Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Thermometer

Thermometer

Ratings: (0)|Views: 3|Likes:
Published by nradhy2725

More info:

Published by: nradhy2725 on Jul 26, 2013
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/08/2015

pdf

text

original

 
n thermomètre est toujours utile, que ce soit enété ou en hiver, à l’intérieur comme à l’extérieur,à la maison ou au bureau, dans une serre ou unlaboratoire. Quelles que soient sa forme et sesdimensions, on le trouve partout. Il peut êtreincorporé dans un appareil quelconque, posé sur un plande travail ou bien sus-pendu n’importe où.On l’utiliseaussi bien dansnotre vie quoti-dienne, quepour réaliserdes opérationsde mesure très pré-cises en laboratoire.Quels que soient sataille et son degré deprécision, nous enavons toujours besoin.C’est la raison pour laquellenous vous avons concocté ceprojet astucieux: un thermomètreélectronique digital, avec affichagesur écran à cristaux liquides de 3 + 1/2digits, un appareil très utile, bien fini, fiable et moderne,pouvant être utilisé dans de nombreuses applications sil’on considère que sa sonde peut prendre en compte destempératures comprises entre –50°et +150°C. On peutmême imaginer commuter des sondes différentes pour effec-tuer des mesures successives et cycliques sur deux ou plu-sieurs appareils différents.L’écran LCD est très pratique puisqu’il permet de lire la tem-pérature à distance et sans fatigue. L’assemblage compactpermet au dispositif d’être monté sur des tableaux decontrôle. Sa faible consommation permet de l’alimenter parune simple pile de 9 volts. Monté dans un boîtier spécial,il constitue un instrument de laboratoire portable, au demeu-rant très précis.La réalisation est simple et vous donnera entière satisfac-tion. Après vous avoir expliqué de quoi il s’agit dans leslignes qui suivent, nous en analyserons le schéma électrique.
Petitedescription
Comme vous pouvez leconstater sur les pho-tos, le montage estassez petit (90 x55mm). Il est com-posé d’un afficheurLCD, d’un volt-mètre/driver de typeICL7106, ainsi qued’un capteur detempérature àsemi-conducteurKTY10 qui, extérieurement, ressembleà un transistor en boîtier TO-92 mais avec deux pattesseulement. L’épaisseur, volontairement réduite, facilite samise en place pratiquement partout, si bien qu’il peut êtremonté sur des appareils de poche.Pour saisir comment fonctionne l’ensemble, il faut d’abordbien comprendre qu’il ne s’agit que d’un voltmètre digitaldont la tension d’entrée est déterminée par un pont deWheatstone dont fait partie le capteur marqué «VAR» surle schéma. La température ambiante conditionne la ten-sion appliquée à l’entrée du ICL7106, ce qui entraîne l’af-fichage de la valeur correspondante sur l’écran de 3+1/2digit. Ainsi, quatre chiffres, dont le premier ne peut êtrequ’un 1, peuvent s’afficher, ce qui donne une précision audixième de degré. Le chiffre (DIGIT) le plus à droite (dixième
ELECTRONIQUEmagazine - n°4
MESURE
47
Capable de mesurer la température ambiante de –5à +150°C, il est nonseulement utilisable pour la maison ou pour le bureau, mais également pourles pièces climatisées, les congélateurs, les fours, etc. Simple et compact, ilutilise le circuit KTY10 comme capteur, et donne la température sur un écranLCD de 3 + 1/2 digits.
 
ELECTRONIQUEmagazine - n°4
MESURE
48
de °C) est séparé des autres par unpoint décimal.Le cœur du circuit est le circuit intégréU3 qui est un ICL7106 Intersil, Maxim,etc. Il s’agit d’un très bon millivoltmètreélectronique avec un driver pour lecontrôle de l’affichage LCD. Il contientun convertisseur analogique/digital pré-cis, une unité de contrôle ainsi qu’undécodeur qui répartit les données ensortie du convertisseur A/D en autantde groupes de bits, chacun comptantpour un chiffre.Un oscillateur relié aux broches 38, 39et 40 (OSC3, OSC2, OSC1) permet degénérer le signal d’horloge pour leconvertisseur, non seulement pour lalogique du contrôle de l’affichage (fré-quence d’horloge: 200Hz) mais aussipour le rafraîchissement du fondd’écran.Ce rafraîchissement est en substancela polarisation de l’affichage LCD, qui,pour fonctionner correctement, requiertl’utilisation d’une tension alternativeou bien variable sur l’électrode placéesur le fond (backplane) de manière àcréer le champ électrique nécessaireà l’affichage LCD, ainsi que pour lessegments de chaque chiffre digitalplacé sur la partie arrière. Ces chiffresdigitaux sont invisibles car réalisés avecde la résine transparente conductrice.Pour ce qui concerne l’entrée, l'intégréICL7106 prend la tension avec un cir-cuit différentiel non référencé à lamasse d’alimentation. Ii est en effetréférencé à la broche 30. Puis il l’am-plifie en utilisant un circuit à compa-rateur (réseau du zéro automatiquedont font partie les broches 27, 28 et29), ainsi qu’un intégrateur qui mini-mise le décalage de la mesure qui,ainsi, ne dépasse jamais 10 microvolts.Un résultat très satisfaisant.Le ICL7106 comporte également ungénérateur de courant de référenceinterne qui fournit 2,8 V de moins quela tension appliquée à la broche d’ali-mentation positive (V+, broche 1). Latension ainsi obtenue est disponiblesur la broche COMMON (broche 32) quiconstitue précisément le point de réfé-rence de la tension appliquée auxentrées 30 et 31.La mesure s’effectue en trois phasesqui sont répétées cycliquement:1) Auto-Zéro: L’entrée différentielle estdéconnectée en interne du ICL7106des points IN (broches 30 et 31) etconnectée sur le commun (broche 32)alors que le condensateur C2 estchargé par la tension de référence.Ensuite, toujours en interne, le conden-sateur relié à la broche 29 est connectéen mode rétroaction par rapport au cir-cuit composé du circuit différentiel d’en-trée, du comparateur ainsi que de l’in-tégrateur.2) Intégration du signal: La liaisoninterne est rétablie et la boucle de rétro-action de l’auto-zéro est éliminée. L’en-trée différentielle est donc reliée aux
Schéma électrique.
Caractéristiques techniques
Voici les principales caractéristiques du voltmètre proposédans ces pages:- Temrature mesurable……………………–50 + 150°C- Tolérance de lecture……………………………+/– 0,1°C- Temrature de fonctionnement…………………0/50°C- Tension d’alimentation………………………………9 Vcc- Consommation (moyenne)……………………………1mAPar température de fonctionnement, on entend la tempé-rature à laquelle doit se trouver le circuit intégré pour pou-voir fonctionner correctement.En revanche, le capteur KTY10 peut être soumis à uneamplitude comprise entre –5et +150°C sans subir aucundommage ni altération de fonctionnement.
 
ELECTRONIQUEmagazine - n°4
MESURE
49
broches (branchements) d’entrée duICL7106 (les habituelles 30 et 31), etla sortie de l’étage différentiel fournitune tension qui sera intégrée par l’in-tégrateur interne. On obtient ainsi uneimpulsion en dents de scie qui s’in-terrompt après une brève période.3) Dérivation: Durant cette dernièrephase, la rampe produite par l’inté-grateur est comparée au comparateur,ceci après que le IN LO (broche 30) aitété connecté de manière interne auCOMMON (broche 32) et le IN HI aucondensateur de référence C2. La liai-son est ainsi réalisée de manière à for-cer la charge du condensateur de l’in-tégrateur (C4, sur le circuit), ceci afinde déterminer la valeur de la tensiond’entrée. Le circuit Intersil compte letemps nécessaire à la sortie de cemême intégrateur pour retomber à zéro.Il faut noter que pour faire en sorte quele pont de mesure (composé sur unbras de R2/VAR et sur l’autre deR7/R9) ait sa sortie appliquée auxentrées différentielles (broche 30 et31) tout en étant isolé de tout le reste,nous avons dû déconnecter les broches32 et 35 de la broche 30.Il est vrai que pour permettre un bonfonctionnement du millivoltmètre, labroche 32 (COMMON) de l’ICL7106devrait être reliée au IN LO ou bien àla broche 30. Cependant, en procédantainsi, le pont de Wheatstone se trou-verait improprement connecté et seraitréférencé à la masse.Les essais en laboratoire montrent qu’ilfaut appliquer la borne moins du milli-voltmètre sur la tension de référenceproduite par les broches 32 et 35 et,bien sûr, la borne plus sur le +BAT (9volts cc). Nous avons ainsi, sur lesbroches 30 et 31, une tension diffé-rentielle apte à piloter l’entrée du cir-cuit. Bien évidemment, le module doitêtre alimenté par une tension unique.La broche COMMON (32) qui va nor-malement avec le IN LO (d'après leschéma de montage conseillé par lefabricant…), est en fait séparée de cedernier. Elle est reliée à la broche REFLO (35), ceci afin de remplir les condi-tions décrites ci-dessus.Le mécanisme de la mesure est le sui-vant: le changement de la tempéra-ture fait varier le courant qui traversele capteur VAR. Il s’ensuit une baissede tension enregistrée sur ses bornes,ce qui entraîne également une baissede courant sur la broche 31 deICL7106. En revanche, l’état de labroche 32 reste inchangé et se trouveà une tension constante imposée dèsle départ par l’ajustable R9, qui sert àrégler le zéro de l’échelle du thermo-mètre lors de la phase d’étalonnage.Par conséquent, la variation thermiqueproduit une tension différentielle entreles broches 30 et 31, qui permet à l’af-ficheur à cristaux liquides de donnerune indication précise. Par exemple, sila tension différentielle est de 100 mil-livolts, l’afficheur indiquera 100.0puisque le point décimal est placé surle dernier chiffre à droite (grâce autransistor jFET T1 piloté par l’intermé-diaire des broches 21 et 37 de U1).Notez que, la connexion directe avecentrée simple (broche 30 réunie aux32 et 35), permet non seulement d’ob-tenir une précision maximale de lamesure, mais simplifie également beau-coup le premier étage du thermomètre.Elle permet également de ne pas tenir
Brochage ICL7106.
Le capteur de température
Pour relever la température de l’air ou d’un liquide, nousavons utilisé un thermistor PTC, le KTY10. Ce thermistorayant un coefficient de tempéra-ture positif, quand on le chauffesa résistivité augmente, alors quecette dernière baisse quand on lerefroidit.Exception faite de la tolérance etde l’absence de linéarité, on peutdire que grâce au pont de Wheats-tone, toute variation dans le cir-cuit agit dans une proportion d’en-viron 1mV / °C.Ainsi, pour chaque variation d’undegré à la hausse ou à la baisse,il s’ensuit une hausse ou une baisse de 1 millivolt entreles broches 31 (reliée au KTY10) et 30 (référencée à unetension fixe grâce au trimmer R9 qui fixe le zéro).A –50°C, il y a une baisse de–50mV. A 0°C, il n’y a pas dechute de tension, alors qu’à+150°C, la hausse est d’aumoins 150 millivolts (150.0 surl’écran).Le coefficient de température estd’environ 1,25
/°C. Par exem-ple, une augmentation de 80°Centraîne une hausse de 100
sur le thermistor. De –50°C à+150°C, l’amplitude est, parconséquent, de 250
contreune résistance de 1,9 k
à 25°C.compte de la caractéristique de varia-tion °C/mA. Etant donné qu’en équili-brant comme il se doit le potentiel aurepos, ceci grâce au trimmer R9 et àla résistance R8, le capteur s’adapteconvenablement. Voilà pour ce quiconcerne la mesure de la température.
Analysedu schéma électrique
Analysons maintenant le schéma élec-trique dont quelques détails valent lapeine d’être clarifiés. Partons de l’ajus-table R3 qui sert à enregistrer l’état del’étage différentiel d’entrée et, donc,d’étalonner parfaitement notre instru-ment en agissant sur la broche REF HI(36) et en appliquant une tension,variable dans certaines limites, entre2,8 V et 2,68 V de moins que la ten-sion de la pile. La tension fournie à labroche 36 permet d’ajuster finementla tension différentielle obtenue avecl’étage d’entrée de l’ICL7106, ceci afinde corriger l’éventuel décalage (offset)interne.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->