenue de larencontre amicale entre les deuxsélections. En eet, sur demandede Halilhodzic, la FAF a saisi laFGF pour la tenue de ce match. Lesecrétaire général de la Fédérationguinéenne, Barry Ibrahima, aremis le dossier au sélectionneurMichel Dussuyer pour tranchersur le plan technique. Après l’avaldu technicien rançais, les pour-parlers entre les deux édérationsont été enclenchés pour la tenuede cette empoignade. Du côté de laFAF, on évoque un accord immi-nent avec la FGF pour le déroule-ment de ce match. D’ailleurs, unesource bien inormée nous a révéléque le RDV devrait être ofcialiséaujourd’hui, au plus tard demain.
Barry Ibrahima(SG FGF) : «Il ne resteque quelques détailsà régler»
Pour avoir plus d’inormations,nous avons tenu à joindre le secré-taire général de la Fédération gui-néenne de ootball, Barry Ibra-hima. Ce dernier, et même s’il ne voulait pas donner tous les détailsrelatis à l’organisation de cematch, a accepté pour la premièreois de parler de cette joute ami-cale. Pour lui, il ne reste quequelques détails à régler :
«On est en pourparlers avec la Fédérationalgérienne de ootball pour l’organi-sation d’un match amical. Les dis-cussions sont en très bonne voie et  je peux vous confrmer qu’il ne resteque de petits détails à régler. Il se pourrait que cette joute se déroulele 14 août prochain. Le sélection-neur national, Michel Dussuyer, adonné son aval.»
«Au plus tard demain,on officialiserales choses»
Barry Ibrahima nous a donné lamême version que la FAF. Il estimequ’aujourd’hui ou demain, la tenuede la rencontre sera ofcialisée pu-bliquement. Pour cela, le secrétairegénéral de la FGF a déclaré :
«En principe, cest demain ou après-de-main (entretien réalisé hier, ndlr)que les choses seront claires pour l’ocialisation de cette rencontre.On est en train de parler de plu-sieurs points avec nos amis algé-riens, comme l’horaire de larencontre, le lieu et l’organisation.D’ailleurs, je suis en contact perma-nent avec le secrétaire général de laFAF. Les modalités ne devraient  pas, en principe, poser problème.»
Ainsi, l’Algérie arontera la Gui-née le 14 août prochain. Une nou- velle qui va sans doute réjouir lesélectionneur national, VahidHalilhodzic.
H. R.
 Algérie-Guinée se finaliseraau plus tard demain
L
a sélection nationale algériennepourrait disputer un match ami-cal, au mois de septembre pro-chain. C’est ce que nous aindiqué une source autorisée au-près de la Fédération algérienne de ootball.En eet, Halilhodzic serait en train d’étudierla possibilité de programmer un match ami-cal en septembre, an de bénécier d’unebonne préparation. Déjà, il avait pris la dé-cision, juste après la qualication de l’EN autroisième et dernier tour des éliminatoiresde la Coupe du monde, de programmer une joute amicale, le 14 août prochain, au stadeMustapha-chaker de Blida. La FAF avaitratissé large pour trouver un bon sparring-partner. Finalement, le choix s’est porté surl’Equipe nationale guinéenne. Les pourpar-lers se poursuivent entre les deux édéra-tions pour aboutir à un accord nal.
Les 6 et 10 septembre, lesdates retenues par la FIFA
La Fédération internationale de ootball aretenu les dates du 6 et du 10 septembrepour la tenue des rencontres internatio-nales. Comme ils joueront le 6 septembreace au Mali, puisque c’est la FIFA qui dé-signe les dates de la dernière journée des éli-minatoires, les Verts pourront ainsi disputerun match amical le 10 du même mois. C’estune date que Vahid souhaite exploiter pourse préparer convenablement aux barrages.
Le Bosnien se retrouvera dansl’embarras du choix, en casde qualification au Mondial
En cas de qualication de l’Equipe nationaleen Coupe du monde, le technicien nationalrisque tout simplement de se retrouver dansune situation embarrassante. En eet, le ca-lendrier international de la FIFA poseraproblème au coach Vahid et la sélection. Cesera, d’ailleurs, le même problème qu’avait vécu Rabah Saâdane, après la qualicationde l’EN en Coupe du monde 2010. Du coup,Halilhodzic veut tirer prot des occasionsqui se présentent actuellement pour évitertoute gêne par la suite.
Une seule date FIFAavant le stage précédantla Coupe du monde
Si l’Equipe d’Algérie se qualie en Coupe dumonde, Halilhodzic n’aura pas l’occasiond’avoir souvent son groupe. De novembre2013, il ne verra ses joueurs que le 3 marspour jouer un match amical le 5 du mêmemois, en Algérie évidemment. Après cetterencontre, il ne les reverra qu’à la mi-mai,pour le dernier regroupement d’avant leMondial, où l’EN disputerait éventuellementun ou deux matchs amicaux.
Le sélectionneur seprononcera prochainement
Pour l’instant, il n’y a rien d’ofciel sur latenue de cette rencontre amicale, le 10 sep-tembre. A présent, la édération s’occupe del’organisation de la rencontre ace à la Gui-née qui aura lieu le 14 août, avant de se pen-cher sur le match du 10 septembre. Pour cequi est de Vahid, il se prononcera prochai-nement sur la tenue de ce match, en mesu-rant le pour et le contre, avant de prendreune décision nale.
Il veut essayercertains joueurs
A travers la programmation de cette jouteamicale du 14 août et celle de septembre,l’entraîneur national veut tester certains joueurs. Il possède, en eet, la liste des joueurs susceptibles dêtre retenus et qui se-ront mis à l’essai, comme Youce Belaïli del’ES unis, Idir Ouali du Dynamo Dresde etd’autres aussi. Par ailleurs, le coach vise àdonner plus de temps de jeu à certains deses éléments, comme Abdelmoumen Dja-bou, Karim Agouazi, Faouzi Ghoulam. Onnotera aussi l’éventuelle convocation deIshak Belodil.
H. R.
La FAF pourrait programmerun match amical en septembre
Les Pacistes Bensibani, Nafet Daoudj séduisent Porto
T
rois joueurs de l’Académie du Paradou, Rami Bensibani,Abdou Na et Abdellah Daoudji, soumis à des essais parle FC Porto, ont réussi à convaincre les responsables duclub portugais pour les engager cet été. Ce serait un trèsbon coup pour le président Zetchi, lequel a su commentormer des joueurs talentueux sous la coupe de Jean-Marc Guillou. Lestrois joueurs devraient d’abord évoluer avec l’équipe juniors du FC Porto,avant de rejoindre l’équipe réserve.
Zetchi : «Nous avons formulénos exigences, on attendla réponse des Portugais»
Le président du Paradou AC était très content de laréussite de ses éléments. Joint par l’Agence de pressenationale (APS), Zetchi a déclaré :
«On est heureux quenos jeunes réussissent à Porto. On est désormais en dis-cussion ocielle avec les responsables de Porto. Nousavons ormulé nos exigences et nous attendons la ré- ponse des dirigeants du FC Porto.»
 Yebda sera soumisà des tests physiques
Hassan Yebdareprendra lechemin des en-traînements le8 juillet, avecson club, Gra-nada CF. Sonsite ofciel aévoqué la re-prise des en-traînements,xée par le sta technique à cette date-là. Si YacineBrahimi n’aura pas de soucis, dumoment qu’il a gagné la conancede son entraîneur, Hassan Yebdasera dans une situation très délicate.En eet, l’ex-international algérien,qui n’a plus rejoué depuis sa graveblessure en évrier 2012, sera soumispar le sta technique à des tests, no-tamment physiques, à l’issue des-quels la décision de son maintiensera prise par son entraîneur.
Lacen courtisépar l’Olympiakos
Medhi Lacen est courtisé par l’Olym-piakos du Pirée, champion de Grèce.Selon la presse locale, le club de lacapitale souhaite avoir le milieu deterrain algérien, actuellement à Ge-tafe. Ses responsables veulent à toutprix Lacen, vu l’échec de la transac-tion de Leonardo Greco, venu de l’ASRoma, et qui n’a pu donner ce qu’onattendait de lui.
 Ammari et Ormaniseront prêtés
Les deux joueurs de l’Olympique deMarseille d’origine algérienne, Nadjib Ammari et Billel Omrani, devraientêtre prêtés par la direction phocéennepour des clubs de Ligue 2 française,indique la presse régionale à Mar-seille. Les deux joueurs n’ont pasréussi, en effet, à s’imposer à Mar-seille l’exercice écoulé, c’est qui apoussé les responsables marseillais àenvisager leur prêt. Du coup, ils n’at-tendent que les sollicitations desclubs.
Zanetti :
«La venue deBelfodil apporteraun plus»
Javier Za-netti, le capi-taineembléma-tique de l’In-ter de Milan,s’est exprimébrièvementsur la venueéventuelle del’attaquant al-gérien duFC Parme, Ishak Belodil. Pourl’Argentin :
«Belodil va nous re- joindre, cest une très bonne chose.Il va apporter sans doute un plusà l’équipe. C’est un joueur qui pos-sède des qualités qui lui permet-tront de réussir avec nous.»
 
Invité de l’émission «C Son Show», diffusée sur Canal Algérie, l’entraîneur national, Vahid Halilhodzic, s’estlâché pour la première fois sur certains sujets relatifs à savie privée et son quotidien en dehors dufootball. Visiblement très touché, il avait leslarmes aux yeux lorsqu’il avait été invité àparler de sa maman. Il a aussi évoqué dessouvenirs douloureux, tels que la guerre ci-vile dans l’ex-Yougoslavie quiavait ébranlé la Bosnie et sespassages non réussis en sélec-tion nationale del’ex-Yougoslavie.
0
3
N° 2325 Lundi 24 juin 2013
 Coup de cœur 
Équipe nationale
«Mon père m’avait pris pour un voleur lorsque je lui avais montmon premier salaire de footballeur»

Sa relation avec les médias

Sa carrière internationaleavec l’ex-Yougoslavie

Comment il est devenu joueur professionnel
«Je n’aime pas tropme montrer sur les plateauxde télévision»
«Je n’aime pas m’afficher sur les pla-teaux de télévision. En France, lorsque j’étais entraîneur du PSG, j’étais très popu-laire. On m’invitait partout, mais je déclinaisà chaque fois l’invitation, pour la simple rai-son que je ne veux pas être dérangé. J’aimerester appliqué sur mon boulot. Parfois,lorsqu’on répond trop à ces invitations dushow-biz, on perd sa concentration.»
«Si je communique encoreplus avec la presse, j’aurai de gros problèmes»
«Lorsqu’on est entraîneur d’une équipecomme l’Algérie, on a une certaine obliga-tion envers la presse. Les gens aiment bienavoir des nouvelles de leur sélection. Au dé-part, j’étais un peu déçu, parce que je vou-lais instaurer un vrai dialogue avec lesmédias. Malheureusement, ça a tourné à lapolémique. En Algérie, on préfère les grostitres, et comme je ne suis pas quelqu’unqui utilise la langue de bois, parfois, ça mecrée de petits problèmes. Si je communiqueplus, j’aurai encore de gros problèmes.C’est pour cela que certains médias n’ap-précient pas mon comportement avec eux,mais qu’ils comprennent que j’ai des enga-gements et des obligations. Je ne suis pasun salarié des médias, c’est la FAF qui mepaie. Je suis disponible avant et après lesmatches pour exprimer mes pensées.»
«Je n’apprécie pasles critiques gratuites»
«Je suis une personnalité publique. Ainsi,les passionnés du football vous critiquent etvous reprochent un tas de choses, mais cequi m’a fait mal, c’est les critiques gratuites.Je n’apprécie pas ça. Je déteste qu’on mecompare à un militaire, à un colonel ou jene sais quoi d’autre. Ça me fait rappeler laguerre. Je sais aussi que l’entraîneur, toutcomme le Premier ministre, sont des sujetssoumis à la critique.»
Halilhodzic 
«Lorsque j’étais jeune, je voulais devenir uningénieur enélectricité»
«A l’école, j’étais un bon élève.Quand j’étais jeune, je pensais allerau bout de mes études et décro-cher un diplôme d’ingénieur enélectricité, parce que, pas très deloin de la ville où je suis né, à Ja-blanica, il y avait deux ou trois bar-rages électriques, et la plupart desgens qui habitaient cette ville tra-vaillaient dans l’un de ces trois bar-rages. J’étais aussi très attiré parcette idée de travailler un jour dansce domaine-là.»
«Je n’ai jamais pensédevenir footballeur»
«Par la suite, je suis parti à Mo-star pour terminer mes études ; j’aimais beaucoup la musique, je jouais beaucoup au football, mais je n’ai jamais pensé devenir foot-balleur professionnel. Ce n’est qu’à16 ans qu’un dirigeant du club dela ville de Mostar, une équipe del’ex-Yougoslavie, m’avait invité àprendre part à une séance d’en-traînement avec les juniors. Il yavait aussi mes camarades declasse qui pratiquaient le football etils m’invitaient souvent à joueravec eux. Et après avoir intégrécette équipe, c’est là que j’ai laisséles études de côté pour poursuivreune carrière de footballeur.»
«Lorsque j’avaisabandonné les études,mes parents n’étaientpas contents, surtoutma mère»
«Après avoir abandonné lesétudes, mes parents n’étaient pascontents du tout. Surtout ma mère.Donc, à 18 ans, je devais choisirentre le football et mes études. J’aisigné mon premier contrat profes-sionnel à Velez Mostar. C’est unclub très populaire qui pratiquait un jeu très offensif et merveilleux. Aprésent, je ne pense pas regrettermon choix, même si au fond demoi, un sentiment de regret vis-à-vis de ma mère me prenait, la-quelle voulait me voir terminer mesétudes et devenir ingénieur enélectricité. Mais bon, on ne peutpas tout faire dans la vie.»
«Voilà comment je suisdevenu footballeurprofessionnel»
«Ma mère ne savait pas que lefootball était un vrai métier. Je mesouviens, quand j’ai montré monpremier salaire à mon père, celui-cine m’a pas cru que je l’avais gagnéau football. Il croyait que je l’avaisvolé. Il ne pouvait imaginer qu’en jouant au football, on pouvait ga-gner autant de sous. Je lu ai expli-qué qu’on pouvait gagner sa vie en jouant au ballon, c’est comme çaque je suis devenu professionnel.»
«Mon passageen sélection de Yougoslavie resteun très mauvaissouvenir»
«Mon passage en sélec-tion de Yougoslavie resteun mauvais souvenir. C’estquelque chose qui me faitmal. Pendant neuf ou dixans, j’étais toujours convo-qué et présent avec legroupe des joueurs sélec-tionnés, mais en tant queremplaçant à chaque fois.J’ai vécu très mal cette pé-riode de l’Equipe natio-nale.»
«J’ai mal digéréma mise à l’écart»
«J’ai été élu meilleur joueur de l’ex-Yougoslavie, j’ai même été désigné meil-leur Espoirs et meilleur bu-teur de la Coupe d’Europedes U23, mais malgré cela, je n’ai jamais pu prétendreà une place de titulaire enéquipe première de l’ex- Yougoslavie. J’ai vécu celatrès mal.»
«Je ne jouais paspeut-être parceque j’étaismusulman»
«Les raisons sont toutessimples, j’évoluais dans unpetit club, et comme il yavait de très grands joueursde Belgrade et Zagreb, celam’a coûté ma place. Il y aaussi peut-être le fait que j’étais musulman, parcequ’après avoir vécu cetteterrible guerre civile, jepeux penser à cette raison.En tout cas, je n’ai jamaiscompris ma mise sur lebanc, alors que j’étais lemeilleur joueur du pays.»
«Le Mondial-82,la plus grossefrustrationde ma carrièreinternationale»
«J’étais obligé de rester jusqu’a 29 ans pour pouvoirrallier la France. Malgrécela, lors de la Coupe dumonde 82, je me suis re-trouvé sur le banc. J’avaisdu mal à avaler cela, c’étaitla plus grosse frustration dema carrière internationale,parce que j’étais le meilleurbuteur de notre champion-nat. C’est de très mauvaissouvenirs. En club, j’aiconnu beaucoup de succès,mais en sélection, ce n’étaitpas comme je le voulais.»
«Raouraoua m’a contacté le soir même de mon départ du Dinamo Zagreb»
«Raouraoua m’a contacté le soir même de mon départ de Dinamo Zagreb, en me disant :
’’Alors ça y est, tu es libre ?’’ 
Après, on s’est rencontrés à Paris et on a conclu rapidement notre dis-cussion, parce qu’on était déjà en contact depuis quelque temps déjà».
«Il m’a offert le film ’’La Bataille d’Alger’’»
«Le président était très correct avec moi, dès le début. Je le dis encore une ois, Raouraoua asu comment me convaincre, notamment après la CAN, c’est lui qui m’a encouragé de continuer,parce que je songeais vraiment à partir. Il m’a oert le lm ‘’La Bataille d’Alger’’ pour apprendreà mieux connaître l’Algérie».

Sa vie avec ses joueurs

Ses aventures humaines

Ses goûts musicaux

Ce qu’il connaît de l’Algérieet des Algériens
«Le star-systèmene me dérange pas»
«Non, le star système ne me dérangepas. Aujourd’hui, c’est un petit peu ça quimarche. Les footballeurs gagnent assezd’argent. C’est des stars, ils se permettentbeaucoup de choses, donc, il faut faireavec.»
«Je ne veux qu’on tombedans les mêmes erreursd’avant-CAN»
«Après notre qualification avec brio à laCAN, un sentiment d’euphorie est né dansmon groupe. Et malgré mes mises engarde, tout le monde a vu comment on estpassés à côté. Bon, j’ai pris tout sur mondos, mais maintenant dans ces qualifica-tions pour la CM 2014, je ne veux qu’on ré-pète les mêmes erreurs d’avant-CAN. Donc,pour les motiver à aller au Brésil, j’ai dit àmes joueurs que si vous ne disputez pasune phase de Coupe du monde ou uneLigue des champions, c’est comme si vousn’avez rien réalisé dans votre carrière.»
«J’ai dit à mes joueurs :continuer à gagner, je vous adore comme ça»
«Je respecte mon métier qui m’a donnépas mal de choses. Mais cela ne m’empêchepas de rigoler. Je chambre mes joueurs par-fois. Je plaisante avec eux. J’ai dit à mes joueurs : ‘’Continuer à gagner, je vousadore comme ça !’’ Je leur dit souvent qu’ilvaut mieux avoir du talent dans les jambesque dans la tête, parce que ça paie mieux.»
«En France, on a donné de moiune mauvaise image»
«Vahid est quelqu’un de simple, agréable àvivre, mais lorsqu’il s’agit du travail, je ne par-donne à personne. En dehors du terrain, il n’ya pas de problèmes, je suis très cool avec mes joueurs. En France, on m’a traité de militaire,de rigide, et cela m’a fait mal.»
«Mon personnage dansLes Guignols m’a faitplus de mal que de bien»
«Mon personnage dans Les Guignols a cata-logué mon image dans une rubrique qui n’estpas la mienne. Je suis exigeant avec mes colla-borateurs et mes joueurs, c’est le prix de la vic-toire. J’adore gagner. Je suis comme ça.»
«Dois-je faire le guignolpour plaire à tout le monde ?»
«Sur un terrain de football, je ne rigole pas,parce que je suis concentré à fond sur mon tra-vail. Dois-je faire le guignol pour plaire à tout lemonde ? La vie m’a gâté jusqu’à 41 ans, maisaprès la guerre, je devais repartir à zéro. Donc,la vie m’a appris à respecter ce que je faiscomme boulot. C’est l’école de la vie qui m’a ap-pris cela. Parfois, je m’emporte contre mes joueurs, mais je sais aussi être cool avec eux
«Être moyen ne m’intéressepas»
«Je ne suis pas maniaque ou quelque chosede ce genre, moi, j’aime gagner. Je ne veux pasêtre moyen, ça ne m’intéresse pas. Je veux êtresoit en haut, soit en bas. J’aimeinculquer cela à mes joueurs.»
«A 16 ans, jerêvais de devenirun grandmusicien»
«C’est vrai, c’était unrêve pour moi de devenirun jour musicien. Lorsque j’avais 16 ans, j’avais uncopain qui jouait bien laguitare. On avait mêmeréussi à monter ungroupe. On a énormé-ment travaillé pendant 6mois pour réaliserquelques chansons. Maisun jour, un dimanche, jeme rappelle bien, on de-vait passer en scène, etc’est là qu’une corde dema guitare a cédé, j’aitout jeté en renonçant àla musique.»
«Lorsque j’étais jeune, j’imitaisJimmy Page etKeith Richards»
«Je suis un fan de lamusique. Je connais tousles groupes de chan-teurs. A mon époque, j’ai-mais beaucoup JimmyPage, j’aimais trop l’imiterdans son jeu de guitare.J’aime aussi Keith Ri-chards. C’est un peuvieux, mais c’était mabelle époque.».
«J’aime bienécouter Céline Dion,Mariah Carey, lesRolling Stones ouThe Animals»
«A présent, il y a degrandes stars de la mu-sique. J’aime bien écouterCéline Dion ou MariahCarey. C’est des artistesque j’apprécie beaucoup.La musique a beaucoupd’influence sur ma per-sonne. J’aime aussi écou-ter les Rolling Stones, The Animals. Après, il y en ad’autres comme MichaelJackson, unphénomène.»

Sa relation avec le président Raouraoua
«L’UNICEF a fait appelà moi pour des causeshumanitaires»
«Je reste un grand humaniste, je suisfier de tout ce que j’ai fait pendant laguerre, j’ai sauvé des milliers de vies. L’UNI-CEF a fait appel à moi, j’étais chargé d’hé-berger les jeunes et les enfants. Je n’aimepas parler de ça. Sincèrement, j’ai mis mavie en danger et je ne sais pas comment jesuis toujours en vie.»
«On a tourné un film sur moiet écrit trois livres,mais je n’en ai lu aucun»
«On a publié trois livres sur ma personneet réalisé un film, mais je n’en ai lu aucun.Un Bosniaque qui vivait à Monaco m’a de-mandé de tourner un film sur moi, j’ai ac-cepté, mais je ne voulais pas tropm’attarder avec lui, parce que j’avais desobligations. Je ne lis pas ces livres, car jesais qu’on a dit beaucoup de choses sur moiet qui ne sont pas vraies.»
«Vous avezune bonnegastronomie, j’aime bienle couscous»
«J’aime bien le cous-cous, vous avez unebonne gastronomie. J’ha-bite à Lille et je connaisbeaucoup d’Algériens.Donc, je connais beau-coup de choses de cepays. Sinon, à Alger, jesuis souvent à SidiMoussa.»
«Je voudraisbien passer 3ou4 nuits dans ledésert agérien»
«Je veux aller passertrois ou quatre nuits auSahara ; j’ai programméune visite dans cette ré-gion. On m’a dit beaucoupde belles choses sur cetterégion. L’Algérie est unpays chaleureux, c’est untrès beau pays.»
«Les Algérienssont plusnombreux queles Chinois !»
«Là où j’ai entraîné ou joué en France, je rencon-trais assez d’Algériens. J’aipas mal de copains. J’aimême travaillé au PSGavec des Algériens. Je leurdis que vous êtes plusnombreux que les Chinois

Son expérienceen France

 
«Je fais trop confiance aux gens.On dit que je suis malin, mais j’étaissouvent déçu par rapport à cela»

 
«Je pardonne aux gens qui me fontmal, mais avec ceux qui me touchentprofondément, je deviens trèsméchant»

 
«Je suis très fier de ce que je faispour ma famille. Je ne suis jamaiscontent, je veux réaliser encore plus.C’est comme dans le foot, c’est cetteraison qui me pousse à travaillerdavantage»

 
«Quand je suis triste, je ne parle àpersonne. J’ai besoin même de m’isolerpour évacuer cela»

 
«Je suis nostalgique sur beaucoupde choses. Mon pays, mes moments de jeunesse, cela ne s’oublie pas»

 
«Ça m’arrive de pleurer, mêmesouvent, je suis un être humain»

 
«La disparition de ma mère est lemoment le plus pénible de ma vie.Lorsque j’avais perdu mon fils, j’avaistrop souffert aussi»

 
«Ce que je retiens de mon père,c’est son caractère. Il a sacrifié sa viepour sa famille. C’est un exemple pourmoi»

 
«Mon plus grand objectif, c’est dequalifier l’Algérie à la prochaine Coupedu monde et faire plaisir au peuplealgérien»

 
«Je ne veux pas aller au Brésil entouriste, mais avant cela, il faudra resterlucide pour se qualifier, incha Allah»
Ila dit aussi

Activity (8)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
martelli72 liked this
Yacine Taleb liked this
nassim_2000 liked this
arhacen liked this
Nadir Jskiste liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->