Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
DRC in Focus Juillet 2013 FR Email

DRC in Focus Juillet 2013 FR Email

Ratings: (0)|Views: 13|Likes:
Au plus près des populations menacée
Dans ce numéro: La contribution des Volontaires des Nations Unies aux équipes conjointes des protection
Au plus près des populations menacée
Dans ce numéro: La contribution des Volontaires des Nations Unies aux équipes conjointes des protection

More info:

Published by: United Nations Volunteers on Jul 04, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/15/2013

pdf

text

original

 
 Juillet-Août 2013 - Numéro 12
Dans ce numéro
Dossier:
La contribution des Volontaires des Nations Unies aux équipesconjointes des protection
Volontariat:
La solidarité communautaire
Un jour en RDC:
La Conférence de Berlin
DRC
 i n  F o c u s
Au plus près despopulations menacées
   C  r   é   d   i   t  :   S  y   l  v  a   i  n   L   i  e  c   h   t   i ,   V   N   U    P   h  o   t  o  g  r  a  p   h  e   )
 
Edito
2
P
our l’année budgétaire 2012-2013,les Volontaires des Nations Unies(ONU) ont participé à 55 missionsconjointes de protection. Les équipesconjointes de protection (connues sousl’abréviation JPT pour
 Joint ProtectionTeam
), qui ont pour objectif de faciliterl’implantation du mandat de protectionde la Mission des Nations Unies pour laStabilisation de la RDC (MONUSCO) dans
les zones de conits, constituent un outil
central de la protection des populationsciviles vivant dans les zones isolées.Il convient de souligner la contributioninestimable des Volontaires de l’ONUdans l’implantation et l’application dece mécanisme. Comme celle de KristenPetillon qui a participé activement à saconception et d’Alexandra Knezevic qui,fréquemment, prend part aux JPT dé-ployées au Nord-Kivu.Ensuite nous ferons un détour parMasina pour rencontrer une associationde volontaires très engagée dans ledéveloppement de leur communautéet le soutien aux plus vulnérables.
Enn, nous terminerons ce numéro en
revenant sur un tournant dans l’histoirede la République Démocratique du Congo(RDC). Il y a 130 ans, la Conférence deBerlin déssinait les contours de ce pays etde l’ensemble du continent.Bonne lecture à tous!
I
l faut attendre l’indulgence des nuages;que le soleil découpe un losange blancsur le sol volcanique pour que l’on puissedistinguer les visages des treize participantsde la première réunion du JPT Kitchanga. Lesmurs sont blancs, de ce blanc trop connu des
bâches qui eurissent les collines du Masisi.
Trois nœuds roses en papier satiné dominentune vaste salle d’une douzaine de mètrescarrés. Certains participants s’entassent surdes chaises de pin et d’eucalyptus, les autressont contraints de s’étaler sur des canapés develours. A l’entrée, une commode démesurée– étonnement remplie d’assiettes blanches etde verres à vin d’Alsace – mange la lumière;de l’autre côté, un tas de pommes-de-terresgrosses comme des noix germent dans l’ombre.
Ce n’est qu’au prot de quelques rares
éclaircies qu’Alexandra Knezevic (Chargée desAffaires Civiles), et ses collègues de missionapprécient pleinement le regard hésitant desvillageois avec lesquels ils s’entretiennent.Alexandra et ses collègues de la section des
Par Marc SpurlingResponsable du Programme VNU
 
Dossier 
Se nourrir des lumièresdu Kitchanga pouréclairer la MONUSCO
3
Droits Humains, de la Police de l’ONU(UNPOL), de la Brigade du Nord Kivu et duHaut-Commissariat des Nations Unies pourles réfugiés (UNHCR) n’ont le droit qu’àquelques minutes pour mettre en place uneatmosphère favorable à l’échange avant deprendre plusieurs heures pour écouter lapopulation de Kilolirwe Nturo ; entendre leurshistoires, leurs craintes et leurs attentes.D’abord compatir puis comprendre.Alexandra met toute son énergie à lacollection des particularismes. Simplementparce qu’il est nécessaire de comprendre lesévènements dans le détail pour appréhenderla situation générale. Combien de vachesont-été volées ? Dans quelles directions lesa-t-on emmenées? Vos femmes sont parties,où sont-elles allées? Avec les enfants ? Vouspensez les faire revenir bientôt? Avez-vousrécemment été menacés ? Par qui ? L’écolefonctionne-t-elle correctement ? Avez-vousrelevé une augmentation des tensionsrécemment ?
Si sa chemise est pleine de doute –les boutons semblant être joints parle hasard plus que par la nécessité– lavoix d’Alexandra est franche et certaine.Team-leader de l’équipe conjointe deprotection, la jeune nordique reste
exible sur la destination tout en
sachant exactement comment s’yrendre. Ne fermer aucune porte ne
signife pas attendre passivement que
l’information vienne, mais au contraireexplorer chacune des pièces auxquelleselles donnent accès. Avec ce mélangede fermeté et de compréhension quisemble lui être naturel, elle coordonneavec talent et assurance une équipehétéroclite vers un double objectif :l’évaluation des besoins des habitantset des déplacés de la région de
Reportage
 Alexandra Knezevic, Volontaire de l’ONU, explique les activitésde la Section des Affaires Civiles de la MONUSCO lors d’unemission conjointe de protection au Nord Kivu.
Evaluer les besoins des habitantset déplacés de la région en termessécuritaires et humanitaires.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->